La langue française

Rombière

Définitions du mot « rombière »

Trésor de la Langue Française informatisé

ROMBIÈRE, subst. fém.

Arg., pop. Femme âgée, ridicule et prétentieuse. Mais j'entendis le concierge d'un restaurant où j'allais quelquefois dire sur son passage: « Regarde-moi cette vieille rombière, quelle touche! Et ça a au moins quatre-vingts ans » (Proust, Prisonn., 1922, p. 191).
REM.
Rombier, subst. masc.,arg., pop. Individu quelconque. Synon. gazier, type.Boîtes pour les nouveaux riches du snobisme (...). Et pas un là-dedans qui ait jamais fait bondir un beau brin de duchesse, ni faire rire un « rombier »! (Fargue, Piéton Paris, 1939, p. 147).Arg. milit. Soldat, homme de troupe. (Ds Rob.).
Prononc.: [ʀ ɔ ̃bjε:ʀ]. Étymol. et Hist. 1860 (Témoignage de MmeJ. Gouzien, Brest, 1899 ds Esnault, [Comment. (IGLF 1948) de Bruant, Dict. fr.-arg. (1901)]: Une grosse femme sur le retour, déchue socialement, aux pratiques louches. Je tiens le mot de mon mari vers 1860); 1896 (Delesalle, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., p. 254). Orig. incertaine; peut-être à rattacher au rad. expr. rom- évoquant l'idée de grondement, ainsi le verbe rommeler « geindre », 1580, Montaigne, Essais, II, 6, éd. P. Villey et V. L. Saulnier, p. 374. Voir FEW t. 10, p. 452a. Fréq. abs. littér.: 25.

Trésor de la Langue Française informatisé

ROMBIÈRE, subst. fém.

Arg., pop. Femme âgée, ridicule et prétentieuse. Mais j'entendis le concierge d'un restaurant où j'allais quelquefois dire sur son passage: « Regarde-moi cette vieille rombière, quelle touche! Et ça a au moins quatre-vingts ans » (Proust, Prisonn., 1922, p. 191).
REM.
Rombier, subst. masc.,arg., pop. Individu quelconque. Synon. gazier, type.Boîtes pour les nouveaux riches du snobisme (...). Et pas un là-dedans qui ait jamais fait bondir un beau brin de duchesse, ni faire rire un « rombier »! (Fargue, Piéton Paris, 1939, p. 147).Arg. milit. Soldat, homme de troupe. (Ds Rob.).
Prononc.: [ʀ ɔ ̃bjε:ʀ]. Étymol. et Hist. 1860 (Témoignage de MmeJ. Gouzien, Brest, 1899 ds Esnault, [Comment. (IGLF 1948) de Bruant, Dict. fr.-arg. (1901)]: Une grosse femme sur le retour, déchue socialement, aux pratiques louches. Je tiens le mot de mon mari vers 1860); 1896 (Delesalle, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., p. 254). Orig. incertaine; peut-être à rattacher au rad. expr. rom- évoquant l'idée de grondement, ainsi le verbe rommeler « geindre », 1580, Montaigne, Essais, II, 6, éd. P. Villey et V. L. Saulnier, p. 374. Voir FEW t. 10, p. 452a. Fréq. abs. littér.: 25.

Wiktionnaire

Nom commun

rombière \ʁɔ̃.bjɛʁ\ féminin

  1. (Familier) Femme mûre, expansive et joviale, sûre d’elle mais ennuyeuse et donnant son avis sur tout.
    • [Une nièce de Mme de Guermantes] J’entendis le concierge d’un restaurant où j’allais quelquefois, dire sur son passage: « Regarde-moi cette vieille rombière, quelle touche ! Et ça a au moins quatre-vingts ans » […] On les aurait fait tordre en leur disant qu’elle était plus distinguée que l’une des deux caissières de l’hôtel, qui, rongée d’eczéma, ridicule de grosseur, leur semblait belle femme. Seul peut-être le désir sexuel eût été capable d’empêcher leur erreur de se former, s’il avait joué sur le passage de la prétendue vieille rombière, et si les chasseurs avaient brusquement convoité la jeune déesse. Mais pour des raisons inconnues, et qui devaient être probablement de nature sociale, ce désir n’avait pas joué. — (Marcel Proust, La Prisonnière, 1923. Chapitre premier (Vie en commun avec Albertine).)
    • Surtout qu’t’as dégoté une rombière qu’a plutôt de la bouteille, hein ?! Et puis faut qu’elle t’en foute plein la vue avec ses diam’s et son chauffeur, non, ça. — (Jean Renoir, La Chienne, 1931, paroles de Dédé, vingtième minute)
    • — Une rombière, messieurs ! C’est une rombière qu il nous faut, disait Ma Gueule. Il n’y a pas à tortiller. On n’a encore trouvé qu’une rombière pour tenir une maison.
      — Non, pas de rombière ! Ça ronchonne, ça cancane et ça gueule, ça prend du poil de la bête, ça veut tout mener tambour-battant. En huit jours, on serait dans une caserne.
      — (Jacques Honoré, Journal d’un bizut, pages 54-55. Éditions Albin Michel, 1939.)
    • Mais, dans la journée, voilà-t-il pas que je tombe sur une rombière de la haute, à première vision. — (Raymond Queneau, Zazie dans le métro, Gallimard, 1959)
    • Les rombières elles ont les seins remontés au maximum par des soutifs de marque, les dents pourries un peu cachées ainsi par la gouache à lèvres, espérant encore se faire sauter par des amis intimes, […]. — (Marc-Édouard Nabe, Zigzags, éditions Barrault, 1986, p. 76)
    • Je pense au destin des visons. Naître dans la forêt, survivre aux hivers, tomber dans un piège et finir en manteau sur le dos de rombières dont l’espérance de vie sous les futaies serait de trois minutes… — (Sylvain Tesson, Dans les forêts de Sibérie, Gallimard, Folio, 2011, page 39)
    • Pas idiot, le gaillard ! Il s’y entendait à croquer les économies d’une rombière en chaleur. — (Aristophane, Ploutos, dieu du fric, 388 av. J.-C., traduit du grec ancien par Michel Host, 2012, p. 90)
    • Elle portait une jupe droite de tweed doré et un genre de guêpière par-dessus la jupe, de teinte identique. Cette excentricité ne diminuait en rien son air de bourgeoise. Il était difficile de croire qu’il y ait eu un jour la moindre intersection entre l’esthétique punk et cette rombière boulotte. — (Amélie Nothomb, Pétronille, Albin Michel, Paris, 2014, p. 61)
    • Oui j’ai des formes, oui j’ai des seins, davantage qu’elle ; toutefois, ça ne me condamne pas aux rôles de rombières. — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 34)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « rombière »

(1860) (argot) [1] → voir rombier
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rombière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rombière rɔ̃bjɛr

Citations contenant le mot « rombière »

  • Vous le raccourcissez quand le Macron et sa rombière ? - Le raccourcir ? demanda Marina Foïs. - Oui, quand est-ce qu'on se remet à faire fonctionner la guillotine ? Les Echos, Le roman de l'été : Flight Club | Les Echos
  • Si l'affaire indigne, malheureusement, elle n'est pas isolée. Car sur d'autres sites de synonymes aussi, le résultat est révoltant. On a d'ailleurs fait la recherche du côté du dictionnaire reconnu établi par le Crisco (Centre de recherches inter-langues sur la signification en contexte) de l'université de Caen. Et si "chétif" n'est pas sur la liste, pour le mot "femme", on trouve tout de même "grognasse", "rombière", "poule" et "femmelette". Du côté des hommes, on trouve "chaud lapin" et "bougre", mais rien de plus dégradant. Heureusement, et contrairement à la découverte de la chanteuse belge, le terme "être humain" est bien associé aux deux genres. , Angèle : la chanteuse atomise un dictionnaire des synonymes en ligne - Terrafemina
  • Alors que certaines réclament l’écriture inclusive au nom de l’égalité, Marie Deveaux et Jean-Loup Chiflet affirment qu’il existe un meilleur remède pour rendre ce monde plus doux envers les femmes: s’attaquer «à notre vocabulaire infiniment plus sexuellement incorrect» que la grammaire. D’ailleurs ils l’ont fait, en pointant et analysant tous les «mots ouvertement ou sournoisement machistes». A commencer par ceux qui ne possèdent aucun équivalent masculin, comme pimbêche, mijaurée, gourde, mégère, harpie, morue, pisseuse, rombière ou encore virago: «mot latin qui qualifiait une femme forte ayant le courage d’un homme», puis synonyme de «femme criarde» dans certains dictionnaires. Le Temps, La langue française, ce parangon de misogynie - Le Temps
  • Avec Bachelot à la Culture, ce serait choisir une meneuse de revue capable de prendre, avec son regard trop appuyé, sa voix de vieille rombière pour parler de Culture. La Diversité n'a rien à craindre de cette fumiste. Liberté d'expression, Bloc-notes : cet écologisme qui menace La France - Liberté d'expression
  • "je n ais rien mangé depuis 3 jours" , dit la pancarte d'un SDF, la rombière surpayée qui passe par la, lui dit, du haut de son nuage : -"mais , forcez vous mon brave !" . ladepeche.fr, Muriel Pénicaud appelle les Français à "consommer" leurs 60 milliards € en épargne pour relancer l’économie - ladepeche.fr

Traductions du mot « rombière »

Langue Traduction
Anglais rombière
Espagnol rombière
Italien rombière
Allemand rombière
Chinois 罗姆比埃
Arabe رومبير
Portugais rombière
Russe rombière
Japonais ロンビエール
Basque rombière
Corse rombière
Source : Google Translate API

Synonymes de « rombière »

Source : synonymes de rombière sur lebonsynonyme.fr

Rombière

Retour au sommaire ➦

Partager