La langue française

Sunnite

Sommaire

  • Définitions du mot sunnite
  • Étymologie de « sunnite »
  • Phonétique de « sunnite »
  • Citations contenant le mot « sunnite »
  • Images d'illustration du mot « sunnite »
  • Traductions du mot « sunnite »
  • Synonymes de « sunnite »

Définitions du mot « sunnite »

Trésor de la Langue Française informatisé

SUNNITE, adj. et subst.

RELIG. ISLAM.
I. − Adj. Qui respecte et observe les préceptes tirés de la sunna. Enfin, Riad Solh, chef passionné des musulmans sunnites, agitant autour des mosquées l'étendard du nationalisme arabe, alarmait les deux concurrents sans toutefois, qu'ils se missent d'accord (De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p. 178).Dans l'Islam sunnite, le calife assure la protection et l'extension de la communauté des croyants; mais les lois qui régissent cette communauté sont inscrites dans la Chariâ, c'est-à-dire dans le Coran dicté par le Prophète et l'ensemble de la tradition fondée sur le consentement des docteurs, les oulémas (Philos., Relig., 1957, p. 46-10).
II. − Subst. Musulman orthodoxe fidèle aux préceptes de la sunna. Pour complaire à Nour Ed-dîn, Saladin, il est vrai, avait en septembre 1171 supprimé le khalifat fâtimide du Caire, fait cesser du coup le grand schisme religieux qui depuis deux siècles divisait l'Islam, éteint l'hérésie, comme disaient les sunnites (Grousset, Croisades, 1939, p. 206).
REM.
Sunnisme, subst. masc.,relig. islam. Doctrine religieuse dans laquelle se reconnaît le groupe majoritaire des musulmans. D'une façon générale, le sunnisme se défie de la raison humaine dès qu'elle se propose de s'émanciper de la tutelle des textes révélés ou prophétiques (Encyclop. univ.t. 151973, p. 548).
Prononc.: [synit]. Littré, Passy 1914, Warn. 1968, Martinet-Walter 1973 tolèrent la gémination [-nn-]. Étymol. et Hist. I. 1653 sonni (La Boullaye Le Gouz, Voyages et observations, p. 538: Sonni est un mot de Loy, dont s'appellent tous les Mansulmans qui ne sont pas de la secte des Persans); 1752 sunni (Trév. Suppl.). II. 1729 sunnite (J. F. Melon, Mahmoud le Gasnévide, p. 78: les Sunnites et les Alides); 1765 sonnite (Encyclop. t. 15, p. 359a: les Sonnites [...] les Arabes sont sonnites). I empr. à l'ar. sunnι ̄ « sunnite », dér. de sunna « sunna »; suff. adj. -ι ̄ . II dér. de Sunna*; suff. -ite*.

Wiktionnaire

Adjectif

sunnite \sy.nit\ masculin et féminin identiques

  1. Qualifie une forme de l'islam orthodoxe et traditionnel.
    • La féodalité uzbek (les chefs tribaux, les H’ôzà, traditionnels pourvoyeurs de l'administration, le haut clergé sunnite) voyait avec dépit le pouvoir lui échapper. — (Hélène Carrère d'Encausse, Réforme et révolution chez les Musulmans de l'Empire russe: Bukhara, 1867-1924, Cahiers de la Fondation nationale des sciences politiques n° 141, Librairie Armand Colin, 1966, p. 146)

Nom commun

sunnite \sy.nit\ masculin et féminin identiques

  1. Musulman orthodoxe et qui s’attache à la tradition.
    • Nous proposons un classement des toponymes beyrouthins selon la confession du commémoré ou de l’établissement toponymisé ou le nom de famille, regroupés selon leur classement officiel au Parlement libanais: sunnites, chiites, druzes, alaouites, maronites, grecs-catholiques, grecs-orthodoxes, arméniens orthodoxes et catholiques, minorités chrétiennes, et juifs. — (Jacques (Jack) Keilo, Le Centre et le Nom ; Lectures dans la toponymie de Beyrouth, thèse de doctorat, 25 mai 2018, Sorbonne Université)
    • C’est ainsi que le Sunnite ne regarde le Schiite qu’avec dédain, il ne voit en lui qu'un fils issu du mariage de la main gauche; bien plus, l’Arabe vient-il à rencontrer un Persan dans la Kaaba, il est rare qu’il ne lui lance quelque injure qu’il sait glisser adroitement dans sa prière à Allah. — (Johann Nepomuk Sepp, Jésus-Christ: études sur sa vie et sa doctrine dans leur rapports avec l’histoire de l’humanité, traduit de l’allemand par Charles Sainte-Foi, Bruxelles & Leipzig : chez Flatau, 1866, volume 1, page 256)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUNNITE. n. m.
Musulman orthodoxe et qui s'attache à la tradition. Les sunnites reconnaissent Abou-Bekr et Osman pour légitimes successeurs de Mahomet.

Littré (1872-1877)

SUNNITE (su-nni-t') s. m.
  • Chez les musulmans, sectateur de la tradition. Les sunnites reconnaissent Abubeker et Osman pour légitimes successeurs de Mahomet. Les Turcs sont sunnites
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sunnite »

De l’arabe سني sunnīy (« voie »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Arabe, sunnyy, orthodoxe, de sunna, loi traditionnelle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sunnite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sunnite synit

Citations contenant le mot « sunnite »

