La langue française

Requiem

Sommaire

  • Définitions du mot requiem
  • Étymologie de « requiem »
  • Phonétique de « requiem »
  • Citations contenant le mot « requiem »
  • Images d'illustration du mot « requiem »
  • Traductions du mot « requiem »
  • Synonymes de « requiem »

Définitions du mot requiem

Trésor de la Langue Française informatisé

REQUIEM, subst. masc.

RELIG. (liturg. cath.)
A. − Introït de la messe des morts; prière pour le repos de l'âme d'un défunt. Isaure et Malvina cachèrent leurs larmes à cette mère adorée, et l'occupèrent à choisir ses habits de deuil (...) pendant que l'on chantait le Requiem (Balzac, Mais. Nucingen, 1838, p. 617).
Fam., vieilli. Avoir une face de requiem. Avoir une mine triste, défaite. Synon. faire une tête d'enterrement*.Comment aurais-je pu intéresser une femme? J'avais une face de requiem (Balzac, Chabert, 1832, p. 50).
B. − (Messe de) requiem. Synon. de messe* des morts.Le père Alta avait dit la messe de Requiem et donné l'absoute à la mort du prince de Courtenay! (Péladan, Vice supr., 1884, p. 320).
MUS. [Le plus souvent avec majuscule] Composition musicale, généralement écrite sur le texte latin de la messe des morts. Requiem de Berlioz. Nous savons assez combien il [Mozart] était impressionnable; la commande d'un Requiem, survenant dans ces conditions, a dû lui causer une vive impression (J. et B. Massin, W. A. Mozart, 1978, p. 1165).
Prononc. et Orth. [ʀekɥijεm]. Martinet-Walter 1973 [-kɥi-], [-kwi-] (11, 5). Barbeau-Rodhe 1930 fait le [-j-] facultatif, Warn. 1968 l'omet complètement. On relève la prononc. anc. (Buben 1935 § 102) dans un vers de J. Laforgue, où requiem rime avec rien (Laforgue, Des fleurs de bonne volonté, 1890 ds Dupré 1972). Att. ds Ac. dep. 1762. Ac. 1935 précise la forme du plur.: des requiem. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 241: réquiem, plur. requiems. Étymol. et Hist. 1. 1277 requiem « prière pour les morts » (Actes des Comtes de Ponthieu, éd. Cl. Brunel, CDLXXII, p. 642); 1378 messes de Requiem (Le Songe du Vergier, éd. M. Schnerb-Lièvre, I, CLXXIX, 2, t. I, p. 396); 2. 1690 « introït de la messe des morts commençant par ce mot » (Fur.); 3. 1810 « musique composée sur les textes latins de l'office des morts » (Staël, Allemagne, t. 3, p. 382: entendu à Vienne le Requiem [it.] que Mozart a composé). Empl. comme nom commun du lat. requiem, acc. sing. de requies « repos », premier mot de la prière requiem aeternam dona eis, domine « donne-leur le repos éternel, Seigneur ». Fréq. abs. littér.: 59.

Trésor de la Langue Française informatisé

REQUIEM, subst. masc.

