La langue française

Taillandier

Sommaire

  • Définitions du mot taillandier
  • Étymologie de « taillandier »
  • Phonétique de « taillandier »
  • Citations contenant le mot « taillandier »
  • Images d'illustration du mot « taillandier »
  • Traductions du mot « taillandier »
  • Synonymes de « taillandier »

Définitions du mot « taillandier »

Trésor de la Langue Française informatisé

TAILLANDIER, subst. masc.

Artisan, ouvrier qui fabrique les outils et instruments tranchants en fer utilisés dans certains corps de métiers (agriculture, menuiserie, marbrerie, etc.). Pour la qualité, la légèreté et la trempe des faucilles, certains taillandiers ont une grande réputation (Menon, Lecotté, Vill. Fr., 2, 1954, p. 8).
En appos. Ouvrier taillandier (Ac. 1835-1935). Garçon taillandier à l'ordinaire, ce gnôme travaillait chez le charron tant que l'ouvrage abondait (Balzac, Paysans, 1844, p. 230).
Prononc. et Orth.: [tajɑ ̃dje]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1390 « tailleur d'habits » (Registre criminel du Châtelet de Paris, éd. H. Duplès-Agier, t. 1, p. 336); 2. 1500 « ouvrier qui fabrique les outils et les fers tranchants utilisés par les cultivateurs et certains artisans » (Laborde, Gisors, p. 14). Dér. du part. prés. de tailler*; suff. -andier, v. -ande et -ier. Fréq. abs. littér.: 10.

Wiktionnaire

Nom commun

taillandier \ta.jɑ̃.dje\ masculin

  1. Artisan qui fait toute sorte d’outils tranchants pour les charpentiers, les charrons, les tonneliers, les laboureurs, etc., comme faux, haches, cognées, serpes, etc.
    • On voit par le statut ici reproduit que les maréchaux, les férons, les serruriers et les taillandiers formaient, à Abbeville, une seule corporation industrielle et une même confrérie religieuse sous l'invocation de saint Eloy; […]. — (Augustin Thierry, Recueil des monuments inédits de l'histoire du Tiers État, vol.4, 1870, p.286)
  2. (Par extension) Celui qui fait commerce de ces outils.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TAILLANDIER. n. m.
Artisan qui fait toute sorte d'outils tranchants pour les charpentiers, les charrons, les tonneliers, les laboureurs, etc., comme faux, haches, cognées, serpes, etc. Par apposition, Ouvrier taillandier. Il se dit aussi de Celui qui fait commerce de ces outils.

Littré (1872-1877)

TAILLANDIER (ta-llan-dié, ll mouillées, l'r ne se lie jamais) s. m.
  • Artisan qui fait toute sorte d'outils pour les charpentiers, les charrons, les laboureurs, comme faux, haches, cognées, serpes.

    Taillandier en pierre, l'ouvrier qui chez les anciens hommes fabriquait les haches et les couteaux en silex. À toutes les époques, le taillandier en pierre, quand il a eu à travailler le silex et quelques autres roches à cassure écailleuse, a agi par pression plus souvent peut-être que par percussion, Roulin, Acad. des sc. Comptes rendus, t. LXVII, p. 1293.

HISTORIQUE

XVe s. L'humble supplication des maistres des mestiers de taillandiers [tailleurs] et prepoinstiers, Ordonn. mai 1481.

XVIe s. Le rang qui sont les petits mestiers : tourneur de toutes sortes de bois, taillandier ou maistres d'œuvre blanche, Édit, avril 1597.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TAILLANDIER, s. m. (Corps d’ouvriers.) artisan qui travaille aux ouvrages de taillanderie. La communauté des Taillandiers de Paris, est très-considérable, & l’on peut dire qu’il y a en quelque sorte quatre communautés réunies en une seule. Les maîtres de cette communauté sont qualifiés Taillandiers en œuvres blanches, grossiers, vrilliers, tailleurs de limes, & ouvriers en fer blanc & noir. La qualité de maitre Taillandier est commune à tous les maîtres ; les autres qualités sans diviser la communauté, se partagent entre quatre especes d’ouvriers, qui sont les Taillandiers travaillans en œuvres blanches, les Taillandiers grossiers ; les Taillandiers vrilliers, tailleurs de limes ; & les Taillandiers ouvriers en fer blanc & noir. Savary. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « taillandier »

Dérivé de tailler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Taillant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « taillandier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
taillandier tajɑ̃dje

Citations contenant le mot « taillandier »

  • Chaque jour une étape, un département, avec Julien Marquis, le président du collectif Patrimoine 2.0. Lundi, visite chez un taillandier, à Munster, dans le Bas-Rhin. Franceinfo, Un été en France. Visite chez un taillandier à Munster dans le Bas-Rhin

Images d'illustration du mot « taillandier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « taillandier »

Langue Traduction
Anglais tool maker
Espagnol fabricante de herramientas
Italien produttore di utensili
Allemand werkzeugmacher
Chinois 工具制造商
Arabe صانع الأدوات
Portugais fabricante de ferramentas
Russe производитель инструментов
Japonais 工具メーカー
Basque erreminta fabrikatzailea
Corse fabricatore di strumenti
Source : Google Translate API

Synonymes de « taillandier »

Source : synonymes de taillandier sur lebonsynonyme.fr
Partager