La langue française

Polyurie

Sommaire

  • Définitions du mot polyurie
  • Étymologie de « polyurie »
  • Phonétique de « polyurie »
  • Citations contenant le mot « polyurie »
  • Traductions du mot « polyurie »

Définitions du mot « polyurie »

Trésor de la Langue Française informatisé

POLYURIE, subst. fém.

PATHOL. Sécrétion d'urine en quantité abondante. Anton. anurie.Le diabète insipide se traduit par une augmentation considérable du volume des urines (polyurie) avec soif intense (polydipsie) (Quillet Méd.1965, p.490).
REM.
Polyurique, adj.,méd. a) Relatif à la polyurie. Une crise polyurique s'observe souvent à la guérison de certaines maladies infectieuses hautement fébriles (Lar. méd.t.31972).b) [En parlant d'une pers.] Qui souffre de polyurie. (Dict.xxes.).
Prononc.: [pɔliyʀi]. Étymol. et Hist. 1817 (Alibert, Nosologie naturelle, t.1, p.189). Formé des élém. poly-* et -urie*; l'adj. polyurique est att. dep. Boiste 1803. Bbg. Höfler (M.). Une Source négligée de Landais et des Compl. au Dict. de l'Ac. Fr. Fr. mod. 1969, t.37, p.39.

Wiktionnaire

Nom commun

polyurie \pɔ.li.y.ʁi\ féminin

  1. (Médecine) Émission excessive d’urine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POLYURIE (po-li-u-rie) s. f.
  • Terme de médecine. Émission excessive d'urine.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « polyurie »

Poly…, et οὖρον, urine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mot constitué des éléments:
  • poly-, du grec ancien πολύς (polus) « nombreux »,
  • uro-, via le latin urina, du grec ancien οὖρον, (oüron) « urine » et
  • -ie, « nom dérivé d’adjectif ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « polyurie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
polyurie pɔliyri

Citations contenant le mot « polyurie »

