La langue française

Retroussis

Sommaire

  • Définitions du mot retroussis
  • Étymologie de « retroussis »
  • Phonétique de « retroussis »
  • Citations contenant le mot « retroussis »
  • Images d'illustration du mot « retroussis »
  • Traductions du mot « retroussis »
  • Synonymes de « retroussis »

Définitions du mot retroussis

Trésor de la Langue Française informatisé

RETROUSSIS, subst. masc.

A. −
1. Partie retroussée, relevée de manière permanente d'un vêtement, formant une sorte de revers destiné à faciliter les mouvements ou simplement décoratif. Dans cette seconde moitié du dix-neuvième siècle où nous sommes, le maire et son écharpe, le prêtre et sa chasuble, la loi et Dieu, ne suffisent plus; il faut les compléter par le postillon de Longjumeau; veste bleue aux retroussis rouges et aux boutons grelots (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 628).
2. Le fait pour une partie du visage d'être retroussé, relevé; état de ce qui est ainsi retroussé. Tandis qu'il donnait de la main un retroussis coquet à sa longue moustache, il fredonnait sur l'air de la Botte à coco (Courteline, Train 8 h 47, 1888, p. 12).Le nez, d'un beau dessin qui cherche à se fixer, a encore vers le bout un imperceptible retroussis enfantin (Romains, Hommes bonne vol., 1939, p. 71).
3. État d'une chose retroussée. Cependant les vents balançaient sur ma tête les cimes majestueuses des arbres. Le retroussis de leur feuillage faisait paraître chaque espèce de deux verts différents (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 147).On entendait sangloter à petits coups sous le retroussis de linge, et je savais que maintenant elle ne parlerait pas (Gracq, Syrtes, 1951, p. 170).
B. − Le fait de trousser une femme. Qu'il aimât, ce n'était point douteux (...) Sensation complexe et merveilleuse pour ce vagabond, voué jusqu'alors aux retroussis hâtifs de cotillons dans un coin de champs (Estaunié, Vie secrète, 1908, p. 321).
Prononc. et Orth.: [ʀ ətʀusi]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. a) 1680 retroussis de chapeau (Rich.); b) fin xviiies. d'un vêtement (Mongez, Instit. Mém. hist. et litt. anc., t. 4, p. 270 ds Littré); c) 1832 bottes à retroussis (Raymond); 2. 1814 bot. « bord retroussé des feuilles » (Bern. de St-P., op. cit., p. 113); 3. 1876 nez à retroussis (Huysmans, Marthe, p. 83); 1882 retroussis d'un coin de lèvre (Goncourt, Faustin, p. 184); 4. 1867 peint. retroussis de pinceau (Id., Manette Salomon, p. 150). Dér. de retrousser*; suff. -is*. Bbg. Quem. DDL t. 20.

Wiktionnaire

Nom commun

retroussis \ʁə.tʁu.si\ masculin

  1. Partie retroussée d’un vêtement.
    • Nous avons parlé tout à l’heure des bourgeois costumés à la française, mais le peuple ne suit heureusement pas les modes de Paris ; il a gardé le chapeau pointu à rebords de velours, orné de touffes de soie, ou de forme tronquée, avec un large retroussis en manière de turban ; […]. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Et malgré moi, dans ma pensée, j’affublais de jaquettes à fleurs, de culottes courtes, de larges feutres à retroussis, tout ce brave petit monde de droguistes, doreurs, marchands d’épices qui se tenaient les côtes à regarder dépaver leurs rues et paraissaient si fiers d’avoir une barricade devant leur magasin. — (Alphonse Daudet, Paysages d’insurrection, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 86)
    • Dans les tableaux des Primitifs, les manteaux dont s’enveloppent la Vierge, les Apôtres, les Saints, montrent presque toujours, en des retroussis habilement ménagés, la couleur de leurs envers. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RETROUSSIS. n. m.
Partie retroussée d'un vêtement. Le retroussis d'un chapeau. Un habit bleu avec des retroussis jaunes, rouges.

Littré (1872-1877)

RETROUSSIS (re-trou-sî) s. m.
  • 1Partie retroussée du bord d'un chapeau à l'ancienne mode, à la Henri IV.
  • 2Partie retroussée des pans ou basques d'un uniforme. Un habit bleu avec des retroussis jaunes. Les replis qui formaient quelquefois les bordures des habits [chez les anciens], n'étaient pas le retroussis et le renversement de l'étoffe sous le bord du vêtement auquel elle était attachée par une couture, Mongez, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 270.
  • 3Pièce de cuir jaune rabattue sur le haut des bottes. Bottes à retroussis ; on dit plus souvent bottes à revers.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « retroussis »

(Siècle à préciser) Dérivé de retrousser avec le suffixe -is.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « retroussis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
retroussis rǝtrusi

Citations contenant le mot « retroussis »

  • Le revers de pantalon est apparu avant le tournant du XXe siècle. La légende raconte que Bertie, futur Edouard VII, retourna un jour ses bas de pantalon pour éviter la boue sur un champ de courses. La mode se répandit. Une photo de 1909 le montre au derby d'Epsom avec un tel retroussis. Le Figaro.fr, Revers de pantalon, un coup gagnant?
  • Autre cas de figure avec l'expression «coller aux basques» ou «lâcher les basques» de quelqu'un. Rien à voir avec l'affection que l'on peut porter aux habitants de ma terre natale biarrote. Il s'agit, là encore, d'une histoire de vêtements composés à l'époque d'un haut et d'un bas, reliés à la taille par une couture. Ces habits étaient appelés «pièces à taille». Si le haut, buste et manches, compose le corsage, le bas, queue-de-pie, en retroussis, etc., forme la basque du vêtement. C'est par le bas de la veste, la basque, que naguère les mendiants agrippaient les nantis pour leur réclamer l'aumône. Le Figaro.fr, Ces nombreuses expressions issues du langage du tailleur
  • Utilisé dans certains dialogues ou dans des commentaires incidents, le wallon n’est donc pas mélangé au français qui est, de loin, la langue dominante de la rédaction. Les deux alternent, en étant soigneusement distingués, ce qui est une différence essentielle avec le bruxellois « beulemans » dans lequel français et flamand forment une parlure composite. Le français de Masson est très soigné, parfois même un peu précieux, comme pour mieux souligner le contraste avec le wallon. En atteste cette description du père de Toine, qui suit l’extrait déjà cité : « Les ailettes de son petit nez poupin avaient un retroussis qui aspirait les phrases, et ses paupières battaient d’émoi sur des yeux pleins de foi qui, jusqu’à en loucher, suivaient physiquement les mots, un à un, comme s’ils eussent été des entités, vivantes et mobiles. » Ah ! qu’en termes galants ces choses-là sont mises… Le Soir Plus, Vous avez de ces mots: le {Culot} d’Arthur Masson - Le Soir Plus
  • Le sexe, omniprésent, s’immisce dans chaque page du livre, entre chaque ligne. C’est cet ancien gardien de camp qui se masturbe fiévreusement devant un feu de cheminée ; le jeune Kristóf qui s’aventure sur l’île Marguerite, à Budapest, lieu de rendez-vous homosexuel, et s’avance au milieu des bites brandies, “moiteur torride, veines gonflées, frein distendu, retroussis du prépuce, couronne du gland” ; c’est encore la belle Gyöngyvér qui se donne entièrement à son amant ; Erna qui se remémore cette scène troublante où elle a donné le sein à la nourrice hollandaise Geerte. Les Inrockuptibles, "Histoires parallèles", un roman démentiel et hypersexuel
  • Raoul Dufy entra dans une maison allemande d'importation de café. Il vécut avec les dockers et les camionneurs, dans les odeurs des quais. Son retroussis de nez humait avec délices. Quand on ouvrait la cale d'un bateau, les yeux fermés il devinait d'où il venait. Ainsi il s'est constitué un capital d'air marin et de soleils brusques, une allégresse de port où tout frétille dans la salure. Le Figaro.fr, Raoul Dufy : «Je n'ai été à peu près content de ma peinture qu'à cinquante ans»
  • Les mêmes, pourtant, ne trouvent rien à redire à la natation, qui sous le rapport du costume est plus indiscrète, forcément que l'athlétisme. Ils n'objectent pas au tennis qui, du point de vue du cabotinage, est sûrement plus dangereux puisque le spectateur est plus rapproché. Enfin, en ce qui concerne le côté équivoque du spectacle, tous les experts en la matière (ceux d'Hollywood ont bien dû chiffrer la chose) vous diront qu'un retroussis est beaucoup plus suggestif que la nudité. L'athlétisme n'offre ni retroussé, ni nudité. Il serait donc profondément injuste de le bannir sous prétexte qu'un individu pervers a pu se glisser dans les cent personnes qui se sont dérangées l'autre dimanche pour les championnats de Paris. Soyez tranquille: celui-là déçu ne reviendra pas la prochaine fois. Le Figaro.fr, «Le sport féminin est-il souhaitable?» s'interrogeait Le Figaro en 1939
  • En 1811, le régiment de chevau-légers polonais de la Garde impériale devient 1er régiment de lanciers de la Garde. Ils portent l'habit à la polonaise, avec kurtka (veste) bleu turquin avec parement et retroussis cramoisis. Pantalon bleu turquin et schapska cramoisie avec une cocarde française à croix de malte et un soleil en cuivre bruni frappé d'un N couronné. , Les Lanciers de la Grande Armée de Napoléon

Images d'illustration du mot « retroussis »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « retroussis »

Langue Traduction
Anglais rolled up
Espagnol enrollada
Italien arrotolato
Allemand aufgerollt
Chinois 卷起来
Arabe طوى
Portugais enrolado
Russe свернул
Japonais ロールアップ
Basque jaurti
Corse arrubbatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « retroussis »

Source : synonymes de retroussis sur lebonsynonyme.fr
Partager