La langue française

Surmoi

Sommaire

  • Définitions du mot surmoi
  • Étymologie de « surmoi »
  • Phonétique de « surmoi »
  • Citations contenant le mot « surmoi »
  • Images d'illustration du mot « surmoi »
  • Traductions du mot « surmoi »
  • Synonymes de « surmoi »

Définitions du mot « surmoi »

Trésor de la Langue Française informatisé

SUR-MOI, SURMOI, subst. masc. inv.

PSYCHANALYSE
A. − [P. réf. à Freud qui distingue trois systèmes de motivation et d'action: le Ça, le Moi et le Sur-moi] Élément de la structure psychique qui joue, à l'égard du moi, le rôle de modèle idéal, de juge, de censeur en opposition aux désirs, aux pulsions, et qui se développe dès la petite enfance par identification avec l'imago parentale. Sur-moi sublimé, idéal, transcendant. Le sur-moi continue l'action des parents, des maîtres, de la société; il tient le moi en tutelle et exerce sur lui une constante pression (Leif1974).Nous observons donc chez Schéhérazade, un moi dominé par le surmoi qui s'est tellement détaché du ça égoïste qu'il est prêt à risquer la vie de la jeune femme pour obéir à une obligation morale; et chez le roi, un ça qui a rompu ses liens avec le moi et le surmoi (Br. Bettelheim, Psychanal. des contes de fées, trad. par Th. Carlier, 1976, p. 120).
P. ext. Modèle idéal. J'ai eu la bonne fortune de connaître les surmoi des grands-parents et des arrière-grands-parents. Trois générations de surmoi doux, civilisés, normaux, sans raideur (Choisy, Psychanal., 1950, p. 131).
B. − [P. oppos. à l'instinct de vie avec une coloration nég.] Censure morale assimilée par Freud à l'instinct de mort. Surmoi auto-punitif, exigeant, rigide, sévère, scrupuleux. Certains auteurs tendent à rapporter toutes les névroses et toutes les psychoses à des processus d'autopunition (...) le surmoi se fait tour à tour autoaccusateur dans la mélancolie jusqu'à jeter la mort dans l'âme, persécuteur par projection au dehors dans la paranoïa, ségrégateur et obsédant dans l'automatisme mental (Mounier, Traité caract., 1946, p. 704).La notion de surmoi (...) l'interdiction, la culpabilité, la « grosse voix » d'un Père responsable, par son autorité, de tous les maux de l'individu (Encyclop. univ.t. 151973, p. 571).
REM.
Surmoïque, adj.,psychanal. Du surmoi; qui a rapport au surmoi, qui le concerne. Ainsi s'expliquent la violence et l'excès des répressions surmoïques; chez le névrosé, la préhistoire est encore vivante (Encyclop. univ.t. 151973, p. 572).
Prononc. et Orth. : [syʀmwa]. Martinet-Walter 1973 [-mwɑ], [-mwa] (7, 10). Catach-Golf. Orth. Lexicogr. Mots comp. 1981, p. 204: surmoi. Étymol. et Hist. 1923 (A. Hesnard, Les Récents enseignements psychol. de Freud, in L'Encéphale, sept.-oct., pp. 528-529 ds Quem. DDL t. 29). Calque de l'all. Überich (de über « au-dessus » et Ich « moi, je ») n. donné par Freud (Das Ich und das Es, 1923, v. Lapl.-Pont.) à la fonction critique, l'une des trois instances (à côté du Moi* et du Ça, v. cela) constituant l'appareil psychique, dans sa seconde topique; l'angl. emploie le terme superego dep. 1924 (v. NED Suppl.2, s.v. id2). Fréq. abs. littér.: 15. Bbg. Quem. DDL t. 29.

SUR-MOI, SURMOI, subst. masc. inv.

PSYCHANALYSE
A. − [P. réf. à Freud qui distingue trois systèmes de motivation et d'action: le Ça, le Moi et le Sur-moi] Élément de la structure psychique qui joue, à l'égard du moi, le rôle de modèle idéal, de juge, de censeur en opposition aux désirs, aux pulsions, et qui se développe dès la petite enfance par identification avec l'imago parentale. Sur-moi sublimé, idéal, transcendant. Le sur-moi continue l'action des parents, des maîtres, de la société; il tient le moi en tutelle et exerce sur lui une constante pression (Leif1974).Nous observons donc chez Schéhérazade, un moi dominé par le surmoi qui s'est tellement détaché du ça égoïste qu'il est prêt à risquer la vie de la jeune femme pour obéir à une obligation morale; et chez le roi, un ça qui a rompu ses liens avec le moi et le surmoi (Br. Bettelheim, Psychanal. des contes de fées, trad. par Th. Carlier, 1976, p. 120).
P. ext. Modèle idéal. J'ai eu la bonne fortune de connaître les surmoi des grands-parents et des arrière-grands-parents. Trois générations de surmoi doux, civilisés, normaux, sans raideur (Choisy, Psychanal., 1950, p. 131).
B. − [P. oppos. à l'instinct de vie avec une coloration nég.] Censure morale assimilée par Freud à l'instinct de mort. Surmoi auto-punitif, exigeant, rigide, sévère, scrupuleux. Certains auteurs tendent à rapporter toutes les névroses et toutes les psychoses à des processus d'autopunition (...) le surmoi se fait tour à tour autoaccusateur dans la mélancolie jusqu'à jeter la mort dans l'âme, persécuteur par projection au dehors dans la paranoïa, ségrégateur et obsédant dans l'automatisme mental (Mounier, Traité caract., 1946, p. 704).La notion de surmoi (...) l'interdiction, la culpabilité, la « grosse voix » d'un Père responsable, par son autorité, de tous les maux de l'individu (Encyclop. univ.t. 151973, p. 571).
REM.
Surmoïque, adj.,psychanal. Du surmoi; qui a rapport au surmoi, qui le concerne. Ainsi s'expliquent la violence et l'excès des répressions surmoïques; chez le névrosé, la préhistoire est encore vivante (Encyclop. univ.t. 151973, p. 572).
Prononc. et Orth. : [syʀmwa]. Martinet-Walter 1973 [-mwɑ], [-mwa] (7, 10). Catach-Golf. Orth. Lexicogr. Mots comp. 1981, p. 204: surmoi. Étymol. et Hist. 1923 (A. Hesnard, Les Récents enseignements psychol. de Freud, in L'Encéphale, sept.-oct., pp. 528-529 ds Quem. DDL t. 29). Calque de l'all. Überich (de über « au-dessus » et Ich « moi, je ») n. donné par Freud (Das Ich und das Es, 1923, v. Lapl.-Pont.) à la fonction critique, l'une des trois instances (à côté du Moi* et du Ça, v. cela) constituant l'appareil psychique, dans sa seconde topique; l'angl. emploie le terme superego dep. 1924 (v. NED Suppl.2, s.v. id2). Fréq. abs. littér.: 15. Bbg. Quem. DDL t. 29.

Wiktionnaire

Nom commun

surmoi \syʁ.mwa\ masculin

  1. (Psychanalyse) Concept psychanalytique élaboré par Sigmund Freud, l’une des trois instances de la personnalité, structure morale (conception du bien et du mal) et judiciaire (capacité de récompense ou de punition) de notre psychisme.
    • Le surmoi découle de la résolution du complexe d’Œdipe : l’enfant assume les interdits du parricide et de l’inceste et s’identifie au parent du même sexe.
    • Il est connu qu’on oppose, schématiquement, un surmoi précoce pulsionnel, surmoi mis à jour essentiellement par Mélanie Klein, et un surmoi tardif, fait des impératifs culturels et signifié par des commandements : un surmoi lié, nous dit Freud, à la loi. — (Jean Laplanche, Nouveaux fondements pour la psychanalyse, PUF, 2008, page 135)
  2. (Figuré) Posture autoritaire caractérisée par la surveillance, le jugement, la culpabilisation voire la condamnation d'un sujet.
    • L’ombre de Marx, ou à tout le moins celle de Keynes, plane de nouveau comme un surmoi sur les théodicées libérales. — (Alexis Lacroix, « Quand la justice sociale redevient une idée neuve », dans Marianne, n° 665, 16 janvier 2010)
    • De là, je pouvais tancer les tièdes sans risquer de subir moi-même les foudres du surmoi révolutionnaire. — (Alain Finkielkraut, À la première personne, NRF, 2019, page 15)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « surmoi »

(1923) De moi avec le préfixe sur-, calque de l’allemand Über-Ich, de über- (« sur-, super- ») et ich (« je, moi »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « surmoi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
surmoi syrmwa

Citations contenant le mot « surmoi »

  • La première de ces pressions, celle qu’on dénonce le plus volontiers, est exercée par la culture (musique, cinéma…), dont le tropisme est flagrant : les plates-formes sont américaines, la force des images est américaine. Or, cette culture est marquée par la question raciale. C’est de cette culture qu’émanent les slogans nous familiarisant avec l’idée que les logiques de groupes sont décisives. En somme, l’actualité force le peuple français à ouvrir les yeux sur les réalités raciales, lui dont le surmoi républicain exige pourtant qu’il reste « color blind ». Le Monde.fr, « Nous sommes entrés dans l’âge du libéralisme identitaire »

Images d'illustration du mot « surmoi »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « surmoi »

Langue Traduction
Anglais on me
Espagnol acerca de mí
Italien su di me
Allemand auf mich
Chinois 包在我身上
Arabe علي
Portugais em mim
Russe на меня
Japonais 私に
Basque nire gainean
Corse nantu à mè
Source : Google Translate API

Synonymes de « surmoi »

Source : synonymes de surmoi sur lebonsynonyme.fr
Partager