La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « sainte-nitouche »

Sainte-nitouche

Variantes Singulier Pluriel
Féminin sainte-nitouche saintes-nitouches

Définitions de « sainte-nitouche »

Trésor de la Langue Française informatisé

SAINTE(-)NITOUCHE,(SAINTE NITOUCHE, SAINTE-NITOUCHE) subst. fém.

Fam., péj. Jeune fille ou femme qui joue à la prude, qui prend hypocritement des airs offensés. Quand on fait la sainte-nitouche, comme vous, on devrait au moins, après avoir carotté des personnes bienfaisantes, ne pas les appeler vieilles tourtes! (Huysmans, Sœurs Vatard, 1879, p. 328).Il ne se moque jamais des choses religieuses comme font certaines saintes nitouches (Montherl., Ville dont prince, 1951, I, 3, p. 870).
Prononc. et Orth.: [sε ̃tnituʃ]. Ac. dep. 1835: sainte nitouche. Littré, Lar. Lang. fr., Rob. 1985: sainte nitouche. Plur. des saintes(-) nitouches. V. saint. Étymol. et Hist. 1534 interj. Saincte Nytouche! (Rabelais, Gargantua, XXV, 129, éd. R. Calder, p. 173); 1545 subst. une sainte nytouche (Lemaçon, Trad. de Boccace, 5ejourn., X ds Gdf. Compl.). Du fém. de saint* et de nitouche mot plais. formé de n[e], y et touche, forme verbale de toucher*, littéral. « qui n'y touche pas, qui n'a pas l'air d'y toucher », v. toucher1. Fréq. abs. littér.: 15.

Wiktionnaire

Adjectif - français

sainte-nitouche \sɛ̃t ni.tuʃ\ invariable

  1. Qualifie une attitude affectant des airs d’innocence.
    • « Ne trouvez-vous pas qu’il est devenu sournois et qu’il a l’air sainte-nitouche ? » — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)

Nom commun - français

sainte-nitouche \sɛ̃t.ni.tuʃ\ féminin

  1. (Familier)[1] Personne qui contrefait la sagesse ou la dévotion, qui affecte des airs d’innocence, de simplicité.
    • Je le répète, mille causes de ruine! La progéniture d'abord, puis l'imprévu qui vous entraîne, et, pour final et consolation, des héritages qui disparaissent sous un coup de filet comme dans l'affaire qui vous arrive avec cette sainte-nitouche d'Anversoise. — (Caroline Gravière, « Sainte-Nitouche », chapitre 7, dans Romans et Nouvelles, réunis par le Bibliophile Jacob, Paris : à la Société des Gens de Lettres, 1874, page 386)
    • Un soldat me disait : « Les filles ici sont des Sainte-Nitouche. Le jour, dans les rues, pas une ne parlerait à un militaire ; le soir elles font le diable à quatre. » — (Hippolyte Taine, Carnets de voyage : Notes sur la province, 1863-1865, Hachette, 1897)
    • Quand il se trouvait, par hasard, qu’un d’entre eux fût compromis, en classe, dans une affaire de bavardage, discussion ou jeu défendu, il arrivait toujours, prenant un air de sainte-nitouche, à s’en tirer sain et sauf, tandis que les copains, eux, ne manquaient pas d’écoper pour lui. — (Louis Pergaud, Deux Veinards, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Dans la même dévotieuse série, sainte nitouche se comprend d'elle-même : « N'y touche. » A quoi ne touche-t-elle pas ?... Disons, essentiellement aux choses qui sont dans la braguette des messieurs, […]. — (Claude Duneton, La Puce à l'oreille: Anthologie des expressions populaires avec leur origine, Le Livre de Poche, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SAINTE-NITOUCHE (sin-te-ni-tou-ch') s. f.
  • Voy. NITOUCHE.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sainte-nitouche »

Par variante de sainte-n'y-touche. La locution apparait dans le chapitre XXVII du Gargantua de François Rabelais, en 1534, sous la forme de Saincte Nytouche
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sainte-nitouche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sainte-nitouche sɛ̃tenituʃ

Citations contenant le mot « sainte-nitouche »

  • Rien de sacré donc cette expression «sainte-nitouche». À part peut-être le comportement de ces dernières, qui est lui, toujours à ce jour, «sacrément» hypocrite! Le Figaro.fr, Mais d'où vient la «sainte-nitouche» ?
  • Le procureur de la République avait aussi décrit le prévenu comme un jeune homme « à fond dans le porno », qui s’était certainement donné pour but ce soir-là de coucher avec cette « sainte-nitouche potentielle ». Mais le magistrat avait requis sa relaxe, faute de « preuves » pour caractériser une relation sexuelle non consentie. , Agression sexuelle en Loire-Atlantique : il avait rencontré l'adolescente lors d'un pèlerinage à Lourdes | Le Courrier du Pays de Retz

Images d'illustration du mot « sainte-nitouche »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sainte-nitouche »

Langue Traduction
Anglais holy nitouche
Espagnol santo nitouche
Italien santo nitouche
Allemand heilige nitouche
Chinois 圣尼古丁
Arabe نيتوش المقدس
Portugais holy nitouche
Russe святая нитуш
Japonais 聖なるニタッチ
Basque nitouche santua
Corse santu nitouche
Source : Google Translate API

Synonymes de « sainte-nitouche »

Source : synonymes de sainte-nitouche sur lebonsynonyme.fr

Sainte-nitouche

Retour au sommaire ➦

Partager