  • La déshydratation et l'obstruction du canal urinaire sont des causes possibles de ce problème, tout comme la polyurie nocturne, lorsque la majeure partie de l'urine est produite pendant la nuit, ce qui limite la miction dans la journée. Le Huffington Post, À quelle fréquence faut-il soulager sa vessie? | Le Huffington Post LIFE
  • Boire plus que de raison peut d'abord engendrer de la polyurie, c‘est-à-dire que vous augmentez le volume de vos urines, vos reins sont alors en surchauffe.  RTL.fr, Alimentation : qu'est-ce que la potomanie ?
  • Cette équipe toulousaine a adressé pour exploration du sommeil par polysomnographie ventilatoire tous les patients vus en consultation d’urologie durant une période de 30 mois avec, selon le calendrier mictionnel, une nycturie avec polyurie nocturne avérée et inexpliquée. L’analyse du sommeil a révélé que sur 113 patients inclus, pas moins de 55,8 % présentaient un Saos sévère. Un algorithme prenant en compte des variables comme le sexe, l’âge, l’IMC a été développé pour améliorer la puissance prédictive de l’analyse. "L’existence d’une polyrurie nocturne chez un homme de 70 à 80 ans avec un IMC supérieur à 30 prédisait ainsi à 96 % la présence d’un Saos sévère". egora.fr, Penser au Saos en cas de polyurie nocturne | egora.fr
  • La potomanie est mauvaise pour l'organisme. Boire plus que raison peut d'abord engendrer de la polyurie, c‘est-à-dire que vous augmentez le volume de vos urines, vos reins sont alors en surchauffe. Ensuite, vous faites baisser la concentration de sel dans le sang et ça peut se traduire par des nausées, des vomissements, des maux de tête voire des troubles du comportement. Enfin, vous vous exposez à des problèmes neurologiques comme par exemple un œdème du cerveau. La potomanie est donc une maladie grave, potentiellement mortelle.   RTL.fr, Michel Cymes met en garde contre la potomanie
  • Très rare, cette couleur peut-être due à une IVU rare et certains aliments (tels que les asperges) ou un excès de vitamines Généralement bénin, consultez votre médecin si le problème persiste, en particulier si vous ressentez des douleurs ou des brûlures (dysurie), et/ou que vos mictions sont fréquentes (polyurie), ce qui sont des symptômes d’une IVU. Presse santé, Orange, or, rouge, verte, bleue, trouble : ce que dit la couleur de vos urines de votre santé
  • Entre 2013 et 2017, 156 patients ayant une polyurie hypotonique ont été recrutés dans 11 centres médicaux et ont eu à la fois un test de restriction hydrique et une perfusion salée hypertonique. A la fin de ce test de perfusion salée hypertonique, la copeptine était mesurée lorsque la natrémie avait suffisamment augmenté pour atteindre au moins 150 mmol/l. egora.fr, Diagnostic de diabète insipide : la mesure de la copeptine plus précise que le test de restriction hydrique | egora.fr
  • La nycturie est le résultat de l'un ou plusieurs des phénomènes suivants : « polyurie, polyurie nocturne, capacité vésicale réduite ou anomalie de l'activité vésicale ». La polyurie peut être due à « une hydratation trop abondante, un diabète, un traitement diurétique ; la polyurie nocturne peut être en lien avec une inversion de rythme nycthéméral, ou une insuffisance cardiaque droite », peut-on encore lire. www.pourquoidocteur.fr, Seniors : éviter le sel pour limiter les pipis nocturnes
  • La polydipsie est « l'écart » de soif le plus fréquent. Elle s'accompagne en général d'une polyurie c'est-à-dire d'un volume d'urine lui aussi augmenté. On évoque alors un syndrome polyuro-poydipsique. Figaro Santé, Polydipsie - Qu’est-ce que c’est ? - Fiches santé et conseils médicaux
  • Il faut retenir d’abord qu’il y a deux (2) types de diabète. Le commun des mortels connait bien  le « diabète sucré », mais il ya un autre : le « diabète insipide » qui est nettement moins fréquent. Le premier, le « diabète sucré », est dû au manque d’insuline ou alors une déficience qualitative d’insuline qui entraine l’organisme à utiliser incorrectement le sucre. « Or on sait que ce sucre constitue un carburant pour l’organisme. Ce défaut laisse le sucre en circulation en excès et cela aboutit à une élévation du taux de glycémie. Manifestement, la personne commence à éliminer du sucre par voie urinaire avec un « appel d’eau » ou polyurie (beaucoup d’urine). Et comme elle se vide de l’eau, la personne a du coup fréquemment soif. Elle boit beaucoup, souvent l’on se réveille même au milieu de la nuit pour boire de l’eau. Cela peut plus ou moins compenser, puisqu’on est déshydraté. Du même fait qu’il n’arrive pas à utiliser correctement le sucre, pour son fonctionnement, l’organisme se rabat sur la graisse qu’il dégrade progressivement jusqu’à faire maigrir la personne.  Toute personne qui voit ces signes doit penser à doser sa glycémie et se faire dépister. Il y a de fortes probabilités qu’elle soit diabétique », prévient le médecin spécialiste Dr. Ali Ada. , Santé : Le diabète n’est   pas une fatalité – Le Sahel
  • Une soif anormale (polydipsie), des envies fréquentes d’uriner et des urines abondantes (polyurie) sont les tout premiers signes du diabète de l’enfant. Il provoque aussi une énurésie : or lorsqu’un enfant de 10 ou 15 ans se met à faire pipi au lit, ce n’est pas normal, il faut s’en alarmer parce que cela peut indiquer qu’il est diabétique. , Santé: «Le diabète de l'enfant est une urgence diagnostique»
