La langue française

Romanistique

Définitions du mot « romanistique »

Wiktionnaire

Nom commun

romanistique \ʁɔ.ma.nis.tik\ féminin

  1. (Didactique) Philologie des langues romanes.
    • La première est la tradition de la romanistique me parait bonne à conserver, car elle met à la disposition du linguiste trois termes précis qui sont substrat, superstrat et adstrat. — (Robert Chaudenson, La créolisation : théorie, applications, implications, p.165, 2004)

Adjectif

romanistique \ʁɔ.ma.nis.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui se rapporte à la romanistique.
    • C’est incontestablement la première de ces deux conceptions, la conception de Gans, qui prévaut à l’heure actuelle dans la science romanistique — (Jules Cauvet, Le droit pontifical chez les anciens Romains dans ses rapports avec le droit civil, 1884)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « romanistique »

(Fin XIXe siècle) Emprunt à l’allemand Romanistik.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « romanistique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
romanistique rɔmanistik

Citations contenant le mot « romanistique »

  • Le Département d'études romanes et le Département d'italien de la Faculté de Philosophie et Lettres de l'Université de Zagreb organisent, à l'occasion du centième anniversaire de la création de la Chaire de romanistique, un colloque international qui se tiendra du 15 au 17 novembre 2019 à la Faculté de Philosophie et Lettres de l'Université de Zagreb. L'objectif de cette rencontre est de célébrer ce siècle de tradition des études de langues et littératures romanes à Zagreb en rendant hommage à ses éminents professeurs, leurs recherches académiques et leurs  réalisations scientifiques, mais aussi d'encourager le dialogue autour des études en philologie romane jadis et aujourd'hui, d'évoquer leurs contacts, les différentes approches scientifiques à ce domaine, les tendances contemporaines et perspectives d'étude, de scruter les impacts des nouvelles technologies et dynamiques sociales sur la recherche et l'enseignement en matière de linguistique, littérature et didactique des langues romanes, sans oublier le domaine de la traduction.  , Cent ans d'études romanes à Zagreb : tradition, contacts, perspectives (Croatie)
  • 36Pour échapper à cette paralysie, O. Ette en appelle à « une romanistique et [à] une philologie […], dont le style de pensée, d’écriture et de recherche n’auraient plus rien à voir avec le paradigme [du] nom [de Jauss] » (p. 123). La tâche des romanistes aujourd’hui serait donc d’« apprendre moins de lui qu’à partir de lui, pour continuer à penser la tâche à venir de la philologie », qu’O. Ette trouve formulée dans le testament littéraire d’Auerbach : « situer dans l’univers la place de l’être humain » (cité p. 123). On peut juger ce programme noble, mais bien lointain et difficile à traduire en une méthode de lecture. Mais le livre d’O. Ette montre en tout cas de manière convaincante de quoi la Romanistique, et au-delà, toute pensée sur la littérature, doit se débarrasser — comme type d’énonciation, posture d’autorité, et défense de tout retour sincère sur le passé et sur soi — avec le nom de Jauss. , La philologie dévoyée par le non-dit : Jauss face à son passé SS (Acta Fabula)
  • Le colloque « Paradigmes et concepts pour une histoire de la linguistique romane » s’est tenu à l’ATILF/CNRS de Nancy le 11 avril 2013, organisé par l’équipe du projet D.HI.CO.D.E.R. (Dictionnaire HIstorique des COncepts Descriptifs de l’Entité Romane). Prenant la suite du colloque « Romania : réalité(s) et concepts » (6‑7 octobre 2011) précédemment publié chez Lambert-Lucas, ce projet vient répondre au besoin de reconsidérer un certain nombre de concepts très diversement définis selon les discours nationaux sur la romanité, de revisiter l’histoire de la romanistique et de s’ouvrir à d’autres domaines que les aires française et allemande auxquelles on restreint trop souvent la linguistique des langues d’Europe. , A.-M. Chabrolle-Cerretini (dir.), Paradigmes et concepts pour une histoire de la linguistique romane
  • Programmedoctoral de romanistique , Par le mot, par l'image : l'oeuvre littéraire de Picasso
  • Spécialiste des langues romanes, il obtient en 1920 la chaire de romanistique à l’université technique de Dresde. Mais avec l’accession au pouvoir de Hitler, la situation de Klemperer et de son épouse Eva Schlemmer connaît une dégradation rapide dont le livre de Frédéric Joly égrène les étapes. En janvier 1934, sa judéité vaut à Klemperer de ne plus être membre de la commission des examens de Dresde. Il est destitué de l’université en 1935 et devient manœuvre dans une usine : il fait des cartons et plus tard, il déneigera des rues. Il lui est interdit, comme aux autres Juifs, de monter dans un tramway, de fréquenter les bibliothèques, de posséder ou d’écouter la radio. Eva et Victor Klemperer reçoivent l’ordre de quitter leur maison et déménagent de Judenhaus («maison de Juifs») en Judenhaus. Ils se plient aux lois qui les transforment chaque jour davantage en reclus privés de droits, d’argent, et menacés par des descentes improvisées de la Gestapo qui pourraient leur être fatales. En 1941, Victor Klemperer fait sortir ses notes de chez lui et les confie à une amie qui les cache dans son appartement. Libération.fr, Victor Klemperer, décrypteur de la langue totalitaire - Libération
  • Créolistique ? Derrière ce mot un peu barbare se cache tout simplement l'expression plus courante de "linguistique du créole". Il s'agit d'un néologisme datant des années 60 du siècle dernier calqué sur les termes beaucoup plus anciens de "slavistique", "germanistique" ou "romanistique". Celui qui s'adonne à la créolistique est donc en premier lieu un spécialiste de la langue créole quel que soit le niveau étudié : phonologie, syntaxe ou lexique. Sauf que les conditions d'apparition du créole, le fait qu'il ait toujours cohabité avec une langue plus puissante que lui et le statut d'infériorité qui est le sien dans l'écosystème langagier antillais ou mascarin (Océan Indien) interdisent de l'approcher avec la relative neutralité de celui qui étudie l'allemand (germanistique), le russe/ukrainien/tchèque/polonais (slavistique) ou le latin/espagnol/italien/portugais (romanistique). Cela signifie que le créoliste ne peut pas, ne peut en aucune façon même, se contenter de la seule linguistique. Il est contraint d'être tout à la fois ethnolinguiste, sociolinguiste, psycholinguiste, spécialiste de littérature et traductologue. , Martinique. Nécro : Jean Bernabé, l’inventeur de la nouvelle graphie du Kréyol n’est plus ! (1942/2017) - CCN - Caraib Creole News / L'actualité de Guadeloupe, Martinique et de la Caraïbe

Traductions du mot « romanistique »

Langue Traduction
Anglais romanistic
Espagnol romanista
Italien romanistic
Allemand romanistisch
Chinois 浪漫主义
Arabe روماني
Portugais romanístico
Russe romanistic
Japonais ロマンチックな
Basque romanistic
Corse romanistica
Source : Google Translate API

Synonymes de « romanistique »

Source : synonymes de romanistique sur lebonsynonyme.fr

Romanistique

Retour au sommaire ➦

Partager