Usuraire : définition de usuraire


Usuraire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

USURAIRE adj.

[Corresp. à usure1]
A. − Parfois avec une valeur péj. Qui provient ou relève de l'usure, qui a le caractère de l'usure. Gain, intérêt, profit usuraire; prêter à un taux usuraire. Des intérêts énormes que M. Bricolin avait été forcé d'exiger, vu la difficulté de se procurer de l'argent et le taux usuraire établi dans le pays (Sand, Meunier d'Angib., 1845, p. 79).On te donne, à toi, de l'argent, pour lequel on te demande huit. Et tu dis que c'est usuraire. (...) Alors, toi, tu prêtes, à ton tour, l'argent que tu viens d'emprunter. (...) Et toi qui te plains avec raison d'avoir à donner du huit, voilà que tu prends du douze (Duhamel, Notaire Havre, 1933, p. 204).
B. − Qui est relatif à l'usure, qui s'accompagne d'usure. Contrat, créance, dette, emprunt, escompte, placement usuraire. Ce bourreau d'argent aux mains louches [Saccard] perdait la conscience de lui-même, dès qu'il s'agissait d'un juif, en parlait (...) avec des indignations vengeresses d'honnête homme, vivant du travail de ses bras, pur de tout négoce usuraire (Zola, Argent, 1891, p. 95).Au temps d'Horace, les habitants des villes ne pensaient qu'argent et prêts usuraires (Alain, Propos, 1930, p. 974).
REM.
Usurairement, adv.,parfois avec une valeur péj. D'une manière usuraire. Prêter usurairement. C'était l'un des escompteurs qui m'avaient traité le plus usurairement (...) (Reybaud, J. Paturot, 1842, p. 448).[L'État] garde usurairement la somme de 700 francs formée par l'accumulation des intérêts composés depuis un quart de siècle (Bloy, Journal, 1900, p. 41).
Prononc. et Orth.: [yzyʀ ε:r]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1311 contraus usuraires (ds Ordonnances des rois de France, t. 1, p. 486b). Empr. au lat. jur.usurarius « id. » iiies. ds OLD, d'abord « dont on a l'usage, dont on jouit », dér. de usura, v. usure1. Fréq. abs. littér.: 39. Bbg. Vaganay (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t. 32, p. 178 (s.v. usurairement).

Usuraire : définition du Wiktionnaire

Adjectif

usuraire \y.zy.ʁɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Finance) Où il y a manifestement de l’usure.
    • L’officier entreprit de faire une distinction entre les créanciers de l’état, d’exclure du droit absolu à la bonne foi du gouvernement ceux qui avaient prêté à un taux trop élevé, à un taux usuraire ; […]. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Il ne refusait jamais d'accéder aux demandes de petits prêts d'argent qu'il consentait à des taux point trop usuraires pour l'époque. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Démon pourpre, 1932)
    • Aux cultivateurs de la région, il prêtait sur hypothèques, comme pour leur rendre service et avec une bonhomie qui faisait oublier, sur le moment, ses taux usuraires. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 13.)
    • Les serfs qui ne pouvaient payer les taxes exigées s’endettaient, souvent à des taux usuraires. — (Louis Dubé, La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain, dans Le Québec sceptique, n°66, p.5, été 2008)
    • Aux entreprises, il demande d’autre part de ne pas réclamer de « compensations usuraires » liées à ces arrêts de chantier pour cas de force majeure. — (« Covid-19 : les archis haussent le ton », article paru sur www.achatpublic.info le 20 mars 2020 ; consulté le 21 mars 2020 ; accès restreint)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Usuraire : définition du Littré (1872-1877)

USURAIRE (u-zu-rê-r') adj.
  • Où il y a de l'usure. Il [Escobar] a fourni une méthode générale pour toutes sortes de personnes, si facile qu'elle ne consiste que dans l'usage de certaines paroles qu'il faut prononcer en prêtant son argent, ensuite desquelles on peut en prendre du profit, sans craindre qu'il soit usuraire, Pascal, Prov. VIII. Le denier six est si usuraire que je ne crois pas qu'un notaire en voulût faire un contrat, Sévigné, 605. On ne veut point interrompre des profits manifestement usuraires, Massillon, Carême, Confession. N'y a-t-il que le prix de l'argent qui puisse être usuraire ? celui de toute autre marchandise ne peut-il pas l'être également ? Condillac, Comm. gouv. I, 18.

HISTORIQUE

XIVe s. En imposant [alléguant] le cas estre usuraire, Ordonn. des rois, t. VII, p. 545. En ung contraict usuraire, cellui qui preste quiert que ung denier engendre ung autre, qui est contre nature, le Songe du vergier, I, 173.

