La langue française

Ruthène

Définitions du mot « ruthène »

Trésor de la Langue Française informatisé

RUTHÈNE, subst. et adj.

(Personne) qui habite l'Ukraine subcarpatique ou qui en est originaire; (ce) qui est relatif à cette région. Des milliers de petits ou grands seigneurs polonais faisaient cultiver leurs terres par des Ruthènes ou des Ukrainiens (Arts et litt., 1936, p. 52-1).Des influences ruthènes et ukrainiennes assez précises [en Moldavie] (Arts et litt., 1936, p. 52-4).
LING., subst. masc. sing. Dialecte ukrainien parlé en Ukraine subcarpatique. 965 journaux et 717 revues sont rédigés en roumain. Le reste paraît en allemand (...), russe, ruthène, turc, ukrainien (Civilis. écr., 1939, p. 32-12).P. ext., vieilli. Synon. de ukrainien.Le petit-russe, ruthène ou ukrainien (...), langue de la République d'Ukraine, comporte une douzaine de variétés dialectales sur un domaine considérable (Lang. Monde1952, p. 68).
Prononc.: [ʀytεn]. Étymol. et Hist. 1. 1882 adj. ling. (langue) russniaque ou ruthène (Bach.-Dez.); 1904 subst. id. (Nouv. Lar. ill.); 2. 1904 adj. peuplade ruthène (ibid.). Dér. régr. de Ruthénie, région d'Ukraine, anciennement tchécoslovaque, rattachée à l'URSS en 1945, lat. médiév. Ruthenia « Russie »; cf. le lat. médiév. Ruthenus « russe », ca 1250, att. dans le domaine angl. (Latham).

Wiktionnaire

Adjectif 1

ruthène \ʁy.tɛn\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif aux Ruthènes, peuple slave, ou à la Ruthénie.
    • Né Andrew Warhola, dernier-né à la santé fragile d’une famille immigrée ruthène miséreuse (leur village se trouve aujourd’hui en Slovaquie, où a été créé un petit Musée Warhol), timide maladif et homosexuel moqué, il est devenu l’artiste le plus riche et le plus célèbre du pays. — (Nathaniel Herzberg, « Impossible d’échapper à Andy Warhol », Le Monde.fr, « Le Monde culture et idées », 19 juillet 2012)
  2. Relatif au ruthène, ancienne langue slave.
    • L’abandon progressif de la langue ruthène (blanc ruthène et ukrainien) par les élites du pouvoir, à la fin du xvie siècle et surtout au XVIIe siècle, est un processus qui fut très bien décrit dans la thèse d’Antoine Martel. — (Daniel Beauvois, « Le multipalimpseste des cultures lituano-ruthènes : variations sur le mineur et le majeur », Slavica numéro 20, page 200)
  3. (Désuet) relatif à l’ukrainien.
  4. Relatif au rusyn.
    • Ce processus a commencé lors d’une conférence internationale en novembre 1992, et a trouvé son aboutissement en janvier 1995, avec l’annonce officielle d’une langue ruthène codifiée pour la Slovaquie, annonce qui accompagnait la publication d’un code grammatical, orthographique et terminologique, et de manuels scolaires. — (Paul Robert Magocsi, « Une nouvelle nationalité slave : les Ruthènes de l’Europe du Centre-Est », Revue des études slaves, tome 69, fascicule 3, 1997, page 421)

Adjectif 2

ruthène \ʁy.tɛn\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) Relatif aux Ruthènes, peuple celte de l’Antiquité.
    • On comptait 22,000 archers ruthènes dans l’armée commandée par Betultich ou Bituit, roi des Arvernes, qui, 121 ans avant l’ère chrétienne, fut vaincue par Quintus Fabius Maximus au confluent de l’Isère et du Rhône. — (A. Hugo, France pittoresque, tome 1, Paris, 1835, page 201, s.v. Aveyron)

Nom commun

ruthène \ʁy.tɛn\ masculin

  1. Langue slave, ancêtre du russe, de l'ukrainien et du biélorusse (code ISO rue). Note : Cette langue, aujourd’hui éteinte, est régulièrement confondue avec le rusyn qui désigne un groupe de langues ou dialectes parlés en Slovaquie, Ukraine, Pologne et Roumanie (rusyn carpathique) ou en Voïvodine, province de Serbie (rusyn pannonien ou rusnak).
  2. (Désuet) Synonyme d’ukrainien.
  3. Synonyme de rusyn, langue slave orientale.
    • Le 24 décembre 2012, la Transcarpatie a cependant accordé au ruthène le statut de langue officielle. — (Laurent Geslin et Sébastien Gobert, « À la recherche de la nation ruthène », Le Monde diplomatique, avril 2013)
    • Aujourd’hui, Aharon Appelfeld est un écrivain israélien qui écrit en hébreu, mais il a commencé par parler une demi-douzaine d’autres langues : l’allemand de ses parents, le yiddish de ses grands-parents, le ruthène des domestiques, le roumain de l’État. — (Natalie Levisalles, « Les silences du jeune Aharon », Libération.fr, 30 septembre 2004)
    • L’enseignement du ruthène à l’école primaire du village de Muscony a commencé lors de l’année scolaire 1995-96. — (Conseil de l’Europe, Application de la Charte en Hongrie : 2e cycle de suivi, 1er juillet 2004, page 40)
    • Ce développements en Slovaquie ont été rendus possibles en grande partie parce que dans le recensement de mars 1991 réalisé dans l’ancienne République fédérale tchécoslovaque, les Ruthènes ont été recensés comme une nationalité distincte (avec 16 937 répondants), et le ruthène comme langue maternelle distincte (49 099 répondants). — (Paul Robert Magocsi, « Une nouvelle nationalité slave : les Ruthènes de l’Europe du Centre-Est », Revue des études slaves, tome 69, fascicule 3, 1997, page 421)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « ruthène »

Ce mot partage la même étymologie que « russe » et peut se comprendre comme l'orthographe archaïque de l'adjectif (lui-même archaïque) « russien ».
Du latin médiéval Rutheni.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ruthène »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ruthène rytɛn

Citations contenant le mot « ruthène »

  • Le Pape a donc remercié les gréco-catholiques ruthènes pour leur «fidélité à Jésus-Christ». Reprenant les termes de son exhortation apostolique Evangelii Gaudium, le Pape a invité chacun, «dans quelque lieu ou situation où il se trouve, à renouveler aujourd’hui même sa rencontre personnelle avec Jésus-Christ, ou au moins à prendre la décision de se laisser rencontrer par Lui, de le chercher chaque jour sans relâche. Il n’y a pas de motif pour lequel chacun puisse penser que cette invitation n’est pas pour lui, car personne n’est exclu de la joie apportée par le Seigneur». , Le Pape reçoit une délégation gréco-catholique ruthène d’Ukraine - Vatican News
  • Mgr John Pažak, évêque de l’éparchie ruthène de Phoenix depuis 2016, reste cependant évêque et pasteur de l’éparchie grecque-catholique ruthène de Phoenix, selon Mgr Olmsted, car cette décision du pontife romain n’est liée à aucune «faute personnelle» de sa part. La décision du pape est plutôt le fruit de «développements judiciaires malheureux» mettant en danger la communion de cette Eglise cath.ch, L'Eglise grecque-catholique ruthène aux Etats-Unis en crise – Portail catholique suisse
  • Dans les années 1920, les autorités tchécoslovaques, qui cherchent à moderniser cette région montagneuse, pauvre et arriérée, se heurtent à de nombreux obstacles dont la barrière de la langue. On y parle notamment l’ukrainien, le russe et le ruthène que beaucoup ne considèrent cependant que comme un simple dialecte. Jan Rychlík n’est pas de cet avis : Radio Prague International, Tchèques et Slovaques en Ruthénie subcarpathique | Radio Prague International
  • Les cavistes ruthénois, Cave ruthène, vins Falguières, Alambic et Vieille Bouteilles et Marius Bonald, sont de la partie pour cette période de déconfinement. centrepresseaveyron.fr, Une cave à refaire à prix réduit avec les cavistes ruthénois - centrepresseaveyron.fr

Traductions du mot « ruthène »

Langue Traduction
Anglais ruthenian
Espagnol rutenio
Italien rutena
Allemand ruthenisch
Chinois ruthenian
Arabe الروثيني
Portugais rutênio
Russe русинский
Japonais ルテニア語
Basque ruteniera
Corse ruthenianu
Source : Google Translate API

Ruthène

Retour au sommaire ➦

Partager