La langue française

Strigile

Sommaire

  • Définitions du mot strigile
  • Étymologie de « strigile »
  • Phonétique de « strigile »
  • Citations contenant le mot « strigile »
  • Traductions du mot « strigile »
  • Synonymes de « strigile »

Définitions du mot « strigile »

Trésor de la Langue Française informatisé

STRIGILE, subst. masc.

A. − ANTIQ. ROMAINE. Racloir courbe de bronze, d'argent, d'ivoire, etc., comportant un manche et une tige incurvée en forme de s, utilisé pour nettoyer le corps lors du bain ou pour racler l'huile dont s'étaient oints les athlètes. Malgré sa répugnance et son orgueil, le suffète y plongea l'enfant [dans la vasque], et, comme un marchand d'esclaves, il se mit à le laver et à le frotter avec les strigiles et la terre rouge (Flaub., Salammbô, t. 2, 1863, p. 102).
B. − P. anal., ARCHIT. Cannelure en forme de s servant de motif décoratif. Les strigiles ont servi dans l'Antiquité à décorer nombre de baignoires et de sarcophages (Havard1890).
REM.
Strigiler, verbe trans.,hapax. Racler avec des strigiles. [Leurs masseurs] les savonnaient, les bouchonnaient, les strigilaient, les douchaient, les frottaient et les précipitaient enfin, brûlants, meurtris, pantelants, dans la piscine glacée (Martin du G., Devenir, 1909, p. 60).
Prononc. et Orth.: [stʀiʒil]. Ac. 1762: -gille; dep. 1798: -gile. Étymol. et Hist. 1. 1544 antiq. « sorte d'étrille pour râcler la peau au sortir du bain » ici, fig. (Scève, Délie, éd. M. Parturier, CLXXIV, p. 126); 1558 nettoyer avecq des esponges et strigiles (J. de Coras, Alterc. en forme de dial., p. 151 ds Gdf. Compl.), rare jusqu'au xviiies.; fin xviies. strigil (Misson d'apr. Trév. 1752) − 1771, Trév.; 2. 1872 antiq. « cannelure décorative » (Littré); cf. 1891, août (Goncourt, Journal, p. 135). Empr. au lat.strigilis relevé aux sens 1 (v. étrille) et 2 (Vitruve).

Wiktionnaire

Nom commun

strigile masculin

  1. (Antiquité) Instrument en forme de racloir, en bronze, dont les anciens se servaient dans le bain pour racler la sueur de la peau et en détacher la crasse.
    • Le bas de la planche représente le dedans des bains, où l'on voit d'abord trois femmes, dont l'une, qui est une jeune fille, fait l'office de frotteuse. De l'autre côté un homme est frotté avec une éponge par un jeune garçon , cet homme tient lui-même le strigile dont le garçon doit se servir pour lui frotter & lui racler le corps. — (Bernard de Montfaucon, L'antiquité expliquée et représentée en figures , tome 3, part. 2 : Les Bains, 2e éd. revue & corrigée, Paris , 1723, p. 205)
  2. (Architecture) Sorte de cannelures sinuées qui servent d’ornement à un certain nombre de sarcophages antiques. [1]

Forme de verbe

strigile \stʁi.ʒil\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de strigiler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de strigiler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de strigiler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de strigiler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de strigiler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

STRIGILE. n. m.
Sorte d'étrille dont les anciens se servaient dans le bain.

Littré (1872-1877)

STRIGILE (stri-ji-l') s. m.
  • Instrument en forme de racloire, en bronze, dont les anciens se servaient dans le bain pour racler la peau et en détacher la crasse.

    Sorte de cannelures sinuées qui servent d'ornement à un certain nombre de sarcophages antiques.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

STRIGILE, s. m. (Gymnast.) strigile, instrument de fer, de cuivre, d’argent, d’ivoire, de corne, &c. avec lequel les anciens se décrassoient le corps.

On distinguoit dans le strigile deux parties, le manche & la languette. Le manche, capulus, formoit ordinairement un parallélépipede rectangle, creux & oblong, dans le vuide duquel on pouvoit par les côtés engager la main dont on empoignoit de l’instrument. La languette, lingua, étoit courbée en demi-cercle, creusée en façon de gouttiere, & arrondie dans son extrémité la plus éloignée du manche, ce qui faisoit une espece de canal pour l’écoulement de l’eau de la sueur, de l’huile & des autres impuretés qui se séparoient de la peau par le mouvement de cette sorte d’étrille. Le couteau de chaleur dont on se sert pour les chevaux a quelque rapport avec le strigile des Romains.

