La langue française

Sycomore

Sommaire

  • Définitions du mot sycomore
  • Étymologie de « sycomore »
  • Phonétique de « sycomore »
  • Citations contenant le mot « sycomore »
  • Images d'illustration du mot « sycomore »
  • Traductions du mot « sycomore »

Définitions du mot sycomore

Trésor de la Langue Française informatisé

SYCOMORE, subst. masc.

BOTANIQUE
A. −
1. Figuier au bois léger et imputrescible. Ce fertile marais étoit à peine ombragé par des sycomores chargés de figues, et par des palmiers qui semblent être les roseaux du Nil (Chateaubr., Martyrs, t. 2, 1810, p. 117).Le sycomore d'Égypte (...), ou figuier de Pharaon, n'a rien de commun avec cette variété d'érable (...) qu'en France nous nommons sycomore très-improprement, car il ne porte ni figues, ni mûres (Du Camp, Nil, 1854, p. 24).
2. Érable. Synon. érable* sycomore, faux platane*.Sycomore d'Europe. Vois s'envoler les grains ailés du platane ou du sycomore (Gide, Nouv. Nourr., 1935, p. 298).V. nankinet rem. s.v. nankin ex. de Stendhal.
B. − P. méton. Bois de l'un de ces arbres. Une boîte de sycomore incrustée de petits cailloux (Flaub., Tentation, 1856, p. 633).Les bibles hébraïques, les talmuds (...) les textes araméens et samaritains sur peau de mouton et sur lames de sycomore (A. France, Révolte anges, 1914, p. 14).
Prononc. et Orth.: [sikɔmɔ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Lar. Lang. fr.: ,,On rencontre également l'orthogr. sicomore``. Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 bot. sicomor « variété de figuier » (Enéas, 4521 ds T.-L.); xves. un sycomore verd (O. Basselin, Vaux-de-Vire, IV, Le Devis d'amour, éd. P. L. Jacob, p. 9); 2. 1600 « faux platane » les sapins, melezes, pins, sycomores (O. de Serres, Le Théâtre d'Agric., Paris, J. Métayer, livre VII, chap. 7, p. 785). Empr. au lat. d'époque impérialesycomorus, du gr. σ υ κ ο ́ μ ο ρ ο ς « figuier d'Égypte », lui-même comp. de τ ο ̀ σ υ ̃ κ ο ν « la figue » et de μ ο ́ ρ ο ν « la mûre », les feuilles de ce figuier rappelant celles du mûrier. Fréq. abs. littér.: 203. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 393, b) 643; xxes.: a) 141, b) 97.

Wiktionnaire

Nom commun

sycomore \si.kɔ.mɔʁ\ masculin

  1. Genre de figuier très courant en Égypte et au Proche-Orient dans l'Antiquité.
    • L'originalité d'Ineni est précisément d'avoir pris la liberté de modifier le schéma auquel il eût dû se plier pour mettre en valeur un paysage plus prospère, correspondant vraisemblablement mieux à l'environnement qu'il connaissait et qui, dominé par des sycomores, des palmiers-dattiers et des palmiers-doum, incluait également des perséas, des caroubiers, des moringas. — (Nathalie Baum, Arbres et arbustes de l’Egypte ancienne. La liste de la tombe thébaine d’Ineni, Louvain/Leuven : Departement Oriëntalistiek, 1988, p. 239)
    • Zachée qui était curieux a voulu le voir, mais contrairement au général de Gaulle il était de petite taille et il y avait foule autour de Jésus, alors Zachée est monté sur un sycomore. — (Emmanuel Carrère, Le Royaume, 2014, page 377)
  2. (Par extension) Arbre du genre des érables qui croît naturellement en France et qui sert à orner les parcs, les promenades, etc.
    • Allée de sycomores.
    • Le bois du sycomore est blanc, léger, flexible.
    • Nous étions assis sur un banc devant l’écurie, le dos appuyé contre la muraille qui gardait la chaleur du jour. Dans un grand sycomore qui nous couvrait de son feuillage des cigales chantaient leur chanson monotone. Devant nous, par-dessus les toits des maisons la pleine lune qui venait de se lever, montait doucement au ciel. Cette soirée était pour nous d’autant plus douce que la journée avait été brûlante. — (Hector Malot, Sans famille, Dentu E., 1887, pages 1-347)
    • L’automne américain peignait de ses couleurs énergiques les sycomores qui bordaient la rue, depuis le violet sombre jusqu’au rouge et au jaune de cuivre. — (Julien Green, « Moïra », 1950, réédition Le Livre de Poche, page 10)
    • Le petit bureau en bois d’amarante, de sycomore teinté et bronze doré sera présenté dans le cabinet doré du grand appartement de la reine, dans lequel il ne dépareillera pas. — (Claire Bommelaer, Le bureau de Marie-Antoinette revient à Versailles, lefigaro.fr, 22 mars 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SYCOMORE. n. m.
Variété de figuier dont les feuilles rappellent celles du mûrier. Le sycomore était fort commun dans l'ancienne Égypte. Il se dit abusivement d'un Arbre du genre des Érables, appelé aussi Faux platane, qui croît naturellement en France et qui sert à orner les parcs, les promenades, etc. Allée de sycomores. Le bois du sycomore est blanc, léger, flexible.

