La langue française

Soudan

Définitions du mot « soudan »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOUDAN, subst. masc.

Vx. Synon. de sultan.Le soudan d'Égypte; le soudan de Babylone. Mais, eussiez-vous le trésor moins précaire Du prince de Bagdad ou du soudan du Caire, En y puisant (...) Vous en verriez le fond (Dumas père, Alchimiste, 1839, III, p. 242).
Prononc. et Orth.: [sudɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. Av. 1188 soltans, sodans (Partonopeu de Blois, éd. J. Gildea, 4581: li grans soltans de Perse [var. fin xiies.: sodant]; p. 446, 637: li sodans); fin xiies. soldain (Syracon, éd. E. Stengel ds Rom. Studien, t. 1, p. 402: jusqu'el regne au Soldain); ca 1200 soudanz (Jean Bodel, Saxons, éd. F. Menzel et E. Stengel, 125: Car XXX rois i ot et XIIII soudanz); ca 1200 soudans, soutain (Godefroy de Bouillon, éd. C. Hippeau, 4102: li soudans; 4108: le soutain). Empr. à l'ar.sulṭān « pouvoir, domination, autorité; sultan (« le plus haut titre auquel un prince musulman pouvait aspirer » S. Sguaitamatti-Bassi, Les Empr. dir. faits par le fr. à l'ar. jusqu'à la fin duxiiies., Zurich 1974, p. 90) », cf. sultan. Fréq. abs. littér.: 27.

Wiktionnaire

Nom commun

soudan \su.dɑ̃\ masculin

  1. Nom qu’on donnait jadis au sultan, et particulièrement à celui d’Égypte.
    • Le soudan d’Égypte.
    • Le soudan de Babylone.


Forme de verbe

soudan \ˈsuːdãn\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe soudañ/soudiñ.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOUDAN. n. m.
Nom qu'on donnait jadis au sultan, et particulièrement à celui d'Égypte. Le soudan d'Egypte. Le soudan de Babylone.

Littré (1872-1877)

SOUDAN (sou-dan) s. m.
  • Nom qu'on donnait jadis à de certains princes mahométans, et particulièrement au souverain d'Égypte. Le sérail d'un soudan, sa triste austérité, Ce nom d'esclave, enfin, n'ont-ils rien qui vous gêne ? Voltaire, Zaïre, I, 1.

HISTORIQUE

XIIe s. Car trente rois i ot et quatorze soudans, Sax. v.

XIIIe s. Donc verriez grant coulz doneir Seur le sozdant et seur sa gent, Rutebeuf, 119. En ce point que nous venimes en Cypre, le soudanc du Coyne [d'Yconium] estoit le plus riche roy de toute la paenimme, Joinville, 212.

XVe s. Mon voisin, je tiendroy un an Sur le vin, lorsque du grant chan Ou du souldan Je lui conte quelque fable Qu'il croit veritable, Basselin, XXXIII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOUDAN, s. m. (Hist. mod.) ou comme on le trouve dans nos vieux auteurs soldan, & en latin soldanus ; étoit le nom qu’on donnoit autrefois aux lieutenans généraux des califes dans leurs provinces & dans leurs armées ; mais la puissance des califes étant déchue peu-à-peu par diverses révolutions, & sur-tout par la trop grande étendue de pays soumis à leur domination ; ces lieutenans généraux s’érigerent en souverains. Saladin, général des troupes de Noradin roi de Damas, prit ce titre, & fut le premier soudan d’Egypte. Les empereurs turcs détruisirent toutes les petites dinasties que les soudans avoient fondées dans l’Asie mineure, comme celles de Cogni, de Caramanie, &c. & soumirent aussi celle d’Egypte en 1516. Pour l’étymologie du mot soudan, voyez Sultan.

Soudan, ou Soldan, s. m. (Hist. mod.) est le nom d’un officier de la cour de Rome, qu’on appelle autrement juge de la tour de nove, ou maréchal de Rome à la cour de savelles ; c’est une espece de prevôt qui a la garde des prisons, & qui connoît de plusieurs affaires criminelles, sur-tout de celles où les courtisanes sont impliquées. Pendant la vacance du siege, on lui confie quelquefois la garde du conclave avec des soldats sous ses ordres. Ducange, glossar. latinit.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « soudan »

Prov. soudan, soda, saudan ; cat. soldá ; esp. soldan ; ital. soldano. Le même que sultan.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’arabe سلطان, sulṭān (« pouvoir, autorité »). Doublet lexical avec sultan.
(1188) soltan.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « soudan »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
soudan sudɑ̃

Citations contenant le mot « soudan »

  • S'exprimant lors d'un point de presse, hier mercredi, le Premier ministre a déclaré que la livre soudanaise serait introduite graduellement, afin d'augmenter sa valeur par rapport aux autres devises internationales. , Le Soudan va mener des réforme pour réajuster sa monnaie (Pm) - Apanews.net
  • De retour des Etats-Unis, le Premier ministre soudanais a révélé que son pays était sur la bonne voie pour être retiré de la liste des Etats parrainant le terrorisme. Franceinfo, Soudan : le Premier ministre Abdallah Hamdok confirme un progrès dans les relations avec Washington
  • Quelque 500 hommes armés ont attaqué, le 25 juillet 2020, la localité de Masteri, à 48 km de la capitale provinciale d'El-Geneina, au Darfour-Ouest. Ils ont tué plus de 60 personnes dans ce village habité par des agriculteurs issus de la communauté noire des Masalit. Plusieurs maisons ont été pillées et brûlées ainsi que la moitié du marché local, a indiqué le 26 juillet le Bureau de la coordination des Affaires humanitaires (Ocha) de l'ONU à Khartoum. Selon le comité des médecins soudanais, l'attaque a duré neuf heures et huit femmes figurent parmi les morts. 54 personnes ont également été blessées, parmi lesquelles 19 femmes et enfants. Franceinfo, Soudan : le gouvernement envoie l'armée au Darfour, en proie à une flambée de violences
  • Le hashtag #BlackLivesMatter a été peu utilisé au Soudan. Au lieu de cela, de nombreux utilisateurs de réseaux sociaux soudanais ont lancé des injures raciales à un célèbre footballeur soudanais noir, Issam Abdulraheem, et à une maquilleuse arabe à la peau claire, Reem Khougli, après leur mariage. BBC News Afrique, Point de vue du Soudan - Le pays où les noirs sont appelés esclaves - BBC News Afrique
  • Les vingt-huit officiers de l'armée soudanaise, retrouvés morts à Omdurman, avaient tenté un coup d'Etat en 1990 pour renverser l'ex-président Omar el-Béchir. Des opérations sont en cours pour identifier les corps Le Temps, Un second charnier de soldats exécutés découvert au Soudan - Le Temps
  • Le premier ministre soudanais Abdallah Hamdok a annoncé le 26 juillet que les forces de sécurité seraient déployées au Darfour pour y protéger «les citoyens et la saison agricole». «C'est totalement injustifiable que des enfants soient tués et blessés par cette violence (...) Si ces centres ne sont pas rouverts bientôt, les risques pour la vie des enfants vont s'accroitre alors qu'il y a déjà 1,1 million d'enfants qui souffrent de la faim au Soudan», a affirmé Arshad Malik, directeur pour le Soudan de Save the Children, cité dans le communiqué. Le Figaro.fr, Soudan: la violence prive de soins 14.000 enfants au Darfour
  • Des ministres soudanais, dont ceux des Affaires étrangères, des Finances et de la Santé, ont quitté le gouvernement de transition, alors que ce dernier approche de son premier anniversaire. Des manifestations à Khartoum, mais aussi au Darfour, ont joué dans ce départ. La Croix, Soudan : le gouvernement de transition en difficulté
  • « Nous nous félicitons de l’annulation par la Cour d’appel de la condamnation à mort de Magai Matiop Ngong, car le droit sud-soudanais et le droit international prévoient qu’un enfant ne peut pas être condamné à mort. Magai Matiop Ngong a eu de la chance. Deux autres personnes au moins qui étaient des enfants au moment de la commission du crime ont été exécutées dans le pays depuis mai 2018. , Soudan du Sud. L’annulation de la condamnation à mort d’un adolescent doit déboucher sur l’abolition de la peine de mort | Amnesty International
  • Sur Twitter, le premier ministre soudanais, Abdallah Hamdok, a salué « un important pas sur la voie de la réforme judiciaire et de la réalisation du slogan de la révolution – liberté, paix et justice ». Les autorités vont « réviser les lois et procéder à des amendements pour pallier les failles dans le système judiciaire », a-t-il ajouté. Le Monde.fr, Au Soudan, l’excision est désormais condamnée par la loi
  • Il y a une semaine, la commission d'enquête établie après la chute en avril 2019 de l'autocrate soudanais a permis de mettre au jour à Omdourman près de Khartoum, un charnier avec les corps de 28 officiers qui avaient tenté, le 23 avril 1990, de renverser M. Béchir, arrivé au pouvoir par un coup d'Etat l'année précédente. TV5MONDE, Soudan: le parcours du combattant pour retrouver les corps d'opposants à Béchir
  • Les Soudanais décidés à enterrer la hache de guerre. Le gouvernement de transition de Khartoum et les groupes rebelles signeront dans deux semaines, un accord de paix définitif. Les deux parties négocient depuis à Juba, chez le voisin sud-soudanais. Africanews, Soudan : signature imminente de l'accord de paix | Africanews
