Susception : définition de susception

chevron_left
chevron_right

Susception : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SUSCEPTION, subst. fém.

A. − PHYSIOL., vx. Fait de recevoir en soi et d'assimiler. Synon. usuel assimilation.C'est grâce à cette pénétration des molécules organiques dans le moule intérieur, grâce à cette « susception » que l'être vivant se développe (E. Perrier, Philos. zool. av. Darwin, 1884, p. 71).
En compos. Intussusception*, intus-susception. L'accroissement (...) de tout corps vivant (...) ne s'exécute que par intus-susception, c'est-à-dire, que par pénétration intérieure, ou l'introduction dans l'individu de matières qui, après leur assimilation, doivent y être ajoutées et en faire partie (Lamarck, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 382).
B. − RELIG. CATH. Fait de prendre, de recevoir (les ordres sacrés, un sacrement, des reliques...). La susception des ordres sacrés oblige à des devoirs sévères (Ac.1835, 1878).V. se monder s.v. monder ex. de Huysmans.
Prononc. et Orth.: [sysεpsjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. 1365 « héritage » (Psautier de Metz, CVII, 8 ds Gdf. Compl., hapax); 2. 2emoit. du xives. « action de recevoir » (Glossaire de Salins, ibid.); 3. 1495-96 « action de prendre les ordres sacrés » (Jean de Vignay, Miroir historial, IX, 48). Empr. au lat.susceptio « action de se charger de soutien », et, à basse époque, dans la lang. ecclés. « admission aux sacrements ».

Susception : définition du Wiktionnaire

Nom commun

susception féminin

  1. Investiture, action de revêtir une dignité (en général religieuse), d'en être investi.
    • Il fut tonsuré le Ier avril 1986, par Mgr de Séguiran.L'année suivante, il achevait ses études de la cléricature ; et, comme cinq années le séparaient encore de l'âge requis pour la susception de l'ordre presbytérial, il fut choisi pour diriger l'éducation du fils d'une des bonnes familles de la Nièvre. — (Notice sur la vie de M. l'abbé Imbert, par l'un de ses anciens vicaires ; N. Duclos et Fay, Nevers, 1841, page 4.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Susception : définition du Littré (1872-1877)

SUSCEPTION (su-ssè-psion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Action de recevoir en soi. Le corps organisé se nourrit par les parties des aliments qui lui sont analogues ; il se développe par la susception intime des parties organiques qui lui conviennent, Buffon, Hist. anim. ch. 3. Ce qui prouve que le développement ne peut pas se faire par la seule addition aux surfaces, et qu'au contraire il s'opère par une susception intime, Buffon, Animaux, Nutrition.
  • 2Ancien terme de géologie. Mode de formation des couches par cristallisation ou par refroidissement, opposé au mode de formation par succession. Le globe terrestre, ou au moins son enveloppe, s'est formée par susception de couches semblables et homogènes, universelles et concentriques… en même temps que la croûte terrestre s'augmentait par susception, elle augmentait aussi par la succession des couches sédimentaires, qui se déposaient à la surface, Bertrand, J. de physique, t. XLIX, p. 120.
  • 3Action de prendre les ordres sacrés. La susception des ordres.
  • 4Il se dit aussi de deux fêtes de l'Église catholique. La susception de la Sainte Croix. La susception de la Sainte Couronne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « susception »

Étymologie de susception - Littré

Lat. susceptionem, de susceptum, sup. de suscipere, de susum, en haut, et capere, prendre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de susception - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin susceptio (« prise en charge »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « susception »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
susception syssɛpsjɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « susception »

  • De cet ensemble d'une trentaine de communications, on retiendra, en particulier, la contribution de Michel Rébéquet, historien et ancien maire de Villeneuve, qui a proposé seize études, soit plus de la moitié des travaux du sommaire : la charte de 1172, la susception de la couronne d'épines, les métiers d'autrefois, l'histoire des noms des rues… www.lyonne.fr, Une somme de détails sur l’histoire locale - Villeneuve-l'Archevêque (89190)

Traductions du mot « susception »

Langue Traduction
Corse suspettazione
Basque susception
Japonais サセプション
Russe susception
Portugais suspeita
Arabe احساس
Chinois 怀疑
Allemand verdacht
Italien susception
Espagnol suscepción
Anglais susception
Source : Google Translate API

Synonymes de « susception »

Source : synonymes de susception sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires