Rebouteur : définition de rebouteur, rebouteux


Rebouteur, rebouteux : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REBOUTEUR, REBOUTEUX, -EUSE, subst.

Celui ou celle qui guérit par des procédés empiriques les luxations, les fractures, les foulures, les douleurs articulaires. Cet homme était l'espèce de sorcier que les paysans nomment encore, dans plusieurs endroits de la France, un Rebouteur. Ce nom appartenait à quelques génies bruts qui, sans étude apparente, mais par des connaissances héréditaires et souvent par l'effet d'une longue pratique dont les observations s'accumulaient dans une famille, reboutaient, c'est-à-dire remettaient les jambes et les bras cassés, guérissaient bêtes et gens de certaines maladies, et possédaient des secrets prétendus merveilleux pour le traitement des cas graves (Balzac,Enf. maudit, 1831, p. 357).Le succès permanent des charlatans, comme celui des mages, des thaumaturges, des rebouteux, des radiesthésistes et des guérisseurs, tient à de nombreux facteurs (Bariéty, Coury,Hist. méd., 1963, p. 814).
P. métaph. Il avait fallu en venir au rebouteux suisse, au lugubre Necker, possesseur, assurait-on, de la pierre philosophale (L. Daudet,Lys sangl., 1938, p. 66).
Rem. ,,On dit plutôt aujourd'hui rebouteux que rebouteur et il ne semble pas très fondé de considérer la forme rebouteur comme plus correcte`` (Dupré 1972).
REM.
Rebouterie, subst. fém.Pratique du rebouteur. Le médecin, qui depuis longtemps avait quitté ses rebouteries (Balzac,Enf. maudit, 1836, p. 404).
Prononc. et Orth.: [ʀ əbutœ:ʀ]; [ʀ əbutø], fém. [-ø:z]. Ac. dep. 1835: rebouteur; Ac. 1935: ,,On dit aussi rebouteux``. Étymol. et Hist. 1. Ca 1460 rebouteresse (en parlant de Jeanne d'Arc) « celle qui repousse » (G. Chastellain, Chroniques, éd. Kervyn de Lettenhove, II, 49); 2. 1812 rebouteur (Boiste); 1893 rebouteux (Martellière, Gloss. Vendômois, p. 270). Dér. de rebouter*; suff. -eur2*, -eux*, -eresse2*. Fréq. abs. littér.: 28.

Rebouteur, rebouteux : définition du Wiktionnaire

Nom commun

rebouteur \ʁə.bu.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : rebouteuse)

  1. (Vieilli) Celui, celle qui fait le métier de soigner, par des procédés empiriques, les foulures et les luxations.
    • Il faut aller chez le rebouteur, chez la rebouteuse.
    • Le rebouteur n’est pas un charlatan, affirmai-je à mon compagnon, c’est un croyant. — (Monde moderne et la femme d’audjourdhui, Numéro 1, 1908)
    • Au milieu de sa forge, sans autre vêtement que son tablier de cuir qui l’enveloppait, le père Hermanciadès tenait du rebouteur et du sorcier, du dieu Vulcain et de l’ogre. Toutes les bestialités étaient en lui, en même temps que des trésors de politesse qui gagnaient parfois la surface. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 64.)

Nom commun

rebouteux \ʁə.bu.tø\ masculin (pour une femme on dit : rebouteuse) singulier et pluriel identiques

  1. (Populaire) (Vieilli) Variante de rebouteur.
    • Un rebouteux de village était, à son avis, bien au-dessus d’un brigadier ou d’un maréchal de France. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
    • Les Groenlandais danois sont devenus de bons chrétiens ; ils persistent toutefois, à témoigner leur confiance à l'« Angakok ». Ce personnage important peut être comparé au rebouteux ou sorcier de nos campagnes. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Une sève médiévale irriguait nos terres et nos sangs mêlés s’accommodaient depuis toujours de généalogistes aux ordonnances de rebouteux. — (Pol Vandromme, Belgique - La descente au tombeau, 2008)

Nom commun

rebouteux \ʁə.bu.tø\ masculin (pour une femme on dit : rebouteuse) singulier et pluriel identiques

