La langue française

Salivaire

Définitions du mot « salivaire »

Trésor de la Langue Française informatisé

SALIVAIRE, adj.

Qui concerne la salive, la salivation.
A. −
1. ANAT., PHYSIOL. Canaux salivaires; digestion, réflexe, sécrétion salivaire. V. saliver A 1 a ex. de J. Rostand.
Glandes salivaires. ,,Ensemble des glandes annexées à la cavité buccale et sécrétant la salive`` (Méd. Biol. t. 2 1971, s.v. glande). V. grenouillette C ex. de Quillet Méd. 1965, hypersécrétion ex. de Proust, lingual A 1 ex. de J. Rostand, parotide A ex. de Garcin.
2. BIOCHIM. Propre à la salive, contenu dans la salive. Sucs salivaires, mucine salivaire.
Amylase salivaire. ,,Enzyme soluble de la salive, qui hydrolyse rapidement l'amidon cuit, lentement l'amidon cru, et le glycogène en dextrose et maltose. Syn. ptyaline`` (Méd. Biol. t. 1 1970, s.v. amylase). En l'absence de sels les amylases salivaires et pancréatiques sont absolument inactives sur l'amidon déminéralisé (Boullanger,Malt., brass., 1934, p. 236).
B. − PATHOL. Calculs salivaires; tumeur, colique, lithiase, flux salivaire. V. fistule ex. de Carrel, hernié rem. s.v. hernie ex.
P. plaisant. Verbeux. La conversation était malaisée, et la pauvreté du langage, uniquement salivaire, me restreignait cruellement (Arnoux,Chiffre, 1926, p. 27).
C. − Cour. [Le typographe américain, chiqueur] s'assure (...) que la vase bow est à la portée de son jet salivaire (E. François,Rapport sur l'Exposition de Philadelphieds Boutmy, Dict. lang. verte typogr., 1878, p. 39).
Prononc. et Orth.: [salivε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. Av. 1598 bave salivaire (Marnix, Differens, I, V, 5 ds Hug.); 1690 conduits salivaires (Fur.); 1718 glandes salivaires (Ac.). Dér. de salive* d'apr. le lat. salivarius « qui ressemble à la salive ». Fréq. abs. littér.: 62.

salivaire, -

salivaire -

Wiktionnaire

Adjectif

salivaire \sa.li.vɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Anatomie) Qui sécrète de la salive.
    • Glandes salivaires.

Nom commun

salivaire \sa.li.vɛʁ\ masculin et féminin identiques (Hapax)

  1. (Extrêmement rare) Personne qui se paye de mots alors que son action laisse à désirer.
    • C'est la tragique et ridicule équipée que les salivaires de Londres ont essayé de travestir en triomphe pendant quelques heures. — (Philippe Henriot, Ici, Radio-France, De l'avion d'Alger au train de Blois (causerie du 12 septembre 1942) ; Les Éditions de France, Paris, 1943, page 64.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SALIVAIRE. adj. des deux genres
. T. d'Anatomie. Qui sécrète de la salive. Glandes salivaires.

Littré (1872-1877)

SALIVAIRE (sa-li-vê-r') adj.
  • Terme d'anatomie. Qui a rapport à la salive. Glandes salivaires. Les sucs salivaires mêlés avec les aliments, Rousseau, Ém. I.

    Fistules salivaires, ouvertures fistuleuses résultant d'une lésion du canal excréteur principal d'une glande salivaire.

    Calculs salivaires, concrétions qu'on trouve quelquefois dans les glandes salivaires.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SALIVAIRE, adj. en Anatomie, ce qui est relatif à la salive. Le conduit salivaire de Nuck. Le conduit salivaire de Coschwiz. Le conduit salivaire de Stenon. Voyez Nukc, Stenon, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « salivaire »

Mot dérivé de salive avec le suffixe -aire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. salivarius, de saliva, salive. Paré dit salival.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « salivaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
salivaire salivɛr

Citations contenant le mot « salivaire »

