La langue française

Sitôt

Sommaire

  • Définitions du mot sitôt
  • Étymologie de « sitôt »
  • Phonétique de « sitôt »
  • Citations contenant le mot « sitôt »
  • Images d'illustration du mot « sitôt »
  • Traductions du mot « sitôt »
  • Synonymes de « sitôt »

Définitions du mot « sitôt »

Trésor de la Langue Française informatisé

SITÔT, adv. et prép.

A. − Adv. de temps
1. Vieilli. [Empl. seul]
a) Si tôt, si vite, dans un délai tellement court. Je crois à peine à mon bonheur, parce qu'il me semble que j'ai encore bien peu fait pour le mériter sitôt! (Hugo,Lettres fiancée, 1822, p. 262).Ces liaisons de bal masqué sont sitôt faites! (Champfl.,Avent. MlleMariette, 1853, p. 290).
b) Aussitôt, dans l'instant même. Ce fut tout ce qu'elle écouta, et sitôt, changeant de costume, elle abandonna son allure garçonnière (Péladan,Vice supr., 1884, p. 151).
2. [Empl. en corrél.]
a) [Avec que introduisant une compar.] Votre affaire ne sera pas sitôt finie que la mienne. Je n'arriverai pas sitôt que vous (Ac. 1935).
b) [Dans une phrase nég., avec que introduisant une consécutive] Il n'avait pas sitôt parlé à quelqu'un qu'il connaissait sa capacité, et marquait précisément le caractère de chaque humeur et de chaque naturel (Bremond,Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 406).
3. [Introduisant une temporelle ell.]
a) Sitôt + adj. ou part. passé.L'espoir sitôt détruit que m'avait inspiré la révolution, n'avait point changé la situation de mon ame (Duras,Ourika, 1824, p. 76).Sitôt la nuit venue, en toute saison, il se mettait au lit, n'aimant pas à faire des dépenses de lumière (Barrès,Voy. Sparte, 1906, p. 5).
b) Sitôt + prép. ou adv. de temps.Sitôt ensuite, j'attaque Modeste Mignon, un des rares Balzac qu'il me restait encore à connaître (Gide,Journal, 1942, p. 144).
c) Sitôt + compl. circ.Paul me fit signe de descendre et, sitôt sur le quai: « Dis-moi qui ça peut bien être? » (Maupass.,Contes et nouv., t. 1, Sœurs R., 1884, p. 1258).Sitôt en selle, il lança son cheval au galop (Pourrat,Gaspard, 1930, p. 22).
d) [Sitôt en corrél. avec lui-même, soulignant l'immédiateté, la succession rapide] Le cœur prompt, vif, sitôt touché, sitôt donné (Benjamin,Gaspard, 1915, p. 92).
Sitôt dit, sitôt fait. [Pour dire que l'on passe immédiatement de la parole à l'action] On retrouve ce caractère précipité et irréfléchi de l'action dans les comportements de l'hystérique (Janet). Sa devise pourrait être: « Sitôt dit, sitôt fait » (Mounier,Traité caract., 1946, p. 665).
B. − Loc. adv. (Pas) de sitôt. [Toujours dans une phrase nég.] Pas avant longtemps. C'est inutile que vous montiez, il n'y a personne (...) Ils sont à la campagne, et ils ne reviendront pas de sitôt (A. Daudet,Jack, t. 2, 1876, p. 356).Le Président n'envisageait donc pas que la Russie pût, de sitôt, risquer directement une guerre (De Gaulle,Mém. guerre, 1959, p. 210).
C. − Prép., littér. Sitôt + subst.Sitôt son dernier souffle, j'avais l'intention de lui boire le sang (Barrès,Déracinés, 1897, p. 374).Sitôt la nuit, il vient rôder entre les maisons barricadées (Giono,Colline, 1929, p. 131).
D. − Loc. conj. Sitôt que. Aussitôt que, dès que.
1. Sitôt que + ind.Sitôt qu'elle m'aperçut elle accourut (Gide,Paludes, 1895, p. 116).
2. Sitôt que + part. passé.Le petit problème était résolu sitôt que posé (Duhamel,Passion J. Pasquier, 1945, p. 108).
3. [Sitôt est disjoint de que] Sitôt donc que la porte se fut refermée sur ses gens, M. de Pinamonte laissa paraître tout le trouble dont il était agité (Milosz,Amour. init., 1910, p. 22).
4. [Une nuance de cause peut se superposer à celle du temps] Dès que, dès l'instant que. Il est malheureusement fâcheux que les bureaux, alliés comme larrons en foire quand il s'agit de faire casquer le contribuable, excipent de leur incompétence et se cachent les uns derrière les autres, sitôt qu'il est question de lui régler son dû (Courteline,Boubouroche, 1893, III, 3, p. 281).
Prononc. et Orth.: [sito]. Att. ds Ac. dep. 1878. Grev. Orth. 1962, p. 175 recommande d'écrire si tôt comme si tard (v. aussi Littré). Étymol. et Hist. 1. 1160-74 loc. conj. si tost cum « aussitôt que » (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, 380), usuel jusqu'à la fin du xves. (Georges Chastellain, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, t. 3, p. 71: si tost comme), supplanté par si tost que 2emoit. xiiies. (Dit empereur Constant, 422 ds T.-L.); 2. ca 1590 ne pas ... sitost « pas prochainement » (Montaigne, Essais, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, I, 55, p. 316); 1777-83 loc. adv. de si-tôt « id. » (Ling. ds Fér., s.v. si); 3. a) 1667 adv. sitôt « si vite » (Racine, Andromaque, IV, 3, 1203); b) 1668 loc. conj. sitôt que « aussi vite que » (La Fontaine, Fables, éd. H. Regnier, livre VI, 10, t. 2, p. 32); 4. a) 1869 sitôt dans une prop. part. « id. » (A. Daudet, Lettres moulin, p. 92); b) 1895 sitôt + subst. « aussitôt » (France, Jard. Épicure, p. 234). Comp. de si1* et de tôt*. Fréq. abs. littér.: 1 548. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 430, b) 1 571; xxes.: a) 2 657, b) 2 922. Bbg. Galet (Y.). Les Corrélations verbo-adv. au niv. de la phrase complexe... Fr. mod. 1975, t. 43, p. 344, 345. − Kalepky (Th.). Zur französischen Syntax... Z. rom. Philol. 1909, t. 33, pp. 711-719.