  1. (Populaire) (Vieilli) Variante de rebouteur.
    • Un rebouteux de village était, à son avis, bien au-dessus d’un brigadier ou d’un maréchal de France. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
    • Les Groenlandais danois sont devenus de bons chrétiens ; ils persistent toutefois, à témoigner leur confiance à l'« Angakok ». Ce personnage important peut être comparé au rebouteux ou sorcier de nos campagnes. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Une sève médiévale irriguait nos terres et nos sangs mêlés s’accommodaient depuis toujours de généalogistes aux ordonnances de rebouteux. — (Pol Vandromme, Belgique - La descente au tombeau, 2008)

Nom commun

rebouteux \ʁə.bu.tø\ masculin (pour une femme on dit : rebouteuse) singulier et pluriel identiques

  1. (Populaire) (Vieilli) Variante de rebouteur.
    • Un rebouteux de village était, à son avis, bien au-dessus d’un brigadier ou d’un maréchal de France. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
    • Les Groenlandais danois sont devenus de bons chrétiens ; ils persistent toutefois, à témoigner leur confiance à l'« Angakok ». Ce personnage important peut être comparé au rebouteux ou sorcier de nos campagnes. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Une sève médiévale irriguait nos terres et nos sangs mêlés s’accommodaient depuis toujours de généalogistes aux ordonnances de rebouteux. — (Pol Vandromme, Belgique - La descente au tombeau, 2008)

Nom commun

rebouteux \ʁə.bu.tø\ masculin (pour une femme on dit : rebouteuse) singulier et pluriel identiques

  1. (Populaire) (Vieilli) Variante de rebouteur.
    • Un rebouteux de village était, à son avis, bien au-dessus d’un brigadier ou d’un maréchal de France. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
    • Les Groenlandais danois sont devenus de bons chrétiens ; ils persistent toutefois, à témoigner leur confiance à l'« Angakok ». Ce personnage important peut être comparé au rebouteux ou sorcier de nos campagnes. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Une sève médiévale irriguait nos terres et nos sangs mêlés s’accommodaient depuis toujours de généalogistes aux ordonnances de rebouteux. — (Pol Vandromme, Belgique - La descente au tombeau, 2008)

Nom commun

rebouteux \ʁə.bu.tø\ masculin (pour une femme on dit : rebouteuse) singulier et pluriel identiques

  1. (Populaire) (Vieilli) Variante de rebouteur.
    • Un rebouteux de village était, à son avis, bien au-dessus d’un brigadier ou d’un maréchal de France. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
    • Les Groenlandais danois sont devenus de bons chrétiens ; ils persistent toutefois, à témoigner leur confiance à l'« Angakok ». Ce personnage important peut être comparé au rebouteux ou sorcier de nos campagnes. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Une sève médiévale irriguait nos terres et nos sangs mêlés s’accommodaient depuis toujours de généalogistes aux ordonnances de rebouteux. — (Pol Vandromme, Belgique - La descente au tombeau, 2008)

Nom commun

rebouteux \ʁə.bu.tø\ masculin (pour une femme on dit : rebouteuse) singulier et pluriel identiques

  1. (Populaire) (Vieilli) Variante de rebouteur.
    • Un rebouteux de village était, à son avis, bien au-dessus d’un brigadier ou d’un maréchal de France. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
    • Les Groenlandais danois sont devenus de bons chrétiens ; ils persistent toutefois, à témoigner leur confiance à l'« Angakok ». Ce personnage important peut être comparé au rebouteux ou sorcier de nos campagnes. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Une sève médiévale irriguait nos terres et nos sangs mêlés s’accommodaient depuis toujours de généalogistes aux ordonnances de rebouteux. — (Pol Vandromme, Belgique - La descente au tombeau, 2008)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rebouteur, rebouteux : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REBOUTEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui fait le métier de remettre, par des procédés empiriques, les membres foulés ou luxés. Il faut aller chez le rebouteur, chez la rebouteuse. On dit aussi populairement REBOUTEUX.

