La langue française

Salonnier, salonnière

Définitions du mot « salonnier, salonnière »

Trésor de la Langue Française informatisé

SALONNIER, -IÈRE, adj. et subst.

I. − Adj. [Corresp. à salon I B 1 a; gén. avec une valeur dépréc.]
A. − [En parlant d'une pers.] Qui aime les mondanités, qui fréquente les salons. − (...) il existe des ordres monastiques impeccables (...) des ordres cloîtrés qui vivent à l'abri d'un siècle infâme; (...) au contraire, celui de Saint Dominique (...) est une société salonnière (Huysmans,Là-bas, t. 2, 1891, p. 62).V. avocassier ex. 2.
Empl. subst. L'assiduité agressive de Lamarthe pour Mmede Frémines irritait Mmede Burne. « Ce n'est là, pensait-il, que du dépit de coquette, de la jalousie de salonnière à qui on a volé un bibelot rare » (Maupass.,Notre cœur,1890, p. 394).
B. − [En parlant du comportement d'une pers., de ses propos] Propre aux salons, aux gens du monde. Snobisme salonnier. Dépensant pour moi sa diplomatie salonnière qui se rouillait (Colette,Vagab.,1910, p. 102).L'idée de subir (...) des conversations salonnières (...) me fut pénible (Montesquiou,Mém., t. 3, 1921, p. 10).
II. − Subst. [Corresp. à salon II]
A. − [Corresp. à salon II A]
1. Subst. fém. Employée d'une maison de haute couture qui reçoit les clientes au salon et les assiste dans leur choix. (Dict. xxes.).
2. Subst. masc. Employé d'un salon de coiffure pour hommes. Le petit apprenti (...) est d'abord barbier. Dégrossi en province, il arrive à Paris vers l'âge de seize ans, où il est élevé à la dignité de salonnier, c'est-à-dire coiffeur pour hommes (Lectures pour tous,janv. 1905, p. 309 ds Quem. DDL t. 25).
En appos. Coiffeur dames. Coiffeur salonnier (Encyclop. éduc.,1960, p. 164).
B. − Subst. masc., vieilli. [Corresp. à salon II B 1] Critique d'art chargé de la rubrique des Salons dans la presse. Écris maintenant à Lapierre, pour qu'il te recommande aux salonniers de sa connaissance (Flaub.,Corresp.,1879, p. 245).Il fut une époque où, devant le Henner annuel, pas un salonnier qui ne s'écriât avec le regrettable Victor Hugo: Chair de la femme, argile idéale, ô merveille! (Toulet,Notes art,1920, p. 12).
Prononc.: [salɔnje], fém. [-jε:ʀ]. Étymol. et Hist. A. Subst. 1. masc. a) 1867 « critique d'art qui rend compte d'un Salon, d'une exposition artistique » (Goncourt, Man. Salomon, p. 121); b) 1905 « coiffeur pour hommes » (Lectures pour tous, loc. cit.); 2. fém. a) 1890 « femme qui fréquente assidûment les salons » (Maupass., loc. cit.); b) 1964 « dans la haute couture, employée qui reçoit les clientes » (Lar. encyclop.). B. Adj. 1. 1891 « propre aux salons mondains » (Huysmans, op. cit., p. 51); 2. 1960 coiffeur salonnier (Encyclop. éduc., p. 164). Dér. de salon*; suff. -ier*. Bbg. Darm. 1877, p. 108. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 336.

Wiktionnaire

Nom commun

salonnier \sa.lɔ.nje\ masculin (pour une femme on dit : salonnière)

  1. Littérateur qui rend compte du salon, d’une exposition de peinture.
    • À ce point de vue, un Gautier faisant défaut et même n’étant plus possible avec la foule de nos stylistes, la nullité presque générale des salonniers de la presse quotidienne, la façon dont ces messieurs expédient les tableaux d’une formule ou d’un mot quelconques est chose bienfaisante. — (Jules Laforgue, « Chronique parisienne », in La Revue indépendante de littérature et d’art, tome III, numéro 8, juin 1887, pp. 341-344)

Adjectif

salonnier \sa.lɔ.nje\ masculin

  1. Qui concerne les saloniers.
    • Enfin, Madame de Genlis, en France responsable de l'éducation des enfants du duc d'Orléans, participe à la vie salonnière, en particulier chez la duchesse de Courlande. — (Gérard Laudin, Berlin 1700-1929 : Sociabilités et espace urbain, 2010)

Nom commun

salonnier \Prononciation ?\

  1. (Rare) Salonnier.
    • … the festival is the work of an Italian impresario, New York University film professor and salonnier extraordinaire, Antonio Monda — who is arguably the most well-connected New York cultural figure you’ve never heard of. — (Rachel Donadio, Sunday Book Review, The New York Times, 29 juillet 2007)

Nom commun

salonnière \sa.lɔ.njɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : salonnier)

  1. Littératrice qui rend compte du salon, d’une exposition de peinture.
    • Les analyses portées sur les salons ont mis en évidence le rôle dynamisant et lénifiant des salonnières qui permet à chaque hôte masculin de trouver sa place. — (Roger Marchal, Vie des salons et activités littéraires, 2001)

Forme d’adjectif

salonnière \sa.lɔ.njɛʁ\

  1. Féminin singulier de salonnier.

Nom commun

salonnière \Prononciation ?\

  1. Salonnière.

Nom commun

salonnière \sa.lɔ.njɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : salonnier)

  1. Littératrice qui rend compte du salon, d’une exposition de peinture.
    • Les analyses portées sur les salons ont mis en évidence le rôle dynamisant et lénifiant des salonnières qui permet à chaque hôte masculin de trouver sa place. — (Roger Marchal, Vie des salons et activités littéraires, 2001)

Forme d’adjectif

salonnière \sa.lɔ.njɛʁ\

  1. Féminin singulier de salonnier.

Nom commun

salonnière \Prononciation ?\

  1. Salonnière.

Nom commun

salonnière \sa.lɔ.njɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : salonnier)

  1. Littératrice qui rend compte du salon, d’une exposition de peinture.
    • Les analyses portées sur les salons ont mis en évidence le rôle dynamisant et lénifiant des salonnières qui permet à chaque hôte masculin de trouver sa place. — (Roger Marchal, Vie des salons et activités littéraires, 2001)

Forme d’adjectif

salonnière \sa.lɔ.njɛʁ\

  1. Féminin singulier de salonnier.

Nom commun

salonnière \Prononciation ?\

  1. Salonnière.

Nom commun

salonnière \sa.lɔ.njɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : salonnier)

  1. Littératrice qui rend compte du salon, d’une exposition de peinture.
    • Les analyses portées sur les salons ont mis en évidence le rôle dynamisant et lénifiant des salonnières qui permet à chaque hôte masculin de trouver sa place. — (Roger Marchal, Vie des salons et activités littéraires, 2001)

Forme d’adjectif

salonnière \sa.lɔ.njɛʁ\

  1. Féminin singulier de salonnier.

Nom commun

salonnière \Prononciation ?\

  1. Salonnière.

Nom commun

salonnière \sa.lɔ.njɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : salonnier)

  1. Littératrice qui rend compte du salon, d’une exposition de peinture.
    • Les analyses portées sur les salons ont mis en évidence le rôle dynamisant et lénifiant des salonnières qui permet à chaque hôte masculin de trouver sa place. — (Roger Marchal, Vie des salons et activités littéraires, 2001)

Forme d’adjectif

salonnière \sa.lɔ.njɛʁ\

  1. Féminin singulier de salonnier.

Nom commun

salonnière \Prononciation ?\

  1. Salonnière.

Nom commun

salonnière \sa.lɔ.njɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : salonnier)

  1. Littératrice qui rend compte du salon, d’une exposition de peinture.
    • Les analyses portées sur les salons ont mis en évidence le rôle dynamisant et lénifiant des salonnières qui permet à chaque hôte masculin de trouver sa place. — (Roger Marchal, Vie des salons et activités littéraires, 2001)

Forme d’adjectif

salonnière \sa.lɔ.njɛʁ\

  1. Féminin singulier de salonnier.

Nom commun

salonnière \Prononciation ?\

  1. Salonnière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SALONNIER (sa-lo-nié) s. m.
  • Néologisme. Littérateur qui rend compte du salon, d'une exposition de peinture.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « salonnier »

 Dérivé de salon avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « salonnier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
salonnier salɔnje

Citations contenant le mot « salonnier »

  • Exposition Le Musée d’art du Valais présente l’exposition «Chi va piano. Slow art avec les collections», une exposition de Céline Eidenbenz, directrice du Musée d’art du valais et salonnière du Salon suisse de la Biennale d’art de Venise. , Musée d'art du Valais: L’éloge de la lenteur selon...
  • “La Naissance des artistes indépendants - 1884” de Pierre Angrand, publié aux Nouvelles éditions Debresse, évoque plus exactement la naissance de ‘la Société’ des artistes indépendants. L’auteur, étrangement, fait impasse sur l’origine et le choix du terme ‘Indépendants’ qui, selon toute vraisemblance, devait beaucoup au salonnier J.-K. Huysmans, le premier à faire le passage des “Refusés” à celui - beaucoup plus positif - d’ “Indépendants”. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Charles Angrand et J.-K. Huysmans (2) - C’en est trope - Infos La Réunion
  • Je suis un salonnier et mon tuteur se moque de moi parce que je suis tombé en lavant la douche. Je suis fâché et j’ai envie de quitter sa maison, mais je reste quand même car je n’ai pas le choix. Cotedivoire.News, Burkina Faso : Le CDP réclame le retour de Blaise Compaoré | Cotedivoire.News
  • Lors du dernier conseil municipal, une délibération portait sur la dénomination de nouvelles voies et du vélodrome. Les rues suivantes ont ainsi pris pour nom : le lotissement de 5 lots à l’entrée d’Estantens s’appellera "Impasse Manon Roland", le groupe d’habitations sis 15 boulevard Isidro Caldéron portera le nom de "Rue du 21 juillet 1969", la partie ouest du Chemin de la Pyramide à l’entrée nord de la ville sera dénommée "Rue Carlos et Smith". Quant au vélodrome, il rendra hommage à un grand champion puisqu’il sera baptisé "Vélodrome Raymond-Poulidor". L’impasse Manon Roland rend hommage à une figure de la Révolution française puisque, née Jeanne Marie Philipon le 17 mars 1754 à Paris, et guillotinée dans la même ville le 8 novembre 1793, cette femme était une salonnière et personnalité politique française. Elle fut l’une des figures de la Révolution et joua un rôle majeur au sein du parti girondin.. La "Rue du 21 juillet 1969" rappelle le premier pas sur la lune par Neil Amstrong et Buzz Aldrin. Quant à "Carlos et Smith", ce sont les deux athlètes noirs américains, John Carlos et Tommie Smith, qui protestèrent contre la ségrégation raciale aux États-Unis en baissant la tête et en pointant, lors de l’hymne américain, leur poing ganté de noir vers le ciel, sur le podium de la remise des médailles. ladepeche.fr, Muret. Nouvelles voies et vélodrome ont un nom - ladepeche.fr
  • Histoire La future Germaine de Staël naissait il y a deux siècles et demi, jour pour jour. Retour sur le parcours de sa mère, Suzanne Curchod, fille du pasteur de Crassier devenue épouse de ministre et salonnière reconnue à Paris. , Des rives du Boiron aux salons parisiens, l'itinéraire...
  • Le XVIIIe est le siècle de l’écriture de soi. La salonnière Madame du Deffand (1696-1780) écrit ainsi pour fuir son ennui, véritable maladie de l’âme. Baignée de culture aristocratique, mondaine, elle incarne la société d’Ancien Régime dans ce qu’elle a de plus frivole, de plus mélancolique aussi. Madame Roland (1754-1793) écrit quant à elle le sentiment, la politique et la Révolution. Nourrie de philosophie, elle est une idéaliste en tout : en amitié, en amour et même en politique. Madame Vigée Le Brun (1755-1842), enfin, écrit pour ras-sembler ses Souvenirs, pour les « fabriquer », pour peindre autrement en somme, ayant le sens quasi inné de la composition. , C. Berly, Trois femmes. Madame du Deffand, Madame Roland, Madame Vigée Le Brun

Images d'illustration du mot « salonnier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « salonnier »

Langue Traduction
Anglais salt cellar
Espagnol bodega de sal
Italien cantina del sale
Allemand salzstreuer
Chinois 盐窖
Arabe مملحة
Portugais saleiro
Russe солонка
Japonais 塩入れ
Basque gatza
Corse salina
Source : Google Translate API

Synonymes de « salonnier »

Source : synonymes de salonnier sur lebonsynonyme.fr

Salonnier

Retour au sommaire ➦

Partager