  • La police soudanaise a déclaré que l’accident s’est produit près du village de Dongola sur le Nil, à environ 500 miles au nord de la capitale, Khartoum. Les rues étaient glissantes car de fortes pluies et des vents violents ont frappé une grande partie du pays, provoquant de graves inondations dans certaines villes. News 24, Un camion s'écrase contre un bus dans le nord du Soudan, tuant au moins 13 personnes - News 24
  • Mais pour comprendre ce qui s’est passé, nous sommes obligés d’observer la situation dans le temps long. Lorsqu’elles ont pris le pouvoir en 1989, et pendant les dix premières années, les autorités soudanaises se revendiquaient avant tout comme des révolutionnaires islamistes. Elles justifiaient donc leur prise de pouvoir en se présentant auprès de la population comme de bons islamistes, apportant un projet islamiste de transformation du pays et de ses citoyens. Le tournant des années 2000 va être marqué par l’éviction de Hassan al-Tourabi, leur grand penseur islamiste, mais aussi par l’arrivée des pétrodollars générés par l’exploitation du pétrole au Soudan, grâce à des capitaux chinois. Cela a entraîné une réelle transformation des revendications du régime. Omar el-Béchir n’apparaissait plus en habits d’islamiste, et posait régulièrement devant des barrages ou de grands projets d’infrastructures que les pétrodollars avaient permis au régime de construire. Les années 2000 sont donc celles de « l’État développeur ». Le régime pouvait être autoritaire, mais il développait le pays. Or, après cette période est apparue « la décennie de la contestation », marquée par l’indépendance du Sud-Soudan en 2011, qui entraîne la perte de l’économie pétrolière — localisée essentiellement dans le Sud-Soudan —, mais aussi des capacités financières du régime, qui ne pouvait plus se vendre comme un État développeur. Le pays est alors frappé par une énorme crise économique : les importations étaient presque impossibles, la monnaie soudanaise ne valait plus rien, les embargos américains empêchaient toute transaction… Au cours des huit années qui ont suivi, la situation fut très difficile et le régime a dû réfléchir à comment justifier son maintien au pouvoir. Il y a donc eu un rebasculement du discours en temps que Soudan, pays musulman, devant se rapprocher de la Ligue arabe. Mais il était très difficile pour Béchir de justifier son maintien au pouvoir, d’autant plus si ce pouvoir est autoritaire. , Le Soudan en transition : le Darfour au cœur des enjeux ? – Areion24.news
  • Des familles soudanaises ont commencé à recevoir des aides financières de l'État pour faire face à la grave crise économique aggravée par la pandémie de nouveau coronavirus dans ce pays d'Afrique de l'Est, ont indiqué lundi à l'AFP des bénéficiaires. Le Figaro.fr, Le Soudan distribue des aides pour atténuer la crise économique
  • En réaction aux violences commises le 13 juillet par une milice armée affiliée aux forces de sécurité soudanaises qui ont fait neuf morts et plus de 17 blessés parmi les manifestant·e·s à Fata Borno, dans le Darfour du Nord, Deprose Muchena, directeur pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe à Amnesty International, a déclaré : , Soudan. Il faut enquêter sans délai sur la mort de manifestant·e·s à Fata Borno | Amnesty International
  • Le Soudan se dote d’un laboratoire solaire, le premier du genre dans le pays. L’édifice se trouve dans sa capitale Khartoum. Il a été inauguré le 6 juillet 2020 par l’Organisation soudanaise de normalisation et de métrologie (SSMO) et le Pnud (le Programme des Nations unies pour le développement). Le Fonds pour l’environnement (FEM) et le ministère soudanais de l’Énergie et des Mines ont soutenu financièrement la construction du laboratoire solaire. Afrik 21, SOUDAN : un laboratoire s’ouvre pour tester et certifier 30 systèmes solaires par jour | Afrik 21
  • Si la population sud-soudanaise continue de souffrir, grâce au travail inestimable qu’accomplit le CICR, elle peut aussi continuer à surmonter l’adversité. À sa manière, le sport continue d’offrir une plateforme permettant de trouver un but, ainsi qu’un sentiment d’appartenance et de fierté. UEFA.com, Le football inspire les personnes amputées au Soudan du Sud | Dans les coulisses de l'UEFA | UEFA.com
  • Le film d’Abu Alala a donné à de nombreux jeunes acteurs soudanais leur première chance, dont Mustafa Shehata qui a joué le protagoniste, Muzamil. News 24, Comment la jeunesse soudanaise est-elle le moteur de la renaissance cinématographique du pays? - News 24
  • Vidéoconférence sur le barrage de la Renaissance entre les ministres de l’Eau et de l’Irrigation éthiopiens, égyptiens et soudanais, le 9 juin 2020, vue de Khartoum. © © ASHRAF SHAZLY / AFP JeuneAfrique.com, Barrage de la Renaissance : l’Éthiopie, l’Égypte et le Soudan prêts à trouver un accord – Jeune Afrique
  • "L'accident est survenu lorsqu'un camion de transport de matières premières est entré en collision avec un minibus transportant des passagers dans la région d'Al-danagla dans l'État de Gezira dans le centre du Soudan", a déclaré le service de presse de la police soudanaise dans un communiqué. , 13 morts et 51 blessés dans un accident de circulation dans le centre du Soudan
  • Le cinéaste Jadalla Jubara avait fait figure de pionnier. En 1955, il avait produit, "Song of Khartoum", le premier film africain en couleurs. Il avait créé par la suite le premier studio de cinéma privé du pays. Mais, l'arrivée du président Omar al-Bashir en 1989 avait marqué la fin brutale de l'industrie cinématographique soudanaise. Pendant de nombreuses décennies, le régime politique a limité le développement de l'art mais depuis l'éviction d'Al-Bachir en 2019, l'étincelle s'est ravivée. euronews, Rencontre avec l'actrice indienne, Priyanka Chopra | Euronews
  • Khartoum — Le secrétaire d’État américain et un membre éminent du congrès américain ont appelé l’administration américaine à soutenir le Premier ministre soudanais et le Soudan à sortir de la liste des États parrains du terrorisme car cela ne serait pas important uniquement pour les relations entre le Soudan et les États-Unis mais aussi pour la démocratie dans toute la région afriqueactudaily, Soudan: Le Congrès appelle l'administration américaine à soutenir Hamdouk de surmonter la liste de terroristes - afriqueactudaily
  • KHARTOUM -- L'effondrement soudain d'un barrage dans l'Etat du Nil Bleu du Soudan a détruit au moins 600 maisons, ont rapporté vendredi des médias locaux soudanais. , Bonsoir, Afrique
  • KHARTOUM — L’effondrement soudain d’un barrage dans l’Etat du Nil Bleu du Soudan a détruit au moins 600 maisons, ont rapporté vendredi des médias locaux soudanais. « Plus de 600 maisons situées dans des quartiers de la ville de Bout, dans l’Etat du Nil Bleu, ont été détruites en raison de l’effondrement soudain du barrage de Bout, qui était utilisé pour stocker environ 5 millions de mètres cubes d’eau provenant des vallées des monts Al-Angsana », ont indiqué les médias locaux, citant Nusaiba Farouq Kalol, directrice exécutive par intérim de la localité d’Al-Tadamun, dans l’Etat soudanais du Nil Bleu. YECLO.com, Bonjour, Afrique du 01 août 2020 - YECLO.com
  • Une quarantaine de pays, réunis en visioconférence sous l'égide des Nations unies et de l'Union européenne, sont tombés d'accord sur la fourniture d'une aide, afin d’accompagner les réformes liées à la transition démocratique soudanaise. Franceinfo, 1,8 milliard de dollars pour aider le Soudan à sortir de la crise
  • Une fosse commune renfermant les corps de dizaines de soldats, exécutés en 1998 par le régime d'Omar el-Béchir alors qu'ils tentaient de déserter, a été découverte ces derniers jours à Khartoum, a annoncé lundi la justice soudanaise. Challenges, Soudan: un charnier de soldats tués sous Béchir découvert à Khartoum - Challenges
  • Ces conclusions s'illustrent chaque jour sur le terrain pour les Soudanais. Encore aujourd'hui, à Khartoum, les habitants font la queue pendant environ trois heures pour acheter du pain et six heures pour remplir leurs réservoirs dans les stations-service, ont constaté des journalistes de l'AFP. Les coupures d'électricité sont fréquentes et les bouteilles de gaz à usage domestique sont difficiles à trouver. Ni l'abrogation en octobre 2017 des sanctions américaines sur le commerce et les flux financiers ni les promesses de dons faites par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis annoncées au lendemain de la chute d'Omar el-Béchir – deux milliards de dollars restent encore à débourser – n'ont permis à l'économie soudanaise de rebondir. Ce « financement d'urgence » ne peut offrir « de résolution à la crise économique qui accable le pays », assure Coface. Le Point, Soudan : une révolution sous surveillance - Le Point
  • Encore peu touché par le coronavirus, le Soudan espère être retiré de la liste américaine des Etats soutenant le terrorisme. L’ONU met en garde contre un effondrement du pays, une année après les espoirs nés de la révolution soudanaise Le Temps, Le Soudan brandit le Covid-19 pour obtenir une levée des sanctions - Le Temps
  • Le 3 juin 2019, les militaires soudanais pensaient mater dans le sang les sit-in de protestation organisés quotidiennement devant le quartier général de l'armée à Khartoum. Un lieu hautement symbolique, car après la chute du Président Omar al-Bachir, le 11 avril 2019, les manifestants réclamaient  la fin du régime militaire, qu'il incarnait depuis trente ans.  France Culture, Soudan : un massacre emblématique qui aurait fait 128 morts toujours impuni
  • Trente personnes ont été tuées au Soudan dans des affrontements intercommunautaires dans l’Etat du Darfour-Sud, a annoncé, mercredi 6 mai, le cabinet du premier ministre soudanais, Abdallah Hamdok, dans un communiqué. « Le gouverneur du Darfour-Sud a présenté un rapport détaillé sur la situation dans la province indiquant que les affrontements entre membres de tribus se sont soldés par la mort de 30 personnes », précise le communiqué. « Je rends hommage à tous ceux qui sont tombés (…) et j’appelle à la stricte application de la loi (…), afin que ces incidents ne se renouvellent pas », a écrit M. Hamdok sur Twitter. Le Monde.fr, Soudan : trente morts dans des affrontements intercommunautaires au Darfour
  • La France condamne avec la plus grande fermeté la tentative d’assassinat ayant visé le Premier ministre soudanais Abdallah Hamdok et son convoi ce matin à Khartoum. Elle appelle à ce que toute la lumière soit faite sur les circonstances et les responsables de cet attentat. France Diplomatie - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, Soudan – Attaque visant le Premier ministre soudanais (09.03.20) - Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Ces manifestations ont lieu malgré un couvre-feu en vigueur de 15h à 6h locales (15h à 6h en France) sur l'ensemble du territoire soudanais pour limiter la propagation du nouveau coronavirus. En avril 2019 et après trois décennies au pouvoir, le président Omar el-Béchir a été destitué et arrêté sous la pression du mouvement de contestation inédit qui a duré plus de six mois. Le Figaro.fr, Soudan: des dizaines de milliers de manifestants réclament des réformes
  • Jean-Baptiste Lemoyne et Janez Lenarčič ont été reçus par le Premier ministre du Soudan, Abdallah Hamdok. Cette rencontre a été l’occasion de rappeler le soutien constant de la France à la transition politique en cours dans le pays, alors que la crise sanitaire a encore amplifié les défis auxquels les autorités soudanaises sont confrontées. France Diplomatie - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, Soudan – Déplacement de Jean-Baptiste Lemoyne – Déclaration de la porte-parole (24.06.20) - Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Les autorités de transition soudanaises sont engagées dans le recouvrement des biens mal acquis de l’ex-président Omar al-Bachir et de son entourage, mais beaucoup de ces avoirs volés seront difficiles à récupérer, estiment les experts. Le Monde.fr, Le Soudan engagé dans le difficile recouvrement des biens mal acquis d’Omar al-Bachir
  • « Nous ne voulons pas d’escalade. Les négociations sont la seule solution », a déclaré à la presse à Khartoum le ministre soudanais de l’irrigation, Yasser Abbas. Pour lui, il est important d’obtenir un accord avant le début des opérations de remplissage. « Le Soudan a le droit de le demander. » Le Monde.fr, Barrage sur le Nil : le Soudan met en garde contre une escalade
  • Au lieu de relever la tête après la chute de la dictature du président Omar el-Béchir il y a presque un an, l'économie soudanaise n'a fait que s'enfoncer dans une profonde crise qui risque de menacer la paix sociale dans un pays en pleine transition politique. Challenges, L'économie du Soudan peine à sortir la tête de l'eau - Challenges
  • Soudan : une nouvelle tuerie fait plus de 60 morts au Darfour. Plus de 60 personnes ont été tuées et 60 autres blessées lors de nouvelles violences dans la région soudanaise du Darfour occidental, a indiqué l’ONU dimanche. Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), environ 500 hommes armés ont attaqué la localité de Masteri, au nord de Beida, samedi après-midi. “Cette nouvelle tuerie survient alors que le Premier ministre du Soudan, Abdallah Hamdok, s’est engagé à envoyer des troupes dans la région touchée par le conflit pour protéger les civils”, recontextualise Middle East Eye. Courrier international, Olivia de Havilland, Chengdu, Darfour : les informations de la nuit
  • Dans une lettre adressée le 8 avril dernier au Secrétaire général de l’ONU, le Premier ministre soudanais avait sollicité l’appui financier et technique des Nations Unies pour lutter contre la pandémie. Dans son message à António Guterres, Abdalla Hamdok, avait reconnu que le Covid-19 posait de sérieux défis au système de santé, à l'économie et à la société de son pays dans son ensemble. ONU Info, Sans aide extérieure et face au Covid-19, le Soudan plongera dans d’indicibles souffrances, prévient l’ONU | ONU Info
  • Pour une icône, elle bouge vraiment beaucoup. Alaa Salah parle avec ses mains, et quand celles-ci se reposent un peu, c’est son visage qui prend le relais. Et même quand le visage se fige, les yeux pétillent, furètent, toujours aux aguets. Alaa Salah a la bougeotte, mais une bougeotte un peu lente et très gracieuse, toujours animée par une onde invisible et harmonieuse. Elle a beau être une égérie, elle ne sera pas la Joconde de la révolution soudanaise, plutôt sa Beyoncé, une jeune femme bien de son temps. Le Monde.fr, Soudan : Alaa Salah, la révolution en chantant
  • "Nous avons réussi à nous débarrasser d'Omar al-Bachir. Comment se fait-il que nous ne puissions pas mettre la main sur ce minuscule coronavirus ?", a déclaré Akram al-Tom, le ministre soudanais de la santé, en mars dernier alors que l'Europe occidentale et les États-Unis connaissaient une augmentation rapide des cas de Covid-19. BBC News Afrique, Coronavirus au Soudan: comment la pandémie dévoile "le vrai visage" des nouveaux dirigeants du pays - BBC News Afrique
  • Des manifestants soudanais, en avril 2019. Le Point, Soudan : cette situation économique qui menace la transition - Le Point
  • La coalition de partis politiques et de mouvements armés baptisée « L'Appel du Soudan », fondée en exil sous l'ancien régime d'Omar el-Béchir, s'est réunie pour la première fois dans la capitale soudanaise dimanche, isolant davantage la coalition civile partageant le pouvoir avec les militaires pendant la période de transition. RFI, La coalition «L'Appel du Soudan» se réunit pour la première fois à Khartoum
  • Après trente ans du régime d'Omar el-Béchir, les nouvelles autorités soudanaises tentent de réparer les dégâts diplomatiques et économiques. Tentative de rapprochement avec les Etats-Unis ou encore Israël. DW.COM, Le Soudan sur la voie de la normalisation de ses relations | Afrique | DW | 27.02.2020
  • Soudan : près d’un million de réfugiés sud-soudanais vivent dans des conditions difficiles Médecins sans frontières, Soudan : près d’un million de réfugiés sud-soudanais vivent dans des conditions difficiles | Médecins sans frontières
  • Un porte-parole du ministère sud soudanais des affaires étrangères a indiqué que « des efforts étaient en cours pour régulariser la situation. BBC News Afrique, Pour 9 millions de dollars d'arriéré le Soudan du Sud suspendu par l'UA - BBC News Afrique
  • Le gouvernement soudanais a abrogé une loi sur “l’ordre moral et public”, qui, selon une interprétation rigoriste de la loi islamique, rendait des actes jugés indécents pour les femmes passibles de châtiments. Une grande victoire pour les Soudanaises, sept mois après la chute du régime militaro-islamiste d’Omar Al-Bachir. Courrier international, Au Soudan, les femmes peuvent enfin danser et porter des pantalons
  • Avant d’être un coup de maître, ou un pas historique, il s’agit d’une initiative aux multiples retombées potentielles, mais risquant de se retourner contre les nouvelles autorités soudanaises. Le Monde.fr, Pourquoi le Soudan tente une « normalisation » de ses relations avec Israël
  • L’ancien président soudanais est recherché par la juridiction de La Haye depuis 2009 pour répondre d’accusations de génocide et crimes de guerre. Le Monde.fr, Crimes au Darfour : le Soudan va remettre Omar Al-Bachir à la Cour pénale internationale
  • Les violences se multiplient dans la région soudanaise du Darfour, où 60 personnes ont été tuées, samedi 25 juillet,... La Croix, Soudan : la société civile réclame justice pour les morts de la révolution
  • Dire que les vents sont contraires pour le gouvernement soudanais de transition serait un euphémisme. La liste des problèmes s’allonge et les ressources manquent pour les résoudre. Il y a d’abord la crise économique. Le Soudan a connu en 2019 une récession de 2,5 % et le Fonds monétaire international prévoit une baisse de l’activité économique de 8 % cette année. Les prix ne cessent d’augmenter, ce qui provoque le mécontentement d’une population «à bout de souffle» explique Marc Lavergne, directeur de recherche au CNRS à l’université de Tours. , Soudan : la transition menacée par la crise économique - Vatican News
  • Huit mois seulement après avoir été renversé par des généraux alors qu’il espérait fêter bientôt ses trente ans au pouvoir depuis son coup d’état du 30 avril 1989, le général Omar Al-Bachir a été condamné, samedi 14 décembre, à deux ans de réclusion en établissement spécialisé par un tribunal spécial de Khartoum. Ce n’est que le premier pas de la justice soudanaise, agissant dans la nouvelle configuration de la transition post-Bachir. Cette condamnation, modeste en termes de punition, est donc importante. D’autres procédures sont en cours, dont certaines sont encore en discussion. Mais ce premier pas incarne la volonté des autorités de transition de solder un système incarné au premier chef par l’ex-dictateur. Le Monde.fr, Au Soudan, la justice commence à solder l’ère Bachir
  • Le général Jamal Omar (2e en partant de la gauche), ministre de la Défense et alors membre du conseil soudanais de transition, lors d'une cérémonie le 4 juillet 2019 à Omdourman, près de Khartoum / AFP/Archives La Croix, Le ministre soudanais de la Défense décède lors de négociations au Sud-Soudan
  • Il n’existe pas de chiffre officiel de la participation soudanaise à cette coalition, mais elle est généralement estimée par les médias à un nombre oscillant entre 30 et 40 000 hommes. Des miliciens issus essentiellement des Forces de soutien rapide (FSR) du général Hémetti, réputés pour leurs exactions au Darfour et plus récemment dans la répression du soulèvement à Khartoum, qui a mis un terme à 30 ans de règne d’el-Béchir. Franceinfo, Soudan : le général Hemetti retire une partie de ses forces de la coalition arabe au Yémen
  • Déclaré indépendant en 2011, le Soudan du Sud avait sombré dans la guerre civile deux ans plus tard, en 2013, du fait des rivalités entre Salva Kiir, un Dinka, et son vice-président Riek Machar, un membre de l’ethnie Nuer. Le rêve sud-soudanais s’était alors transformé en cauchemar. Un premier accord de paix en avril 2016 avait échoué, dégénérant en combats entre les troupes gouvernementales et celles de l’opposition, au coeur de la capitale. Riek Machar avait sauvé sa peau de peu. Depuis, il vivait en exil, jusqu’à son retour permanent à Juba, samedi. Le Monde.fr, Au Soudan du Sud, la formation d’un gouvernement d’unité ravive les espoirs de paix
  • Suite à la réouverture des frontières, Managem a affrété deux vols spéciaux, les 23 et 24 juillet, pour rapatrier ses collaborateurs vers le Maroc. ''Le rapatriement s’est déroulé en étroite collaboration avec les autorités marocaines, soudanaises et guinéennes, afin de garantir un bon retour dans le respect strict des mesures sanitaires'', indique la même source. Medias24 - Site d'information, Managem rapatrie 70 collaborateurs bloqués à l’étranger suite au confinement
  • Un homme d'affaires sud-soudanais et ancien officier de renseignement annonce le lancement d'un nouveau groupe rebelle. BBC News Afrique, Un nouveau groupe rebelle au Soudan du Sud - BBC News Afrique
  • C'est une première depuis neuf ans pour un membre du gouvernement soudanais. Ce jeudi 9 janvier, le Premier ministre Abdallah Hamdok s'est rendu dans la région des monts Nuba, dans la ville de Kauda notamment. Cette province du Kordofan du Sud de 50 000 mètres carrés est l'une des trois zones de conflits du pays, avec le Darfour et le Nil Bleu. Depuis 2011, la région est régulièrement bombardée par les forces gouvernementales, en réponse aux revendications autonomistes de certains groupes, dont les rebelles du SPLM Nord. Située entre le Soudan et le Soudan du Sud, la zone est aussi riche en pétrole. Un potentiel économique dont les autorités ne veulent se passer. Car l'indépendance du Soudan du Sud acquise en 2011 a déjà privé Khartoum de sous-sols riches en hydrocarbures. Le Point, Soudan : la stratégie d'Abdallah Hamdok pour redresser le pays - Le Point
  • Des experts indépendants de l’ONU ont déclaré aujourd’hui que la reddition des comptes et la justice pour les victimes de l’attaque meurtrière du 3 juin 2019 contre des manifestants pacifiques dans la capitale soudanaise, Khartoum, sont indispensables pour que le pays progresse vers une démocratie pacifique. ONU Info, Soudan : le Conseil de sécurité crée une mission de l’ONU pour soutenir la transition | ONU Info
  • Ethiopie et Soudan tentent de calmer le jeu après les violences frontalières de jeudi. Une milice Amhara, soutenue par l’armée éthiopienne, avait pénétré plusieurs fois sur le territoire soudanais. Des combats avaient éclaté entraînant la mort d’au moins un officier soudanais et de plusieurs civils. Khartoum avait tapé du poing en convoquant le chargé d’affaires éthiopien au Soudan et en annonçant l’envoi de renforts à la frontière. Mais ce dimanche, les deux côtés ont préféré éviter l’escalade. RFI, L’Éthiopie et le Soudan optent pour un apaisement
  • En 2003, le président soudanais Omar el-Béchir, qui tient le pays d'une main de fer, laisse le soin à ses affidés de gérer la crise au Darfour et leur donne carte blanche pour lutter contre les rebelles. Officiellement, ce sont les Forces de soutien rapide, mais en fait il s'agit de milices incontrôlées. La population les appelle les Janjawids, littéralement "les diables à cheval", ce qui en dit long sur la peur qu'ils génèrent chez les habitants. Franceinfo, Soudan : le possible retrait des Casques bleus du Darfour fait craindre le retour des violences
  • Quatre mois après le début de manifestations populaires contre la hausse du prix du pain, le 11 avril 2019, le président soudanais Omar el-Béchir, 76 ans, est destitué après trente ans de pouvoir (1989-2019). Dénonçant un coup d’État des militaires, des dizaines de milliers de personnes se retrouvent à Khartoum pour former un gigantesque sit-in devant le quartier général de l’armée qui a formé un Conseil souverain censé assurer la transition vers un pouvoir civil. , Le gouvernement civil sous pression au Soudan - Vatican News
  • La dynamique révolutionnaire soudanaise ne faiblit pas après la destitution, en 2019, de M. Omar Al-Bachir. L’opiniâtreté des forces populaires qui réclament le transfert du pouvoir aux civils alimente les tensions entre, d’un côté, le nouveau gouvernement fédéral, et, de l’autre, des militaires tentés par une reprise en main autoritaire à la faveur des risques sanitaires engendrés par la pandémie de Covid-19. Le Monde diplomatique, Où va la « révolution de décembre » au Soudan ?, par Gilbert Achcar (Le Monde diplomatique, mai 2020)
  • Au moins 128 personnes ont été tuées et des centaines blessées dans la dispersion du sit-in, selon des médecins liés au mouvement de protestation. Selon les chiffres officiels, 87 manifestants sont morts. Les autorités de transition soudanaises, installées en août 2019 en vertu d’un accord entre l’armée et le mouvement de protestation, ont instauré une commission d’enquête, mais cette dernière n’a pas encore rendu ses conclusions. Le Monde.fr, Soudan : un an après la dispersion sanglante d’un sit-in, des familles réclament justice
  • La rencontre entre le chef du Conseil souverain soudanais, le général Abdel Fattah Al Burhane et le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a eu lieu à Entebbe en Ouganda, le 3 février. À la suite de cette entrevue, le général Al Burhane annonçait « entamer une coopération qui normalisera les relations entre les deux pays ». Trois jours plus tard, cette déclaration déclenchait une polémique au sein du nouveau gouvernement à Khartoum. Depuis la chute du dictateur Omar El Béchir en avril dernier, le Soudan est dirigé par un gouvernement civil, appuyé d’un Conseil souverain militaire. Selon le gouvernement d’Abdallah Hamdok, la décision du général Burhane de normaliser les relations avec l’État hébreu était « unilatérale » et « dépassait son mandat ». La Croix, Le rapprochement entre Israël et l’armée soudanaise déplaît au gouvernement de Khartoum
  • Comment imaginer trouver une superstar de la musique dans la banlieue poussiéreuse d’Omdourman, la première ville du Soudan ? Cela n’a rien d’ordinaire, mais voilà, Abu Obaida Hassan est un homme spécial. Ce frêle Soudanais d’une soixantaine d’années, qui tient salon dans la cour ombragée de sa petite maison de brique, incarne une révolution musicale. C’est lui qui a fait passer la musique traditionnelle soudanaise à l’électrique. Plus étrange encore : au Soudan, on s’imagine que cet homme est revenu d’entre les morts. Courrier international, Abu Obaida, la spectaculaire résurrection d'un musicien soudanais
  • C’est la première condamnation à mort de militaires soudanais depuis la vaste révolte qui avait bouleversé le pays, au début de l’année 2019. Un tribunal a condamné lundi 30 décembre à la peine capitale vingt-sept membres des services de renseignement, reconnus coupables d’avoir torturé à mort un manifestant. Le Monde.fr, Au Soudan, 27 membres du renseignement condamnés à mort pour avoir tué un manifestant
  • Le père Antonio Aurelio Fernandez de Córdoba (1), engagé depuis longtemps au Soudan du Nord, réagit aux récentes déclarations du ministre soudanais des affaires religieuses dans le contexte de transition politique que vit actuellement le régime de Khartoum. La Croix, « Le Soudan du Nord cherche à donner des gages à l’Arabie saoudite et à l’Occident »
  • Pris le 19 juin 2019 à Khartoum, le cliché de Yasuyoshi Chiba montre un jeune homme, la bouche grande ouverte, au milieu d’habitants de la capitale soudanaise qui scandent des slogans, récitant un « poème de protestation », notent les jurés. Portant une chemise bleu clair, il est éclairé par une dizaine de téléphones portables. Au premier plan apparaît un visage souriant, de profil. Le Monde.fr, Avec une photo prise au Soudan, Yasuyoshi Chiba remporte le World Press Photo 2020
  • Des milliers de civils soudanais ont également traversé la frontière du Tchad, cherchant refuge dans des villages près de la frontière avec le Soudan. ONU Info, Soudan : plus de 50 morts dans des heurts communautaires au Darfour | ONU Info
  • C’est la première fois depuis trente ans que les Etats-Unis convient un haut responsable soudanais. Le Monde.fr, Soudan : le général Burhan, chef de l’instance de transition, invité à Washington
  • Cette proposition du chef de l'Etat sud-soudanais avait suscité l'espoir d'ouvrir la voie à la formation d'un gouvernement d'union nationale. BBC News Afrique, Soudan du Sud : les rebelles rejettent la fédération de 10 Etats - BBC News Afrique

Images d'illustration du mot « soudan »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « soudan »

Langue Traduction
Anglais sudan
Espagnol sudán
Italien sudan
Allemand sudan
Chinois 苏丹
Arabe السودان
Portugais sudão
Russe судан
Japonais スーダン
Basque sudan
Corse sudannu
Source : Google Translate API

Synonymes de « soudan »

Source : synonymes de soudan sur lebonsynonyme.fr

Soudan

Retour au sommaire ➦

Partager