La langue française

Scolopendre

Sommaire

  • Définitions du mot scolopendre
  • Étymologie de « scolopendre »
  • Phonétique de « scolopendre »
  • Citations contenant le mot « scolopendre »
  • Images d'illustration du mot « scolopendre »
  • Traductions du mot « scolopendre »

Définitions du mot scolopendre

Trésor de la Langue Française informatisé

SCOLOPENDRE1, subst. fém.

ZOOL. Animal arthropode, carnassier et venimeux, au corps formé de vingt et un anneaux portant chacun une paire de pattes. Synon. mille-pattes.Chaque dimanche, les landaux amenaient au parvis de l'église Saint-Vincent-de-Paul des cargaisons de blattes, hannetons, capricornes, araignées, empuses, mantes et scolopendres, dont les mandibules, rostres, griffes et dards amassaient et protégeaient des entrepôts de rhum, café, arachides, coprah, poivres (Giono,Chron., Noé, 1947, p. 195).
Prononc. et Orth.: [skɔlɔpɑ ̃:dʀ ̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1552 « sorte de serpent fabuleux » (Rabelais, Quart livre, chap. 34, éd. R. Marichal, p. 158: scolopendre, serpent ayant cent pieds comme le descript le saige ancien Nicander); 2. 1558 entomol. (G. Rondelet, Hist. des poissons, trad. en fr. [par L. Joubert], l. XVI, chap. XII, p. 357: Scolopendre marine [...] Scolopendres de terre). Empr. au lat.scolopendra « scolopendre (insecte); scolopendre de mer ou néréide », et celui-ci au gr. σ κ ο λ ο ́ π ε ν δ ρ α mêmes sens.

SCOLOPENDRE2, subst. fém.

BOT. Plante cryptogame vasculaire de l'ordre des Fougères, à feuilles en fer de lance, indigène, vivace, qui croît sur les murs et les rochers dans les lieux humides et ombreux. Les feuilles de la scolopendre (...) sont très-entières, pétiolées, longues, vertes, luisantes; les organes de la fructification forment sur le dos de la feuille deux rangs de lignes parallèles (Kapeler, Caventou,Manuel pharm. et drog., t. 2, 1821, p. 658).
Prononc. et Orth. V. scolopendre1. Étymol. et Hist. 1314 scolopendrie (Chirurgie Henri de Mondeville, éd. A. Bos, § 1951); xves. scolopendre (Grant herbier, éd. G. Camus, n o427). Empr. au b. lat.scolopendrion (ds André Bot.) et celui-ci au gr. σ κ ο λ ο π ε ́ ν δ ρ ι ο ν.
STAT.Scolopendre1 et 2. Fréq. abs. littér.: 31.

Wiktionnaire

Nom commun 1

scolopendre \skɔ.lɔ.pɑ̃dʁ\ féminin

  1. (Botanique) Fougère à longues feuilles, qui croît dans les régions humides et ombreuses. Note : féminin plus courant pour ce sens.
    • 1. La Scolopendre officinale ou des boutiques, ou Langue-de-cerf : […]. Cette belle fougère croit en Europe — (André Jean François Marie Brochant de Villers, Alexandre Brongniart, Pierre Jean François Turpin, Frédéric Georges Cuvier, Hippolyte Cloquet, Henri Marie Ducrotay de Blainville, André Marie C. Dumériel, Anselme-Gaëtan Desmarest, Dictionnaire des sciences naturelles : dans lequel on traite méthodiquement des différens êtres de la nature, considérés soit en eux-mêmes, d'après l'état actuel de nos connoissances, soit relativement à l'utilité qu'en peuvent retirer la médecine, l'agriculture, le commerce et les arts, Levrault, 1827, page 170)
    • La scolopendre fructifie de juin en septembre. Elle croît sur les vieilles murailles, sur les rochers humides, dans les puits. — (Dr A. Martin-Lauzer, Revue de thérapeutique médico-chirurgicale, volume 3, 1855, page 17)
    • Lorsque cette évolution atteint son terme on tombe sur le scolopendre, avec ses belles feuilles, entières, compactes, […] — (Jean-Marie Pelt, Les Plantes : amours et civilisations végétales, Fayard, 1981, ISBN 9782213653761)