  • Les musulmans sunnites ont dans leur ensemble salué la décision du président turc de transformer l’ancienne basilique d’Istanbul en mosquée. Ils voient en Recep Tayyip Erdogan un sauveur capable de défier l’Occident, analyse le média libanais Daraj. Courrier international, Sainte-Sophie, une revanche pour les sunnites
  • Le mufti de la République, Abdellatif Deriane, présidant une réunion du Conseil supérieur chérié sunnite, à Dar el-Fatwa, le 7 juillet 2020. Photo ANI L'Orient-Le Jour, Le Conseil supérieur chérié sunnite dénonce ''l'incapacité injustifiable'' des autorités - L'Orient-Le Jour
  • Si Al-Hakim a bien été un calife autocratique et meurtrier, on peut s’interroger sur la partialité des chroniqueurs de l’époque qui en ont dressé un portrait diabolique. La majorité des sources contemporaines de son règne étant sunnites et chrétiennes – donc hostiles –, les historiens prennent aujourd’hui leurs distances sur ces témoignages qui mettaient ses actions au compte de la folie. Car al-Hakim était un personnage contradictoire. Son règne semble avoir oscillé entre mesures draconiennes et gestes d’apaisement. Pour preuve, alors qu’il ordonna la destruction du Saint-Sépulcre à Jérusalem, en 1009, le calife – dont la mère était chrétienne – finança, après coup, la reconstruction de plusieurs monastères qu’il avait fait raser. Pour lui, la foi chrétienne, minoritaire au sein de l’empire, avait le droit d’exister à condition de se soumettre à l’islam. «Son ambition était de constituer un monde ordonné autour de la foi chiite», résume Philippe Delorme. Dans son obsession de hiérarchisation religieuse, il finit, en 1020, par autoriser les convertis de force à renoncer à l’islam… Geo.fr, Quand le calife chiite fou Al-Hakim régnait sur la Syrie - Geo.fr
  • Al Azhar, influente institution sunnite, condamne les violences sexuelles suite à un récent scandale d’agressions sexuelles en série en Égypte. À travers son bras médiatique Saout Al-Azhar, l’institution indique que “les oulémas d’Al-Azhar appellent à soutenir les victimes d’agressions sexuelles et à les encourager à parler et à porter plainte contre leurs agresseurs”. Telquel.ma, L’influente institution sunnite Al-Azhar soutient les victimes de harcèlement et d’agressions sexuelles
  • Dans le même temps, Recep Tayyip Erdoğan en profite pour affirmer sa stature aux yeux du monde musulman. Ce n'est un secret pour personne : il se voit en leader du monde sunnite. L'Islam politique est là un outil pour redorer son image dans cette frange du monde musulman. Mais comme à son habitude, le président turc ne perd jamais de vue les gains qu'il peut en tirer en interne. Sainte-Sophie, en plus d'être la vitrine du pays, est au cœur de la ville d'Istanbul, véritable capitale économique de la Turquie. Si la ville a échappé au parti de Recep Tayyip Erdoğan lors des dernières municipales, il espère ainsi ramener à lui les électeurs de la ville. Au risque, toutefois, de perdre quelques visiteurs étrangers même si le lieu reste ouvert aux non-musulmans, et surtout l'aura internationale du lieu. Europe 1, Turquie : ce que la reconversion polémique de Sainte-Sophie en mosquée révèle de la politique d'Erdogan
  • Le cheikh Amine Kurdi, le numéro deux de Dar el-Fatwa, plus haute instance sunnite du Liban, lors de son prêche à l'occasion de la fête de l'Adha, dans la mosquée Al-Amine dans le centre-ville de Beyrouth. Photo ANI L'Orient-Le Jour, Pour l'Adha, Dar el-Fatwa fustige la classe politique ; le mufti jaafarite critique les appels à la neutralité - L'Orient-Le Jour
  • En ce moment, dans le silence le plus complet se perpétue un nouveau génocide, celui des Ouïgours, un peuple musulman sunnite apparenté aux Ouzbeks, dont l’essentiel se trouve en Chine, dans le Xinjiang. En août 2018, un comité d’experts des Nations-Unies estimait qu’un million d’Ouïgours seraient détenus dans des camps d’internement où ils sont exploités comme une main-d’œuvre gratuite, cette région étant la principale productrice de coton. La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es, Qui pour défendre les Ouïgours ? - La République des Pyrénées.fr
  • À l’heure où le Liban se débat péniblement pour atténuer les effets du bras de fer américano-iranien sur sa situation interne, certaines sources font état d’une autre lutte, plus discrète, qui se jouerait en coulisses et qui opposerait l’Arabie saoudite à la Turquie. Le théâtre de cette lutte serait évidemment la scène sunnite libanaise, sujette actuellement à un certain malaise et qui serait tiraillée entre plusieurs influences, notamment celles de la Turquie, de l’Arabie, des Émirats arabes unis et de l’Égypte. Si les influences des trois derniers pays ne sont pas nouvelles sur la scène sunnite, après celle de la Syrie qui a régressé depuis 2011, celle de la Turquie est relativement récente dans le paysage politique. Il en a été particulièrement question depuis l’apparition de Baha’, le frère de cheikh Saad Hariri, en particulier à Tripoli et dans le Nord, à la faveur des manifestations populaires contre la cherté de vie, et la crise économique et sociale. Plusieurs médias libanais et arabes ont aussitôt affirmé que la Turquie se tient derrière Baha’ Hariri et l’appuie dans sa volonté de jouer un rôle sur la scène politique. Plusieurs arguments sont venus étayer cette thèse. D’abord, il est certain que la Turquie bénéficie d’une grande sympathie dans certains milieux sunnites, surtout à Tripoli et dans le Nord, depuis l’époque du sultan ottoman Abdel Hamid II qui avait donné des instructions pour construire des mosquées et des monuments dans cette région. Aujourd’hui, Ankara a pris soin de financer la restauration de plusieurs monuments à travers l’Agence turque de coopération et de coordination TIKA, qui est l’équivalent turc de USAid, c’est-à-dire une organisation gouvernementale. De plus, il existe au Nord des villages peuplés de Turkmènes où le Premier ministre turc s’était rendu lors de sa visite au Liban en novembre 2010. De même, la Turquie distribue des aides alimentaires aux familles dans le besoin, en particulier dans le Nord, sachant que Tripoli est l’une des villes les plus pauvres du bassin méditerranéen. L'Orient-Le Jour, Saad et Baha’ Hariri, une rivalité à connotation régionale ? - L'Orient-Le Jour

Images d'illustration du mot « sunnite »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sunnite »

Langue Traduction
Anglais sunni
Espagnol sunita
Italien sunni
Allemand sunnitisch
Chinois 逊尼派
Arabe سني
Portugais sunita
Russe суннит
Japonais スンニ派
Basque sunni
Corse sunniti
Source : Google Translate API

Synonymes de « sunnite »

Source : synonymes de sunnite sur lebonsynonyme.fr
Partager