La langue française

Trapp

Définitions du mot « trapp »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRAPP, subst. masc.

GÉOL. Empilement de coulées de lave très fluides et très minces dont la superposition forme de gigantesques marches d'escalier quand l'érosion a modifié leur masse. Des trapps qui paraissaient n'avoir pas été attaqués par le feu, mais qui avaient fourni la matière des laves et des basaltes qui s'étaient fondus dans le fourneau (Voy. La Pérouse, t. 3, 1797, p. 75). [à l'intérieur de l'île] les couches horizontales de roches superposées, appelées « trapps » en langue scandinave, les bandes trachytiques, les éruptions de basalte (...) ont fait un pays d'une surnaturelle horreur (Verne, Voy. centre terre, 1864, p. 76).
REM.
Trappéen, -éenne, adj.Qui a les caractères du trapp, qui est formé de trapp. Massif, plateau, terrain trappéen; minéraux trappéens. On le rencontre [le cuivre] souvent à l'état natif ou sous forme de pyrites dans les serpentines ainsi que dans certaines roches trappéennes (Élie de Beaumontds B. de la Sté géol. Fr., t. 4, 1847, p. 15).
Prononc.: [tʀap]. Homon. trappe1 et 2. Étymol. et Hist. 1765 (Encyclop.). Suéd. trapp, de même sens, propr. « escalier ».

Wiktionnaire

Nom commun

trapp \tʁap\ masculin

  1. (Géologie) Roche magmatique, dure, utilisée dans les ballasts de chemin de fer, ou dans les gravillons routiers.
    • Sur les flancs du Honeck, vers Retournemer, il y a un filon de trapp accompagné d'eurite rosé compacte. Le trapp est tantôt compacte, tantôt boursoufflé et celluleux. Le trapp de la vallée de Bussang présente les mêmes nuances. — (Annales de la Société d'émulation du département des Vosges, 1834)
    • Les îles Féroë sont entièrement d'origine volcanique : elles ont surgi de toutes pièces du sein d’Amphitrite et sont, comme l’Islande, constituées de trapp de formation sous-marine. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 35)

Nom commun

trapp \Prononciation ?\

  1. (Architecture) Escalier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRAPP (trap') s. m.
  • Roche verdâtre ayant la forme d'un escalier. M. Bucquet a donné à l'Académie un mémoire sur la pierre appelée trapp, Condorcet, Bucquet.

    Nom commun au basalte, au porphyre, à l'amygdaloïde, reconnus pour appartenir à une même famille.

    Trapp-tuf, tuf volcanique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRAPP, s. m. (Hist. nat. Minéralogie.) les Suédois désignent sous ce nom une pierre composée d’un jaspe ferrugineux, tendre, & d’une argille durcie. Cette pierre forme quelquefois des montagnes entieres ; mais le plus communément elle forme des veines enveloppées de roche d’une autre espece. Le grain de cette pierre est plus ou moins fin ; quelquefois on y remarque des particules semblables à du spath calcaire, mais qui ne font point effervescence avec les acides.

Le trapp exposé au feu se convertit en un verre noir compacte ; par la calcination il devient rouge, & contient environ dix livres de fer par quintal. Dans la partie qui est la plus enfoncée en terre, cette pierre est communément pleine de gersures ou de fentes, & elle affecte une figure rhomboïdale. On en mêle en Suede dans la fritte dont on fait le verre de bouteilles. Il y en a de grise, de rougeâtre, de brune, de noire, de bleuâtre ; son grain est plus ou moins sensible ; il y en a de striée & de granulée ; celle qui est noire, prend le poli comme une agate, & est compacte comme elle. M. Cronstedt lui donne le nom de pierre de touche, lapis lydius. Voyez l’essai d’une nouvelle minéralogie publiée en suédois en 1758. (—)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « trapp »

Suédois, trappa, suite de gradins ; allem. Treppe ; roche ainsi dite par Bergmann, parce qu'elle se présente souvent sous forme de terrasse ou gradin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du suédois trapp, variante de trappa, (« escalier »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « trapp »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trapp trap

Citations contenant le mot « trapp »

  • Photographier, c'est tendre un piège. Soit on met en place la trappe et on attend que la victime tombe dedans, et on appelle cela du reportage ; soit on déplace la trappe pour qu'elle tombe dedans à coup sûr, et on parle d'art. De Pierre Movila / Petits écrits à propos de la boite à image - 1998

Images d'illustration du mot « trapp »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « trapp »

Langue Traduction
Anglais trap
Espagnol trampa
Italien trappola
Allemand falle
Chinois 陷阱
Arabe فخ
Portugais armadilha
Russe ловушка
Japonais トラップ
Basque tranpa
Corse trappula
Source : Google Translate API

Synonymes de « trapp »

Source : synonymes de trapp sur lebonsynonyme.fr

Trapp

Retour au sommaire ➦

Partager