Repiqueur : définition de repiqueur, repiqueuse

chevron_left
chevron_right

Repiqueur, repiqueuse : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

Repiqueur, -euse, subst.,agric., hortic. a) Celui, celle qui est chargé(e) de repiquer des plants. Les repiqueuses de riz. (Dict. xxes.). b) Machine agricole utilisée pour repiquer certains plants (betteraves, riz, tabac, etc.). Les divers modèles de repiqueuses peuvent se classer selon leur dispositif de distribution: à pinces ou à disques souples (Lar. agric.1981). [ʀ əpikœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. a) 1932 « personne qui repique de jeunes plants » (Lar. 20e), b) 1933 repiqueuse « machine qui repique de jeunes plants » (Ballu, loc. cit.); de repiquer, suff. -eur2.

Repiqueur, repiqueuse : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

Repiqueur, -euse, subst.,agric., hortic. a) Celui, celle qui est chargé(e) de repiquer des plants. Les repiqueuses de riz. (Dict. xxes.). b) Machine agricole utilisée pour repiquer certains plants (betteraves, riz, tabac, etc.). Les divers modèles de repiqueuses peuvent se classer selon leur dispositif de distribution: à pinces ou à disques souples (Lar. agric.1981). [ʀ əpikœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. a) 1932 « personne qui repique de jeunes plants » (Lar. 20e), b) 1933 repiqueuse « machine qui repique de jeunes plants » (Ballu, loc. cit.); de repiquer, suff. -eur2.

Repiqueur, repiqueuse : définition du Wiktionnaire

Nom commun

repiqueur \ʁə.pi.kœʁ\ masculin

  1. Celui qui pique de nouveau.
  2. (Horticulture) Personne charger de repiquer les plants.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « repiqueur »

Étymologie de repiqueur - Wiktionnaire

Formé du préfixe re- suivi du nom commun piqueur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « repiqueur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
repiqueur rœpikœr play_arrow

Citations contenant le mot « repiqueur »

  • Outre ce concept montrant sa vision à long-terme, le Nippon a montré son avancement dans les véhicules autonomes à motorisation thermique. En 2017, Kubota annonçait la commercialisation de solutions de tracteurs autonomes, avec un véhicule-maître et jusqu'à deux autres, esclaves, dans la même parcelle. Depuis, le Japonais a complété son offre avec une moissonneuse-batteuse et dernièrement un repiqueuse de riz. Kubota ne devrait pas s'arrêter là, puisqu'il vient d'investir dans la startup américaine Abundant Robotics qui développe un robot de récolte de pommes.  Réussir machinisme, [VIDEO] Kubota - Un concept tractor et un tracteur électrique en test en France en 2020 | Réussir machinisme
  • Pour une repiqueuse de 4 rangs, il faut en effet mobiliser 6 personnes au minimum : une personne pour chaque rang, une personne pour approvisionner la repiqueuse et un conducteur. Le débit de chantier est alors estimé à environ un hectare par jour. Autre inconvénient du repiquage : le coût des plants, environ 1 800 €/ha pour l'achat de 60 000 plants. Terre-net, Techniques en test pour faciliter la gestion des adventices betteraves bio
  • L’Agence pour le développement de la filière Riz (Aderiz) vient de recevoir un important don, en matériel agricole de la part de la mission d’assistance technique agricole chinoise (Matac). Ce don, d’une valeur de 130 millions de Fcfa, est composé essentiellement de machines de production, de machines de transformation et de machine de traitement des semences. Notamment une moissonneuse-batteuse, des motoculteurs, des repiqueuses, une décortiqueuse.La cérémonie de remise officielle a eu lieu vendredi, à Guiguidou, sous-préfecture d’Ogoudou, dans le département de Divo. En présence de Koné Djénéba, sous-préfet d’Ogoudou. Dans le même cadre, 4,5 tonnes de semences de riz et une moto ont été également remises à la Coopérative de riziculteurs de Guiguidou (Corigui).A l’occasion, l’ambassade de la République populaire de Chine en Côte d’Ivoire était représentée par Qian Lixia, la chargée d’Affaires par intérim. Elle a souligné dans son allocution que ce don s’inscrit dans le cadre de la 10e convention d’assistance technique entre la République populaire de Chine et la Côte d’Ivoire.« Ce matériel est destiné aux programmes d’expérimentation, de démonstration et de formation, menés par les agronomes chinois et l’Aderiz à Guiguidou, à Yamoussoukro et dans d’autres périmètres rizicoles. Lesquels programmes ont pour objectif de favoriser la mécanisation de l’agriculture dans des périmètres rizicoles ivoiriens et de renforcer l’efficacité dans la production de riz en Côte d’Ivoire », a-t-elle indiqué. Avant d’ajouter: « La Côte d’Ivoire est le premier pays agricole en Afrique de l’Ouest. La Chine est aussi un grand pays agricole. La coopération Chine-Côte d’Ivoire en matière agricole est marquée par une forte complémentarité et de belles perspectives ».La chargée d’affaires par intérim de l’ambassade de Chine en Côte d’Ivoire a également affirmé avec satisfaction que ces dernières années, la coopération bilatérale entre ces deux pays se développe vite dans les domaines tels que la commercialisation et la transformation des produits agricoles.Mais aussi, au niveau de la recherche scientifique, avec la signature d’un accord de coopération technique entre l’académie des sciences d’Agriculture tropicale de Chine et le Centre national de recherche agronomique (Cnra) de Côte d’Ivoire. Elle a également assuré que la Chine entend soutenir la Côte d’Ivoire dans ses efforts d’atteindre l’autosuffisance en riz, d’élever le taux de transformation des produits agricoles, et de se développer pour devenir un pays émergent.Pour sa part, le directeur général de l’Aderiz, Yacouba Dembélé, a exprimé sa reconnaissance à la représentante de l’ambassade de Chine pour le soutien que son pays apporte à la Côte d’Ivoire dans tous les domaines, et particulièrement dans le domaine agricole. « Je ne saurai citer de façon exhaustive tous vos appuis concernant la riziculture. Mais, j’ai encore en mémoire votre remarquable accompagnement en 2009-2010, qui a permis d’emblaver plus de 800 ha de riz pour une production estimée à 4 000 tonnes de riz paddy à travers le pays », a-t-il noté.Autosuffisance en rizLe directeur général de l’Aderiz a également rappelé que la Côte d’Ivoire s’est dotée, depuis 2012, d’une stratégie nationale de développement de la riziculture, en vue de devenir un pays autosuffisant et exportateur de riz. « Pour moi, l’engagement de mon pays à travers la structure que je dirige, dans la coopération bilatérale avec la Chine, sera de rendre toujours plus concrètes les actions de développement de la riziculture en Côte d’Ivoire, afin d’atteindre l’autosuffisance », a-t-il affirmé.Et de poursuivre : « Ce matériel servira à renforcer notre approche de petites et moyennes entreprises agricoles de prestation de services mécanisés… Avec le concours de la Matac, le secteur semencier a également été renforcé avec l’introduction de nouvelles variétés, répondant aux besoins des consommateurs ivoiriens ».La journée a été également marquée par une visite des parcelles rizicoles de la Matac au cours de laquelle a eu lieu une séance de démonstration d’une repiqueuse de riz. La Corigui, par la voix de son président, Alain Beugré, a exprimé sa gratitude à la représentante de l’ambassade de Chine pour ce geste.CASIMIR DJEZOUenvoyé spécial FratMat, Mécanisation de la riziculture: La Chine équipe la Côte d’Ivoire en matériel de production | FratMat
  • Pour la campagne de contre saison de cette année, il est attendu une production de 5100 tonnes de céréales. Cette production est destinée à la consommation et à la commercialisation. Le marché ravitaille les zones de Bamako, Kangaba, Ouéléssougou, Bougouni, et la Guinée. Toutes ces opérations sont suivies, contrôlées, supervisées et coordonnées par l’Office du développement rural de Sélingué. Le paysan Lamine Traoré est propriétaire de parcelles dans le périmètre. Il fait la riziculture depuis 10 ans. Il récolte 15 à 18 tonnes de riz par an. Ce paysan emploie onze écolières saisonnières qui font le repiquage du riz. Lamine Traoré est heureux de remuer la terre. La repiqueuse Aminata Traoré a 12 ans. Elle travaille dans la parcelle de son patron depuis 2 ans. Ses gains sont destinés à ses besoins scolaires. Les jeunes filles viennent des villages voisins de Sélingué. L’exploitation du périmètre irrigué de Sélingué a souhaité, le chef de zone du périmètre, Mamadou Diawara est une opportunité que notre pays doit saisir. L’eau, les intrants agricoles, la terre, les hommes sont disponibles. La contre saison est possible à tout moment. Le chef de zone confirme que certains paysans produisent mieux les céréales pendant la période de contre saison que pendant l’hivernage, car il y a des risques d’inondation pendant la saison des pluies. L’avantage de la contre saison est qu’on peut utiliser et maîtriser la quantité d’eau dont on a besoin pour l’irrigation et l’arrosage des parcelles. Mamadou Diawara invite tous les autres périmètres irrigués de notre pays à suivre l’exemple de Sélingué. , Malijet Culture de contre saison : LE BON EXEMPLE DE SELINBGUE Bamako Mali
  • Bravo pour cette lettre ouverte ,mais il est à craindre que le Maire persiste dans le déni On a su les chercher, les personnes d’ascendance maghrébine ,subsahariennes ,comoriennes , asiatiques Ce furent les tirailleurs et les goumiers, qui libérèrent notamment Marseille des nazis en 1944 , les travailleurs qui dés 1914-1918 puis avant la guerre de 39-45et pendant et après les 30 glorieuses , effectuaient les boulots les plus pénibles :soutiers dans la marine marchande , OS dans les usines , manœuvres dans le BTP , saisonniers voir journaliers payés au noir dans les exploitation agricoles, repiqueurs de riz en Camargue etc. ….Les personnes « d’origine » sont des êtres humains d’abord comme nous tous ,Enrichissons nous de nos différences comme disait Saint- Exupéry Allons à leur rencontre ! Marsactu, Lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille | L'Agora de Marsactu
  • Le plateau de Dieng, juché à 2 000 mètres, associe temples et volcanisme. La route semble border un village ininterrompu tant la densité est forte. Seul, le vert des rizières en terrasses se détache des maisons coiffées de tôle. Les repiqueurs s'affairent tandis que des femmes agitent sacs et bâtons pour effrayer les sauterelles et les oiseaux. Au-delà de 700 mètres d'altitude, la végétation tropicale reprend ses droits. Sur les bas-côtés, les hortensias bleu clair rivalisent avec les cloches soyeuses des daturas. Les temples de Dieng sont les premières grandes constructions de l'île, au VIIIe siècle. En partie remontés, les cinq petits édifices de sombre andésite reprennent en sculptures et bas-reliefs les croyances hindouistes : l'association du masculin et du féminin via le phallique linga et le yoni, Vishnou aux quatre bras monté sur l'aigle Garuda, les têtes de géant et de dragon... Cet inquiétant cortège trouve de sinistres échos dans la marmite naturelle qui bouillonne tout près. La vapeur chaude et soufrée prend à la gorge tandis que l'on cuit des œufs dans les filets d'eau autour de la mare en fusion. À peine protégées par un mouchoir, des vendeuses proposent de la poudre volcanique blanche ou noire aux indéniables vertus esthétiques. Pleinevie.fr, Voyage en Indonésie : Java, entre soufre et encens - Pleine vie

Traductions du mot « repiqueur »

Langue Traduction
Corse trasplante
Basque transplanter
Japonais 移植機
Russe рассадопосадочная
Portugais plantadeira
Arabe زرع
Chinois 插秧机
Allemand pflanzer
Italien trapiantatrice
Espagnol trasplantador
Anglais transplanter
Source : Google Translate API

Synonymes de « repiqueur »

Source : synonymes de repiqueur sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires