La langue française

Sylphide

Définitions du mot « sylphide »

Trésor de la Langue Française informatisé

SYLPHIDE, subst. fém.

A. − MYTH. [Dans les légendes celtes et germ.] Génie féminin ailé, qui vit dans les airs. Pâle et mince comme une sylphide, tu marchais au fond de nos bois (Sand, Lélia, 1833, p. 154).La jeune sylphide amoureuse d'un humain (...) l'entraîne dans sa forêt peuplée d'esprits voltigeants; (...) l'amoureux veut aborder sa belle sylphide (...). Faisant miroiter la jolie écharpe aux yeux de la sylphide (...) il l'en enveloppe; hélas! les ailes délicates tombent des épaules; qu'est une sylphide sans ses ailes? Défaillante, elle meurt (Brillant, Probl. danse, 1953, p. 171).
B. − P. anal.
1. Femme svelte, élancée, d'une beauté fine et gracieuse. Vous n'avez pas vu cette beauté divine. (...) Milord! une sylphide! une nymphe! une fée! (Hugo, Cromwell, 1827, p. 60).J'ai trouvé dans le salon une sylphide de trente ans (..) pâle, frêle, aristocratique, ravissante (Mérimée, Lettres E. Ellice, 1856ds R. Universelle, t. 38, 1929, p. 169).
Taille de sylphide. Taille très mince Thérèse jeune et mince, (...) en robe cannelle, à manches à gigot, qui lui faisait une « taille de sylphide » (A. France,Vie fleur,1922,p. 332).
2. Femme (notamment danseuse) qui rappelle une sylphide par la vivacité, la grâce de ses mouvements. Avec Mademoiselle Fifine, la danseuse, (...) elle entretenait le dévouement du banquier (...). On avait le soin de faire lire au Mondor les articles de chorégraphie transcendante où le talent de sa sylphide était analysé (Reybaud, J. Paturot, 1842, p. 54).La reine des sylphides, Taglioni (...) Flottant en l'air comme une brume Dans sa diaphanéité (Pommier, Paris, 1866, p. 436).
C. − Au fig. Femme idéale ou idéalisée, plus imaginaire que réelle, objet de rêveries amoureuses. [Il] fut admis auprès de la femme (...) qu'il avait vue la veille, (...) fraîche et pure jeune fille vêtue de gaze (...). Il arrivait impétueusement pour lui déclarer son amour, (...) il trouva sa vaporeuse sylphide (...) languissamment couchée sur le divan (Balzac, Langeais, 1834, p. 250).Il me semble que je vois sortir des flancs du Saint-Gothard ma sylphide des bois de Combourg. Me viens-tu retrouver, charmant fantôme de ma jeunesse? (...), fille aînée de mes illusions, doux fruit de mes mystérieuses amours avec ma première solitude! (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 115).
Prononc. et Orth.: [silfid]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1670 (Montfaucon de Villars, Comte de Cabalis, 27 d'apr. FEW t. 23, p. 149). Dér. de sylphe* ; suff. -ide*. Fréq. abs. littér.: 79. Bbg. Quem. DDL t. 28.

Wiktionnaire

Nom commun

sylphide \sil.fid\ féminin (pour un homme on dit : sylphe)

  1. (Mythologie) Sylphe femelle, génie ailé qui vit dans les airs.
    • Elle avait l’air d’une sylphide, elle montrait sur ses joues le divin coloris du plaisir. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (Par analogie) Femme svelte d'une grande beauté.
  3. (Figuré) Femme idéale ou idéalisée, plus imaginaire que réelle, objet de rêveries amoureuses.
    • Il trouva sa vaporeuse sylphide languissamment couchée sur le divan.
    • J’y ai remarqué une certaine sylphide, qui frétillait dans une robe abricot… — (Eugène Labiche, Alfred Delacour et Raymond Deslandes, On dira des bêtises, 1853, scène 7)
    • Après le Pèlerinage National de Lourdes, il poussait d’ordinaire jusqu’à Cauterets où il soignait ses bronches et ne dut jamais, comme Chateaubriand soixante ans plus tôt, poursuivre des sylphides. — (José Cabanis, Les cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, page 69.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SYLPHIDE. n. f.
Sylphe femelle. Légère comme une sylphide. Fig., Avoir une taille de sylphide, Avoir une taille très mince.

Étymologie de « sylphide »

(Siècle à préciser) De sylphe, le mot étant féminisé par adjonction du suffixe -ide.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sylphide »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sylphide silfid

Citations contenant le mot « sylphide »

  • Alors il l’a suivie, « dans une forêt » où la sylphide a disposé une couverture et s’est fait caressante. « On a bu, mangé, fumé et je me suis endormi, continue le prévenu. Vers 16 h 10, on a ramassé les affaires et elle m’a invité chez elle ». Le Telegramme, Tribunal. Maîtrisé par un septuagénaire à Quimper, le voleur était « à la recherche d’Andréa » - Quimper - Le Télégramme
  • Issue d'une famille d'origine mexicaine, Eva Longoria grandit dans le ranch familial de Corpus Christi, au Texas. Son physique de sylphide lui... Closermag.fr, Eva Longoria : de quel handicap souffre sa soeur aînée Liza ? - Closer
  • Non qu’elle soit une fille facile, une butineuse, une allumeuse. A l’époque, la sylphide cherche bien autre chose qu’une amourette comme celles qui font les délices de Salut les Copains, ce tout nouveau magazine lancé par Daniel Filipacchi et dont les jeunes ont fait leur bible. Très classique, cette Slave réservée à l’âme ardente aspire à rencontrer le prince charmant qui lui demanderait sa main pour fonder un foyer uni et heureux. "Je veux trouver une stabilité", explique-t-elle dans la presse, à ses débuts. "Dans mon métier, c’est très important. Quand on part en tournée, on a besoin de se dire : j’ai un mari qui m’aime, j’ai une famille, j’appartiens à mon homme…" C’est susurré du bout de la langue. Avec candeur et retenue. Gala.fr, Johnny Hallyday et Sylvie Vartan : la plus belle love story des Yéyés - Gala

Traductions du mot « sylphide »

Langue Traduction
Anglais sylph
Espagnol sílfide
Italien silfo
Allemand sylphe
Chinois 轩逸
Arabe سيلف
Portugais silf
Russe сильф
Japonais シルフ
Basque sylph
Corse sylph
Source : Google Translate API

Synonymes de « sylphide »

Source : synonymes de sylphide sur lebonsynonyme.fr

Sylphide

Retour au sommaire ➦

Partager