Rebouteur, rebouteux : définition du Littré (1872-1877)

REBOUTEUR (re-bou-teur) s. m.
  • Synonyme de RENOUEUR.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rebouteur »

Étymologie de rebouteur - Wiktionnaire

(XVe siècle) rebouteresse (« qui repousse ») puis au XIXe siècle rebouteur, rebouteux. Ce nom dérive de rebouter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rebouteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rebouteur rœbutœr play_arrow

Citations contenant le mot « rebouteur »

  • Inspiré d’une histoire vraie, « Le rebouteux des montagnes » met face à face un célèbre « rhabilleur » de l’Aubrac et un jeune médecin aveyronnais. Qui du don ou de la science a raison ? La justice devra trancher, le lecteur aussi.   France 3 Occitanie, Daniel Crozes, l'historien du terroir aveyronnais raconte le combat de deux médecines
  • Un ancien gendarme reconverti en masseur-guérisseur-rebouteux-passeur d'âmes a écopé de 9 mois de prison avec sursis ce jeudi 16 juillet.  lamanchelibre.fr, Bayeux . Un magnétiseur condamné à de la prison avec sursis
  • À Grenoble, au 17-19 avenue Rochambeau, le cordonnier n’avait pas vraiment le pied montagnard. Lui, son truc c’était plutôt le rugby à Beaurepaire. Son Isère natale n’était pas celle des hauts plateaux et des sommets. N’empêche, aujourd’hui il n’est de bon pied dans l’alpe qui ne connaisse sa boutique. L’adresse se refile comme un bon tuyau par-delà les vallées. Tiens, un drôle de client débarque et vide son sac. Non pas pour enguirlander le rebouteur de cuir mais au contraire pour exhiber ses chaussons « qui ressemblent à des raquettes de ping-pong » et dire combien le père Canin fut l’un des artisans de son retour à la montagne. , Autres | Henri Canin, pointure des cimes
  • À Paris, même les pêcheurs sur la Seine furent appelés pécheux jusqu'à la fin du XIXe. Dans les provinces, le sonneur de cloches demeura le sonneux, le rebouteur, le rebouteux, ainsi de suite. Le Figaro.fr, Pourquoi la féminisation du français n'est pas pour demain
  • Rebouteux : le nom peut faire peur. Rebuter même. Vieux comme la nuit des temps, le métier n'a pourtant pas pris une ride. C'est quelque part l'ancêtre du kiné et de l'ostéopathe. Les premiers sont apparus au XIIIe siècle. Ils subsistent encore de nos jours, bien loin du folklore un peu ancestral et ésotérique, qui semble coller à cette pratique, souvent classée - à tort - dans la case des guérisseurs, avec les voyantes et autres marchands d'élixirs… Car, histoire de tordre le cou (aïe !) à des idées reçues, le corps médical est plutôt réceptif au travail des rebouteux. Le dictionnaire corrige d'emblée certains malentendus entretenus par cette définition : «celui qui remet les os bout à bout». Le rebouteux ou rebouteur est un personnage bien connu dans les campagnes pour son habileté à remettre en place les nerfs «froissés» et les tendons «qui sautent», à dénouer les muscles, soigner les «foulures» et les articulations démises, voire les fractures… ladepeche.fr, Agen. Céline Tesquet, bien dans sa peau de rebouteuse - ladepeche.fr
  • « Le pôle de médecines douces Equilibre et Bien-être constitue un centre de médecine holistique, pratique, qui vise à traiter la personne de façon globale (corps et esprit) grâce à des techniques douces et complémentaires à la médecine générale, dans un objectif d'équilibre et de bien-être pour le consultant, explique-t-on au sein du pôle. Progressivement, praticiens professionnels confirmés se mettent en place tels que magnétiseur-rebouteur, hypno-thérapeutes, réflexologues, sophrologues, acupuncteurs, coach de vie, psychologues, etc. Le consultant aura la possibilité de s'orienter vers la ou les disciplines qui lui convienne(nt). » L'Essor Isère, Un pôle de médecines douces s'est installé à Condrieu

Traductions du mot « rebouteur »

Langue Traduction
Corse rimbalzatore
Basque rebounder
Japonais リバウンダ
Russe rebounder
Portugais rebote
Arabe مؤسس
Chinois 篮板手
Allemand rebounder
Italien rimbalzista
Espagnol reboteador
Anglais rebounder
Source : Google Translate API

Synonymes de « rebouteur »

Source : synonymes de rebouteur sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires