La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « râpe »

Râpe

Variantes Singulier Pluriel
Féminin râpe râpes

Définitions de « râpe »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÂPE, subst. fém.

I.
A. − Grosse lime d'acier de diverses formes (plates, rondes, droites, courbes, etc.) garnie de fortes aspérités, employée pour user par frottement des matières tendres (bois, pierre, plomb, etc.). Les ouvriers reprirent leur travail, et on entendit de nouveau crisser la râpe sur les pierres (Chardonne,Varais, 1929, p. 165):
Le bon maître huchier, pour finir un dressoir, Courbé sur l'établi depuis l'aurore ahane, Maniant tour à tour le rabot, le bédane Et la râpe grinçante ou le dur polissoir. Heredia,Trophées, 1893, p. 93.
B. − P. anal. Ustensile de ménage hérissé d'aspérités correspondant à de petits trous, à main ou mécanique, avec lequel on réduit par frottement certaines substances en poudre, pulpe ou petits morceaux. Une râpe à fromage, à tabac. Conçoit-on qu'ils allaient se mettre en ménage sans râpe à sucre! (A. Daudet,Sapho, 1884, p. 49).On obtient la pulpe en désintégrant la betterave avec une râpe à main (Catal. instrum. lab. (Prolabo), 1932, p. 308).Râpe à glace pour diviser finement la glace, en forme de moulin avec manivelle (Catal. instrum. lab. (Prolabo), 1933, p. 70).P. compar. Quand il se trouve suffisamment arrosé, monsieur donne un premier coup de sonnette (...) ce sera pour toi (...) tu entreras et tu le frotteras avec un linge épais et dur comme une râpe, jusqu'à ce qu'il devienne tout rouge (Labiche,Moi, 1864, i, 1, p. 5).
P. anal. Surface rugueuse au toucher. Cette râpe, cette brosse aux poils durs vous entrait très proprement dans les pieds (Péguy,V.-M., comte Hugo, 1910, p. 685).Il lui caresse le visage, sans savoir, avec ses mains dures pleines de peaux mortes et de crevasses. Sa main fait la râpe sur le poil des joues (Giono,Gd troupeau, 1931, p. 53).
[Dans les distilleries et les cidreries] Tambour muni de dents, tournant à grande vitesse contre lequel s'écrasent les betteraves et les pommes qui sont réduites en pulpe. (Dict. xxes.).
C. − PATHOL. Bruit de râpe. Bruit de souffle rude, grave ou aigu se produisant dans les cavités du cœur et que l'on observe à l'auscultation dans certaines maladies de cet organe (d'apr. Garnier-Del. 1972).
II. − AGRIC. Synon. de rafle1; ensemble formé par la rafle et les peaux et pépins du raisin, résidus du pressurage.Les vignerons [du Berry] continuent donc à laisser la râpe pendant la fermentation, ce qui rend détestable un vin qui pourrait être la source de nouvelles richesses et un objet d'activité pour le pays. Grâce à l'âpreté que la râpe lui communique et qui, dit-on, se modifie avec l'âge, ce vin traverse un siècle (Balzac,Rabouill., 1842, p. 359).Les vins gris (...) sont le produit (...) de vins blancs passés sur la râpe noire, c'est-à-dire sur la partie ligneuse des grappes de raisins noirs (Ali-Bab,Gastr. prat., 1907, p. 129).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɑ:p]. Ac. 1694-1740: -a-; dep. 1762: -â-. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1260 « grosse lime d'acier à entailles profondes, servant à user une matière » (Règle du Temple, éd. H. de Curzon, p. 112); 2. 1559 « ustensile de ménage, hérissé d'aspérités, qui sert à réduire une substance en poudre ou en fins copeaux » (Amyot, Dion, 73 ds Littré). B. 1. 1374 « marc de raisin » (doc. ap. G. Espinas, La Vie urbaine de Douai au moyen âge, t. 4, Paris, 1913, p. 414); 2. 1563 « rafle de raisin » (B. Palissy, Recepte véritable ds Œuvres compl., éd. A. France, p. 30); 3. 1752 « ce qui reste d'un épi dont on a enlevé les grains » (Trév.). Déverbal de râper*; les sens de « rafle de raisin » et de « marc », qui se retrouvent dans d'autres lang. rom. (FEW t. 16, p. 672a), pourraient s'expliquer, d'apr. Wartburg (FEW, loc. cit.), soit par l'aspect irrégulier des rafles de raisin, soit par le fait que les marcs sont le résultat de l'action de racler. Fréq. abs. littér.: 31. Bbg. Notes de lexicogr. critique. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1986, t. 24, n o1, p. 229. − Wartburg (W. von). Autour d'un art. du FEW. Mod. Philol. 1940-41, t. 38, pp. 257-260.

