La langue française

Sibilant

Sommaire

  • Définitions du mot sibilant
  • Étymologie de « sibilant »
  • Phonétique de « sibilant »
  • Citations contenant le mot « sibilant »
  • Traductions du mot « sibilant »

Définitions du mot sibilant

Trésor de la Langue Française informatisé

SIBILANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de sibiler*.
II. − Adjectif
A. −
1. PATHOL. Qui siffle, qui s'accompagne d'un sifflement. Respiration sibilante (Lar. 19e).
Râle sibilant. Bruit respiratoire de tonalité aiguë, analogue à un sifflement, perçu à l'auscultation pulmonaire au stéthoscope ou à l'oreille, et caractérisant une affection respiratoire, pulmonaire ou bronchique. Synon. sibilance (infra rem.).Râle sibilant humide. Le râle sibilant sec ou sifflement (...): tantôt il ressemble à un petit sifflement prolongé, grave ou aigu, sourd ou assez sonore; d'autres fois, au contraire, ce bruit est de très-courte durée, et ressemble au cri des petits oiseaux (Laennec, Auscult., t. 2, 1819, p. 4).Philip (...) procéda (...) à une minutieuse auscultation (...) quelques râles sibilants disséminés... un peu d'infiltration, peut-être... un peu de congestion, aussi, dans toute la hauteur du poumon droit (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p. 891).
2. Littér. Avoir l'oreille sibilante. Avoir un sifflement d'oreille(s), avoir l'oreille qui siffle. Synon. avoir un bruissement, un tintement, des bourdonnements (d'oreilles).Vraiment je souffre beaucoup, mon compère. J'ai l'oreille sibilante, et des râteaux de feu qui me raclent la poitrine (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 507).
3. P. anal. [En parlant de la voix, d'un son émis par la voix ou, p. méton., d'une pers. qui émet ces sons] Qui a le caractère d'un sifflement, sec et aigu. Contre toute attente il (...) parla longuement, de sa voix un peu sibilante, sans geste superflu (M. Vianey, En attendant Godard, Paris, Grasset, 1966, p. 10).V. sibyllin B ex. de Cendrars.
B. − P. méton., littér. Qui est constitué de sons évoquant ou rappelant un sifflement. Nombreux sont les vers sibilants où le sifflement n'étant pas justifié par le sens est un défaut (Grammont, Vers fr., 1937, p. 309).
[Antéposé à valeur intensive] Et, de cette brume, sort un immense concert donné par des oiseaux invisibles (...) un sibilant concert, très fort et très grêle à la fois (La Varende, Centaure de Dieu, 1938, p. 160).
REM.
Sibilance, subst. fém.,pathol. Caractère sibilant; p. ext., bruit sibilant et, en partic., râle sibilant. Sibilance des râles; sibilance des bronches, des poumons. Un syndrome respiratoire avec dyspnée, sibilances et fièvre s'observe également chez l'enfant (B. Halpern, L'Allergie, 1969, p. 83).
Prononc.: [sibilɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Étymol. et Hist. V. sibiler. Bbg. Quem. DDL t. 8, 18.

Wiktionnaire

Adjectif

sibilant \si.bi.lɑ̃\

  1. (Médecine) Qui siffle.
    • Parmi ces bruits anormaux, deux ont été signalés comme pouvant se rattacher plus directement que les autres à l’emphysème : le râle sous-crépitant, par Laënnec, et le râle sibilant, par M. Louis. — (Maxime Durand-Fardel, Traité clinique et pratique des maladies des vieillards, 1854)
  2. Qui émet un son rappelant un sifflement.
    • Vêtue d’une jupe droite au bruissement sibilant, comme pour prévenir qu’elle mordrait la main qui oserait s’approcher de sa fermeture Éclair, elle ressemblait davantage à une directrice de collège privé qu’à un modèle de féminité. — (Philip Kerr, La Paix des dupes, Le Livre de poche, p. 12)

Forme de verbe

sibilant \si.bi.lɑ̃\

  1. Participe présent de sibiler.

Adjectif

sibilant \ˈsɪb.ə.lənt\

  1. Strident.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SIBILANT (si-bi-lan, lan-t') adj.
  • Terme didactique. Qui a le caractère d'un sifflement.