  • Une alternative est cependant en train d’émerger : un test sur la base d’un prélèvement salivaire. Il suffirait de cracher dans un tube, au laboratoire, chez le médecin ou même chez soi, puis de traquer le virus avec la même technique – RT-PCR – que celle employée actuellement. Cette piste est encore expérimentale, mais plusieurs études semblent la valider. En avril, une étude conduite sur une cohorte de 165 patients par des chercheurs de l’université américaine Yale, concluait ainsi à une meilleure sensibilité des tests sur salive. Et en mai, l’agence de santé américaine, la FDA, donnait son feu vert à celui mis au point par l’université Rutgers. Le Monde.fr, Des tests salivaires pourraient simplifier la détection du coronavirus
  • Un peu de salive recueillie grâce à une pipette, un échantillon placé dans un boitier chauffé et une lecture à base d'un réactif coloré. Plus simple, moins douloureux et surtout plus rapide que le test PCR, le diagnostic par prélèvement salivaire est jugé trop peu fiable selon les autorités sanitaires pour diagnostiquer le Covid-19. "Contrairement à des effets d'annonce qui ont pu être faits, on ne sait pas encore la fiabilité du prélèvement salivaire par rapport au prélèvement naso-pharyngé", a ainsi déclaré mardi sur BFM Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique, chargé de conseiller le gouvernement durant la crise sanitaire. LCI, Tests salivaires : pourquoi ne sont-ils toujours pas fiables ? | LCI
  • Le ministre n’aurait pas ménagé ses troupes lorsqu’il est allé faire le point sur l’avancée du test salivaire EasyCov (élaboré par la start-up montpelliéraine rattachée au CNRS Sys2Diag) qui aurait dû être pratiqué massivement dans les établissements franciliens, pour des essais cliniques. midilibre.fr, Montpellier : la validation du test EasyCov retardée faute d’échantillons salivaires - midilibre.fr
  • L’ULiège a développé un kit révolutionnaire de test salivaire du Covid-19. Il sera disponible dès septembre pour les collectivités et coûtera quatre fois moins cher que l’actuel test PCR. sudinfo.be, L’ULiège crée un test Covid salivaire révolutionnaire: il coûtera quatre fois moins cher que l’actuel test PCR
  • LA QUESTION. Pour diagnostiquer l'infection au SARS-CoV-2, les tests salivaires «ne sont pas fiables», a asséné mardi matin sur BFM le Pr Jean-François Delfraissy. «Contrairement à des effets d'annonce qui ont pu être faits, on ne sait pas encore la fiabilité du prélèvement salivaire par rapport au prélèvement naso-pharyngé, et deuxièmement la fiabilité de ces tests rapides couplés au prélèvement salivaire, on ne la connaît pas», a précisé le président du Conseil scientifique chargé de conseiller le gouvernement durant la crise sanitaire. Le Figaro.fr, Covid-19 : les tests salivaires sont-ils trop peu fiables ?
  • Selon nos informations, de nombreuses discussions ont déjà été entamées avec des acteurs sportifs, en plus des clubs de la région montpelliéraine. La Ligue nationale de rugby (LNR) et la Ligue de football professionnelle (LFP) ont montré leur intérêt pour ce test salivaire, même si elles estiment prématuré de communiquer sur le sujet. L’UCI a également pris des renseignements dans le cadre de la reprise de la saison cycliste et surtout du Tour de France, fin août. , Coronavirus : Le test salivaire va-t-il remplir les stades et sauver le monde du sport ?
  • Plusieurs études sont actuellement en cours pour prouver la validité des tests salivaires dans la détection du covid-19. Cette technique pourrait être utilisée comme alternative au prélèvement nasal, actuellement pratiqué partout dans le monde, notamment au Maroc. Medias24 - Site d'information, Covid-19: Le test salivaire plus efficace que le prélèvement nasal ?
  • En cause ? Les réticences de certains médecins et le retard de l'AP-HP concernant EasyCov, un test de dépistage salivaire du virus Sars-CoV-2, responsable du Covid-19, développé à Montpellier et « ne nécessitant pas l'emploi de matériel lourd », indique le site du CNRS. « Le test EasyCov est réalisable simplement, sans laboratoire. Il suffit de prélever de la salive, l'un des principaux vecteurs du virus, et de la placer avec les réactifs à 65 °C pendant trente minutes. Le personnel soignant peut alors lire le résultat à l'œil nu », ajoute le CNRS. Une simplification bienvenue alors que les tests de référence demandent plusieurs heures et des équipements importants. Le Point, Tests Covid-19 : quand Olivier Véran remonte les bretelles de l'AP-HP - Le Point
  • En cas de dépistage positif aux stupéfiants – dépistage qui se fait via un premier test salivaire le plus souvent, ou éventuellement via un test urinaire -, il existe deux types de prélèvement pour confirmer ou infirmer ce dépistage positif : le sanguin et le salivaire… Deux possibilités certes, mais en fait, c'est le salivaire qui est systématiquement pratiqué. Comment cela se passe-t-il ? Que faut-il en penser ? Caradisiac.com, En direct de la loi - Stupéfiants : contre-expertise et prélèvement sanguin à privilégier

Traductions du mot « salivaire »

Langue Traduction
Anglais salivary
Espagnol salival
Italien salivare
Allemand speichel-
Chinois 唾液
Arabe لعاب
Portugais salivar
Russe слюнный
Japonais 唾液
Basque listu
Corse salivariu
Source : Google Translate API

Synonymes de « salivaire »

Source : synonymes de salivaire sur lebonsynonyme.fr

Salivaire

Retour au sommaire ➦

Partager