La langue française

Rudération

Définitions du mot « rudération »

Trésor de la Langue Française informatisé

RUDÉRATION, subst. fém.

CONSTRUCTION
A. − ,,Pavage en cailloux ou petites pierres`` (Jossier 1881).
B. − Vieilli. ,,Opération qui consiste à appliquer sur les parements d'un mur en moellons ou en pierres brutes un premier enduit de mortier grossier, sur lequel on étend ensuite l'enduit lisse et poli`` (Bach.-Dez. 1882); cet enduit. Synon. mod. hourdage.
Prononc.: [ʀydeʀasjɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1. 1547 « maçonnerie grossière faite avec des plâtras » (J. Martin, trad. Vitruve, Architecture ou art de bien bastir, 101 v ods Z. rom. Philol. t. 29, p. 189); 2. 1765 « pavage en cailloux ou petites pierres » (Encyclop.). Empr. au lat.ruderatio « bétonnage », « pavage en blocage ou blocaille ».

Trésor de la Langue Française informatisé

RUDÉRATION, subst. fém.

CONSTRUCTION
A. − ,,Pavage en cailloux ou petites pierres`` (Jossier 1881).
B. − Vieilli. ,,Opération qui consiste à appliquer sur les parements d'un mur en moellons ou en pierres brutes un premier enduit de mortier grossier, sur lequel on étend ensuite l'enduit lisse et poli`` (Bach.-Dez. 1882); cet enduit. Synon. mod. hourdage.
Prononc.: [ʀydeʀasjɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1. 1547 « maçonnerie grossière faite avec des plâtras » (J. Martin, trad. Vitruve, Architecture ou art de bien bastir, 101 v ods Z. rom. Philol. t. 29, p. 189); 2. 1765 « pavage en cailloux ou petites pierres » (Encyclop.). Empr. au lat.ruderatio « bétonnage », « pavage en blocage ou blocaille ».

Wiktionnaire

Nom commun

rudération \ʁy.de.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Pavage en blocage ou blocaille, cailloutis.
    • Moellons cassés et résidus de taille servirent en blocage à l’intérieur des murs, en rudération et garniture des mortiers. — (Georges Fouet, La villa gallo-romaine de Montmaurin (Haute-Garonne), 1983)
    • RUDÉRATION, s. f. terme d’Architecture, est employé par Vitruve pour signifier un pavement fait avec du cailloutage ou de petites pierres. Voyez Pavement. — (D’Alembert, Diderot, L’Encyclopédie, 1re éd., 1751, p. 428)
    • Elle [la route] se compose souvent de quatre couches de maçonnerie, appelées la fondation, la rudération, le noyau, et la couverte ou l'endossement supérieur, formant une masse de trois pieds ou trois pieds et demi d'épaisseur. — (Ch. Dezobry, Rome au siècle d' Auguste, Éd. Delagrave, Paris 1875)
  2. Enduit grossier fait sur un mur. Action d'appliquer cet enduit.
    • Je m'occuperai d'abord de la rudération , qui est principalement nécessaire pour faire de bons enduits ; [...] — (Désiré Nisard, Collection des auteurs latins, Éd. Firmin Didot, Paris 1877)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

RUDÉRATION (ru-dé-ra-sion) s. f.
  • Terme de construction. Pavage en cailloux ou petites pierres.

    Enduit grossier sur le parement d'un mur.

    Action d'appliquer cet enduit.

HISTORIQUE

XVIe s. Ruderation, Oudin, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RUDÉRATION, s. f. terme d’Architecture, est employé par Vitruve pour signifier un pavement fait avec du cailloutage ou de petites pierres. Voyez Pavement.

Pour faire une bonne rudération, il faut commencer par bien battre la terre, afin que le pavement soit ferme & ne rompe pas.

Alors on étend dessus un lit de petites pierres, qu’on lie avec du mortier fait de chaux & de sable, que Vitruve appelle statumen.

Si le sable est nouveau, il doit être en proportion avec la chaux, comme 3 est à un ; s’il a été tiré des démolitions de vieux pavés ou de vieilles murailles, il doit être comme 5 est à 2. Voyez Mortier, &c.

Daviler observe que Vitruve emploie aussi le mot de rudération pour toutes sortes de maçonnerie grossiere, & singulierement celle d’un mur. Voyez Maçonnerie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rudération »

Lat. ruderationem, de rudus, ruderis, gravois.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin ruderatio (sens identique) dérivé de rudus (« gravats, plâtras, déblais, décombres »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rudération »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rudération ryderasjɔ̃

Traductions du mot « rudération »

Langue Traduction
Anglais rudeness
Espagnol grosería
Italien maleducazione
Allemand grobheit
Chinois 粗鲁
Arabe فظاظة
Portugais grosseria
Russe грубость
Japonais 無礼
Basque rudeness
Corse grossezza
Source : Google Translate API

Synonymes de « rudération »

Source : synonymes de rudération sur lebonsynonyme.fr

Rudération

Retour au sommaire ➦

Partager