RELIG. (liturg. cath.)
A. − Introït de la messe des morts; prière pour le repos de l'âme d'un défunt. Isaure et Malvina cachèrent leurs larmes à cette mère adorée, et l'occupèrent à choisir ses habits de deuil (...) pendant que l'on chantait le Requiem (Balzac, Mais. Nucingen, 1838, p. 617).
Fam., vieilli. Avoir une face de requiem. Avoir une mine triste, défaite. Synon. faire une tête d'enterrement*.Comment aurais-je pu intéresser une femme? J'avais une face de requiem (Balzac, Chabert, 1832, p. 50).
B. − (Messe de) requiem. Synon. de messe* des morts.Le père Alta avait dit la messe de Requiem et donné l'absoute à la mort du prince de Courtenay! (Péladan, Vice supr., 1884, p. 320).
MUS. [Le plus souvent avec majuscule] Composition musicale, généralement écrite sur le texte latin de la messe des morts. Requiem de Berlioz. Nous savons assez combien il [Mozart] était impressionnable; la commande d'un Requiem, survenant dans ces conditions, a dû lui causer une vive impression (J. et B. Massin, W. A. Mozart, 1978, p. 1165).
Prononc. et Orth. [ʀekɥijεm]. Martinet-Walter 1973 [-kɥi-], [-kwi-] (11, 5). Barbeau-Rodhe 1930 fait le [-j-] facultatif, Warn. 1968 l'omet complètement. On relève la prononc. anc. (Buben 1935 § 102) dans un vers de J. Laforgue, où requiem rime avec rien (Laforgue, Des fleurs de bonne volonté, 1890 ds Dupré 1972). Att. ds Ac. dep. 1762. Ac. 1935 précise la forme du plur.: des requiem. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 241: réquiem, plur. requiems. Étymol. et Hist. 1. 1277 requiem « prière pour les morts » (Actes des Comtes de Ponthieu, éd. Cl. Brunel, CDLXXII, p. 642); 1378 messes de Requiem (Le Songe du Vergier, éd. M. Schnerb-Lièvre, I, CLXXIX, 2, t. I, p. 396); 2. 1690 « introït de la messe des morts commençant par ce mot » (Fur.); 3. 1810 « musique composée sur les textes latins de l'office des morts » (Staël, Allemagne, t. 3, p. 382: entendu à Vienne le Requiem [it.] que Mozart a composé). Empl. comme nom commun du lat. requiem, acc. sing. de requies « repos », premier mot de la prière requiem aeternam dona eis, domine « donne-leur le repos éternel, Seigneur ». Fréq. abs. littér.: 59.

Wiktionnaire

Nom commun

requiem \ʁe.kɥi.jɛm\ masculin Note : généralement invariable, mais le pluriel en s est courant.

  1. (Christianisme) Prière que l’Église fait pour les morts.
    • Chanter un requiem, des requiem.
    • Messe de requiem « messe qui se dit pour le repos des âmes des morts ».
  2. (Musique) Messe de requiem mise en musique.
    • Le Requiem de Mozart.
    • À ce jour plus de 2000 requiem ont été composés.
    • Le début de cette grande messe lui a toujours paru avoir le ton d'un requiem. C'est une question d'envergure et de solennité. C'est aussi, sans doute, que le monde a l’oreille plus fine pour les requiems ; ils ont un pouvoir que le reste de la musique religieuse a perdu. = Vincent Message, "Les Veilleurs" (2009).
  3. (Figuré) (Par analogie) Fin de quelque chose.
    • [Titre] Requiem pour le caribou aux Etats-Unis ? — (Gilles Paris, Requiem pour le caribou aux Etats-Unis ?, Le Monde. Mis en ligne le 29 mars 2019)

Nom commun

requiem masculin

  1. (Musique) Requiem.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REQUIEM. (On prononce Récuième.) n. m.
Mot emprunté du latin. Prière que l'Église fait pour les morts. Chanter un requiem, des requiem. Un requiem en musique. Messe de requiem, Messe qui se dit pour le repos des âmes des morts.

REQUIEM se dit par extension, d'une Messe de requiem en musique. Le requiem de Mozart.

Littré (1872-1877)

REQUIEM (ré-kui-èm') s. m.
  • 1Prière de l'Église pour les morts. En attendant, je me meurs, malgré toutes vos plaisanteries, je ne sors point de mon lit, et je vous demande un requiem, Voltaire, Lett. Richelieu, 22 sept. 1777.

    Fig. Vous en rirez [de ma mort], mes ennemis, C'est le requiem ordinaire, Voltaire, Poés. mêl. 227.

  • 2Une des parties de la messe des morts mise en musique. Un beau requiem.

    Se dit aussi pour messe de requiem. Le requiem de Mozart.

  • 3Messe de requiem, messe pour le repos de l'âme d'un mort. La messe du roi, qui, selon la coutume, fut de requiem, frappa tout le monde et l'attrista, Saint-Simon, 201, 178.

HISTORIQUE

XIVe s. Ilz [certains prêtres] chantent messes de requiem ou des mors pour aulcunes personnes contre lesquelz ilz ont conceue aulcune haine, affin qu'ilz meurent plus tost ; c'est un très grant peché, le Songe du vergier, I, 179.

XVIe s. Requiem gagne l'argent, et gaudeamus le despend, Leroux de Lincy, Prov. t. I, p. 42.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

REQUIEM, s. m. terme de Missel, on appelle dans l’église romaine messe de requiem, une messe des morts, parce que l’introïte de cette messe commence par ces paroles : Réquiem aternam dona eis, Domine, &c. Voyez Messe.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « requiem »

De l'accusatif latin requiem (« repos »), premiers mots de la prière des morts : Requiem aeternam dona eis Domine («Donne-leur le repos éternel, Seigneur»).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin requiem.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. requies, accusatif requiem, repos, de re, et quies, repos (voy. COI et QUIÉTUDE) ; ainsi nommé de la formule Requiem aeternam dona eis, domine, répétée dans cette prière.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « requiem »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
requiem rekµijɛm

Citations contenant le mot « requiem »

  • Intitulé « There Will Always Be Light » (« Il y aura toujours de la lumière »), ce concert de levée de fonds au profit des ONG Lebanese Food Bank et le Cercle de la jeunesse catholique (CJC) à travers une collecte participative (crowdfunding)* se tiendra dans le respect de toutes les règles de distanciation sociale contre le Covid-19 et sera retransmis en direct sur la chaîne MTV et sur les réseaux sociaux du chœur de l’USJ (@choeurusj, Facebook et Instagram). Mais pourquoi un requiem en ces temps déjà si désespérants ? « Le Requiem de Mozart, chef-d’œuvre inachevé, testament musical, composition sacrée intemporelle et dépassant le cadre liturgique, est une œuvre légendaire et fascinante qui accumule les superlatifs », indique Yasmina Sabbah. « Le Requiem de Mozart est une des pièces maîtresses les plus connues de la musique pour chœur, ajoute la jeune cheffe de chœur. Bien que Mozart, emporté trop tôt par la maladie, n’ait pas pu terminer son Requiem, sa musique a perduré malgré tout le mystère autour de son achèvement. Nous pouvons survivre à tout, car la grandeur toujours triomphera. L’interprétation de cette œuvre immortelle, qui a traversé les siècles et conquis le monde entier par sa beauté, vise à nous rappeler que nous sommes capables de traverser ces temps difficiles, tous ensemble. L’œuvre se termine sur les mots “Lumière éternelle” : ils nous disent de ne pas oublier qu’une aide nous attend toujours au bout du tunnel, si sombre qu’il puisse être. En ces jours si pénibles, gardons intacte notre espérance et ayons foi dans la générosité des personnes et le pouvoir de la musique. » L'Orient-Le Jour, Le « Requiem » de Mozart par un chœur solidaire - L'Orient-Le Jour
  • Avignon 2020 | Ce texte est un requiem à la mémoire d’une solitude, celle de l’auteure au cœur de son pays perdu : la Turquie. France Culture, "Requiem pour une ville perdue" d'Asli Erdoğan
  • Dimanche 26 juillet à l’Eglise catholique arménienne Notre Dame de Valence (Drôme) lors de la cérémonie religieuse dominicale réalisée par le père -vartabed- Krikor Mikaélian, était célébrée une messe de requiem à la mémoire des 5 soldats Arméniens morts au front il y a quelques jours dans la région de Tavoush (Arménie) lors de la défense du territoire arménien agressé par l’Azerbaïdjan. Plusieurs dizaines de fidèles assistaient à la messe. , Eglise catholique arménienne de Valence : messe de requiem pour les soldats (...) - Nouvelles d'Arménie en Ligne

Images d'illustration du mot « requiem »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « requiem »

Langue Traduction
Anglais requiem
Espagnol réquiem
Italien requiem
Allemand requiem
Chinois 安魂曲
Arabe قداس
Portugais réquiem
Russe реквием
Japonais レクイエム
Basque requiem
Corse richiem
Source : Google Translate API

Synonymes de « requiem »

Source : synonymes de requiem sur lebonsynonyme.fr
Partager