La langue française

Sauvageon, sauvageonne

Définitions du mot « sauvageon, sauvageonne »

Trésor de la Langue Française informatisé

SAUVAGEON, -ONNE, subst. et adj.

A. − Subst. masc., ARBORIC.
1. Arbre ou arbuste qui a poussé spontanément dans la nature, et qui peut être prélevé et greffé. Greffer un sauvageon, sur sauvageon. Presque tous les arbres du verger étaient des sauvageons; il les écusonna et leur fit donner d'excellents fruits (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 677).Les sauvageons sont utilisés, mais actuellement de moins en moins, comme porte-greffe des variétés cultivées (Agric.1977).
Empl. adj. Mais en quoi cette verdure consiste-t-elle? en quelques saules chétifs, en quelques sillons d'orge et d'avoine qui croissent péniblement et mûrissent tard, en quelques arbres sauvageons qui portent des fruits âpres et amers (Chateaubr., Voy. Amér. et Ital., t. 2, 1827, p. 311).Le lierre, le chiendent, l'églantier sauvageon, Font depuis trois cents ans, l'assaut de ce donjon (Hugo, Légende, t. 1, 1859, p. 322).
P. métaph. Cette sorte de greffe unique au monde, (...) où Rome fournit la force et les Grecs la pensée, où Rome fournit l'ordre, et les Grecs l'invention, (...). Où Rome fournit le sauvageon, et les Grecs le point de culture (Péguy, Argent, 1913, p. 1218).Michel (...) nous explique qu'il a trouvé en D'Estrème un pur, au double sens du mot: un homme animé par le souci de la moralisation de la politique, mais dépourvu d'idéologie à un point incroyable. Il se flatte de greffer des idées socialistes sur ce sauvageon (Abellio, Pacifiques,1946, p. 360).
2. Plant d'arbre obtenu en pépinière à partir de semis, destiné à être utilisé comme porte-greffe. Les sauvageons portent des fruits âpres (Ac.1935).
3. ,,Rejet sauvage de la partie non greffée d'un arbre greffé`` (Bén.-Vaesk. Jard. 1981).
Empl. adj., au fig. On entrevoit en quoi Diderot tenait d'elle [de sa sœur], et en quoi il en différait: elle était la branche restée rude et sauvageonne, lui le rameau greffé, cultivé, adouci, épanoui (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 3, 1851, p. 294).L'origine toute provinciale d'un rameau de la famille de Guermantes, resté plus longtemps localisé, plus hardi, plus sauvageon, plus provocant (Proust, Guermantes 2, 1921, p. 494).
B. − P. anal.
1. Subst. masc. ou fém.
a) Enfant qui a grandi sans recevoir d'éducation. Est-ce que cette sauvageonne finirait par devenir une jolie fille? (Zola, Bonh. dames, 1883, p. 533).Françoise-Louise de La Tour (...) avait grandi élevée par ses tantes, comme une sauvageonne, dans un vieux manoir (...) très tôt livrée, comme Jean-Jacques, à elle-même (Guéhenno, Jean-Jacques, 1948, p. 44).
Au masc. [En parlant d'une fille] Annette: Par où cette fille-là peut-elle te plaire? Lucien: Par un point capital: c'est un sauvageon, et ils deviennent de plus en plus rares (Augier, Contagion, 1866, p. 355).Il avait eu ce sauvageon d'une rouleuse de routes, ramassée sur le revers d'un fossé, à la suite d'une foire, (...) l'enfant, à peine sevrée, avait poussé dru, en mauvaise herbe (Zola, Terre, 1887, p. 46).
b) Littér. Enfant issu d'un peuple sauvage (v. ce mot I D). Quand elle s'abandonnait ainsi, les épaules rondes, les seins lourds, les traits détendus, elle perdait subitement tout le charme de sa jeunesse. Ce n'était plus « Nigrette », la sauvageonne, mais une quelconque esclave de couleur, au corps appesanti (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 640).
Au masc. [En parlant d'une fille] Et c'est cette fillette, ce sauvageon des îles, que nous aurions pour souveraine! (A. Daudet, Port-Tarascon, 1890, p. 202).
2. Adj. [En parlant d'une pers. ou, p. méton., de l'une de ses particularités] Qui n'a pas subi les influences de la culture, fruste. Madame Gervaisais appréciait en lui cette espèce d'intelligence sauvageonne des races méridionales (Goncourt, MmeGervaisais, 1869, p. 211).Si le Grand Roi (...) Courtisait une petite bohémienne (...), Dont quelques charmes sauvageons, (...) décèlent La lointaine lignée souveraine (Claudel, Poés. div., 1952, p. 315).
Prononc. et Orth.: [sovaʒ ɔ ̃], fém. [-ɔn]. Ac. dep. 1694: sauvageon (arbre). Étymol. et Hist. I. 1. a) 1remoit. xiiies. sauvechon « pomme sauvage » (Guillaume de Palerme, 3207 ds T.-L.), chez cet aut. uniquement; b) fin xiiies. [ms.] sauveçon « pommier sauvage » puns de sauveçon (De Marie et de Marthe, Richel. 1553, f o270 r ods Gdf., s.v. sauveçon); 2. 1396 sauvarjon « jeune arbre venu spontanément et sans culture » (Insiticia silvestris arbor, in Lit. remiss., ex Reg. 150, ch. 100 ds Du Cange, s.v. sylvaticus); av. 1563 sauvageon (La Boétie, 241 ds Littré); 3. 1597 « arbre qui n'a pas été greffé et qui peut servir de sujet pour la greffe » (Ch. Estienne, J. Liébault, L'Agric. et Maison Rustique, livre III, chap. IX, p. 409); 4. 1933 « partie végétale repoussant en-dessous du point de greffe d'une plante » (Lar. 20e). II. 1. 1793 adj. « qui est de la nature du sauvageon » (Fr. Rozier, Cours complet d'agric., Paris, t. 7, p. 7, s.v. mûrier); 2. 1869 adj. « qui a un caractère rude, fruste » intelligence « sauvageonne » (Goncourt, loc. cit.); d'où a) 1883 subst. « garçon ou fille qui a grandi en liberté, sans éducation » (Zola, Bonh. dames, p. 533); b) 1928 « enfant d'un peuple exotique » (Martin du G., Thib., Consult., p. 1089: cette fille d'une mulatresse malgache [...] qui avait tout l'air d'une sauvageonne). I dér. de sauvage* étymol. I 4; suff. -on*. II 1 empl. adj. de I; 2 empl. métaph. de I et par attraction de sauvage*, étymol. I 2 a. Fréq. abs. littér. Sauvageon: 31. Sauvageonne: 10.

