La langue française

Truanderie

Sommaire

  • Définitions du mot truanderie
  • Étymologie de « truanderie »
  • Phonétique de « truanderie »
  • Citations contenant le mot « truanderie »
  • Images d'illustration du mot « truanderie »
  • Traductions du mot « truanderie »
  • Synonymes de « truanderie »

Définitions du mot truanderie

Trésor de la Langue Française informatisé

TRUANDERIE, subst. fém.

A. − [Corresp. à truand A]
1. HIST. [Au Moy. Âge et sous l'Ancien Régime]
a) État de truand. (Dict. xixeet xxes.).
b) Assemblée, réunion de truands; p. ext., précédé de l'art. déf., groupe social constitué par les truands. L'écolier toucha enfin au balcon de la galerie, et l'enjamba assez lestement aux applaudissements de toute la truanderie (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 480).Beaucoup d'écoliers perdus, de moines défroqués se faisaient truands (...), et c'est à eux qu'on attribue l'origine du langage argotique, ainsi que de cette organisation de la truanderie (Lar. 19e).
P. méton. [Parfois avec une majuscule] Lieu de réunion, repaire de truands. Grande Truanderie; Petite Truanderie. Chaque matin, il partait de la truanderie (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 298).
2. Pop., vieilli
a) Groupe de mendiants. Synon. gueusaille, gueuserie.La truanderie, la haute pouillerie noire, assise alentour, sous les maigres cocotiers jaunes: de vieilles femmes lépreuses tendant leurs mains pleines d'ulcères blancs pour demander l'aumône (Loti, Spahi, 1881, p. 265).
b) P. ext. Ramassis de gens méprisables ou considérés comme tels. Synon. canaille, racaille.Toute cette truanderie saoulée d'ay [v. 3] à bas prix (Goncourt, Journal, 1857, p. 385).
B. − [Corresp. à truand B 1]
1.
a) État de truand, délinquance. [Était aussi élève à la pension Escarh] mon pote Frisé Chavagnat qui a sombré plus tard dans la truanderie (Trignol, Pantruche, 1946, p. 18).
b) Groupe social formé par les truands. Synon. milieu, mitan, pègre.Les bagnoles de la truanderie engorgeaient la rue de Montyon. C'était jour d'ouverture [du nouveau cabaret pour voyous] (Le Breton, Razzia, 1954, p. 21).
2. P. ext.
a) Comportement de celui qui trompe ou cherche à tromper autrui, fourberie. Les armes de Satan c'est la truanderie Le mauvais camarade et la cafarderie (Péguy, Tapisserie Ste Geneviève et J. d'Arc, 1913, p. 90).
b) [Corresp. à truand B 1 b] Acte, manœuvre de truand; en partic., escroquerie. Et le président [de la Commission de Discipline des Conducteurs de voitures publiques] de lire (...) les plus savoureuses truanderies qu'il avait pu extraire du dossier (Simonin, J. Bazin, Voilà taxi!1935, p. 209).
Prononc. et Orth.: [tʀyɑ ̃dʀi]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. 1292 La Truanderie [n. d'une rue à Paris] (Le Livre de la Taille de Paris, éd. Géraud, p. 8); 2. a) ca 1330 « mendicité, gueuserie » (Guillaume de Digulleville, Pélerinage vie hum., 9726 ds T.-L.); b) 1409 « parole de truand, tromperie, mensonge » (Arch. JJ 164, pièce 112 ds Gdf.); c) 1572 [éd.] « coquinerie » (Amyot, Comment discerner le flatteur ds Œuvres morales de Plutarque, p. 40). Dér. de truand*; suff. -erie*. Cf. trüandie « coquinerie » (fin xiies., Moniage Guillaume, 1376 ds T.-L.), truandise « mendicité » ([Chrétien de Troyes], Guillaume d'Angleterre, éd. M. Wilmotte, 609). Fréq. abs. littér.: 28.

Wiktionnaire

Nom commun

truanderie \tʁy.ɑ̃d.ʁi\ féminin

  1. (Vieilli) Profession de truand, de mendiant vagabond.
  2. Ensemble des truands, pègre, manœuvres frauduleuses.
    • La truanderie, cette picareria gauloise, acceptait l’égout comme succursale de la Cour des Miracles, et le soir, narquoise et féroce, rentrait sous le vomitoire Maubuée comme dans une alcôve. — (Victor Hugo, Les Misérables, Albert Lacroix et Cie, Paris, 1862)
    • Il connaissait Em depuis des années et savait son habileté et sa connaissance de la pègre. C’était une sorte de Bottin de la truanderie. — (André Héléna, L’Article de la mort, Fleuve Noir, Paris, 1965)
  3. (Par extension) (Plus courant) Méfait d'un truand ; action de truander.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRUANDERIE (tru-an-de-rie) s. f.
  • État de truand, de mendiant vagabond. Les rues de la Truanderie ont pris leur nom du mot truand, qui signifiait anciennement un gueux, un fripon, parce qu'elles étaient habitées par ces sortes de gens, avant que la bourgeoisie y vînt demeurer, Piganiol de la Force, Description de Paris, t. III, Quartier des Halles.

HISTORIQUE

XVe s. Tant qu'avoir puist, et sans truanderie, Vivre, vestir…, Deschamps, Poésies mss. f° 325. Icellui Jameton distaudit Coyrier : ce ne sont que truenderies que tu me dis, Du Cange, trutannare.

XVIe s. Nous n'estimons pas que ceulx-là soient flatteurs, qui n'ont rien d'honeste, et dont la villanie se manifeste à un seul plat de viande et un verre de vin avec toute truanderie et meschanceté, Amyot, Comm. discern. le flatt. 7.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « truanderie »

Dérivé de truand avec le suffixe -erie
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Truander.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « truanderie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
truanderie tryɑ̃dri

Citations contenant le mot « truanderie »

  • a Marseille, si t'es pas dans la magouille et la truanderie, tu n'es pas marseillais ladepeche.fr, Marseille : nouvelle enquête sur des procurations dans le secteur de Samia Ghali  - ladepeche.fr
  • Des escrocs qui craignent leur sort après la chute du régime. Même si vous manquez de dignité, d’honneur de sens de citoyenneté et de responsabilité ayez honte cas même de défendre encore ce président nullard expert de la fanfaronnade, truanderie. Vous prouvez une fois de plus que pendant tout ce temps de gestion artisanale des affaires du pays et dont vous êtes comptables du bilan vous et vos familles respectives n’ont été en aucun moment affecté par les maux régulièrement cités: insécurité grandissante, la ruine financière au niveau des ménages, les troubles éducatives etc… Votre courage est à saluer, vous nous donné plus l’occasion de vous répertorier pour un classement définitif vous n’aurez plus la chance de passer par la transhumance ou de s’allier facilement “opportunistes” Tenez vous bien gardez cette position de défense pour toujours. , Défense des Institutions de la République : La Coalition Pour le Mali portée sur les fonts baptismaux | maliweb.net

Images d'illustration du mot « truanderie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « truanderie »

Langue Traduction
Anglais crook
Espagnol ladrón
Italien truffatore
Allemand gauner
Chinois ook
Arabe المحتال
Portugais trapaceiro
Russe плут
Japonais 詐欺師
Basque crook
Corse scuccu
Source : Google Translate API

Synonymes de « truanderie »

Source : synonymes de truanderie sur lebonsynonyme.fr
Partager