La langue française

Révocable

Définitions du mot « révocable »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉVOCABLE, adj.

A. − [Corresp. à révoquer A]
1. [En parlant d'une pers.] Qui peut être révoqué, destitué. Synon. amovible; anton. inamovible.Élu, juge révocable. [Un] grand électeur, sorte de roi constitutionnel non héréditaire, toujours révocable par un sénat (Bainville,Hist. Fr.,t. 2, 1924, p. 100).Parmi les fonctionnaires, je ne m'intéresse qu'à ceux qui sont révocables et, à la rigueur, aux révoqués (Abellio,Pacifiques,1946, p. 167).
2. [En parlant d'une fonction, d'un emploi] Dont le titulaire peut être révoqué, destitué. Statut précaire et révocable. Malgré les fatigues qu'elles donnent, ces places [de juge d'instruction] sont assez enviées, mais elles sont révocables (Balzac,Cabinet ant.,1839, p. 138).Le curé de la cathédrale était inamovible en tant qu'archiprêtre, mais les autres fonctions du diocèse étaient révocables d'un simple trait de plume (Billy,Introïbo,1939, p. 53).
B. − [Corresp. à révoquer B] Qui peut être annulé, abrogé. Synon. précaire; anton. irrévocable.Toutes donations faites entre époux pendant le mariage, quoique qualifiées entre-vifs, seront toujours révocables (Code civil,1804, art. 1096, p. 199).[Certaines théories qui se disent scientifiques] voient dans la morale, non un ensemble de faits acquis qu'il faut étudier, mais une sorte de législation toujours révocable que chaque penseur institue à nouveau (Durkheim,Divis. trav.,1893, p. XL).
P. métaph. [Le conflit] appelle une initiative, une invention personnelles, susceptibles tout au plus de constituer une jurisprudence privée, une morale provisoire toujours révocable (Ricœur,Philos. volonté,1949, p. 164).
Prononc. et Orth.: [ʀevɔkabl̥]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. 1275 « qui peut être cassé, annulé » (Chartes et doc. poit. du XIIIes., éd. M. S. La Du, no353, 8: por manere de perpetuau e de non revocable don); 2. a) ca 1500 « dont le titulaire peut être destitué » (Débat de l'Omme mondain et du Religieux, 204 ds Anc. Poés. fr., t. 13, p. 205: office ... revocable); b) 1680 « qui peut être destitué » (Rich.: commis revocable). Empr. au lat.revocabilis « qui peut être rappelé, renvoyé à son point de départ », dér. de revocare (révoquer*); suff. -bilis (-able*). Fréq. abs. littér.: 37.
DÉR.
Révocabilité, subst. fém.Caractère d'une personne ou d'un acte révocable. (Dict. xixeet xxes.). Révocabilité d'un testament, d'un contrat; révocabilité d'un fonctionnaire. [ʀevɔkabilite]. 1reattest. 1789 (Bailly, Journal, 10 mai, t. I, p. 45 ds Brunot t. 9, p. 734: la « révocabilité » des députés); dér. sav. de révocable, suff. -(i)té*.
BBG.Diekamp (C.). Neue Daten zu date... Z. fr. Spr. Lit. 1974, t. 84, p. 344.

Wiktionnaire

Adjectif

révocable masculin et féminin identiques

  1. Qui peut être révoqué.
    • […] ; les fonctionnaires seront placés sous le contrôle du peuple, éligibles et révocables à tout moment. — (Victor Serge, Portrait de Staline -1940)
    • Comme nous l'avons déjà évoqué, le gérant d'une SPRL est le mandataire de celle-ci. Il en découle que, comme tout mandataire, il est révocable en tout temps, à l'instar de ce qui se passe pour l'administrateur de société anonyme. — (Jean Pierre Renard, Guide du gérant de la SPRL, Liège, Edi.Pro, 2005, p.46)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉVOCABLE. adj. des deux genres
. Qui peut être révoqué. Ordinairement une procuration est révocable. Les donations à cause de mort sont révocables. Ces employés sont révocables.

Littré (1872-1877)

RÉVOCABLE (ré-vo-ka-bl') adj.
  • 1Qui peut être révoqué. Une procuration est révocable.
  • 2Qui peut être destitué. Un préfet est révocable.

HISTORIQUE

XVIe s. Les charges et commissions sont revocables à volonté, Loysel, 554.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉVOCABLE, adj. (Jurisprud.) signifie qui peut être révoqué ; une donation est revocable par survenance d’enfans. Voyez Donation & Révocation. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « révocable »

Prov. et espagn. revocable ; port. revogavel ; ital. rivocabile ; du lat. revocabilem, de revocare, révoquer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « révocable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
révocable revɔkabl

Citations contenant le mot « révocable »

  • Si c'est avant 2014, il n'avait aucune obligation de révoquer cette donation; par principe et sauf cas particuliers prévus par le code civil, une donation est irrévocable. Net-iris, non révocation donation et insolvabilité - Personne et Famille - Net-iris
  • À observer les conditions et la nature du débat parlementaire actuel censé clore le processus de révision, il n’est pas certain que la bioéthique survive à ce qui apparaît au mieux comme une stratégie politicienne plutôt médiocre, au pire comme une manipulation idéologique forcée. La précipitation ou l’imprudence de propos et de résolutions péremptoires sur des sujets à ce point sensibles en matière de PMA, de génétique pour ne pas évoquer la création de chimères, sont incompatibles avec la dignité des enjeux et le devoir de discernement. Car il s’agit de ruptures conceptuelles et anthropologiques qui ont un impact profond sur nos valeurs et notre culture. Nos conceptions de ce qu’est l’humain, de nos principes d’humanité et du devenir de notre bien commun sont évalués et révocables à l’aune de la puissance d’intervention que la biomédecine s’arroge ou qui lui est déléguée dans des domaines qui ne relèvent pas seulement de la santé ou de ses compétences. L’enjeu n’est pas, comme ce fut le cas dans les années 1990, d’adapter, en fixant des limites, le cadre d’un exercice médical renouvelé par les novations biomédicales susceptibles par exemple de palier l’infertilité biologique ou de développer dans des conditions de respect et de justice l’accès aux greffes d’organes. La loi de bioéthique susceptible d’être votée dans les prochains jours marque une rupture en ce qu’elle semble hors de tout cadre et de toute contrainte. Elle permettrait de manière indifférenciée l’hybridation de déterminants sociétaux appliqués à des pratiques biomédicales détournées de leur finalité thérapeutique, avec des pratiques acquises et légitimées du point de vue de leur intérêt médico-scientifiques. Dès lors que la loi a pour fonction de légitimer au fil des avancées technologiques ce que la société, dans sa représentation nationale, considère comme un bénéfice utile, l’acceptabilité des évolutions relève de la biopolitique et non de la bioéthique. La prochaine loi devrait donc avoir pour intitulé: loi relative à la biopolitique! Le Figaro.fr, Emmanuel Hirsch: «La précipitation n’est pas compatible avec les enjeux de bioéthique»
  • L'IGPN est un service du ministère de l'Intérieur. Elle n'a pas de budget propre : son budget dépend de ce que le ministère lui alloue. Son directeur (en l'occurrence sa directrice, Brigitte Jullien) est nommé par le directeur général de la police, lui-même nommé par l'exécutif. La direction de l'IGPN est révocable "à tout moment", selon Sébastian Roché, et ses agents sont nommés par la direction générale de la police, "sans l'aval de la directrice de l'IGPN". On ne peut donc pas dire que l'IGPN est indépendante.En revanche, elle peut être plus ou moins indépendante "selon les pratiques", explique Sébastian Roché. Concrètement, des personnalités fortes peuvent s'adresser directement au ministre par exemple, en court-circuitant le directeur général de la police. Mais "le contrôle et le commandement de l'IGPN sont assurés par le ministère de l'Intérieur", rappelle le sociologue spécialiste de la police. RTL.fr, IGPN : 7 questions pour comprendre “la police des polices”
  • Les sociétés de personne sont en principe transparentes fiscalement. Elles ne sont pas soumises à l’impôt sur les sociétés (IS). Les associés sont imposables à l’impôt sur le revenu pour la quote-part des bénéfices qui leur revient. Néanmoins, le 1 de l’article 239 du CGI permet à ces sociétés d’opter pour l’IS. Mais cette option est, dans la législation actuelle, irrévocable. Elles ne peuvent ainsi revenir à un régime de transparence fiscale. Ainsi une société peut passer de l’IR à l’IS mais pas l’inverse. LégiFiscal, PLF 2019 : révocabilité possible de l’option pour l’IS pour les sociétés de personnes LégiFiscal

Traductions du mot « révocable »

Langue Traduction
Anglais revocable
Espagnol revocable
Italien revocabile
Allemand widerruflich
Chinois 可撤销的
Arabe قابل للإلغاء
Portugais revogável
Russe отзывный
Japonais 取り消し可能
Basque ezeztagarria
Corse revucable
Source : Google Translate API

Antonymes de « révocable »

Révocable

Retour au sommaire ➦

Partager