    Terme de médecine. Râle sibilant, râle qu'on entend dans la bronchite, et qui dépend de l'obstruction des petites bronches par un liquide visqueux ; il masque le murmure respiratoire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sibilant »

Lat. sibilantem, de sibilare, siffler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin sibilo (« siffler »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sibilant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sibilant sibilɑ̃

Citations contenant le mot « sibilant »

  • Last but not least, on dispose enfin d’un outil de balance des sibilantes, ce qui est l’occasion de souligner une grosse évolution du moteur audio du logiciel : Melodyne sait désormais gérer séparément les contenus tonaux et atonaux d’une signal. Grâce à cette possibilité, on dispose donc des notes d’un côté et des bruits de l’autre, ce qui s'avère particulièrement intéressant dans la mesure où le logiciel ne transpose pas les bruits quand vous transposez la note, et confère ainsi un résultat plus naturel aux changements de hauteur tonale. Au-delà de cet aspect intéressant, le logiciel permet donc surtout d’agir sur les sifflantes (les s, les t, les k, les f, les ch) qui ne manquent jamais de survenir en fonction de la voix du chanteur ou de la chanteuse et du micro utilisé. En effet, là où un deesseur traditionnel oblige à un traitement global qui, au-delà du petit temps de réglage qu’il demande pour trouver un bon compromis, réclamera souvent qu’on intervienne « à la main » sur quelques syllabes problématiques en utilisant le clip gain, Melodyne permet de gérer cela en un clic de souris sur chaque syllabe problématique : la partie sifflante apparait en hachuré et grâce à l’outil idoine, vous pouvez jouer sur l’équilibre entre cette partie et la partie tonale du son. Cela peut bien sûr être un peu plus long qu'avec un plug-in mais c'est la garantie d’un résultat impeccable puisque l’utilisateur peut atténuer chaque sifflante selon son désir. Bref, c’est une très bonne évolution à laquelle on ne reprochera qu’une chose : il serait temps que Celemony découvre qu’il existe d’autres couleurs que le rouge, l’oranger, le rose et le jaune. En effet, si ces partie sibilantes étaient en bleu ou en vert, on gagnerait autant de temps pour les repérer et agir dessus. On se dit d'ailleurs la même chose lors d'une édition multipiste : pouvoir repérer les différentes pistes avec différentes couleurs serait sans doute bien plus pratique que ce qui nous est proposé. Audiofanzine, Test de Celemony Melodyne 5 : Le Melodyne du bonheur - Audiofanzine
  • Mais si tout est réussi jusque-là, ce sont bien ses performances sonores qui vont permettre d’ancrer ce casque dans l’excellence. Dès les premières notes de musique, le Meze Empyrean s’affirme comme un casque cumulant les superlatifs. Pas totalement neutre, mais donnant une sensation de naturel qui ne le quittera plus, il ne prend pas parti pour une gamme de fréquences ou une autre tout en jouissant d’une incroyable capacité d’adaptation. Tantôt très rond et caressant, il peut aussi se montrer percutant ou très clair sans devenir pataud ou sibilant. Un très léger pic dans les aigus doublé d’une extension très nette dans le haut du spectre lui apporte une excellente aération et une scène sonore profonde. Même constat sur les basses, très détaillées et enveloppantes, étendues jusqu’aux limites des possibilités de la perception de l'oreille humaine sans jamais dévier d’un creux ou d’un pic. La performance est à l’image de celle des très bons casques d’Audeze, même si ces derniers restent encore supérieurs à ce niveau. S’il fallait tout de même retenir un registre, ce serait immanquablement celui des médiums. La richesse des timbres, la tessiture, les détails des voix et de certains cuivres, le petit grain chaud et analogique que ce casque offre... Tous ces éléments sont d’une qualité bluffante de réalisme. , Test Meze Empyrean : l’orthoplanar ultime de nouvelle génération qui rebat les cartes du casque Hifi - ON mag
  • L’impulsion est donnée dans la file d’attente des caisses d’un IKEA. La suite logique des choses est portée par une narration redoutable, tendue, qui puise son carburant dans la finesse de ses ellipses et la maîtrise de ses débordements et de ses introspections. C’est le grand souffle de deux vies trop conscientes d’elles-mêmes et de leur environnement, le cri d’une génération à la charnière du temps, troublées par la mise en commun de leurs solitudes, le râle sibilant de deux « je » placés devant l’angoisse d’un « nous ». Montée pour la première fois en 2011 à Londres, Des arbres a comme titre original Lungs (traduction : poumons). Avec raison. Le Devoir, Vertige de l’amour | Le Devoir

Traductions du mot « sibilant »

Langue Traduction
Anglais sibilant
Espagnol sibilante
Italien sibilante
Allemand zischlaut
Chinois 稳定
Arabe ذو صفير
Portugais sibilante
Russe шипящий
Japonais 歯擦音
Basque sibilant
Corse sibilante
Source : Google Translate API
Partager