Synagogue : définition de synagogue


Synagogue : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SYNAGOGUE, subst. fém.

A. − Assemblée de(s) Juifs.
1. HIST. ANC.
a) HIST. JUIVE. La grande Synagogue (ou grande Assemblée). Collège de sages qui réorganisa la vie religieuse après l'Exil de Babylone et qui constitue le chaînon de transmission de la Loi orale entre les Derniers Prophètes et les devanciers directs des rabbins du Talmud. Il est certain que la Grande Synagogue, réunie une première fois sous Esdras, mit en œuvre des décisions importantes pour l'avenir du judaïsme (Encyclop. univ.t. 201975, p. 1860).
b)
α) [Dans le monde gr. vers les débuts de l'ère chrét.] [Les juifs] habitent souvent un quartier à part dans les villes où ils ont obtenu l'autorisation régulière de s'établir (...), ils forment une communauté qui est, en terre étrangère, comme une cellule de la nation juive (...). Le groupement porte des noms très divers. On dit le thiase, l'assemblée, la synagogue, le peuple, le corps, l'universalité, etc., ou simplement: les Juifs, les Hébreux (Ch. Guignebert, Le Monde juif vers le temps de Jésus, 1935, p. 279).
β) [Dans le monde chrét.] Synagogue de Satan. [P. allus. à Apoc. II, 9] Ceux qui sont dans l'ennui, les hérétiques; ceux qui se conforment à l'ancienne loi, par opposition à la loi nouvelle (d'apr. Guérin Suppl. 1895).
En partic. [Chez certains opposants cath.] La franc-maçonnerie. (Ds Faucher 1981). Expression d'un complot permanent, force occulte, paravent de la puissance étrangère, secte anti-cléricale, la maçonnerie est surtout cette « synagogue de Satan » depuis longtemps dénoncée par la droite maurrassienne (L'Événement du Jeudi, 30 juill.-5 août 1987, p. 13).
2. La communauté des fidèles, le judaïsme. Par ces éminents représentants la synagogue médiévale a manifesté, on le voit, quelque clarté des choses, malgré le bandeau que lui a mis sur les yeux la statuaire chrétienne au portail de certaines cathédrales (Weill, Judaïsme, 1931, p. 201).Grâce à la conception démocratique et laïque que le pharisianisme a imposée à la synagogue (...), le judaïsme est l'une des rares Églises dépourvues de ce lourd élément réactionnaire que constitue le cléricalisme (Univers écon. et soc., 1960, p. 64-6).
[Gén. avec majuscule, p. oppos. à ou p. compar. avec l'Église] L'Église catholique présente une organisation hiérarchisée, avec des dogmes, des structures stratifiées et une discipline intérieure. Tel n'est pas le cas de la Synagogue; la seule autorité reconnue traditionnellement y est celle du Maître, telle est finalement la leçon du Tamuld (Rabi, Anatomie du judaïsme fr., 1962, p. 155).
BEAUX-ARTS. Sculpture des cathédrales gothiques représentant la Synagogue sous la forme d'une jeune femme aux yeux bandés, une lance brisée à la main. Combien de fois ai-je été voir (...) [à] Strasbourg la Synagogue aux yeux bandés (Aragon, Rom. inach., 1956, p. 117).V. église I A ex. de Viollet 1875.
B. − [P. oppos. au Temple, lieu où réside la Présence divine, où sont offerts les sacrifices] Lieu de réunion essentiellement, mais non exclusivement, réservé à l'étude de la Loi et à la prière et dont l'origine remonte vraisemblablement à la période de l'Exil.
1. [Au sing., gén. avec une majuscule, la Synagogue en tant qu'institution] Ézéchiel fut suivi d'une longue lignée de docteurs connus sous le nom de soferim (scribes), sous lesquels la Torah se mit à occuper une place centrale dans la vie religieuse du peuple (...). C'est (...) à cette époque que furent posés les fondements de la Synagogue, dont les réunions régulières pour l'adoration et l'instruction répondaient aux besoins des exilés (I. Epstein, Le Judaïsme, trad. de L. Jospin, 1962, p. 74).
2.
a) [Au sing. ou au plur., avec une minuscule, la synagogue en tant qu'édifice et lieu de culte] Les synagogues se multiplièrent (...) du IVes. av. au Iers. ap. J.-C.: selon une tradition, il en existait 394 à Jérusalem, quand la ville fut détruite par Titus (70 ap. J.-C.) (E. Fleg., Anthologie juive, 1951, p. 642).V. pharisien ex. 1, rabbin C ex. de Tharaud:
C'était un pilier du bar de la rue Cujas, du bar des « faux-monnayeurs »; j'en étais un autre, et nous étions bien une centaine (...), entrant, sortant, stationnant jour et nuit dans la salle latérale du bar, debout, le chapeau sur la tête comme dans une synagogue ... Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 67.
[Avec détermin. spécifiant l'époque, le style, l'implantation, l'obédience] Synagogue antique; synagogue gothique, néo-classique; synagogue à double nef (de Worms), en bois (de Pologne); synagogues galiléennes, italiennes; synagogues d'Orient, d'Occident; synagogue du Vieux Caire; synagogue consistoriale; synagogue ashkenaze; synagogue portugaise d'Amsterdam. La synagogue médiévale, comme son prototype antique, était un centre communautaire et culturel en même temps que cultuel. C'est entre ses murs que l'on assurait l'instruction, que se déroulaient les prières, que se tenaient les réunions publiques (G. Sed-Rajna, L'Art juif, 1975, p. 124).
En compos. Synagogue-centre communautaire. [Après la Seconde guerre mondiale] On mit (...) sur pied un vaste programme de maisons de jeunes qui devinrent bientôt des synagogues-centres communautaires: la première fut construite à Limoges, la plus vaste, la synagogue de la Paix à Strasbourg, sera inaugurée en 1958 (B. Blumenkranz, Hist. des Juifs en France, 1972, p. 425).
b) P. méton. [Avec minuscule] Communauté juive d'une ville. Comme son propre père, et pour faire plaisir à celui-ci, il demeurait inscrit à la synagogue et payait ses cotisations (Maurois, Disraëli, 1927, p. 19).
Rem. Les sens A 2 et B 2 a peuvent être liés, « l'appel » de la synagogue religion, se manifestant par le retour à la synagogue lieu de culte. V. judaïser ex. de Weill.
Prononc. et Orth.: [sinagɔg]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1100 « lieu de culte non chrétien » (Roland, éd. J. Bédier, 3662: A mil Franceis funt ben cercer la vile, Les sinagoges e les mahumeries); b) xives. « lieu où s'assemblaient les Juifs pour leur culte, sous l'ancienne loi » (Evangile de Nicodème, C 1415 ds T.-L.: En lur synagog sunt entré); c) 1530 sinagogue « lieu où s'assemblent ordinairement les Juifs pour le culte » (Palsgr., p. 270a); 2. a) 1remoit. xiies. « réunion, groupe de personnes, bande » (Psautier d'Oxford, éd. Fr. Michel, VII, 7 [cf. Psautier de Cambridge, loc. cit.: congregaciun]); b) 1269-78 « assemblée religieuse des Juifs, sous l'ancienne loi » (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 11599); 3. a) fin xiies. « le peuple juif, la communion juive » (p. oppos. au Christ, au christianisme) (Sermons de St Bernard, éd. W. Foerster, p. 57, 20: tu felenesse synagoige nos enfantas cest fil [Jhesu Criz] assi cum per un office de meire [Migne, Patrol. lat. t. 183, col. 115: Et tu quidem, impia Synagoga, hunc nobis filium peperisti, officio quidem matris, sed non matris affectu]); b) ca 1223 « figure symbolique les représentant » (Gautier de Coinci, Miracles, éd. V. Fr. Kœnig, 2 Mir 24, 623: Les ieuz do cuer n'ont mie overz [les sceptiques] , Ainz les ont velez et coverz Aussi com a la sinagogue). Empr. au b. lat.synagoga (adapt. du gr. σ υ ν α γ ω γ η ́ « réunion », terme empl. par les Juifs gr. pour désigner l'assemblée de la communauté juive et cette communauté, Luc VIII, 41; Actes IX, 2 ds Liddell-Scott) « assemblée, peuple (spéc. synagoga Israël, Tertullien; synagoga hoc est populum Iudaeorum, St Jérome); lieu où se réunissaient les Juifs pour prier (Vulgate); la religion juive (St Jérome) », Blaise Lat. chrét. Cf. le développement parallèle de ecclesia, v. église. Fréq. abs. littér.: 114.
DÉR.
Synagogal, -ale, -aux, adj.Qui est relatif, qui est propre à la synagogue. Chant, culte, office, rite, rituel synagogal; judaïsme synagogal; tradition synagogale. L'extraordinaire floraison de la poésie synagogale (...) a reflété la vie douloureuse de la communauté en exil (Weill, Judaïsme, 1931, p. 157).L'évolution de l'architecture synagogale en Pologne et en Ukraine a été fortement influencée (...) par l'art local (G. Sed-Rajna, L'Art juif, 1975, p. 142).− [sinagɔgal], plur. masc. [-o]. − 1reattest. 1855 (Zunz, Poésie synagogale d'apr. Littré Suppl. 1877); de synagogue, suff. -al*.
BBG. Quem. DDL t. 10. − Richard (W.) 1959, p. 74, 76.

