La langue française

Stalactite

Sommaire

  • Définitions du mot stalactite
  • Étymologie de « stalactite »
  • Phonétique de « stalactite »
  • Citations contenant le mot « stalactite »
  • Images d'illustration du mot « stalactite »
  • Traductions du mot « stalactite »

Définitions du mot « stalactite »

Trésor de la Langue Française informatisé

STALACTITE, subst. fém.

A. − GÉOL. Concrétion calcaire qui se développe de haut en bas à partir de la voûte d'une cavité souterraine, prenant généralement la forme d'un cône allongé renversé. Grotte à stalactites. Les stalactites à la voûte Pendent en pleurs pétrifiés Dont l'humidité, goutte à goutte, Tombe lentement à mes pieds (Sully Prudh., Solitudes,1869, p. 9).Les eaux d'infiltration, en arrivant à l'air, abandonnent une partie du calcaire qu'elles tiennent en dissolution et le déposent sur les parois des grottes sous forme de stalactites et de stalagmites (Boule, Conf. géol.,1907, p. 13).V. stalagmite ex. de Fouc.-Raoult Géol. 1980.
P. anal. Des stalactites de glace pendent au rebord des toits (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 57).
B. − ARCHIT. Motif ornemental rappelant un peu les stalactites des cavités souterraines, particulièrement bien représenté dans l'art persan et dans l'art arabe. Stalactites d'un pilastre, d'une voûte; stalactites en bois, en stuc. Au-dessus de lui se tendait l'arc en fer à cheval des portes mozarabes, pendaient les stalactites dorées des grands salons alvéolés comme des ruches (Morand, Flagell. Séville,1951, p. 96).
Rem. Certains aut. ont fait ce mot masc.: Brillants stalactites (Sue, Atar-Gull, 1831, p. 31). Quelque grotte irisée de sinueux stalactites (Proust, Swann, Paris, Gallimard, t. 1, 1949 [1913], p. 87).
Prononc. et Orth.: [stalaktit]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1644 (J. Bachou, Le Parfaict Joaillier ... comp. par A. B. de Boot, Lyon, p. 542 d'apr. R. Arveiller ds R. ling. rom. t. 78, p. 325). Adapt. du lat. des géologues stalagtites, mot créé par A. de Boodt (ds Gemmarum et lapidum historia, Hanovre, 1609, p. 207, ibid.), comme synon. de stillatitius lapis (1565 Conrad Gesner, De omni rerum fossilium genere, Tiguri, fol. 30 vo, ibid.: stillatitium lapidem [trad. de l'all. Tropfstein, propr. « pierre formée par l'eau tombant goutte à goutte »]) à l'aide du même rad. que stalagmite (gr. σ τ α λ α γ τ ο ́ ς « qui coule goutte à goutte ») pour faire couple avec lui. Fréq. abs. littér.: 82.

Trésor de la Langue Française informatisé

STALACTITE, subst. fém.

A. − GÉOL. Concrétion calcaire qui se développe de haut en bas à partir de la voûte d'une cavité souterraine, prenant généralement la forme d'un cône allongé renversé. Grotte à stalactites. Les stalactites à la voûte Pendent en pleurs pétrifiés Dont l'humidité, goutte à goutte, Tombe lentement à mes pieds (Sully Prudh., Solitudes,1869, p. 9).Les eaux d'infiltration, en arrivant à l'air, abandonnent une partie du calcaire qu'elles tiennent en dissolution et le déposent sur les parois des grottes sous forme de stalactites et de stalagmites (Boule, Conf. géol.,1907, p. 13).V. stalagmite ex. de Fouc.-Raoult Géol. 1980.
P. anal. Des stalactites de glace pendent au rebord des toits (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 57).
B. − ARCHIT. Motif ornemental rappelant un peu les stalactites des cavités souterraines, particulièrement bien représenté dans l'art persan et dans l'art arabe. Stalactites d'un pilastre, d'une voûte; stalactites en bois, en stuc. Au-dessus de lui se tendait l'arc en fer à cheval des portes mozarabes, pendaient les stalactites dorées des grands salons alvéolés comme des ruches (Morand, Flagell. Séville,1951, p. 96).
Rem. Certains aut. ont fait ce mot masc.: Brillants stalactites (Sue, Atar-Gull, 1831, p. 31). Quelque grotte irisée de sinueux stalactites (Proust, Swann, Paris, Gallimard, t. 1, 1949 [1913], p. 87).
Prononc. et Orth.: [stalaktit]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1644 (J. Bachou, Le Parfaict Joaillier ... comp. par A. B. de Boot, Lyon, p. 542 d'apr. R. Arveiller ds R. ling. rom. t. 78, p. 325). Adapt. du lat. des géologues stalagtites, mot créé par A. de Boodt (ds Gemmarum et lapidum historia, Hanovre, 1609, p. 207, ibid.), comme synon. de stillatitius lapis (1565 Conrad Gesner, De omni rerum fossilium genere, Tiguri, fol. 30 vo, ibid.: stillatitium lapidem [trad. de l'all. Tropfstein, propr. « pierre formée par l'eau tombant goutte à goutte »]) à l'aide du même rad. que stalagmite (gr. σ τ α λ α γ τ ο ́ ς « qui coule goutte à goutte ») pour faire couple avec lui. Fréq. abs. littér.: 82.

Wiktionnaire

Nom commun

stalactite \sta.lak.tit\ féminin

  1. (Géologie) Concrétion qui se forme à la voûte des cavités souterraines par des infiltrations contenant en dissolution des sels calcaires, siliceux, etc.
    • Alors la grotte leur apparut dans toute sa sauvage majesté. Ses murailles étaient hautes et chargées de stalactites brillantes qui renvoyaient la lumière en la décuplant et formaient une illumination féerique. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  2. (Par analogie) Glaçon qui se forme sur les parois ou les toits, en période hivernale ou dans les régions polaires et montagneuses.
    • C’était la multitude de pointes, de cristaux, de prismes, de polyèdres de toutes sortes qui hérissaient la surface de l’icefield, comme une concrétion de stalactites. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  3. (Par analogie) (Architecture) Élément architectural qui descend d'une voûte ou d'un plafond ; lambrequin.
    • Mais la place d'honneur est toujours donnée aux arcs à lambrequins ([…]) : ils ne se composent pas encore de stalactites géométriques, mais de stalactites florales; la ligne droite en est exclue. — (Henri Terrasse, L'art hispano-mauresque des origines au XIIIe siècle, tome 1, Paris : chez G. Van Oest, 1932, p. 330 (Tome 25 des Publications de l'Institut des hautes études marocaines))
    • Les arcs à lambrequins — ou à stalactites, car ils dérivent sans doute de cette forme d'origine orientale — constituent, peut-on dire, une variété d’arcs lobés mais se rattachent également au tracé de l’entrelacs architectural. — (Jacques Caillé & ‎Jean Hainaut, La mosquée de Hassan à Rabat, tome 2, Arts et métiers graphiques, 1954, p. 116)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

STALACTITE. n. f.
T. didactique. Concrétion qui se forme à la voûte des cavités souterraines par des infiltrations contenant en dissolution des sels calcaires, siliceux, etc.

Littré (1872-1877)

STALACTITE (sta-la-kti-t') s. f.
  • 1Concrétion allongée qui se forme à la voûte des cavités souterraines, provenant de l'infiltration d'un liquide tenant en dissolution des sels calcaires, siliceux, ferreux ou cuivreux dont chaque goutte arrive de loin en loin à la voûte d'une caverne, et s'y évapore lentement. Dans un endroit [des catacombes de Paris] où il se forme des stalactites, il [le portier] criait aux crédules Parisiens : Vous voilà sous la rivière de Seine, Mercier, Tabl. de Paris, ch. 189. Les stalactites et les albâtres, dont la formation est due à la filtration de l'eau à travers la voûte calcaire de plusieurs cavernes, ne sont presque jamais composées que de carbonate de chaux, Thenard, Traité de chim. t. II, p. 363, dans POUGENS.
  • 2 Terme de pathologie. Stalactites osseuses, prolongements de substance osseuse qui se forment à la surface des cals irréguliers, autour des tumeurs blanches et des tissus accidentels développés dans les os ou à leur surface.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

STALACTITE, s. f. (Hist. nat.) stalactites, stalagmites, lapis stillatitius ; c’est ainsi que les naturalistes nomment des concrétions pierreuses qui se forment peu-à-peu à la partie supérieure d’un grand nombre de grottes & de cavernes, & qui y sont suspendues de la même maniere que les glaçons s’attachent en hiver aux toits des maisons. Ces concrétions ou stalactites sont toujours calcaires, & doivent être regardées comme un vrai spath. Voyez Spath. Elles prennent suivant les circonstances, des formes différentes, cependant communément elles sont coniques, & elles sont diversement colorées, suivant les différentes substances qui y sont jointes.

Il est évident que les stalactites doivent leur formation à des eaux, qui après avoir détrempé & dissous des terres ou des pierres, se filtrent au-travers des roches & de leurs fentes, forment des gouttes dont la partie terreuse se dégage peu-à-peu par l’évaporation & le contact de l’air, & s’augmentent à proportion de l’abondance du fluide qui charrie la matiere dont elles sont composées. Voyez Pierres.

Les stalactites sont de toutes les substances minérales les plus propres à nous donner une idée de la formation des pierres. Elles nous prouvent d’une façon sensible que l’eau est leur véhicule, & qu’elles se forment journellement. Souvent les eaux contiennent en si grande abondance des matieres dissoutes ou détrempées, qu’elles parviennent à la fin à remplir entierement des cavités très-considérables, & à boucher à la longue des endroits où auparavant on pouvoit passer librement ; c’est ce qui arrive dans les grottes d’Arcy & dans beaucoup d’autres qui changent perpétuellement de face par les concrétions & les stalactites qui s’y forment journellement. Lorsqu’à force de s’amasser, ces stalactites ont rempli une grotte ou un espace vuide, elles forment à la fin une masse solide, qui prend de la consistance & ne fait plus qu’une roche ou pierre, dans laquelle cependant on voit souvent des couches & des veines qui sont les endroits où les stalactites se sont réunies &, pour ainsi dire, collées les unes aux autres ; c’est ainsi que l’on peut conjecturer que se sont formés les albâtres d’Orient, qui ne sont autre chose que des stalactites calcaires de la nature du marbre.

Les stalactites sont plus ou moins transparentes ou opaques en raison de la pureté de la terre que les eaux ont déposée, & suivant que la dissolution s’est faite plus ou moins parfaitement. En effet nous voyons des stalactites presque transparentes, tandis que d’autres sont opaques & remplies de matieres étrangeres & colorantes.

En considérant attentivement presque toutes les stalactites, on apperçoit qu’elles sont formées d’un assemblage de petites lames ou de feuillets plus ou moins sensibles, telles que celles des spaths : ces feuillets forment des especes de stries ou d’aiguilles qui vont aboutir à un centre commun, qui est quelquefois creux ou fistuleux. D’autres stalactites sont entierement solides. A l’extérieur leur figure est ordinairement conique ; cependant quelquefois elle présente des formes bizarres, dont la singularité est encore augmentée par l’imagination des curieux, qui trouvent ou croient souvent trouver à ces pierres des ressemblances qu’elles n’ont que très-imparfaitement. Il y en a pourtant qui représentent assez bien des chouxfleurs, des fruits confits, des arbustes, &c.

La couleur des stalactites est ou blanche, ou brune, ou rougeâtre ; leur surface est ou lisse, ou inégale, & raboteuse. (—)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « stalactite »

(XVIIe siècle) Du grec ancien σταλακτός, stalaktos (« égoutté, suinté ») avec le suffixe -ite.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Σταλαϰτὸς, qui dégoutte, de σταλάζειν, dégoutter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « stalactite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
stalactite stalaktit

Citations contenant le mot « stalactite »

  • En traversant le plafond de cavités souterraines, cette eau dissout la roche et se charge en minéraux. Une fois qu'elle atteint l'air chaud d'une cavité, l'eau laisse derrière elle des dépôts minéraux. Selon différents modes d'action, ces dépôts vont progressivement s'accumuler sous des formes variées. Les plus connues d'entre elles, les stalactites, sont créées lorsque l'eau goutte du plafond, les minéraux y formant alors des pointes. L'eau tombant au sol vient ensuite y former, en sens inverse, les fameuses stalagmites. Par conséquent, une stalagmite va forcément de paire avec une stalactite. Au fil des siècles, lorsque les deux formations se rejoignent, elles forment alors une colonne, aussi appelée pilier stalagmitique.  Franceinfo, VIDEO. Quelle est la différence entre une stalactite et une stalagmite ?
  • Les stalactites et stalagmites sont des formations géologiques appelées concrétions : des dépôts minéraux, généralement composés de calcite ou de gypse, qui se forment dans les cavités souterraines, comme les grottes ou les gouffres. Brut., Stalactites et stalagmites : c'est quoi la différence ? | Brut.
  • VACANCES. - Avec une température comprise entre 10 et 15°C, les cavités souterraines sont des lieux parfaits pour fuir les fortes chaleurs attendues. L'occasion aussi de s'émerveiller devant les stalactites, les stalagmites et autres curiosités géologiques. Le Figaro.fr, Vous craignez la vague de chaleur ? Douze lieux souterrains à visiter pour vous rafraîchir
  • «On avait envie d'axer davantage notre travail en direction des scolaires», avoue Camille Buffarot. Avec Thierry Contenssou, ils ont justement prévu de distribuer à l'intention des groupes d'élèves un kit pour reproduire en classe l'expérience de fabrication d'une stalactite en 72 heures. Bien sûr, ces corps solidifiés mettent davantage de temps à se former en milieu naturel. «On a accéléré le processus pour partir de la formation de la roche jusqu'à la formation des concrétions à l'intérieur des grottes. Une expérience de chimie», résume Camille Buffarot. Leur atelier se composera ensuite de panneaux explicatifs, de phrases à compléter pour maîtriser le vocabulaire scientifique ainsi que d'une maquette fabriquée à quatre mains par les responsables des grottes de Lacave. «On fait couler de l'eau pour voir comment elle traverse la terre puis la roche, arrive pour se fixer en stalactite sur les parois de la grotte», ajoute Thierry Contenssou. ladepeche.fr, Lacave. 72 heures pour fabriquer sa stalactite - ladepeche.fr
  • Les stalactites sont des concrétions du calcaire qui descendent de la voûte d'une grotte. Elles enregistrent le contexte climatique de leur formation et peuvent renfermer de lourds secrets. Le Figaro.fr, Une stalactite raconte la chute du premier empire de l'humanité
  • Un touriste russe de 29 ans a été tué aujourd'hui par une stalactite tombée d'un toit de la capitale Tallinn, ont annoncé les autorités sanitaires L'homme est mort à l'hôpital après avoir été grièvement blessé par la stalactite le 9 janvier dans la vielle ville.Cette année, plusieurs accidents de ce type ont eu lieu à Tallinn, à la suite de chutes de neige inhabituellement importantes suivies d'un redoux. Un reporter a ainsi été blessé par une chute de glace, également dans la vieille ville, et n'a eu la vie sauve que grâce à sa caméra.Les autorités estoniennes ont appelé tous les propriétaires à dégager régulièrement la neige sur leur toit mais l'exercice peut aussi occasionner des accidents: la semaine dernière, une personne de 26 ans s'est tuée en tombant de son toit. Le Figaro.fr, Estonie: tué par un stalactite
  • Lors de cette descente, l'eau dense et très froide entre en contact avec de l'eau normalement salée, laquelle se met à geler. Puis le cycle se reproduit, provoquant la formation de cette stalactite sous-marine vers le fond de l'océan où le processus se poursuit horizontalement. Futura, En vidéo : une stalactite sous-marine, phénomène rare de l'Antarctique
  • La police de Charleroi est intervenue ce jeudi car une stalactite de glace s’est formée en-dessous du balcon d’un immeuble de la rue de la montagne. Nous avons reçu cette photo via le bouton orange Alertez-nous. "C’était une stalactite de belle taille, qui présentait un gros danger si elle venait à se détacher de la façade", nous explique David Quinaux, porte-parole de la police de Charleroi.La police a dressé un périmètre de sécurité, afin d’éviter qu’une personne se retrouve en-dessous du pic de glace si celui-ci venait à se détacher. Dans ce genre de cas, nous explique le porte-parole, les pompiers sont appelés sur place pour faire tomber la stalactite de glace de manière contrôlée. RTL Info, Périmètre de sécurité à Charleroi pour une stalactite de glace qui présentait "un gros danger" pour les passants - RTL Info
  • Dans les zones de canyons comme les gorges de la Bourne en Isère, la formation de stalactites de glace peut être dangereuse en cas de période de redoux. Ce jeudi 7 février 2019, des personnels habilités de l'Office National des Forêts, ont procédé à l'élimination des "glaçons" au tir au fusil.   France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Stalactites : Élimination des "glaçons" au tir au fusil dans le Vercors en Isère
  • La malheureuse fait quelques mètres, quand une stalactite tombée du toit d'un immeuble s'abat soudainement sur elle. Une personne assiste au drame mais quitte précipitamment les lieux, sans alerter qui que ce soit. Dans la foulée, un homme s'approche de la victime et semble extrêmement choqué par ce qu'il voit. , Tuée en pleine rue par la chute d'une stalactite - Le Matin

Images d'illustration du mot « stalactite »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « stalactite »

Langue Traduction
Anglais stalactite
Espagnol estalactita
Italien stalattite
Allemand stalaktit
Chinois 钟乳石
Arabe الهوابط
Portugais estalactite
Russe сталактит
Japonais 鍾乳石
Basque estalaktita
Corse stalactite
Source : Google Translate API
Partager