  • Dans le premier cas, l’augmentation du sucre dans le sang crée un phénomène d’osmose. Autrement dit, l’organisme cherchant son équilibre facilite le mouvement de l’eau des tissus vers les vaisseaux sanguins pour rétablir l’équilibre ou osmolarité normale voire physiologique. Ce phénomène s’accompagne de polyurie ou production massive d’urines. Cette polyurie ou trop plein d’urines produit la déshydratation, baisse de la tension artérielle, état de choc. Le métabolisme du sucre s’accélère en produisant du gaz carbonique. Le corps humain s’élance dans une motion catabolique où protéines, lipides, glucides changent leur métabolisme habituel du cycle de Krebs pour produire de l’acétone et de l’acide acétique. Ce qui crée trop d’acide dans le sang ou acidémie. La circulation cérébrale est compromise. Le coma survient. En même temps, l’acidémie produit la sortie du potassium du milieu intracellulaire ou des cellules vers le sang ou milieu extracellulaire. L’excès de potassium dans le sang agit sur le cœur pour arrêter les battements cardiaques. Quand la fin. Car le cœur s’arrête, la respiration cesse. Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - Coronavirus en Haïti : inquiétudes et recommandations de l’Institut national de recherche sur le sel et la santé (INARSSAN). Article # 2
  • Pour cela, ils ont mis en place une étude diagnostique prospective avec une cohorte initiale recrutée à Bâle (Suisse) puis une cohorte de validation à partir de 5 centres situés en Suisse et en Allemagne. Le diagnostic de diabète insipide ou de polydipsie primaire était soit connu (auquel cas les patients arrêtaient leur traitement avant l’épreuve) ou ne l’était pas et consultaient pour le diagnostic étiologique d’une polyurie. egora.fr, Diabète insipide : la mesure de la copeptine après arginine, un test diagnostique innovant | egora.fr
  • Le mot diabète est issu du grec ancien dia-baïno qui signifie traverser. Jusqu’à l’émergence des examens biologiques dont nous disposons aujourd’hui, il caractérisait un ensemble de maladies ayant pour point commun l’augmentation quotidienne de la production des urines (polyurie). De ces différentes affections, le diabète dit sucré est de loin le plus fréquent, en lien avec une perturbation de la sécrétion d’insuline, l’hormone pancréatique essentielle à la régulation du taux de glucose dans le sang. , Traitement naturel du diabète de type 2 - Alternative Santé
  • Normalement, le corps humain freine de lui-même la production d’urine pendant la nuit, comme l’explique le Dr Feyaerts. «L’individu qui n’a pas de polyurie nocturne a une augmentation de sa sécrétion d’hormones antidiurétique la nuit.» . Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Journée mondiale du pipi au lit: les conseils du spécialiste
  • - une polyurie (le fait d'uriner fréquemment), Le Figaro.fr, Diabète sucré chez le chien et le chat
  • Nausées, diarrhées, polyurie sur sujets sensibles. , ARTICHAUT ( Cynara Scolymus L.) Propriété Bienfaits et Indications
  • Les symptômes sont les suivants: excrétion excessive d’urine (polyurie), sensation de soif (polydipsie), faim constante, perte de poids, altération de la vision et fatigue. Ces symptômes peuvent apparaître brutalement. Psychomédia, Qu'est-ce que le diabète ? Quels sont les symptômes et les complications ? (OMS) | Psychomédia
  • « Elle entraîne alors une hypercalcémie qui peut se caractériser notamment par une anorexie, des nausées, une polyurie, une constipation, de la fatigue, une perte de poids, des céphalées, une dépression, des calcifications rénales et vasculaires, de l’hypertension et une anémie. Lors d’intoxications sévères, l’hypercalcémie peut conduire à une insuffisance rénale irréversible et à une insuffisance cardiaque pouvant entraîner le coma et la mort », précise la Haute Autorité de santé (HAS). www.pourquoidocteur.fr, Sclérose en plaques : une carence en vitamine D augmente le risque
  • Les malades se plaignent au départ d’une fatigue inexpliquée, un besoin de boire (polydipsie) et d’uriner très fréquemment (polyurie). Ils sont en surpoids. Le pancréas ne peut plus secréter l’insuline, l’hormone nécessaire à la vie et qu’il faudra compenser par des médicaments et une hygiène de vie adaptée, « pierre angulaire » du traitement. Une mauvaise alimentation et un manque d’exercice sont des facteurs à risques. SudOuest.fr, Diabète : une maladie qui reste sournoise
  • Ils ont pour cela mis au point un algorithme détectant sur les ordinateurs des volontaires de l'étude, des associations de mots, comme «paroxétine et taux de sucre élevé» ou «paroxétine et pravastatine et polyurie» (la polyurie, ou sécrétion excessive d'urine, étant un symptôme de l'hyperglycémie). , Les dangers des médicaments visibles très tôt sur Internet
  • Surveillez son sommeil et son attention. Des troubles respiratoires durant le sommeil sont parfois retrouvés chez les enfants souffrant d'énurésie. Ils peuvent aller du ronflement jusqu'au syndrome d'apnée du sommeil. « Un enfant qui respire mal pendant son sommeil, c'est un enfant qui dort la bouche ouverte, qui a un ronflement nocturne ou des apnées. Ce trouble de l'oxygénation est un facteur de polyurie nocturne ( NDLR : augmentation de la production d'urine pendant la nuit) et va favoriser les accidents énurétiques », explique le docteur Henri Lottmann, chirurgien urologue, spécialiste de l'enfant à l'hôpital Necker (Paris XVe). Autre constat : si les enfants souffrant d'énurésie ne présentent pas plus de troubles cognitifs que les autres (c'est-à-dire des troubles qui touchent principalement la mémoire) il apparaît néanmoins que lorsque l'un d'eux est diagnostiqué chez ces enfants, il s'agit le plus souvent d'un déficit de l'attention avec hyperactivité. Du coup, traiter l'énurésie sans soigner aussi ces manifestations serait peine perdue. leparisien.fr, Au secours, mon enfant fait pipi au lit ! - Le Parisien

Traductions du mot « polyurie »

Langue Traduction
Anglais polyuria
Espagnol poliuria
Italien poliuria
Allemand polyurie
Chinois 多尿
Arabe بوال
Portugais poliúria
Russe полиурия
Japonais 多尿
Basque poliuria
Corse poliuria
Source : Google Translate API
Partager