XVIe s. Leur grand pere mourut bancquier, bulliste et usuraire à Lyon, Carloix, IX, 3. Si la rente estoit constituée au denier dix, elle seroit reductible ; si au dessous du denier dix, usuraire, Loysel, 513.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Usuraire : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

USURAIRE, adj. (Gram. & Jurisp.) se dit de ce qui est infecté du vice d’usure, comme un contrat usuraire, une clause & condition usuraire. V. Anticreze, Contrat pignoratif, Denier, Intérêts, & ci-après les mots Usure & Usurier. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « usuraire »

Étymologie de usuraire - Littré

Provenç. usurari ; espagn. et ital. usurario ; du lat. usurarius, de usura, usure.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de usuraire - Wiktionnaire

 Dérivé de usure avec le suffixe -aire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « usuraire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
usuraire yzyrɛr play_arrow

Citations contenant le mot « usuraire »

  • Une banque qui pratique un prêt usuraire est passible d’une amende. Il est usuraire lorsqu’il est accordé à un TAEG qui excède du tiers le taux effectif moyen pratiqué par les établissements de crédit au cours du trimestre précédant la souscription du contrat. , Magazine Immobilier | Crédit immobilier : pourrez-vous emprunter en 2020 ?
  • Un prêt est considéré comme usuraire lorsque son taux effectif global excède le taux de l’usure fixé par la Banque de France pour le trimestre en cours. LégiFiscal, Crédit et taux d’usure ou plus exactement : les taux d’usure LégiFiscal
  • Pour vérifier si une offre de crédit dépasse le seuil usuraire, il faut se référer au TAEG (Taux annuel effectif global) qui intègre : DemarchesAdministratives.fr, Taux d’usure pratiqués par les banques pour un crédit
  • Kankou Moussa dépense en effet sans compter, et sa fortune semble inépuisable. Ignorant le prix réel des choses, il est le jouet de commerçants peu scrupuleux qui majorent allègrement leurs prix pour mieux le duper. Quand, de retour de La Mecque, où il a passé trois mois, il se retrouve à court d’argent, il emprunte au Caire des sommes énormes à de riches marchands qui espèrent en tirer de juteux bénéfices – mais ils en seront le plus souvent pour leurs frais. Car le sultan du Mali est loin d’être un imbécile. En empruntant à taux usuraire, il sait qu’il contraindra ses créanciers à faire le voyage vers sa capitale, où ils amèneront de nouvelles marchandises. Quant à lui, il les remboursera ou pas… Il semble même, par moments, prendre un malin plaisir à se moquer de ses hôtes trop curieux, aux- quels il explique avec le plus grand sérieux que l’or est la racine d’une plante qui pousse abondamment dans son pays et dont il fait deux récoltes par an ! Charlie Hebdo, Kankou Moussa : le roi pèlerin - Charlie Hebdo
  • D’autant qu’au Canada, un taux d’intérêt effectif (comprenant tous les frais et pénalités de retard) est qualifié d’usuraire (et enfreint le Code criminel) lorsqu’il excède 60 %. Le Journal de Montréal, L’impôt fédéral usuraire sur nos aînés | JDM
  • Cette dette d’un montant de 59 milliards de dollars en 1959 avait été affectée d’un taux de remboursement de 14% unilatéralement fixé par les institutions financières internationales au profit bien entendu des puissances d’argent également puissances coloniales. Ce taux a été considéré par beaucoup comme étant un taux usuraire. selon la loi, est prêt usuraire tout prêt conventionnel consenti à un taux effectif global qui excède, au moment où il est consenti, de plus du tiers le taux effectif moyen pratiqué au cours du trimestre précédent par les établissements de crédit. Le taux appliqué à la dette des Etats du tiers monde était et reste exagérément usuraire si l’on tient compte de cette disposition légale. SenePlus, CONTRE L’ANNULATION DE LA DETTE DES PAYS DU TIERS MONDE | SenePlus
  • Au Canada, le Code criminel établit le taux usuraire à 60 % depuis des temps immémoriaux. Mais selon une directive administrative de l’Office de la protection du consommateur (OPC), un taux d’intérêt est abusif lorsqu’il excède 35 %. La Presse, Les champions des taux quasi usuraires

Traductions du mot « usuraire »

Langue Traduction
Corse usure
Basque usurious
Japonais 好奇心が強い
Russe ростовщический
Portugais usurário
Arabe ربوي
Chinois 高利贷
Allemand wucher
Italien usurario
Espagnol usurioso
Anglais usurious
Source : Google Translate API

Synonymes de « usuraire »

Source : synonymes de usuraire sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires