La langue française

Polissoire

Sommaire

  • Définitions du mot polissoire
  • Phonétique de « polissoire »
  • Citations contenant le mot « polissoire »
  • Images d'illustration du mot « polissoire »
  • Traductions du mot « polissoire »
  • Synonymes de « polissoire »

Définitions du mot « polissoire »

Trésor de la Langue Française informatisé

POLISSOIRE, subst. fém.

A. − ,,Sorte de décrottoir doux`` (Littré); brosse douce pour faire reluire les chaussures. (Dict. xxes.).
B. − Rare. Synon. de polissoir.Les flèches, de même que les arcs, exigent une grande habileté technique pour être efficaces. Pour se faire une flèche, un Ona devait fendre une pièce de bois, l'arrondir, la durcir au feu, la frotter longuement dans les sillons d'une polissoire (Lowie, Anthropol. cult.,trad. par E. Métraux, 1936, p.240).
Prononc. et Orth.: [pɔliswa:ʀ]. Att. ds Ac. 1762-1878. Étymol. et Hist. 1411 polissouere (ds Rec. de doc. relatifs à l'hist. des monnaies, éd. F. de Saulcy, t.2, p.164); 1611 polissoire (Cotgr.). Dér. du part. prés. de polir*; suff. -oire*.

Wiktionnaire

Nom commun

polissoire \pɔ.li.swaʁ\ féminin

  1. Meule de bois destinée à polir.
    • La polissoire ou machine à polir est formée de deux disques de bois tournant lʼun vers lʼautre. — (Madeleine Jaffeux, ‎Marc Prival, ‎Michel Leblond, Ainsi va lʼhomme en ses métiers, 1999)
  2. Meule de bois recouverte de feutre pour faire la finition des lames de couteaux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POLISSOIRE (po-li-soi-r') s. f.
  • 1Sorte de décrottoir doux.

    Terme de coutelier. Meule de bois qui sert à polir les outils émoulus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

POLISSOIRE, s. f. (terme général.) Les polissoires sont différentes, suivant les ouvrages & les ouvriers. Les Doreurs sur métal en ont de fer pour préparer les métaux avant que de les dorer, & de pierre sanguine pour les brunir à clair, après qu’ils sont dorés. Les Doreurs en détrempe se servent aussi de la sanguine, & encore de dent de loup ou de chien, emmanchées dans du bois.

Polissoire, (Aiguillier.) c’est souvent le lieu ou l’établi, où se fait le poliment des aiguilles ; c’est ainsi que les Aiguilliers appellent la table sur laquelle ils dérouillent leur marchandise, & donnent le poli à leurs aiguilles, épingles, &c.

Polissoire des Couteliers, leurs polissoires sont des especes de meules de bois de noyer d’un pouce environ d’épaisseur, & d’un diametre à volonté : c’est sur ces meules que la grande roue fait tourner, qu’ils adoucissent & polissent leur ouvrage avec de l’émeril & de la potée, suivant l’ouvrage. (D. J.)

Polissoir, en terme de Doreur, est un morceau d’acier pointu sans être tranchant, fort poli ; il est monté sur un bâton, & sert à polir les pieces quand elles ont été gratées. Voyez Grater. Il y en a de toutes formes & de toute grosseur. Voyez Planches du Doreur, des ouvriers occupés à polir différens ouvrages.

Polissoir. Les Ebénistes appellent ainsi un instrument dont ils se servent pour polir leurs ouvrages. Il consiste en un faisceau de jonc fortement ficelé, comme une espece de gratte-bosse : on s’en sert pour polir l’ouvrage après qu’il a été frotté de cire. Il est représenté dans les Pl. de Marqueterie.

Polissoir de l’Eperonnier. Le polissoir ou brunissoir des Eperonniers, est un outil avec lequel ils polissent ou brunissent les ouvrages étamés. Cet outil est composé de deux pieces principales, de l’archet & du polissoir.

L’archet, qui est de fer, est d’un pié & demi, recourbé par les deux bouts, dont l’un est emmanché dans du bois pour lui servir de poignée, & l’autre est fait en crochet, pour y recevoir un piton à queue ; au milieu de l’archet est ce polissoir, qui est une petite piece d’acier ou de fer bien aciéré, large par en-bas de deux pouces, & longue de trois, qui est rivée à l’archet, & qui le traverse.

Pour se servir de cet outil, l’on met dans le grand étau de l’établi un morceau de bois quarré par le bout, par où le mords de l’étau le serre ; le piton de l’archet ayant été enfoncé par sa queue dans un trou que ce bois, qu’on appelle bois à polir, a du côté qu’il est engagé dans l’étau, l’ouvrier prend de la main droite l’archet par son manche ; & tenant de la gauche l’ouvrage qu’il veut polir, qu’il appuie sur l’extrémité arrondie du bois, il y passe à plusieurs reprises le polissoir qui tient à l’archet ; c’est ce qu’il réitere jusqu’à ce que l’ouvrage étamé ait ce brillant qu’on appelle poli ou brunissure. (D. J.)

Polissoirs, (Lunettier.) morceaux de bois d’un pié & plus de longueur, de sept ou huit pouces de largeur, & de dix-huit lignes ou environ d’épaisseur, couverts par-dessus d’un vieux feutre de chapeau de castor, sur lequel les maîtres Miroitiers-Lunettiers polissent les chassis d’écaille ou de corne qui servent à monter leurs lunettes.

Polissoir, (Manufact. des glaces.) Les polissoirs dont on se sert dans les manufactures des glaces, pour leur donner le poli, n’ont rien de semblable aux polissoirs des autres ouvriers. Ceux-ci sont composés de deux pieces de bois, l’une plate, qu’on appelle la plaque, qui est doublée de chapeau épais ; l’autre plus longue & demi-ronde, est attachée par-dessus la plaque : celle-ci s’appelle le manche. Cette derniere piece qui excede la plaque de quelques pouces des deux côtés, afin que le polisseur la puisse empoigner, a par-dessus un trou, où quand on travaille au poliment, on fait entrer ce qu’on appelle le bouton de la fleche. Il y a de ces polissoirs de diverses grandeurs ; les plus grands ont huit à dix pouces de longueur, & les plus petits trois ou quatre : ceux-ci ne servent qu’au poli des biseaux. (D. J.)

Polissoir des Serruriers ; il est tout de fer, mais moins composé que celui des Eperonniers. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « polissoire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
polissoire pɔliswar

Citations contenant le mot « polissoire »

  • Métal toujours, voici le travail de Milan Gravier, coorganisateur de l’événement. Forgeron coutelier et ferronnier depuis six ans, il fabrique ainsi des grilles, des rampes d’escalier, des portillons, des pergolas en se basant sur des techniques traditionnelles de forge. Passionné par les objets du quotidien, il façonne également des couteaux toujours artisanalement. Ainsi, ils passent dans le feu de forge, sous le marteau, puis sont trempés, passés à la meule à eau, polis sur une polissoire traditionnelle thiernoise. Les manches sont également travaillés à partir d’une branche d’un bois local (buis, prunier, noyer, chêne, merisier) séché pendant plusieurs années avant son utilisation. ladepeche.fr, Rencontres des métiers d’art à Bruniquel - ladepeche.fr
  • Dans son petit atelier, il fait tout lui-même. « J’ai fabriqué ma polissoire avec du bois, du cuir et de la colle à poisson avec de l’émeri. » Il restaure également les vieux couteaux. « Je les refaçonne et leur redonne de l’éclat. J’enlève les rayures, un petit coup d’affûtage et ça repart comme neuf. » , Julien Thiéblemont fabrique des couteaux personnalisés sur mesure à Bréville-les-Monts | Le Pays d'Auge

Images d'illustration du mot « polissoire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « polissoire »

Langue Traduction
Anglais polisher
Espagnol pulidora
Italien lucidatrice
Allemand poliermaschine
Chinois 抛光机
Arabe ملمع
Portugais polidor
Russe полировщик
Japonais ポリッシャー
Basque polisher
Corse pulitore
Source : Google Translate API

Synonymes de « polissoire »

Source : synonymes de polissoire sur lebonsynonyme.fr
Partager