La langue française

Polycopié

Définitions du mot « polycopié »

Trésor de la Langue Française informatisé

POLYCOPIÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst. masc.

I.− Part. passé de polycopier*.
II.− Adj. Reproduit par polycopie. Cours, fascicule, rapport, tract polycopié. Dans les campagnes, ces bulletins [paroissiaux] se composent fréquemment d'un texte passe-partout, qui n'est pas toujours de premier ordre, accompagné d'une page polycopiée (Civilis. écr.,1939, p. 34-8).Nous avions besoin d'un journal. Il en existait un au camp depuis décembre, mais polycopié, d'ailleurs à très peu d'exemplaires, et sur une machine si défectueuse qu'il demeurait pratiquement illisible (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 114).
III.− Subst. masc. Polycopié ou, p. abrév. fam., poly, polycop. Document reproduit par polycopie; en partic., cours universitaire reproduit par polycopie et diffusé parmi les étudiants. Les étudiants inscrits à cet enseignement qui s'appuie sur des cours par correspondance (envoi de polycopiés, correction de devoirs) sont des jeunes gens ayant fréquemment une occupation professionnelle (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr.,1967, p. 132).[Valentin] avait un texte d'une cinquantaine de pages sous le bras et l'air excité. − J'ai mon nouveau spectacle, avait-il dit en jetant le polycopié sur la table (N. Avril, L'Été de la Saint-Valentin,Paris, J.-J. Pauvert, 1972, p. 155).
Prononc. : [pɔlikɔpje]. Bbg. Quem. DDL t. 23.

Wiktionnaire

Nom commun

polycopié \pɔ.li.kɔ.pje\ masculin

  1. Document obtenu par polycopiage.
    • Tu me passes ton polycopié du cours ?

Forme de verbe

polycopié \pɔ.li.kɔ.pje\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe polycopier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « polycopié »

(Siècle à préciser) Participe passé masculin du verbe polycopier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « polycopié »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
polycopié pɔlikɔpie

Citations contenant le mot « polycopié »

  • Le 12 avril 1978, un homme de petite taille, lunettes épaisses, distribue un tract polycopié à ses étudiants dans les locaux de l’Unité d’Enseignement et de Recherche de l’Université Lyon 2, située quai Claude Bernard. Le titre de ce tract n’est pas anodin : « Le Problème des “chambres à gaz”, ou la rumeur d’Auschwitz ». Cet homme s’appelle Robert Faurisson. Né en 1929, il est maître de conférences en littérature du XXème siècle contemporaine dans cette université marquée à gauche. Dans le livre de sa faculté où il a été élu en décembre 1973, il précise ses domaines de spécialité : “critique de textes et de documents, recherche du sens et du contresens, du vrai et du faux ». Docteur ès lettres depuis le 17 juin 1972 pour une thèse sur Lautréamont, Faurisson n’est pas historien. On le voit, en 1971, présenté comme critique littéraire, dans l’émission Post Scriptum de Michel Polac. A l’époque, il est déjà connu pour son goût immodéré pour la provocation, un narcissisme très développé et une appartenance idéologique à l’extrême-droite qui ne fait plus aucun doute depuis qu’il publie régulièrement des articles dans la revue Défense de l’Occident. Son cours de maîtrise, sur l’étude critique des documents, lui offre une vitrine universitaire pour contester l’authenticité du Journal d’Anne Frank. Licra - Antiraciste depuis 1927, 1 jour, 1 combat : 12 avril 1978 : Le faussaire Faurisson et « la rumeur d’Auschwitz » | Licra - Antiraciste depuis 1927
  • Pour certains comme Mathéo, la révélation est venue grâce à un enseignant. C’est en terminale, qu’il s’est découvert une passion pour les maths, grâce une prof captivante : « Celle-ci avait une méthode particulière : découverte du chapitre, introduction avec une activité pour aborder les notions, puis distribution du beau polycopié avec le cours. Lecture du cours à voix haute pour surligner les choses importantes, expliquer tous les détails. Chacun devait ensuite faire une fiche de résumé qu’on amenait en cours à la place des polycopiés, ce qui permettait de savoir faire une fiche de révisions et en plus d’être simple et clair. Après, distribution du polycopié d’exercices. Et hop, c’était parti pour s’exercer, chacun avançait à son rythme, je n’allais pas très vite au premier trimestre. Mais la prof passait dans les rangs, s’intéressait à chacun et aidait tous les élèves quel que soit leur niveau. Ensuite, petit à petit, chacun allait corriger un exercice ou une partie au tableau sous son attention. La prof ne tolérait pas qu’un élève, étant passé au tableau, n’ait pas compris ce qu’il faisait. J’ai progressé au fur et à mesure et j’ai pris goût aux maths, qui sont devenues comme un jeu. J’ai intégré un IUT de Génie chimique et génie des procédés. Grâce à ma prof de terminale, j’ai appris à aimer les maths d’une part, et apprendre à travailler d’autre part. Je me régale maintenant à suivre les cours sur les équations différentielles, les intégrations ! ». , Semaine des mathématiques: «J’apprécie désormais aussi les probas, c’est dire!»... Nos lecteurs racontent comment ils se sont réconciliés avec les maths
  • Le syndicat épingle ainsi l'Institut d'administration des entreprises (IAE) de Grenoble, qui réclame 800 euros pour l’accès à son service informatique, ou encore l'Université de Mulhouse (400 euros dans certains masters pour l’accès aux salles libre-service ou à la bibliothèque le soir) et l'école d’ingénieur Centrale Paris (330 euros pour les polycopiés). Capital.fr, Comment les universités justifient leurs frais « illégaux » - Capital.fr
  • Je me suis longtemps posé la question des notes de cours. Chez les élèves les plus faibles, cela a l’inconvénient de monopoliser leur attention. Quand le rythme est élevé, on en voit qui ont plusieurs minutes de retard sur le cours et ont donc du mal à suivre ce qui se dit. Mais je n’ai jamais vraiment trouvé d’alternative. Le polycopié ou la présentation informatique ont l’inconvénient de produire un cours rigide et pré-formaté. Et puis, les notes sont personnelles, l’élève les adapte à son cas. Je pense que la prise de notes pourrait s’enseigner au lycée. Ils ne savent pas toujours noter efficacement (abréviations, mise en valeur des points essentiels…). VousNousIls, Prendre des notes en cours, est-ce nécessaire ? - VousNousIls

Images d'illustration du mot « polycopié »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « polycopié »

Langue Traduction
Anglais handout
Espagnol repartir
Italien volantino
Allemand handzettel
Chinois 讲义
Arabe مذكرة
Portugais folheto
Russe рекламный проспект
Japonais 配布物
Basque esku
Corse cartulare
Source : Google Translate API

Polycopié

Retour au sommaire ➦

Partager