Ce strigile étoit chez eux d’un très-grand usage, non-seulement dans les bains pour frotter ceux qui se baignoient, mais aussi dans les gymnases pour nétoyer la peau des athletes de l’espece d’enduit que formoit le mélange d’huile, de sueur, de sable, de boue & de poussiere, dont ils étoient couverts.

Presque tout le monde avoit de strigiles dans sa maison, & ceux à qui ils appartenoient, faisoient graver leur nom sur le manche, ainsi qu’il paroît par quelques-uns de ces instrumens qu’on a trouvés dans les ruines des thermes de Trajan. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « strigile »

(1544) Du latin strigilis (« racloir ») qui a aussi donné étrille.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. strigilis (voy. ÉTRILLE, qui est le même mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « strigile »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
strigile striʒil

Citations contenant le mot « strigile »

  • La richesse de la tombe dite de Marcus, jeune homme d’une famille aisée, découverte en 1864 et située sur le terrain de l’actuel lycée Guillaume-le-Conquérant, nous permet aujourd’hui de découvrir un objet antique du quotidien. Il s’agit d’une paire de strigiles. Ces deux ustensiles de toilette, fabriqués en bronze, d’une douzaine de centimètres de long, servaient « à éliminer les sueurs, huiles, cendres et autres poussières qui se déposaient sur le corps », explique Patricia Cantrel, chargée des collections. Ainsi l’épiderme était-il nettoyé au moyen de cette sorte de racloir recourbé, constitué d’un manche soigneusement gravé et d’une lame concave de 7 mm de large. Ces objets, en bon état, sont les ancêtres de nos gants de toilette. Le musée possède aussi un cercle de métal dans lequel étaient passées les deux pièces afin d’être transportées jusqu’aux thermes. Elles étaient souvent associées à un flacon d’huile, voire à une patère de bain. Tout ce nécessaire pouvait s’accrocher à la ceinture. Les manches, creusés pour cette raison, comportent aussi des motifs ressemblant fort à des larmes. www.paris-normandie.fr, Lillebonne : découvrez les strigiles au musée gallo-romain
  • Nous ne sommes ainsi pas les premiers à nous préoccuper d’hygiène. En témoigne un peigne à poux ou un strigile, ce racloir utilisé par les Romains pour nettoyer leur peau. Ou encore ce nécessaire de toilette du Ier siècle av. J.-C., retrouvé à Saintes (Charente-Maritime) et composé de trois minuscules instruments tenus par un anneau : un cure-oreille, une curette et une pince à épiler. Nous ne sommes pas non plus les premiers à aller chez le médecin, et c’est une merveille de découvrir le matériel d’un oculiste gallo-romain du IIe siècle, mis au jour en 1847 à Saint-Médard-des-Prés (Vendée) : des bouteilles en verre, des balsamaires, des mortiers et des broyons, une boîte pour la préparation des collyres, lesquels se présentaient à l’époque sous la forme de petits pains de pâte souple, qu’on émiettait dans de l’eau pour les dissoudre, avant de les verser dans l’œil malade… Le Monde.fr, A Rezé, une exposition pour revenir aux sources de la médecine
  • Ne connaissant pas le savon, les Romains employaient pour se laver une éponge et des substances dégraissantes (voire décapantes) puis retiraient les impuretés avec un strigile :- écume de salpêtre- sapo : pâte moussante à base de graisse de chèvre et de cendres de hêtre (inventé par les Gaulois)- « lomentum » : à base de farine de fèves et de coquilles d'escargots pillées- « pumex » : pierre ponceCes détergents sont très abrasifs, et après chaque lavage, il est nécessaire de recouvrir le corps de pommades ou lotions hydratantes d'huile parfumée destinée à redonner à la peau douceur et élasticité. , La toilette de la femme dans la Rome antique
  • Du haut de ses 1,92 m, il accueille les visiteurs du Musée du Louvre qui traversent la rotonde de Mars. La tête baissée, le geste précis, l’athlète se nettoie le corps après l’exercice. À l’aide d’un strigile, il racle sa jambe gauche pour éliminer la sueur et le sable collés sur sa cuisse de métal. La Croix, Des fonds marins au Louvre, l’épopée de l’Apoxyomène croate

Traductions du mot « strigile »

Langue Traduction
Anglais strigil
Espagnol strigil
Italien strigile
Allemand strigil
Chinois 打击
Arabe strigil
Portugais strigil
Russe стригиль
Japonais ストリギル
Basque strigil
Corse strigiliu
Source : Google Translate API

Synonymes de « strigile »

Source : synonymes de strigile sur lebonsynonyme.fr
Partager