La langue française

Soc

Définitions du mot « soc »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOC, subst. masc.

AGRIC. Pièce travaillante de la charrue, faite en acier (autrefois en bois), de forme pointue, s'élargissant vers sa partie postérieure, qui pénètre profondément dans la terre et la fait glisser sur le versoir. Des socs émoussés qu'ont usés les sillons (Lamart.,Harm., 1830, p. 395).Tout à coup le vieil Alibert se pencha. Les quatre bêtes tendirent le poitrail. Le soc s'enfonça péniblement, la charrue s'ébranla d'un coup, écorchant cette terre maigre (Bosco,Mas Théot., 1945, p. 297).V. coutre1ex., houe ex.
P. anal. Partie analogue d'une arracheuse, d'une machine à planter. Les pièces travaillantes des arracheuses-souleveuses peuvent être soit des socs, soit des fourches (Ballu,Mach. agric., 1933, p. 46).
P. métaph. Ce sol que le soc révolutionnaire avait remué de fond en comble et divisé à l'infini (Sandeau,Mllede La Seiglière, 1848, p. 37).Quand le soc de la science a passé et repassé sur l'esprit humain vous laissez encore en jachère beaucoup de ses parties importantes (Barrès,Cahiers, t. 8, 1910, p. 163).
Au fig. Çà et là dépassaient les socs noirs des monts de Teruel (Malraux,Espoir, 1937, p. 815).
REM.
-soc, élém. de compos.entrant dans la constr. d'adj. et de subst.V. monosoc (s.v. mono- I R 2), multisoc (s.v. multi- II G 3 a), polysoc (s.v. poly- I A 15 b) et aussi:
Bisoc, adj. et subst. masc.(Charrue) muni(e) de deux socs. Charrue bisoc réversible qui permet de travailler en aller et retour, en retournant la bande de terre toujours du même côté (Encyclop. Sc. Techn.t. 71972, p. 435).
Prononc. et Orth.: [sɔk]. Homon. socque. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1160-74 (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, II, 1231, 1235, 1245). Mot de la France septentrionale qui remonte à un gaul. *soccos ou *sŭccos (cf. l'irl. socc qui désigne en outre le boutoir du sanglier et le kymr. swch) qui a subi l'infl. du lat. sŏccus « espèce de soulier bas » (socque*). D'apr. Guir. Lex. fr. Étymol. obsc. c'est le mot lat. sŏccus qui, sous l'infl. du gaul. *soccos ou *sŭccos, aurait pris le sens partic. de « chaussure de la charrue ». Fréq. abs. littér.: 196. Bbg. Quem. DDL t. 23. − Thurneysen 1884, pp. 112-113.

Wiktionnaire

Nom commun

soc \sɔk\ masculin

  1. Large pièce de fer triangulaire et tranchante qui fait partie d’une charrue, et qui sert à fendre et à renverser la terre d’un champ qu’on laboure.
    • Ce soc est fort petit, et le coutre qui ne fait qu’écorcher la terre, pour ainsi dire ; à mesure que les sillons sont tirés, les laboureurs rompent les mottes avec de grosses maillottes de bois, […]. — (Jean Chardin, Voyages du chevalier Chardin en Perse et autres lieux de l’Orient, 1686, édition conférée par Louis Mathieu Langlès, Paris, Le Normant, 1811, p. 101)
    • Ces médailles furent découvertes dans le champ dit de la Guillelmine, près de Limoise, dans un pot de terre vernie et qui fut brisé par le soc de la charrue qui l'avait heurté; […]. — (« Extraits des procès-verbaux : séance du 6 novembre », dans le Bulletin de la Société d'émulation du département de l'Allier (sciences, arts et belles-lettres), tome 9, Moulins : Imprimerie Desrosiers, 1864, p. 11)
    • D’un côte on voit la machine séparée de ses roues de transport qui sont placées plus loin et auprès du soc à rueller ou à renchausser. — (Georges Barral, « Le viticulteur de M. Mimard », in Journal de l’Agriculture, 1869, page 487)
    • [Mon premier livre] a été publié aux Éditions du Bien public en 1962, mais le nom des Éditions du Soc apparaît également sur la couverture. C'est le nom de ma première maison d'édition [...]. Le soc, comme tu le sais, c'est la partie de la charrue qui ouvre le sillon. C'était notre intention : ouvrir un sillon. — (Denis Vaugeois et Stéphane Savard, Entretiens, Boréal, Montréal, 2019, p. 301)
  2. (Boucherie) Partie supérieure de l’épaule qui reste après avoir enlevé l’épaule picnic.
    • Le capicollo est une charcuterie italienne faite de soc de porc saumuré et souvent fumé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOC. n. m.
Large pièce de fer, triangulaire, tranchante, qui fait partie d'une charrue, et qui sert à fendre et à renverser la terre d'un champ qu'on laboure. Le bec d'un soc. L'oreille du soc. Ce soc est usé. Ces terres étaient en friche, jamais le soc n'y avait passé, n'y était entré.

Littré (1872-1877)

SOC (sok) s. m.
  • Pièce de fer aiguë, large, triangulaire, tranchante en dedans, fixée au sep de la charrue, et destinée à ouvrir le sillon. Qui forgea le soc était sage ; Et qui fit l'épée était fou, Lamotte, Fabl. III, 14. Sous leur soc triomphant [des vieux Romains] la terre enorgueillie Fournissait avec joie aux besoins de la vie, Chénier M. J. Gracques, II, 3. Les Albaniens, peuple qui habitait les bords occidentaux de la mer Caspienne, ne labouraient point encore, au temps de Strabon, avec un soc de fer ; mais ils se servaient pour charrue d'une seule pièce de bois, Mongez, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. II, p. 625. Le pain que l'on fait croître est le plus savoureux ; Va, le soc et l'épée ornent la main des braves, Masson, Helvétiens, V. L'on dirait qu'aucune nation n'a osé succéder aux maîtres du monde dans leur terre natale [la campagne de Rome], et que ces champs sont tels que les a laissés le soc de Cincinnatus ou la dernière charrue romaine, Chateaubriand, Italie, Lett. à M. de Fontanes.

HISTORIQUE

XIe s. S'il [l'objet volé] est trové dedenz sache et soche [dans une terre ayant droit de sac et de soc], Lois de Guill. 31.

XIIe s. E ces de Israel veneient as Philistiens pur aguiser e adrecier e le soc, e le picois, e la cuignée, e la houe, Rois, p. 44.

XIIIe s. Les jachierres, qui n'i refiche Le soc, demoreront en friche, la Rose, 19777.

XIVe s. Deux grosses pieces de fer pour faire deux scos ou coustres à charrue, Du Cange, soccus. Soich, Du Cange, ib.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOC, s. m. (Antiq. rom.) soccus ; sorte de chaussure en usage chez les Grecs & les Romains ; ensuite elle devint en particulier celle de ceux qui montoient sur le théatre, pour y représenter les personnages comiques. Elle étoit opposée au cothurne, autre chaussure ou brodequin, reservé pour les personnages héroïques. (D. J.)

Soc, terme de Laboureur, c’est un fer large & pointu, qui est au bout du scep de la charrue, & qui sert à fouiller dans la terre.

Le soc est la partie essentielle de toutes les charrues ; il est presque toujours formé par un fer plat & acéré. Ce fer étant introduit à deux ou trois pouces sous la terre, doit l’ouvrir ; mais il y a des socs qui coupent la terre en-dessous, pendant que les autres ne la divisent que comme pourroit faire un coin. Il est clair que ceux-ci ont à vaincre la résistance des racines, & qu’ils paîtrissent & corroient les terres fortes & humides : ces raisons ont déterminé les gens éclairés à donner la préférence aux socs coupans. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « soc »

Berry sô (et dans l'ouest soie : aguser un soie) ; patois des Fourgs, sou ; du celtique : basbret. souc'h, soc'h ; gaél. soc ; Cornouailles, dans un texte du IXe siècle, soch. L'antiquité de ce mot dans le celtique montre que le mot français en vient, et non le celtique du français ; cela écarte aussi le lat. soccus, sorte de soulier, mis en avant par quelques-uns à cause que le soc de fer chausse, comme un soulier, la pointe de bois.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(fin XIIe s.)[1][2] Du gaulois[2][3] (→ voir hocʼh et socʼh, respectivement « cochon » et « soc » en breton ; → voir hwch et swch en gallois ; → voir suig et socc en irlandais) via une forme du latin populaire *sǒccus.[1] Issu de l'indo-européen commun *su- « porc » avec un suffixe hypocoristique *-kko-, le soc étant métaphoriquement comparé à la tête du porc qui fouit la terre.[3]
En latin, le terme propre qui désigne le soc de la charrue est vomer. L'homonyme latin soccus signifie « socque, pantoufle ». Une origine arabe semble plus pertinente selon Antoine-Paulin Pihan pour qui سكة, sikkat, de sens identique, "offre un sens bien plus satisfaisant que le latin".[4]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « soc »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
soc sɔk

Citations contenant le mot « soc »

  • Fais de ta volonté un soc d’acier qui mord la terre et trace un droit sillon ! De Anonyme / La Franche Cordée
  • La jeunesse doit non seulement assimiler tout ce qu'a créé la vieille culture, mais élever la culture à une hauteur nouvelle, inaccessible aux gens de la vieille société. De Constantin Stanislavski
  • Lieu du texte, lieu pluriel et contradictoire, le théâtre reste un art fragile, minoritaire par nature, trop éphémère pour modifier en profondeur le tissu social. Néanmoins, l'art du théâtre est un art profondément moral. De Jacques Rosner
  • Les naturalistes disent que, dans toutes les espèces animales, la dégénération commence par les femelles. Les philosophes peuvent appliquer au moral cette observation, dans la société civilisée. De Chamfort / Maximes et pensées
  • Cela fait quelques semaines que les spéculations vont bon train concernant un éventuel rachat de la société ARM par NVIDIA. C'est désormais plus qu'une rumeur, les deux acteurs seraient en effet en discussion avancées. Clubic.com, Galaxy Note 20 : le SoC Exynos 990 serait aussi performant qu'un Snapdragon 865
  • Madiatek a l'air de revenir en force, ça tombe bien car avec la probable mort des kirin, l'enlisement de l'exynos et la cupidité délirante de qualcomm le marché du soc commence à accuser un sérieux monopole toxique. Frandroid, MediaTek étoffe encore sa gamme avec le Dimensity 720, un nouveau SoC 5G

Images d'illustration du mot « soc »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « soc »

Langue Traduction
Anglais ploughshare
Espagnol reja del arado
Italien vomere
Allemand pflugschar
Chinois
Arabe ploughshare
Portugais relha
Russe орало
Japonais プラウシェア
Basque goldearen hortzen
Corse ploughshare
Source : Google Translate API

Soc

Retour au sommaire ➦

Partager