Littré (1872-1877)

SYCOMORE (si-ko-mo-r') s. m.
  • 1Nom vulgaire et spécifique du figuier sycomore, urticées. L'Arabe m'a fait voir les tombes de nos soldats, sous les sycomores du Caire, Chateaubriand, Itin. part. 1.
  • 2Nom donné vulgairement, mais à tort, à tort, à l'érable faux platane, acéracées, qui croît naturellement en France, et qui sert à orner les parcs et les promenades. Je veux sur le bord des ruisseaux Unir le pâle sycomore à l'if, ornement des tombeaux, Millevoye, Élég. ch. I.
  • 3Faux sycomore, l'azédarach, méliacées.

HISTORIQUE

XIIIe s. Desous l'ombre d'un sichamore Siet Subiiens par grant honor, Blancandin, v. 4814.

XVe s. Qui, près le pié d'un sicomore vert, Dormoit au bord d'une claire fontaine, Basselin, XVI.

XVIe s. Les sapins, melezes, pins, sycomores, ifs…, De Serres, 785.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SYCOMORE. - HIST. Ajoutez : XIIe s. Philitoas joste à Hector, Que la lance de sicamor Vola en pieces sor l'escu, Benoit de Sainte-Maure, le Roman de Troie, V. 9397.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SYCOMORE, s. m. (Hist. nat. Botan. exot.) arbre étranger nommé sycomorus sive ficus ægyptia par J. B. Parhinson, Rauwolf & Ray ; ficus folio mori fructum in calice ferens. C. B. P. Son nom est formé de συκῆ, figuier, & μορέα mûrier, comme qui diroit plante qui tient du figuier & du mûrier ; en effet c’est une espece de figuier qui tient beaucoup du mûrier par ses feuilles, & qui devient un grand arbre fort rameux ; son bois est dur & robuste, noirâtre, jettant un suc laiteux quand on y fait des incisions ; ses feuilles sont semblables à celles du mûrier, mais plus rudes & moins vertes ; son fruit est une espece de figue qui croît attachée à son tronc ; il en porte trois ou quatre fois l’année ; ce fruit differe de la figue commune, premierement, en ce qu’il ne mûrit que rarement, à moins qu’on ne l’entame avec l’ongle, ou avec un couteau ; secondement, en ce qu’il ne contient point de grains ; troisiemement, en ce que son goût est plus doux. On peut cultiver cet arbre dans les pays chauds ; il a été apporté d’Egypte en Europe.

Pline, l. XIII. ch. vij. Théophraste, l. IV. c. ij. & Dioscoride, l. I. remarquent que ces figues ne murissent point qu’on ne les entame avec le couteau. Amos, VII. v. 14, avoit dit la même chose : « je ne suis pas prophete, dit-il, je suis un simple pasteur qui me mêle d’égratigner les sycomores ».

Le goût du fruit du sycomore est à-peu-près le même que celui des figues sauvages. On féconde cet arbre en faisant des fentes dans l’écorce ; il découle continuellement du lait de ces fentes : ce qui fait qu’il s’y forme un petit rameau chargé quelquefois de six ou sept figues. Elles sont creuses, sans grains, & on y trouve une petite matiere jaune, qui est ordinairement une fourmiliere de vers. Ces figues sont douces, désagréables au goût, mais elles humectent & rafraîchissent.

Il croît beaucoup de sycomores en Egypte, surtout aux environs du Caire ; quelques-uns sont si gros, qu’à peine trois hommes les pourroient embrasser. Il y en avoit aussi en Judée, puisque Zachée monta sur un sycomore pour voir passer Jesus-Christ, la petitesse de sa taille l’empêchant de le découvrir autrement dans la foule ; le mot schikamah traduit par mûrier, pseaume 77, v. 52, veut dire un sycomore.

L’arbre qu’on appelle à Paris fort improprement sycomore, n’est autre chose que le grand érable, acer majus ; la beauté de son bois le fait rechercher par les Menuisiers & les Ebénistes. Le véritable sycomore ne vient point en France. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sycomore »

Συϰόμορος, de συϰῆ, figuier, et μορέα, mûrier (voy. MURIER). Cependant il serait possible que le mot grec n'eût qu'en apparence une signification, et qu'il fût une altération d'un mot sémitique : hébreu, shikmah, sycomore.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin sycomorus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sycomore »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sycomore sikɔmɔr

Citations contenant le mot « sycomore »

  • La parcelle choisie se trouve entre la voie ferrée et la déviation de la 929 A (au niveau de la croix). Cette opération s’articule en plusieurs opérations réalisées par des entreprises locales. Préparation et nettoyage du terrain, plantation par les sylviculteurs de l’ONF de 5 830 plants (chênes rouges, érables, sycomore et merisiers), pose d’un grillage anticervidés autour de la parcelle et installation pose de 2 portails par l’entreprise Sanguinet, dont un réservé à EDF pour l’entretien des lignes à haute tension qui traversent la zone. "Nous nous sommes engagés indique Romain Redonnet à entretenir le terrain pendant 5 ans, afin d’assurer une réussite totale du projet pour un coût de l’opération de 58 000 €. nrpyrenees.fr, Les Carrières de la Neste ont boisé 3.5 hectares - nrpyrenees.fr

Images d'illustration du mot « sycomore »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sycomore »

Langue Traduction
Anglais sycamore
Espagnol sicomoro
Italien sicomoro
Allemand bergahorn
Chinois 无花果
Arabe شجر جميز
Portugais sicômoro
Russe платан
Japonais シカモア
Basque sycamore
Corse sycamore
Source : Google Translate API
Partager