Wiktionnaire

Adjectif 1

sauvageon \so.va.ʒɔ̃\

  1. Plutôt sauvage, sans éducation, livré à lui-même.
    • On songe d’ailleurs un temps au phénomène indé qu’a représenté les Bêtes du Sud sauvage en 2012 : même prise d’appui sur l’état de nature et le charme aux yeux bleus de l’enfant sauvageon, ici en plus retranché, familial et carré. — (site next.liberation.fr, 12 mars 2019)
    • Plus sauvageon que moi, tu meurs. — (site www.la-croix.com, 19 septembre 2011)

Adjectif 2

sauvageon \so.va.ʒɔ̃\

  1. Relatif aux Sauvages, commune française située dans le département du Rhône.

Nom commun

sauvageon \so.va.ʒɔ̃\ masculin (pour une fille, on dit sauvageonne)

  1. (Agriculture) Jeune arbre venu spontanément et sans culture.
    • Greffer un sauvageon.
    • Greffer sur sauvageon.
    • Nos arbres ne valaient plus rien et, se promenant, il avait repéré dans le bois de beaux sauvageons. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956. p. 194.)
  2. Arbre venu de semis et qui n’a pas encore été greffé.
    • Les sauvageons portent des fruits âpres.
    • Ils portèrent leurs fruits naturels en sauvageons que la serpe n’a point greffés ni taillés.— (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1870)
  3. Enfant sans éducation, livré à lui-même (sans culture).
    • « Or, à présent, chacun va à sa guise, se gouverne et s’instruit lui-même ; et, malheureusement, les choses en sont venues au point que les lieux où l’on devrait dispenser un bon enseignement sont devenus des lieux de désordre, et que nul ne se soucie de la jeunesse qui pousse comme sauvageons. » — (Martin Luther,Œuvres, Tome 1, page 271, 1525)
    • « En tout cas, il va reprendre à son compte une description pathétique du sauvageon : Il était horrible à voir, il n’avait ni l’usage de la raison ni celui de la parole ; sa voix et lui-même n’avaient rien d’humain, si ce n’est la figure extérieure du corps. Il marchait sur les mains et sur les pieds... » — (Élisabeth de Fontenay, Le silence des bêtes, Fayard, 1998)

Nom commun

sauvageonne \so.va.ʒɔn\ féminin (pour un garçon, on dit sauvageon)

  1. Fille sans éducation, livrée à elle-même (sans culture).

Forme d’adjectif

sauvageonne \so.va.ʒɔn\

  1. Féminin singulier de sauvageon.
    • Leurs tiges solides grimpent et s’accrochent aux branches des arbres pour en atteindre le sommet avant de retomber en cascades frangées de petites roses à l’allure sauvageonne.— (Noémie Vialard, Le rosier liane, journal La Croix, page 25, 14-15 janvier 2017)

Nom commun

sauvageonne \so.va.ʒɔn\ féminin (pour un garçon, on dit sauvageon)

  1. Fille sans éducation, livrée à elle-même (sans culture).

Forme d’adjectif

sauvageonne \so.va.ʒɔn\

  1. Féminin singulier de sauvageon.
    • Leurs tiges solides grimpent et s’accrochent aux branches des arbres pour en atteindre le sommet avant de retomber en cascades frangées de petites roses à l’allure sauvageonne.— (Noémie Vialard, Le rosier liane, journal La Croix, page 25, 14-15 janvier 2017)

Nom commun

sauvageonne \so.va.ʒɔn\ féminin (pour un garçon, on dit sauvageon)

  1. Fille sans éducation, livrée à elle-même (sans culture).

Forme d’adjectif

sauvageonne \so.va.ʒɔn\

  1. Féminin singulier de sauvageon.
    • Leurs tiges solides grimpent et s’accrochent aux branches des arbres pour en atteindre le sommet avant de retomber en cascades frangées de petites roses à l’allure sauvageonne.— (Noémie Vialard, Le rosier liane, journal La Croix, page 25, 14-15 janvier 2017)

Nom commun

sauvageonne \so.va.ʒɔn\ féminin (pour un garçon, on dit sauvageon)

  1. Fille sans éducation, livrée à elle-même (sans culture).

Forme d’adjectif

sauvageonne \so.va.ʒɔn\

  1. Féminin singulier de sauvageon.
    • Leurs tiges solides grimpent et s’accrochent aux branches des arbres pour en atteindre le sommet avant de retomber en cascades frangées de petites roses à l’allure sauvageonne.— (Noémie Vialard, Le rosier liane, journal La Croix, page 25, 14-15 janvier 2017)

Nom commun

sauvageonne \so.va.ʒɔn\ féminin (pour un garçon, on dit sauvageon)

  1. Fille sans éducation, livrée à elle-même (sans culture).

Forme d’adjectif

sauvageonne \so.va.ʒɔn\

  1. Féminin singulier de sauvageon.
    • Leurs tiges solides grimpent et s’accrochent aux branches des arbres pour en atteindre le sommet avant de retomber en cascades frangées de petites roses à l’allure sauvageonne.— (Noémie Vialard, Le rosier liane, journal La Croix, page 25, 14-15 janvier 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SAUVAGEON. n. m.
T. d'Agriculture. Jeune arbre venu spontanément et sans culture. Greffer un sauvageon. Greffer sur sauvageon. Il se dit aussi d'un Arbre venu de semis et qui n'a pas encore été greffé. Les sauvageons portent des fruits âpres.

Littré (1872-1877)

SAUVAGEON (sô-va-jon) s. m.
  • 1Arbre venu spontanément, dans les bois, dans les haies, de pepins ou de noyaux de fruits sauvages ; les rameaux en sont presque toujours armés d'épines, et les fruits ont trop d'âpreté pour être bons à manger. Ce n'est pas qu'il y ait aucune de ces bonnes et nouvelles espèces qui ne soit originairement issue d'un sauvageon, Buffon, 7e ép. nat. Œuv. t. XII, p. 359. Cultivés, protégés par vos secours propices, Ces jeunes sauvageons croîtront sous vos auspices, Delille, Hom. des ch. Var. et add. ch. I.

    Fig. Vous condamnez cette proposition-ci : l'homme d'esprit sait que les hommes sont ce qu'ils doivent être, que toute haine contre eux est injuste, qu'un sot porte des sottises comme un sauvageon porte des fruits amers ; ah ! sauvageons de l'école, vous persécutez un homme parce qu'il ne vous hait pas, Voltaire, Dict. phil. Homme.

  • 2 Terme de jardinage. Tout arbre qui n'a pas été greffé, et qui peut servir de sujet pour la greffe. J'avais un arbuste inutile Qui languissait dans mon canton, Un beau jardinier de la ville Vient de greffer mon sauvageon, Voltaire, Lett. en vers et en prose, 148.