Nom commun 2

scolopendre \skɔ.lɔ.pɑ̃dʁ\ féminin

  1. (Zoologie) Genre de myriapodes, au corps long et très étroit, et qui vivent sous les pierres, dans le bois pourri, etc.
    • Ariſtote dit qu’en couppant une ſcolopendre en deux, l’une des parties ira en avant, & l’autre en arriere : c’eſt pourquoy Nicander dit auſſi qu’elle a deux teſtes. — (Antoine Furetière, Dictionaire universel, contenant generalement tous les mots françois tant vieux que modernes et les termes de toutes les sciences et des arts, tome III, Arnout & Reinier Leers, 1690, page 501)
    • Cela a fait naître un ſoupçon à quelques Savants, qui ont teimoignè, qu’il ſeroit bien-aiſe, ſi on voudroit bien obſerver, ſi notre Scolopendre marine luiſante, ne fût peûtetre pas de cette eſpèce d’Insectes marins […] — (Francesco Griselini, Observations sur la scolopendre marine luisante et la Baillouviana, 1750, pages 18-19)
    • Le scolopendre, vulgairement connu sous le nom de cent-pieds ou bête à millepattes, est extrêmement commun. — (Frédéric Bouyer, La Guyane française : notes et souvenirs d’un voyage exécuté en 1862-1863, Hachette, 1867, page 184)
    • Le scolopendre, fatigué de hisser son propre poids, se laissa glisser par terre. — (Laurent Jenny, Off: roman, Seuil, 1971, page 118)
    • Une scolopendre d’une vingtaine de centimètres avait enfoncé ses deux crochets dans la peau. — (Yves-Marie Clément, Dans les laves du Mékatang : Le talisman maudit, tome V, Nathan, 2011, ISBN 9782092528501)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SCOLOPENDRE. n. f.
T. de Botanique. Fougère à longues feuilles, qui croît dans les régions humides et ombreuses.

SCOLOPENDRE est aussi un terme d'Entomologie et désigne un Genre d'insectes sans ailes, de la famille des Mille-pieds, qui ont le corps long et très étroit, et qui vivent sous les pierres, dans le bois pourri, etc.

Littré (1872-1877)

SCOLOPENDRE (sko-lo-pan-dr') s. f.
  • 1 Terme de botanique. Genre de fougères dans lequel on distingue la scolopendre des officines, dite vulgairement langue de cerf, herbe à la rate, herbe hépatique, asplenium scolopendrium, L.
  • 2 Terme d'entomologie. Genre des mille-pieds qui forment à présent une classe séparée de celle des insectes. La scolopendre mordante, qui habite la France méridionale, a parfois 8 centimètres de longueur ; certaines espèces de l'Inde atteignent 20 à 25 centimètres, Legoarant

HISTORIQUE

XVIe s. Scolopendre, appellée aussi langue de cerf, ne fait ne fleur ne semence, non pas mesme tige eslevé hors de terre, car ses feuilles sortent immediatement de ses racines, De Serres, 619.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SCOLOPENDRE, voyez Millepiés.

Scolopendre vulgaire, (Botan.) voyez Langue de cerf, Botan.

Scolopendre de mer, physalus, insecte auquel on donne en Normandie le nom de taupe de mer ; il a une conformation très-particuliere, & une forme ovale ; son corps est plus large au milieu qu’aux extrémités ; la partie postérieure se termine en pointe. L’abdomen est sillonné par des rugosités, & couvert de poils fins & soyeux. Il y a sur chaque côté du corps vingt-huit appendices terminées chacune par une aigrette de poils roides ; on croit que ces appendices servent au mouvement progressif de cet animal en faisant les fonctions de nageoires ; quand les aigrettes de la scolopendre sont hérissées, elle a quelque ressemblance avec un porc-épic ; la couleur de ces aigrettes n’est pas la même dans tous les individus, dans les uns elles sont d’un noir luisant ou d’une belle couleur d’or, & dans d’autres elles ont une belle couleur verte. La bouche se trouve dans la partie antérieure du corps qui est terminé par une appendice ressemblant aux barbes de certains poissons. Le dos est plus convexe que le ventre, & couvert de tubercules plus petits que les appendices des côtés, & hérissés de poils, dont les uns sont roides & les autres lanugineux. La peau du dos est fort ample, & n’a aucune adhérence avec les parties qu’elle recouvre ; il y a de chaque côté du corps un grand nombre de petits trous qui s’ouvrent au dehors entre les appendices latérales, & qui donnent à l’eau un libre passage en tout sens, par le moyen de la contraction & de la dilatation alternative de cette peau. Cet insecte se grossit beaucoup hors de l’eau en dilatant la peau du dos, alors il remplit d’air la cavité que forme cette dilatation, & il surnage très-aisément ; s’il contracte ensuite cette peau, l’air sort, la peau s’affaisse, & l’animal s’enfonce dans l’eau. Collection académique, tome V. de la partie étrangere. Voyez Insecte.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « scolopendre »

Lat. scolopendra, scolopendrium, de σϰολοπένδρα.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) Du latin scolopendrium plus avant du grec ancien σκολόπένδριο («méme sens»).
(Nom commun 2) Du latin scolopendra plus avant du grec ancien σκολόπενδρα («méme sens»).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « scolopendre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
scolopendre skɔlɔpɑ̃dr

Citations contenant le mot « scolopendre »

  • Les scolopendres géantes ne sont pas les parasites les plus dangereux pour les êtres humains, mais ils sont l'un des plus effrayants. Certains de ces plus gros spécimens peuvent infliger une piqûre douloureuse qui provoque un œdème et des rougeurs sur la peau. Les symptômes durent rarement plus de 48 heures. Comment soigner leur morsure ? Futura, Scolopendre géante : comment soigner sa morsure ?
  • La scolopendre est un arthropode de la famille des Scolopendridae. On la trouve partout dans le pourtour méditerranéen et dans tous les pays tropicaux. Il existe de nombreuses espèces différentes pouvant dépasser les 30 cm de long sous les tropiques. La scolopendre est un animal brun rougeâtre. Elle possède un corps allongé et plat, composé de segments qui portent chacun une paire de longues pattes, lui permettant de se déplacer beaucoup plus rapidement que son cousin le mille-pattes. Elle possède un appareil inoculateur de venin qui s'articule et forme une paire de tenaille acérée. , En Thaïlande, gare à la scolopendre ! | lepetitjournal.com
  • Le venin du scolopendre géant est particulièrement redoutable. Pourlascience.fr, Scolopendre géant : du venin à l’antidote | Pour la Science
  • Agé de 35 ans, originaire de Hefei, dans la province d’Anhui, la police l’a retrouvé inconscient samedi et ne montrant aucun signe vital. Son ordinateur était toujours en streaming. Deux nuits auparavant, il se serait évanoui en mangeant des scolopendres venimeux. Son équipement, y compris la roue et les articles comestibles utilisés dans les vidéos, ont été retrouvés dans la pièce avec lui. Ses vidéos ont depuis été retirées du site de streaming. Trust My Science, Un streamer chinois meurt après avoir ingéré un gecko et une scolopendre
  • En France, les myriapodes sont représentés notamment par les scolopendres, les scutigères, les lithobies et les iules. Les scolopendres, que l’on peut observer sur le pourtour méditerranéen, peuvent atteindre une longueur de 15 cm et elles disposent de 21 paires de pattes. Le nom de la scolopendre est si connu qu’il est utilisé à tort pour d’autres espèces, dont la scutigère véloce, qui est le seul mille-pattes vraiment impressionnant vivant en Bretagne. Les Bretons le nomment « mil-krabran », « milskouloum » ou « derederez ». Le Telegramme, Nature. Le mille-pattes a-t-il vraiment mille pattes ? - LeTelegramme Soir
  • Les mille-pattes forment une grande famille qu'il est possible de croiser facilement au jardin car ils y sont d'une grande utilité. Attention, les plus connus comme les scolopendres peuvent laisser une morsure venimeuse lorsqu'il s'agit d'espèces tropicales, mais à la maison ce sont des scutigères que vous croiserez peut-être. Binette & Jardin, Scolopendres et autres mille-pattes : auxiliaires souterrains au jardin
  • Pour ceux qui ne savent pas à quoi ressemble une scolopendre, c’est un gros mille-pattes assez dégoûtant. Et dangereux aussi ! Son long corps est segmenté, et elle possède 2 crochets sous la tête. Ce sont eux qui permettent à la scolopendre de mordre. Le petit tic de cette bestiole ? Elle a l’habitude de mordre tout ce qu’elle touche… Et la morsure de cette bestiole carnassière - dont la taille varie de 5 à 30 cm - doit être rapidement soignée sous peine d’infection. Pas de panique, on vous donne le mode d’emploi pour faire face à une morsure de scolopendre. Magazine Avantages, Comment soulager la douleur d'une morsure de scolopendre ? - Magazine Avantages

Images d'illustration du mot « scolopendre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « scolopendre »

Langue Traduction
Anglais centipede
Espagnol ciempiés
Italien centopiedi
Allemand tausendfüßler
Chinois
Arabe حريش
Portugais centopéia
Russe сороконожка
Japonais ムカデ
Basque centipede
Corse centipede
Source : Google Translate API
Partager