La langue française

Sindon

Sommaire

  • Définitions du mot sindon
  • Étymologie de « sindon »
  • Phonétique de « sindon »
  • Citations contenant le mot « sindon »
  • Traductions du mot « sindon »
  • Synonymes de « sindon »

Définitions du mot « sindon »

Trésor de la Langue Française informatisé

SINDON, subst. masc.

A. − ANTIQ. Linge de toile de lin servant à s'envelopper pour se coucher, et à ensevelir les morts (d'apr. Raymond 1832). L'idée de Fabien enveloppé de son drap et allant répondre aux coups frappés à la porte est sans doute un souvenir inconscient de l'épisode de Jean-Marc vêtu de son sindon et s'enfuyant nu quand on l'appréhende (Marc, XIV, 52) (Green,Journal, 1947, p. 92).
En partic. Linceul dans lequel a été enseveli Jésus-Christ. (Dict. xixeet xxes.). Synon. usuel Saint Suaire*.P. métaph. Je lui ai dédié un livre qui retient la sainte face des pierres comme ses tableaux sont le sindon des grands souvenirs (Montesquiou,Mém., t. 3, 1921, p. 67).
B. − CHIR., vx. Petit plumasseau de charpie, ou petit morceau de toile, de forme arrondie, que l'on introduit comme pansement dans l'ouverture du crâne après la trépanation. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [sε ̃dɔ ̃]. Att. ds Ac. 1762-1878. Étymol. et Hist. 1732 « petit morceau de toile ou petit tampon de charpie qu'on introduit dans l'ouverture faite au crâne avec le trépan » (Trév.); 1752 « linceul » (ibid.). Empr. au lat.sindon, gr. σ ι ν δ ω ́ ν « fin tissu de lin » (d'où aussi a. prov. sindon « taffetas » 1473 ds Pansier). L'a. fr. a qq. traces de la forme pop. signe « le saint suaire » (dep. ca 1180, Fierabras, 1, 184 et 187 ds T.-L.), à côté d'un type plus cour. sido(i)ne (dep. ca 1150, Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 106), issu du lat. sindon avec chute du premier n p. dissim. et changement de finale peut-être dû, en raison des échanges commerciaux, à l'infl. de l'adj. sidonius « relatif à la ville de Sidon ».

Wiktionnaire

Nom commun

sindon \sɛ̃.dɔ̃\ masculin

  1. (Religion) Linceul dans lequel Jésus-Christ fut enseveli ; on le distingue du suaire, qui n'était qu'un mouchoir dont son visage était couvert.
    • Le corps de Jésus fut enveloppé de linges et embaumé avec des aromates, selon la coutume des Juifs.
      Joseph acheta un sindon, et y déposant le corps de » Jésus, il l'y enveloppa.
      — (Alexis de Gourgues, Le Saint Suaire, chap.3 : Opinions diverses touchant le Saint Suaire, suivi d'un essais sur les pèlerinages à Jérusalem avant les croisades, par Martial Delpit, Périgueux : chez J. Bounet, 1868, p.49)
    • On lui dit aussi qu’il y a toujours un Zahir ; dans un jadis ignorant, il fut un talisman qu’on nommait Yaùq, puis un Voyant d’Irraouaddi qui portait un sindon s’incrustant d’impurs joyaux ou un loup fait d’un fin ruban d’or. — (Georges Perec, La Disparition, Gallimard, Paris, 1969)
  2. (Chirurgie) (Désuet) Petit morceau de toile ou petit plumasseau arrondi, soutenu par un fil attaché à sa partie moyenne, qu'on introduisait dans l'ouverture faite au crâne avec le trépan.
    • L'opération achevée , on procède au pansement de la manière suivante : on pose extérieurement sur l'ouverture du trépan, et sans l'engager entre le crâne et la dure-mère, un sindon, qui n'est autre chose qu'un morceau de toile fine taillé en rond, traversé par un fil et percé de plusieurs ouvertures, pour donner issue au liquide épanché , puis on pose par-dessus de la charpie molle, qui, retenue par le sindon, ne peut s'introduire dans l'intérieur du crâne, […]. — (André J. Potain, Dissertation sur les fractures du crâne et sur l'opération du trépan, Paris : chez Didot jeune, 1813, page 26)

Nom commun

sindon \Prononciation ?\ féminin

  1. Mousseline, indienne, fin tissu de coton.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SINDON (sin-don) s. m.
  • 1Le linceul dans lequel Jésus-Christ fut enseveli ; on le distingue du suaire, qui n'était qu'un mouchoir dont son visage était couvert.
  • 2 Terme de chirurgie. Petit morceau de toile ou petit plumasseau arrondi, soutenu par un fil attaché à sa partie moyenne, qu'on introduit dans l'ouverture faite au crâne avec le trépan.

HISTORIQUE

XIVe s. Aportez moi trois sydoines de soye, et envelopez d'iceulx le corps de Adam, Du Cange, sindon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SINDON, s. m. (Hist. ecclés.) terme latin qui signifie proprement un linceul, mais qu’on trouve employé dans l’Ecriture & dans les anciens, pour exprimer diverses sortes de vêtemens.

Les évangélistes s’en servent pour marquer le linge dans lequel Joseph d’Arimathie enveloppa le corps de Jesus-Christ après l’avoir embaumé, l’avoir entouré de bandelettes, & lui avoir mis un suaire autour de la tête. Les saints suaires qu’on montre en différens endroits, ne peuvent pas tous être le vrai sindon qui enveloppa le corps de Jesus-Christ.

Il est encore parlé de sindon dans l’histoire de Samson, Judic. XIV. xij. 13. il promet aux jeunes hommes de sa noce trigenta sindones & totidem tunicas, s’ils pouvoient expliquer l’énigme qu’il leur proposa. L’hébreu porte trente sidinim, & trente habits de rechange. Les uns entendent par sedinim ou sindonem, la tunique qu’on mettoit immédiatement sur la chair ; & par des habits de rechange, des habits complets, une tunique & un manteau, car ces deux pieces faisoient l’habit complet, ou simplement trente manteaux, qui avec trente tuniques formoient trente habits à changer.

La femme forte dont parle Salomon, Prov. xxij. 24. faisoit des sindons & des ceintures, qu’elle vendoit aux Phéniciens. Les filles de Jérusalem portoient de ces sindons, comme on le voit par Isaïe, chap. iij. vers. 23. C’étoit un habit propre aux Tyriens & aux Phéniciens, & peut-être tiroit-il son nom de la ville de Sidon. Martial parlant à un de ses amis d’un vêtement qu’il lui envoie, l’assure qui est encore plus propre à garantir du mauvais tems que les sindons de Syrie.

Ridebis ventos hoc munere tectus & imbres
Nec sit in Syriâ sindone tectus eris.

Le jeune homme qui suivoit Jesus-Christ la nuit de sa passion, n’avoit sur lui qu’un sindon, amictus sindone super nudo. Ce pouvoit être une espece de manteau pour se garantir du froid. Calmet, Dictionn. de la Bible.

Sindon, en Chirurgie, est un petit morceau rond de toile, dont on se sert pour panser la plaie causée par le trépan. Voyez Trépaner.

La premiere chose qu’on fait ordinairement après l’opération du trépan, est de jetter quelques gouttes de baume blanc sur la dure mere, ensuite une cuillerée de miel rosat, qu’on a fait chauffer avec un peu de baume, on y met un sindon de fine toile de lin : cela s’applique immédiatement sur la dure mere ; & cela étant plus grand que le trou qui est au crâne, on en fait entrer la circonférence entre le crâne & la membrane, avec un instrument nommé meningophilax, voyez Meningophilax ; ensuite on y applique des plumasseaux de charpie, & par ce moyen le trou est tout-à-fait bouché.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sindon »

Du latin sindon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du grec ancien σινδών, sindôn → voir Sindus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Σινδὼν, toile fine de lin, probablement de σινδὸς, ἰνδὸς, indien ; du moins voyez dans Hésychius σινδοὺς χιτῶνας, expliqué par σινδόνας.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sindon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sindon sɛ̃dɔ̃

Citations contenant le mot « sindon »

  • C'est le cas par exemple de saint Sérapion, dit « le sindonite », dont le surnom renvoie au sindon, une sorte de linceul qui lui aurait servi de seul vêtement au IVe siècle. Beau signe de pauvreté et de pénitence, diront certains, sauf que le terme pourrait bien en fait être – formulation très pudique – à peu près synonyme de nudiste, si l'on en croit les recherches de Réginald Grégoire... , De l'art de porter sa tête après décapitation - Catholicisme - La Vie

Traductions du mot « sindon »

Langue Traduction
Anglais sindon
Espagnol sindon
Italien sindon
Allemand sindon
Chinois 辛登
Arabe سيندون
Portugais sindon
Russe sindon
Japonais シンドン
Basque sindon
Corse sindon
Source : Google Translate API

Synonymes de « sindon »

Source : synonymes de sindon sur lebonsynonyme.fr
Partager