La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « porte-balai »

Porte-balai

[pɔrtœbalɛ]
Ecouter

Définitions de « porte-balai »

Porte-balai - Nom commun

  • (Électrotechnique) Dispositif destiné à maintenir les balais d'une machine électrique rotative en position.

    Dans le monde complexe de l'électrotechnique, le porte-balai joue un rôle discret mais essentiel : il maintient fermement en position les balais d'une machine électrique rotative, garantissant ainsi son bon fonctionnement.
    (Citation fictive)
  • Dispositif permettant de suspendre un balai.

    Le balai, outil de nettoyage humble mais indispensable, retrouve toute sa dignité lorsqu'il est suspendu à son porte-balai, un dispositif aussi discret qu'efficace.
    (Citation fictive)

Étymologie de « porte-balai »

Le mot « porte-balai » est composé de deux termes : « porter » et « balai ». Le premier vient du latin portare signifiant « porter, transporter », et le second vient du vieux français balain, lui-même issu du bas latin balanum signifiant « balai ».

Usage du mot « porte-balai »

Évolution historique de l’usage du mot « porte-balai » depuis 1800

Citations contenant le mot « porte-balai »

  • Des chaises en cuir et d'élégants bureaux, mais aussi une vulgaire corbeille à papier ou un porte-balai de toilettes: en redressement judiciaire, le géant autrichien de l'immobilier Signa met des centaines d'objets aux enchères pour trouver des liquidités.
    Boursorama — Face aux créanciers, le groupe autrichien Signa vide ses bureaux - 18/01/2024 à 17:34 - Boursorama

Traductions du mot « porte-balai »

Langue Traduction
Anglais broom holder
Espagnol porta escoba
Italien porta scopa
Allemand besenhalter
Chinois 扫帚支架
Arabe حامل المكنسة
Portugais suporte de vassoura
Russe держатель метлы
Japonais ほうきホルダー
Basque erratza-titularra
Corse titularità di scarta
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.