Wiktionnaire

Nom commun - français

râpe \ʁɑp\ féminin

  1. (Cuisine) Ustensile de ménage, fait d’une plaque de métal hérissée d’aspérités, et qui sert à réduire en poudre du sucre, du fromage, etc.
    • Une râpe de fer-blanc.
    • Elles sont ensuite soumises à l’action d'une râpe mécanique, animée d’une grande vitesse, et munie de dents aiguës et serrées qui la déchirent et la transforment en une pulpe fine. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 124)
  2. (Technique) Sorte de lime à grosses entailles dont les sculpteurs et certains artisans et ouvriers se servent.
    • Cette figure est en tel état qu’on y peut passer la râpe.
    • Râpe de cordonnier, de tourneur, de tabletier, de plombier.
    • Une râpe à bois.
  3. Grappe de raisin de laquelle tous les grains sont ôtés, rafle.
    • Tous les grains de cette grappe sont tombés, il ne reste plus que la râpe.
  4. Marc de raisin, ce qui reste de la grappe après qu’elle a été pressée.
    • [...] non pas seulement de la graine du raisin, mais également du pépin et de la râpe du raisin ; il est difficile de dire où commence le surpressage. — (Jean Rozier , Code du vin, Éd. Librairies techniques, 1957)
  5. (Suisse) Personne avare, cupide, peu généreuse, près de ses sous.
    • Quelle râpe! C'est une vraie râpe, il ne donnerait même pas l'heure. Une vieille râpe.
    • La patronne était une vraie râpe. Elle était si pingre que les employés ne recevaient que des restes ou de la soupe faite avec des restes. — (F. Clément, Les Vaches enragées, page 86, 1993)
    • Le bon Oin-Oin, curé de la paroisse, sait maintenant qui, au moment de la quête, offre généreusement une pièce de deux francs... qui n'a plus cours. C'est la vieille Dumoisiz, une râpe qui n'est pourtant pas sans rien. — (É. Gardaz, Oin-Oin et ses nouvelles histoires, page 150, 1973)
    • La ville de Fribourg [...] reproche aux communes environnantes, dont celle de Marly [...], de ne pas participer suffisamment à ses infrastructures. Les autorités de Marly seraient-elles des «râpes» ? — (Journal « L'Objectif Fribourg », page 8, 22 juillet 1994)
    • Force est de constater que, même si elles ne s'assument pas comme telles, d'innombrables râpes sévissent au quotidien. — (Journal « Le Matin », page 57, 16 février 2003)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

RÂPE (râ-p') s. f.
  • 1Ustensile de ménage, fait d'une plaque de métal hérissée d'aspérités, qui sert à mettre en poudre du sucre, de la croûte de pain, etc.

    Fig. Donner de la râpe douce, flatter un peu.

  • 2Râpe à tabac, râpe plate dont on se sert pour râper le tabac.
  • 3Sorte de lime dont les sculpteurs et certains ouvriers se servent. Après quoi il prend la râpe, espèce de lime qui met l'ouvrage en état d'être poli, Dict. des arts et mét. Sculpteur.
  • 4 Terme de métallurgie. Outil dont on se sert pour ôter le sable attaché ou brasé aux objets soudés en métal.
  • 5 Terme de maçonnerie. Morceau de tôle ou de fer plat piqué que l'on passe sur la pierre après qu'elle est taillée.
  • 6Petite râpe, espèce du genre agaric.
  • 7 Terme de médecine. Bruit de râpe, en auscultation, bruit ressemblant au frottement d'une râpe sur du bois ; on l'entend dans quelques rétrécissements des orifices du cœur.

HISTORIQUE

XVIe s. Une rape à raper du formage, Amyot, Dion, 73. On dit mesme qu'elle [Cléopatre] avoit du poison caché dedans une petite rape ou estrille creuse qu'elle portoit entre ses cheveux, Amyot, Anton. 109.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « râpe »

Voy. RÂPER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Déverbal sans suffixe de râper. Le sens de « rafle de raisin, marc » pourrait s’expliquer par l’aspect râpeux des rafles, soit par le fait que les marcs sont le résultat de l’action de racler. L’ancien français a raspure (i.e. râpure), au sens de « grappe dont tous les grains sont ôtés ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « râpe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
râpe rap

Citations contenant le mot « râpe »

  • La démonstration surprend toujours, surtout les touristes. Pour « papa Maui », cette démonstration est aussi l’occasion de rappeler l’importance des mots et du vocabulaire employé. La population se trompe souvent entre le verbe « râper » et la « râpe à coco » : « La râpe se dit « tuai » ou « tau’au« . Et lorsque les parents disent aux enfants d’aller râper du coco,  » ‘ana te ha’ari » est l’action de râper le coco et le coco se râpe donc sur un tuai ou un tau’au. » TNTV Tahiti Nui Télévision, Comment ouvrir une noix de coco à mains nues ? Réponse à Maupiti • TNTV Tahiti Nui Télévision
  • Si la peau n’est que légèrement rugueuse, on choisit un soin exfoliant “spécial pieds” à utiliser 1 à 2 fois par semaine. On préfère la râpe ou la pierre ponce, pour éliminer la peau morte en excès. La râpe a l’avantage de présenter plusieurs niveaux d’abrasivité mais on évite celles en métal, trop agressives, et on se méfie des râpes électriques. “Elles sont très efficaces, d’où le risque de trop exfolier. Si on retire trop de peau, les callosités se reforment de plus belle”, met en garde François Bourgeois. Plus facile à maîtriser, la râpe manuelle est aussi plus économique. On l’utilise sur peau sèche une fois par semaine maximum. LaLibre.be, Les meilleurs soins contre les callosités sur nos pieds - La Libre
  • La râpe japonaise de La Trésorerie car elle allie efficacité et esthétique, qualités propres à la culture japonaise.  AD Magazine, Découvrez la wishlist de Noël de la rédaction d’AD | AD Magazine
  • L’un des plus efficaces râpe, pétrit, bat les blancs en neige, mixe des fruits pour préparer des jus et peut même cuire du pain. Depuis le premier confinement au printemps 2020, la cuisine maison a regagné en popularité, offrant leur heure de gloire aux robots de cuisine. Avec Cookeo, Monsieur Cuisine ou Thermomix, les grandes marques se font la guerre (commerciale) pour se retrouver dans un maximum de chaumières. Sur Internet aussi, ça se bouscule au portillon entre les chefs coqs qui proposent chaque semaine des tutoriels vidéos pour “bien manger”. Selon TMC, neuf Français sur dix seraient désormais heureux de préparer les repas. La chaîne a donc enquêté auprès de ces chefs 2.0 et des sites de recettes tels que Marmiton, la référence en la matière, pour tenter de comprendre ce nouveau business. Moustique.be, Tatiana Silva enquête sur le nouveau business de la cuisine | Moustique.be
  • Laurent Mariotte, lui, préfère le déguster en bouillon. "Dans une grande casserole, je fais chauffer de l'huile de tournesol ou d'arachide. Je pose par-dessus mes champignons pour les saisir. Je déglace avec de la sauce soja et du bouillon de bœuf  et par-dessus, je râpe de l'oignon rouge, par exemple. Je rajoute aussi du gingembre et de l'estragon. Et ça fait un bon bouillon pour démarrer la nouvelle année. Je vous assure que ça fait du bien." Avis aux amateurs.  Europe 1, Zoom sur le Shiitake français, un champignon de plus en plus apprécié

Traductions du mot « râpe »

Langue Traduction
Anglais grated
Espagnol rallado
Italien grattugiato
Allemand gerieben
Chinois 磨碎
Arabe مبشور
Portugais grato
Russe тертый
Japonais すりおろし
Basque birrindua
Corse grattatu
Source : Google Translate API

Râpe

Retour au sommaire ➦

Partager