Synagogue : définition du Wiktionnaire

Nom commun

synagogue \si.na.ɡɔɡ\ féminin

  1. (Judaïsme) Assemblée religieuse des juifs.
    • Saint Paul, avant qu’il fût converti, avait beaucoup de zèle pour la synagogue.
    • Jésus-Christ allait souvent enseigner dans les synagogues.
  2. (Judaïsme) Édifice où les juifs s’assemblent pour l’exercice public de leur religion.
    • Or, c'était fête à la synagogue, ténébreusement étoilée de lampes d'argent, et les rabbins, en robes et en lunettes, baisaient leurs talmuds, marmottant, nasillonnant, crachant ou se mouchant, les uns assis, les autres non. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • C'est ainsi que la synagogue de Linz a été entièrement détruite par le feu; la synagogue de Salzbourg a été saccagée, et son contenu a été jeté à la rue. — (Livre blanc anglais n°2 - « Documents concernant les traitements infligés en Allemagne aux nationaux allemands » ; présenté au Parlement par le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, traduction officielle, 1939)
  3. (Figuré) Judaïsme, communion des juifs, par opposition au christianisme.
    • Il ne peut y avoir rien de commun entre nous : tu es chrétien, je suis juive ; notre union serait contraire aux lois à la fois de l’église et de la synagogue. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

Nom commun

synagogue

  1. (Judaïsme) Synagogue.
Note : aux États-Unis, le terme informel pour décrire un édifice religieux juif est temple.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Synagogue : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SYNAGOGUE. n. f.
Assemblée religieuse des Juifs sous l'ancienne loi. Saint Paul, avant qu'il fût converti, avait beaucoup de zèle pour la synagogue. Docteur, chef de la synagogue. Il se dit aussi du Lieu où les Juifs s'assemblaient hors du temple, pour faire des lectures, des prières publiques. Notre-Seigneur allait souvent enseigner dans les synagogues. Il se dit encore aujourd'hui des Lieux où les Juifs s'assemblent pour l'exercice public de leur religion. La synagogue consistoriale de Paris. La synagogue de Metz, d'Amsterdam. Il se dit aussi figurément de la Religion, de la loi, de la communion des Juifs, par opposition au Christianisme. L'Église et la Synagogue.

Synagogue : définition du Littré (1872-1877)

SYNAGOGUE (si-na-go-gh') s. f.
  • 1Assemblée des fidèles sous l'ancienne loi. La synagogue ne périssait point, parce qu'elle était la figure ; mais, parce qu'elle n'était que la figure, elle est tombée dans la servitude, Pascal, Pens. XVI, 2, édit. HAVET. Une de leurs principales fonctions [des rabbins] était d'enseigner la loi de Dieu dans les assemblées qui se tenaient en chaque ville, le jour du sabbat, et que les Grecs nommèrent synagogues ou églises, Fleury, Mœurs des Israél. § XV, part. 2, p. 201.

    Enterrer la synagogue avec honneur, s'est dit d'abord de la pratique des premiers chrétiens, qui vivaient à l'extérieur comme les autres Juifs. Ils [les premiers chrétiens] vivaient à l'extérieur comme les autres Juifs, pratiquant toutes les cérémonies de la loi, et offrant même les sacrifices ; ce qu'ils continuèrent tant que le temple subsista, et c'est ce que les Pères ont appelé enterrer la synagogue avec honneur, Fleury, Mœurs des chrétiens, p. 37.

    Fig. et familièrement. Enterrer la synagogue avec honneur, bien finir une chose. Nous retournerons ce soir encore [à Brevannes] pour trois ou quatre jours ; et cela s'appellera enterrer la synagogue, avec le premier président de la cour des aides, qui a une belle maison ici près, Sévigné, 15 nov. 1688.

  • 2Depuis l'établissement du christianisme, la synagogue se dit aussi par opposition à l'Église chrétienne.
  • 3Lieu où les Juifs s'assemblaient hors du temple pour faire des lectures, des prières.
  • 4Lieu où présentement les juifs s'assemblent pour l'exercice de leur religion. On compte plus de vingt mille juifs autorisés par le pape en Italie ; ils ont près de 280 synagogues en Pologne, Voltaire, Mœurs, 140.

HISTORIQUE

XIe s. Les sinagogues et les mahomeries, Ch. de Rol. CCLXVIII.

XIIIe s. Et des sieges aiment as tables Les plus haus, les plus honorables, Et les premiers as synagogues, Cum fiers et orguilleus et rogues, la Rose, 11833.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « synagogue »

Étymologie de synagogue - Wiktionnaire

Du latin synagoga.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de synagogue - Littré

Συναγωγὴ, proprement réunion, de σὺν, avec, et ἀγωγὸς, qui amène.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de synagogue - Wiktionnaire

Du latin synagoga emprunté au grec ancien συναγωγή, sunagōgē (« assemblée »). (Vers 1100) sinagoges (pluriel).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « synagogue »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
synagogue sinagɔg play_arrow

Citations contenant le mot « synagogue »

  • JTA – Deux synagogues réformées de Sarasota, en Floride, ont été la cible de croix gammées et d’autres messages haineux non spécifiés. The Times of Israël, Deux synagogues vandalisées la même nuit à Sarasota, en Floride | The Times of Israël
  • La synagogue de Pfaffenhoffen, lieu empreint d'émotion, témoigne de la vie judéo-alsacienne en milieu rural. Cette visite est l'occasion d'en savoir plus sur le judaïsme, ses offices, ses rituels. Jusqu'au 15 novembre 2020, vous pourrez également découvrir l'exposition temporaire "1001" de Véronique Moser et Corine Kleck. , Visite guidee de la Synagogue de Pfaffenhoffen : Visite guidee a Val de Moder
  • La première synagogue à avoir été construite dans le royaume de France, depuis le Moyen-Âge et par permission du roi Louis XVI, a été édifiée en 1785 et 1786 à Lunéville, rue Castara. , Le "Savez-vous" du jour | Savez-vous où a été construite la première synagogue du royaume de France ?
  • Un homme armé d’une hache a fait irruption dans une synagogue dans le sud-est de l’Ukraine mardi matin et a été désarmé et repoussé par le garde de sécurité. The Times of Israël, Le garde d'une synagogue en Ukraine fait fuir un agresseur armé d'une hache | The Times of Israël
  • Jeudi 23 juillet à 18 h, s’est tenue devant la synagogue, la commémoration des crimes racistes perpétrés durant l’occupation allemande par l’État Français, dirigé par le Maréchal Pétain, envers les juifs de France ainsi que l’hommage aux Justes parmi les Nations. De nombreuses personnalités étaient présentes et notamment les représentants de la communauté israélite grand-mottoise avec leur présidente Sabine Atlan, le consistoire régional représenté par son président Alain Zylberman, Perla Danan présidente de la délégation régionale du CRIF, Michaël Iancu du comité français Yad Vashem. De même que les institutions, au premier rang desquelles la ville représentée par le maire Stéphan Rossignol et la Région Occitanie en la personne d’Hussein Bourgi. La police, la gendarmerie, l’Église étaient également présents pour cette manifestation emblématique du refus de l’antisémitisme. midilibre.fr, Hommage aux Justes devant la synagogue - midilibre.fr
  • JTA — Une entreprise de construction d’Ouzbékistan tente de faire démolir une synagogue vieille de 124 ans pour bâtir un luxueux complexe d’appartement, selon une publication juive russe. The Times of Israël, Des Juifs d'Ouzbékistan tentent de sauver une synagogue de 124 ans | The Times of Israël

Images d'illustration du mot « synagogue »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « synagogue »

Langue Traduction
Corse sinagoga
Basque sinagoga
Japonais シナゴーグ
Russe синагога
Portugais sinagoga
Arabe كنيس أو مجمع يهودي
Chinois 犹太教堂
Allemand synagoge
Italien sinagoga
Espagnol sinagoga
Anglais synagogue
Source : Google Translate API

Synonymes de « synagogue »

Source : synonymes de synagogue sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires