La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « travailleur immigré »

Travailleur immigré

Définitions de « travailleur immigré »

Wiktionnaire

Locution nominale - français

travailleur immigré \tʁa.va.jœ.ʁ‿i.mi.ɡʁe\ masculin

  1. (Travail) (Désuet) Personne ayant émigré de son pays pour travailler dans un autre.
    • Le travailleur immigré a toujours droit au rapatriement gratuit. En cas de maladie, il est soigné pendant un certain temps et reçoit les secours médicaux, avec ou sans réduction de salaire. — (Documents relatifs à la répression de la traite des esclaves, page 34, 1893)
    • Le travailleur immigré ne sachant jamais exactement pourquoi on lui refuse sa carte de travailleur, ni pourquoi on l’oblige à accepter une carte de non-salarié, ne pouvant comprendre non plus pourquoi on lui permet de venir en France, et souvent même pourquoi on sollicite sa venue alors qu’immédiatement ou quelques mois après, suivant les circonstances, on lui refuse sa carte de travail, on lui impose une carte de non-salarié quand on ne prend pas contre lui des mesures de refoulement. — (Le Travailleur parisien. Bulletin de l’Union des Syndicats confédérés du département de la Seine, Rapport sur la main-d’oeuvre immigrée , avril 1938)
    • Les économiquement faibles inscrits à son « bureau de bienfaisance », les personnes seules et âgées, les travailleurs immigrés, les déshérités de tous poils lui vouaient une vénération sans limites. — (Jean-Paul Steiger, La plus chouette histoire de tous les temps, Éditions Nathan, 1975, chap. 11)
    • Une statistique comparative montrerait sans doute que l’expression « travailleur immigré », qui faisait encore florès à la fin des années soixante-dix, a maintenant déserté le vocabulaire courant. — (De l’ouvrier immigré au travailleur sans papiers : les étrangers dans la modernisation du salariat, 1 janvier 2010)
    • L’OCDE publie ce lundi un rapport sur les dispositifs complexes pour embaucher un travailleur immigré en France. Des travailleurs immigrés qualifiés qui répondent à des besoins forts des entreprises mais qui restent peu de temps, faute de conditions de travail attractives. — (www.franceinter.fr, Travailleurs immigrés qualifiés : la France à la peine, 20 novembre 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « travailleur immigré »

(XIXe siècle) Composé de travailleur et de immigré.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « travailleur immigré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
travailleur immigré travajœr imigre

Évolution historique de l’usage du mot « travailleur immigré »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « travailleur immigré »

  • Dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes et du cycle Vibrations du monde, le musée des Confluences propose un spectacle musical d’après une idée originale de Méziane Azaïche, directeur du Cabaret sauvage de La Villette. « Plus invisible que le travailleur immigré, il y a sa femme. » À partir d’un répertoire de chansons de l’immigration qui a bercé plusieurs... , Spectacles. Cette semaine sur les scènes de la Métropole
  • Il s’agit d’un  travailleur immigré âgé de 29 ans, originaire du Bangladesh. Il a reconnu avoir poignardé un  homme de 57 ans pour lui voler de l’argent. Il s’est ensuite débarrassé du corps en le jetant dans un puits. Mayotte la 1ère, Maldives : Un homme condamné à mort - Mayotte la 1ère
  • Economique et sociale parce que le monde du travail change de visage et prend celui du néolibéralisme, à partir de ce qu’on a appelé « le tournant de la rigueur » en 1983. Jusqu’à la fin des années 70, la figure du travailleur immigré, dévouée aux métiers les plus difficiles, était très importante au système industriel français d’après guerre. Elle était si importante que les directions d’entreprises ainsi que le personnel politique encourageaient très fortement l’adaptation du rythme du travail aux pratiques religieuses des travailleurs immigrés (création de salles de culte, aménagement des horaires pendant le ramadan, etc.). Mais, à partir du début des années 80, et le tournant de la rigueur, le travailleur immigré n’est plus si important et donc il dérange, surtout lorsqu’il se syndique et s’implique dans les luttes ouvrières[1]. Chronik, Islam et société française : le monde du travail comme laboratoire de recherche – Chronik
  • Exemple, un travailleur immigré camerounais qui transfert  500 euros à sa famille au Cameroun tous les mois est plus utile économiquement au Cameroun qu’un ingénieur informaticien qui gagne 350.000 FCA au Cameroun. Actu Cameroun, « Notre compatriote qui travaillera à la NASA, travaillera aussi pour le bien du Cameroun » - Christian Bomo Ntimbane
  • En porte-à-porte, l’accueil est bon. Nous rencontrons Laura. Pour elle, la question des violences faites aux femmes devrait être une priorité des politiques publiques. « Quand je pense à toutes les femmes battues et à tous les féminicides, ça me glace le sang. On devrait faire quelque chose ! » Les militant·es lui expliquent que nous soutenons les revendications des associations : nous proposons un plan contre les violences sexistes et sexuelles qui prévoit, notamment, un budget d’un milliard d’euros et de nombreuses formations. Plus tard, nous rencontrons Pierre. Même s’il n’a pas la nationalité française, ce travailleur immigré, réfugié de République Centrafricaine, s’intéresse de près à la politique française : « Ça nous concerne aussi ! Ça fait plusieurs années que je vis en France. J’écoute beaucoup les médias. J’aime beaucoup ce que dit Jean-Luc Mélenchon. C’est l’un des seuls qui parle de nous, les travailleurs immigrés, et de la Françafrique. Je ne peux pas voter mais je vais convaincre tous ceux que je connais qui le peuvent d’aller voter pour Jean-Luc Mélenchon ! » La France insoumise, CARAVANES DE L’UNION POPULAIRE – Jour 12 – Étape de Nevers - La France insoumise
  • Les modalités d’insertion sur place, en particulier l’existence d’un marché plus ou moins libre du travail, l’accès à la propriété ou à des activités « indépendantes » en ville pour les immigrés, influent sur le taux de retour. À l’île de La Réunion, les représentants des groupes urbains (marchands, artisans) et certains officiers coloniaux sont plutôt favorables au rapatriement des immigrés, les uns parce qu’ils craignent leur concurrence déloyale dans le commerce et l’artisanat, les autres au nom de l’ordre public et du maintien des hiérarchies sociales en place . Les historiens qualifient le plus souvent le contrat d’indenture comme une forme de travail forcé. Pourtant cette qualification ne s’est répandue que pendant la seconde moitié du XIXe siècle ; auparavant – c’est-à-dire depuis le milieu du XVIIe siècle –, le contrat d’indenture était considéré comme une expression de la libre volonté contractuelle. Le travailleur immigré signant ce contrat est alors considéré comme un servant particulier, auquel le maître a avancé les frais du voyage et qui pour cela est obligé de les rembourser sous forme de travail. Suivant cette perspective, l’immigré indentured s’engage certes plus longtemps qu’un journalier, mais nettement moins qu’un domestique anglais. Cependant, comme les servants et les domestiques, l’immigré indentured est censé donner tout son temps de travail à son maître qui, pour sa part, peut le transférer comme n’importe quelle autre créance. En outre, de même que le master en Angleterre a le droit de récupérer les servants fugitifs, le maître dans les colonies garde ses droits sur les immigrés en fuite, passibles de sanctions pénales en cas de rupture de contrat ou de fuite. De par sa nature, les engagismes sont des crimes contre l’humanité et non un seul en particulier. Ce serait oublié nos compatriotes venant d’autres coin du monde tel que les chinois, les mozambicains ou les comoriens. C’est pour cela qu’il nous faut une Maison des Civilisations et de l’Unité Réunionnaise. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Reconnaissance des engagismes comme un crime contre l’humanité, un pas de plus pour nous réconcilier avec notre histoire. - Edito - Témoignages
  • Paysan et penseur, Pierre Rabhi est un pionnier de l’agriculture écologique et l’instigateur de la « sobriété heureuse ». Petit employé de banque, puis travailleur immigré confronté au racisme et à l’absurdité de l’univers urbain, il a quitté ces milieux étouffants pour expérimenter d’autres façons de vivre. , Champagne-au-Mont-d’Or. Conférence sur le développement durable samedi 23 octobre
  • Un candidat social-démocrate qui — surtout ! — tient des propos dont le caractère profondément réactionnaire n’a jamais pu rivaliser — et de loin ! — avec tous ceux qu’auraient pu tenir Georges Marchais ou Fabien Roussel : le fait que le travailleur immigré « [volerait] le pain » du travailleur français ; qu’il y aurait un problème avec une communauté d’immigrés dans notre pays et qu’il aurait fallu la mettre sous surveillance ; que les idées fascistes d’un candidat d’extrême droite viennent de sa judaïté. Avant-Garde, Blast reprend les arguments de l’extrême droite pour attaquer le PCF de Georges Marchais - Vivre ensemble - Avant-Garde
  • Je sais pas trop où tu veux en venir mais on parle d’expats pour designer un travailleur immigré (car il a un contrat de travail de son pays d’origine) et s’expatrie pour une mission (generalement quelques mois/annees). Par abus de langage, on designe un expat un immigré volontaire longue duree, ca s’arrete là. Je sais pas ce que les pauvres ou riches viennent faire ici, encore moins les réfugiés de guerre/politique qui fuient le regime en place (dictature, despotisme) ou la guerre. La langue francaise est en effet assez riche pour avoir plusieurs mots differents si c’est ca la question. iGeneration, Itinérance : l'Europe prolonge la suppression des frais jusqu'en 2032 | iGeneration
  • Une image d'Epinal domine toute l'historiographie de l'immigration : celle du travailleur immigré maghrébin des années 70-80. Cette polarisation masque des enjeux migratoires bien plus complexes, que rappelle cet Atlas des immigrations en France (1). Les critères qui définissent «l'immigré» fluctuent en permanence, suivant les époques, les diasporas et les régions. Pascal Blanchard, historien spécialiste de l'immigration, ses deux coauteurs, Hadrien Dubucs et Yvan Gastaut, et la cartographe-infographiste Aurélie Boissière montrent à quel point la France est un pays qui a élaboré ses identités collectives en lien avec les multiples strates de présences migratoires. «Parler de l'histoire de France sans parler de l'histoire de l'immigration, rappelle Pascal Blanchard, ce serait comme raconter l'histoire des Etats-Unis en oubliant la guerre de Sécession et l'histoire de la ségrégation.» Libération, Pascal Blanchard: «Plus les lois contre les immigrés sont dures, plus les installations sont définitives» – Libération
  • C’est également cette dimension que l’écrivaine a souhaité mettre en avant dans son roman, estimant qu’«on est loin de l’image du travailleur immigré dépourvu de culture syndicaliste et démocratique». Ce mouvement social et cette capacité d’organisation a, selon elle, «donné quelque chose d’inattendu qui [l]’intéresse grandement en tant que romancière» et fille d’un des ouvriers. , France : La grève des 3 000 travailleurs de mines marocains, une histoire racontée par leurs enfants
  • Plus de 150 millions de personnes à travers le monde bénéficient de ces transferts d'argents générés par quelque 50 millions d'immigrés. Chaque travailleur immigré envoyant en moyenne 2000 euros par an dans son pays d'origine. LEFIGARO, Où va l'argent des travailleurs migrants européens ?
  • Elevé entre islam et catholicisme, imprégné des valeurs nomades, il quitte une Algérie en guerre pour s’installer en région parisienne au début des années 1960. Travailleur immigré confronté à l’absurdité de l’univers urbain, il opère avec femme et enfants un retour à la terre et devient pionnier de l’agriculture écologique dans une ferme cévenole.Tant le sujet lui tient à cœur, Pierre Rabhi se lance dans la formation. Ses méthodes, à l’opposé de la culture et de l’élevage intensifs, plus respectueuses de la terre nourricière et de la vie qui en jaillit, se propagent sous le nom d’« agroécologie ». Dans les années 1980, il initie en Afrique noire et au Maghreb de nombreux programmes de lutte contre la désertification et la malnutrition. , Décès de Pierre Rabhi, paysan philosophe pionnier du retour à la terre | Psychologies.com
  • Bachir Aissaoui nous a quittés le vendredi 16 juillet. Il était arrivé d’Algérie en 1958 dans la condition de travailleur immigré venu pour “reconstruire” la France. , Saint-Jean-de-Maurienne | nécrologie. Bachir Aissaoui
  • Comment est donc née cette bande dessinée?E.M. L’idée de « Robinson à Pékin » n°2 vient 10 ans plus tard, de Nicolas Grivel, mon futur agent qui me commande un roman (autobio)graphique. J’ai d’abord du mal à l’accepter : je me vois alors mal en « héros » et veux me voir comme simple témoin d’un pays lointain. Au bout de quelques années, je finis par accepter, parce que je pressens qu’il s’agit d’un genre d’ouvrage nouveau, qui mettra en scène le choc des cultures, de peuples aux niveaux de développement très différents. Il montrera un fils de l’Europe riche, soudain reconverti en « travailleur immigré » dans un pays qui surveille sévèrement ses pas. Ce sera l’histoire d’un grain de sable blanc noyé dans un océan de grains de sable jaune. TOUTENBD.COM, Eric Meyer: "Le choc des cultures" - TOUTENBD.COM

Travailleur immigré

Retour au sommaire ➦

Partager