La langue française

Ptyaline

Définitions du mot « ptyaline »

Trésor de la Langue Française informatisé

PTYALINE, subst. fém.

BIOCHIM. Amylase salivaire hydrolisant l'amidon en dextrine, maltose et glucose. La ptyaline n'est active qu'en milieu neutre (Camefort, Gama, Sc. nat., 1960, p. 129).
REM.
Ptyal(o)-,(Ptyal-, Ptyalo-) élém. formantempr. au gr. π τ υ ́ α λ ο ν « salive », entrant dans la constr. de termes sav. méd.Synon. sial(o)-.a)
Ptyalagogue, adj.,vieilli. Qui excite la sécrétion salivaire (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972). Synon. sialagogue (s.v. sialo-).
b)
Ptyalorrhée, subst. fém.Synon. de ptyalisme (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972).
Prononc.: [ptjalin]. Étymol. et Hist. 1833 (Berrelius, Traité de chim., trad. Esslinger, t. 7, p. 156). Dér. sav. du gr. π τ υ ́ α λ ο ν « salive »; suff. -ine*.

Wiktionnaire

Nom commun

ptyaline \ptja.lin\ féminin

  1. (Biochimie) Amylase salivaire qui transforme lʼamidon en dextrose et maltose.
    • Dans la bouche, une action chimique sʼopère grâce à la salive (sécrétée par les glandes salivaires) dont lʼenzyme (la ptyaline : une amylase) agit sur l'amidon. — (Jack Guichard, ‎Marc Antoine, ‎Richard Minguez, Olivier Burger, Serge Conneau, CRPE en fiches : Sciences et technologie, 2013)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PTYALINE (pti-a-li-n') s. f.
  • Terme de chimie. Substance organique propre à la salive parotidienne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ptyaline »

Du grec ancien πτύαλον, ptúalon (« salive, crachat ») et -ine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Πτύαλον, crachat, salive, et la finale chimique ine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ptyaline »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ptyaline ptjalin

Citations contenant le mot « ptyaline »

  • Outre son effet humidificateur des aliments, déjà intéressant dans l’évolution de leur structure, la salive a des vertus lubrifiantes et digestives. Elle comporte des protéines de deux classes : mucines à 70 % et amylases à 30 %. La première lubrifie les aliments, et la seconde, appelée ptyaline, commence, dès le passage en bouche, une digestion des amidons à hauteur de 40 %. , Premières étapes de la digestion - Alternative Santé
  • C’est dans la bouche que la digestion s’amorce. Avec la force des dents, de la langue et de la salive (l’amylase, la ptyaline sont des enzymes de la salive) pour transformer l’aliment en une sorte de bouillie qui une fois avalée, est prête à être digérée. Les sucs digestifs et leurs enzymes vont ensuite s’activer et dégrader le bol alimentaire en toutes petites particules pour faciliter l’absorption des nutriments. Ainsi, les lipases se lient aux graisses alimentaires et aident l’organisme à les digérer et les utiliser pour les membranes des cellules. Les amylases dégradent les glucides. Par exemple, l’amidon des féculents pour constituer le glycogène et stocker cette énergie dans les cellules. Les protéases facilitent la décomposition des protéines animales et végétales pour l’entretien et le renouvellement des tissus corporels. Lepape-Info, Pourquoi est-il recommandé de manger des crudités ? | Lepape-Info
  • Le même principe de raisonnement que pour la combinaison pomme de terre / viande. Les glandes salivaires produisent de la ptyaline et de l’amylase, qui transforment les glucides d’amidon des pâtes en sucre. Lorsque ce sucre se retrouve au contact des protéines de la viande, cela créé un mélange chimique dangereux qui peut même conduire à du diabète. Le Tribunal Du Net, 7 combinaisons alimentaires que les nutritionnistes vous déconseillent de manger !
  • Nos baisses d’énergie sont bien souvent provoquées par une difficulté à assimiler ce que nous mangeons. La plupart du temps, cela provient des aliments eux-mêmes – ou plutôt de la façon dont nous les associons – qui fermentent et nous ballonnent. « À terme, l’intestin “déguste” et notre immunité pique du nez, prévient Martine Fallon. Lorsqu’elles sont mal combinées, les enzymes qu’il contient risquent de se neutraliser. » Par exemple : la pepsine (acide), nécessaire pour prédigérer les protéines animales, neutralise la ptyaline (alcaline), que nous produisons pour assimiler les céréales. Ainsi éviterons- nous d’associer ces deux catégories, leur préférant des céréales et légumes au déjeuner, et des protéines et légumes au dîner, afin de diminuer les risques d’encrassement. Céréales et légumineuses (pois chiches, lentilles, azukis…) nous offrent des protéines végétales de qualité. À éviter aussi : des produits laitiers ou des légumineuses avec des protéines animales. , Cuisine énergétique : la vitalité au menu | Psychologies.com
  • Mastiquez en premier lieu. Laissez le temps à la ptyaline d’entamer la digestion des sucres lents pour éviter la surcharge de travail pancréatique. Ne vous y trompez pas, la tartine du matin trempée dans le bol chaud n’est pas prédigérée, elle est ramollie, nuance. Ce n’est pas la consistance qui est importante, c’est la durée de séjour buccal. Prenez le temps de vous alimenter le matin. Le monde humain vous presse, pas la vie ! , Solutions naturelles pour soutenir le pancréas - Alternative Santé
  • Dans les 45 minutes qui suivent un repas équilibré (par exemple : crudités + omelette ou poisson + pommes de terre ou riz), le pH de l’estomac monte entre 5 et 6 (pouvoir tampon des aliments et surtout des protéines). Cet ajustement du pH permet à la ptyaline salivaire de transformer le farineux ou le féculent en maltose, 20 à 30 % des féculents étant ainsi transformés. Ensuite, le pH redescend entre 1 et 2 en présence de l’acide chlorhydrique, des pré-pepsinogènes et de la ... , Régime dissocié : une alimentation autodestructrice
  • Que ce soient des viandes, des poissons, des œufs ou des légumineuses, car ces aliments ont besoin d’un milieu très acide et de la pepsine pour leur digestion, tandis que les féculents se digèrent avec de la ptyaline pour créer un environnement alcalin. Ensemble, les acides et les basiques se neutralisent ce qui empêche la bonne digestion. Evitez donc les protéines avec les céréales, le riz et les légumes amidonnés comme la pomme de terre. Parmi les légumes non-amidonnés, il y a : les légumes à feuilles, le brocoli, les asperges, les choux, le céleri, les laitues, les haricots verts, le fenouil, les oignons, les navets, les courgettes, les concombres et les betteraves, par exemple. LaLibre.be, Les combinaisons optimales des aliments pour mieux digérer - La Libre

Traductions du mot « ptyaline »

Langue Traduction
Anglais ptyalin
Espagnol ptialina
Italien ptyalin
Allemand ptyalin
Chinois 普他林
Arabe بتيالين
Portugais ptyalin
Russe птиалин
Japonais プタリン
Basque ptyalin
Corse ptyalin
Source : Google Translate API

Synonymes de « ptyaline »

Source : synonymes de ptyaline sur lebonsynonyme.fr

Ptyaline

Retour au sommaire ➦

Partager