Wiktionnaire

Adverbe

sitôt \si.to\ adverbe de temps

  1. (Vieilli) Aussitôt.
    • Votre affaire ne sera pas sitôt finie que la mienne.
    • Je n’arriverai pas sitôt que vous.
    • Sitôt que vous serez entrés, il faudra vous dégréer ; on vous garde pour le souper, car, ce soir, il y a une veillée. — (La Bottine souriante, "Dans nos vieilles maisons")
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SITÔT. adv. de temps
. Aussitôt. Votre affaire ne sera pas sitôt finie que la mienne. Je n'arriverai pas sitôt que vous. Prov. et fig., Sitôt pris, sitôt pendu se dit pour exprimer une Prompte décision.

DE SITÔT, loc. adv. Prochainement. Il ne s'emploie qu'avec la négation. Il ne partira pas de sitôt.

SITÔT QUE, loc. conj. Dès que. Sitôt qu'il reçut cette nouvelle, il partit.

Littré (1872-1877)

SITÔT (si-tô) adv.
  • 1Si vite, si promptement. Une ligne de l'histoire de Vespasien lui servit de texte pour commencer, et les prières de M. le landgrave l'obligèrent à ne pas finir sitôt, Guez de Balzac, à la reine de Suède. Comment puis-je sitôt servir votre courroux ? Racine, Andr. IV, 3. J'étais un homme sitôt vu, qu'il n'y avait rien à voir de nouveau dès le lendemain, Rousseau, Conf. VIII.

    Sitôt que, aussi vite que. Gageons, dit celle-ci [la tortue], que vous n'atteindrez pas Sitôt que moi ce but.- Sitôt ! êtes-vous sage ? Répartit l'animal léger [le lièvre], La Fontaine, Fabl. VI, 10.

    De sitôt ; il ne se dit qu'avec la négation, et signifie si prochainement. Il ne viendra pas de sitôt. Il ne me le pardonnera pas de sitôt.

  • 2Sitôt que, loc. conj. Dès que, aussitôt que. Sitôt qu'il se connaît, il en veut à mes jours, Corneille, Héracl. III, 2. Mais, sitôt qu'elle [la perdrix] eut vu cette troupe [les coqs] enragée S'entre-battre elle-même et se percer les flancs, Elle se consola…, La Fontaine, Fabl. X, 8. Sitôt que sur un vice ils pensent me confondre, C'est en me corrigeant que je sais leur répondre, Boileau, Épît. VII. Sitôt que de ce jour La trompette sacrée annonçait le retour, Racine, Athal. I, I.

REMARQUE

Des grammairiens pensent que, puisqu'on écrit plus tôt en deux mots dans ces phrases : Il était venu plus tôt que moi ; son procès sera jugé plus tôt que le mien, il faudrait de même écrire si tôt en deux mots, dans celles-ci : Je n'arriverai pas si tôt que vous ; votre affaire ne sera pas si tôt finie que la mienne. Ailleurs on continuerait de n'en faire qu'un seul mot : Sitôt qu'il reçut la nouvelle, il partit.

HISTORIQUE

XIIIe s. Si tost que dit lui oi [je lui eus dit], erramment [il] me guerpi, Berte, CXVIII. Sitost comme Acre fu prise, le roy Phelippe s'en revint en France, Joinville, 202.

XVIe s. Ils remplissoient le palais d'une très souefve vapeur qui ne se perdoit pas sitost, Montaigne, I, 393.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sitôt »

Si, et tôt.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sitôt »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sitôt sito

Citations contenant le mot « sitôt »

  • La femme est comme la nèfle : sitôt mûre sitôt sure. De Thomas Dekker
  • Il n’y a point de dette sitôt payée que le mépris. De Proverbe français
  • Les femmes, sitôt qu'elles sont trois, sont deux contre une. De Paul Léautaud
  • L’amour, comme tout ce qui vit, commence à dégénérer sitôt conçu. De Jean Rostand
  • Tant que les mots restent dans la bouche, ils sont à soi ; sitôt prononcés, ils sont à tout le monde. De Proverbe chinois
  • Est-ce là ce qu'on appelle être Que vivre et puis sitôt mourir ! De F.-M. Derome / Langage d'un papillon
  • Le bonheur a cela de la mer et du flux Qu’il doit diminuer sitôt qu’il ne croît plus. De Jean Mairet / Sophonisbe
  • Le pluriel ne vaut rien à l'homme Et sitôt qu'on Est plus de quatre On est une bande de cons De Georges Brassens / Le pluriel
  • L'amour est un besoin si exclusif que, pour se satisfaire, il sacrifie même l'égoïsme. La preuve, c'est que, sitôt ce besoin passé, l'égoïsme reprend son empire. De Fernand Vandérem / Gens de qualité
  • Tout ce qui se mesure finit, et tout ce qui est né pour finir n'est pas tout à fait sorti du néant, où il est sitôt replongé. De Jacques-Bénigne Bossuet / Oraison funèbre de Henriette-Marie de France, reine de Grande-Bretagne
  • La seule utilité réelle de la cravate, c'est qu'on la retire, sitôt rentré chez soi, pour se donner l'impression d'être libéré de quelque chose, mais on ne sait pas de quoi. De Paulo Coelho / Veronika décide de mourir
  • Le cumul des mandats, ce n'est jamais bon. Ce jeune homme en fait la preuve : il a été flashé à plus de 200 km/h, avec un permis probatoire et de la drogue dans le sang. Pas sûr qu'il soit réélu de sitôt au permis de conduire. France Bleu, Côte-d'Or : un conducteur de la Meuse flashé à 233 km/h sur l'A31

Images d'illustration du mot « sitôt »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sitôt »

Langue Traduction
Anglais so early
Espagnol tan temprano
Italien così presto
Allemand so früh
Chinois 太早了
Arabe مبكر جدا
Portugais tão cedo
Russe так рано
Japonais これほど早く
Basque hain goiz
Corse tantu prestu
Source : Google Translate API

Synonymes de « sitôt »

Source : synonymes de sitôt sur lebonsynonyme.fr
Partager