    Fig. Vous faites le plongeon, Petit noble à nasarde, enté sur sauvageon, Regnard, le Joueur, III, 11. C'est-à-dire que sa coquetterie est entée sur un sauvageon de vertu, Legrand, Épreuve récip. sc. 1.

  • 3 Adj. Fig. On entrevoit en quoi Diderot tenait d'elle [sa sœur] et en quoi il en différait : elle était la branche restée rude et sauvageonne, lui le rameau greffé, cultivé et adouci, épanoui, Sainte-Beuve, dans le Dict. de DOCHEZ.

HISTORIQUE

XIVe s. Avec ce a esté compaignon de prendre quatre sauvargons aux champs, lesquels il planta ou jardin de l'ostel là où il demouroit, Du Cange, sylvaticus.

XVIe s. Et comment le sçaurois je, dis je, qui n'entend ny en quelle terre il faut planter… ny de quelle grandeur les sauvageons doibvent estre… ? La Boétie, 241.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SAUVAGEON, s. m. (Jardinage.) est le même que sujet, que franc. Voyez Sujet.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sauvageon »

(adjectif 1) Du nom commun.
(adjectif 2) De Les Sauvages, nom de la commune, avec le suffixe -on.
(nom) De sauvage, avec le suffixe -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sauvage. O. de Serres dit sauvageau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sauvageon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sauvageon sovaʒɔ̃

Citations contenant le mot « sauvageon »

  • séjour sauvageon 3 au 9 aout du lundi 3 août au dimanche 9 août à sauvageon Unidivers, séjour sauvageon 3 au 9 aout sauvageon Taninges lundi 3 août 2020
  • Il a investi une ferme en déshérence au vaste jardin sauvageon orné de rosiers et autres fleurs délicates plantées par d’anciens propriétaires jardiniers. , Avec la Maison désinvolte de Perche-en-Nocé, les talents perchés se lâchent dans le Perche ! | Le Perche
  • Discrète (elle est située à quelques centaines de mètres de la route), on l’apprécie aussi pour son petit côté sauvageon avec son cordon dunaire et sa végétation touffue. , Côte d'Emeraude : nos huit plus belles plages de Saint-Malo à Cancale | Le Pays Malouin
  • Cette fausse Parisienne – elle le revendique dans un autre titre –, vraie sauvageonne, parvient avec Racines d’or à faire ressentir la campagne. Un piano léger et des cuivres enveloppants, un contrepoint à la batterie, son timbre clair se détachant sur les chaudes voix d’une chorale gospel américaine : on entend dans cette chanson les sources qui coulent et le vent qui tourbillonne. « Oh racines d’or, je me souviens de vous/Les cailloux, les trésors, et les jambes tatouées de boue /Oh racines d’or je me souviens de tout /Combien d’années encore me ferez-vous tenir debout ? » La nature, chante Jeanne Cherhal, est source d’équilibre. On peut s’y accomplir, s’y retrouver, y puiser de quoi s’élever comme le font les chênes. La Croix, À la campagne avec Jeanne Cherhal
  • Le duo Vincent Dedienne-Catherine Deneuve fait des étincelles en « couple » de comédie, lui en benêt sûr de lui et elle en maman pète-sec. Elle ne prend de gants avec personne, surtout pas avec sa progéniture. Sur place, l’ado attardé met du temps à comprendre que la tribu discrète est à la pointe de la modernité. Loin d’être les authentiques sauvages qu’il rêvait d’être le premier à observer, ils sont exploités par un contrebandier pour extraire de l’or, et Eliott vire au fou de guerre façon Marlon Brando dans « Apocalypse Now ». À défaut de rire autant qu’on aurait pu l’espérer, on est amusés, notamment par le lieutenant-colonel encore plus idiot que ses sous-fifres (un défi !) joué par le virtuose Jonathan Cohen ou Alice Belaïdi en improbable sauvageonne. Le Telegramme, Terrible Jungle : ma mère la lionne - Cinéma - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « sauvageon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sauvageon »

Langue Traduction
Anglais savage
Espagnol salvaje
Italien selvaggio
Allemand wild
Chinois 野蛮的
Arabe وحشية
Portugais selvagem
Russe дикарь
Japonais 野蛮な
Basque basatia
Corse salvaticu
Source : Google Translate API

Synonymes de « sauvageon »

Source : synonymes de sauvageon sur lebonsynonyme.fr

Sauvageon

Retour au sommaire ➦

Partager