La langue française

Pistole

Sommaire

  • Définitions du mot pistole
  • Étymologie de « pistole »
  • Phonétique de « pistole »
  • Citations contenant le mot « pistole »
  • Traductions du mot « pistole »
  • Synonymes de « pistole »

Définitions du mot pistole

Trésor de la Langue Française informatisé

PISTOLE, subst. fém.

I. − ARM. Au xvieet au xviies., courte arme à feu portative employée principalement par les cavaliers. Il portait (...) les pistoles avec pierre à feu, premier essai du pistolet à pierre, auquel nos soldats préféraient encore, à tort, les armes à rouet et à mèche (Sand, Beaux MM. Bois-Doré,t.2, 1857, p.116).
II.
A. −
1. NUMISM. Monnaie d'or battue au xvieet au xviies. en Espagne et en Italie, de titre et de poids analogues à ceux du louis. Pistole d'or; pistole fausse, légère, rognée; demi, double-pistole. En 1679, il y avait une quantité considérable de pistoles espagnoles et de grands écus d'or en circulation (Shaw, Hist. monnaie,1896, p.130).
P. ext. Au xviiies., monnaie de compte exprimant une valeur fixe de dix livres. Appuyé d'une main sur la bête, il entama le marché (...) −quarante pistoles, hein? c'est pour rire (...) Voulez-vous trente pistoles? (...) −Non, trente-cinq. Du coup, tout sembla rompu (...). Les femmes le rejoignirent (...) trouvant, elles, que la vache valait les trois cent cinquante francs (Zola, Terre,1887, p.174).
Loc., vx. Être (tout) cousu de pistoles. ,,Être fort riche`` (Ac. 1798-1878).
Rem. On utilise auj. cette métaph. dans être cousu d'or.
2. Vx. Régime de faveur dans une prison, obtenu moyennant finance; p.méton., quartier de prison où l'on bénéficie de ce régime. Être à la pistole; cellule de la pistole; chambre à la pistole. Leur dortoir, de même que leur coucher [des surveillants de la Conciergerie], ne diffère pas de celui dit de la pistole. Ce nom vient sans doute de ce que jadis les prisonniers donnaient une pistole par semaine pour ce logement (Balzac, Splend. et mis.,1846, p.375).Tout le monde sait ce que c'est qu'être à la pistole. Moyennant finances, on peut faire venir sa nourriture et sa boisson (...) du dehors (Verlaine, OEuvres compl.,t.4, Prisons, 1893, p.384).
B. − P. anal. (de forme et de couleur). Pruneau dénoyauté, aplati et rond qui a été séché au soleil et dont la couleur est jaune dorée. Synon. pruneau* de Brignoles.Je mangeais avec excès des pistoles et des pommes tapées (A. France, Pt Pierre,1918, p.125).
Prononc. et Orth.: [pistɔl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. 1544 «petite arquebuse employée par la cavalerie» (Du Bellay, Mém., liv. 10, p.179 ds Gay); 2. a) 1619 «ancienne monnaie d'or battue en Espagne, en Italie» (D'Aubigné, Aventures du baron de Faeneste, III, 6 ds OEuvres compl., éd. E. Réaume et F. de Caussade, t.2, p.496); b) ca 1650 «monnaie de compte française valant dix livres» (La Rochefoucauld, Apologie de M. le prince de Marcillac ds OEuvres, éd. D. L. Gilbert et J. Gourdault, t.2, p.451); c) 1828-29 «quartier de prison où les détenus bénéficient d'un régime de faveur» (Vidocq, Mém., t.2, p.182); 1832 «régime de faveur dans une prison» (Raymond); 3. 1869 «pruneaux de Brignoles» (Littré]. Au sens 1, empr. à l'all. Pistole, lui-même empr. au tch. pís̆t'ala «sifflet, flûte», puis «espèce d'arme portative» (FEW t.16, pp.624-626). Fréq. abs. littér.: 158. Bbg. Behrens D. 1923, p.49. _Colomb. 1952/53, p.120, 442-443. _Darm. Vie 1932, p.157. _Jänicke (O.). Zu den slavischen Elementen im Frz. Mél. Wartburg (W. von) t.2, 1968, p.441. _Quem. DDL t.2. _Wind 1928, p.131.

Wiktionnaire

Nom commun

pistole \pis.tɔl\ féminin

  1. (Militaire) (Désuet) Pistolet.
  2. Monnaie d’or espagnole.
    • Pistole d’or. — Demi-pistole.
  3. (Désuet) Ancienne monnaie de compte populaire.
    • A la foire, les Quarréens calculent encore par pistole (monnaie de compte de dix fr.) et par louis de vingt-quatre francs. L’écu de six francs et le demi-écu ont disparu : ils appartenaient au système duodécimal ; le louis de 24, du même système, devrait disparaître aussi. — (Abbé Guignot, Essai sur Quarré-les-Tombes ; ses sarcophages mérovingiens et sa station préhistorique, Tours, impr. Bousrez, 1895, page 41.)
    • Car cette chose-là coûte huit bonnes pistoles, voyez-vous, et c’est quasiment une année de ma peine. — (George Sand, Les Maîtres sonneurs, George Bell and sons, 1908, page 59)
  4. (Familier) (Vieilli) Argent ; monnaie.
    • Le maquignon de bas étage […] tripote, drogue, maquille, défigure un cheval sur lequel il veut gagner quelques pistoles. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877.)
  5. Petit fruit séché, sorte de pruneau sans noyau, aplati, rond et d’un jaune doré.
  6. Il se disait, dans les prisons, de diverses commodités de logement et de nourriture que les prisonniers obtenaient en payant.
    • Ce détenu a été mis à la pistole.

Forme de verbe

pistole \pis.tɔl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de pistoler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de pistoler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de pistoler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de pistoler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de pistoler.

Nom commun

pistole \Prononciation ?\ féminin

  1. Pistolet.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PISTOLE. n. f.
Monnaie d'or étrangère. Pistole d'or. Demi-pistole. Il se dit aussi d'un Petit fruit séché, sorte de pruneau sans noyau, aplati, rond et d'un jaune doré. Il se disait, dans les Prisons, de Diverses commodités de logement et de nourriture que les prisonniers obtenaient en payant. Ce détenu a été mis à la pistole.

Littré (1872-1877)

PISTOLE (pi-sto-l') s. f.
  • 1Pièce d'or qui n'était point battue au coin de France et qui valait onze livres et quelques sous.
  • 2En France, terme de compte qui se disait de dix livres tournois, et qui se dit aujourd'hui de dix francs. Je jetai cinq cents pistoles par les fenêtres de l'hôtel de ville, Retz, Mém. t. I, liv. II, p. 288, dans POUGENS. Le nombre de ceux qui se convertissent ici [à Rochefort] est très grand, et il est arrivé fort souvent de rendre catholiques des familles entières pour une pistole, Lett. etc. de Colbert, t. III, 2, p. 383. Il [Louis XIV] avait gratifié Racine et Boileau, cha cun de mille pistoles, qui font vingt mille livres d'aujourd'hui, pour écrire son histoire, Voltaire, Fragm. sur l'hist. 28. Thompson lui donna [à Milton] trente pistoles de cet ouvrage [le Paradis perdu], qui a valu plus de cent mille écus aux héritiers de ce Thompson, Voltaire, Ess. poés. ép. VII.

    Il est cousu de pistoles, se dit d'un homme fort riche. Un de ces jours on me viendra chez moi couper la gorge, dans la pensée que je suis tout cousu de pistoles, Molière, l'Avare, I, 5.

    La pistole volante, pistole que la légende suppose toujours revenir à celui qui la dépense. Cet homme fait tant de dépense qu'on dirait qu'il a la pistole volante.

    Pistole de gueux, un liard.

  • 3Dans les prisons, chambre à part et autres commodités qu'un prisonnier obtient moyennant la pistole, c'est-à-dire en payant.
  • 4S. f. pl. Pruneaux de Brignoles.

    PROVERBE

    Cette chose-là vaut mieux pistole qu'elle ne valait écu, c'est-à-dire elle a augmenté de prix par les soins qu'on y a donnés.

HISTORIQUE

XVIe s. Gagea cent pistoles, qu'il tireroit, et n'y manqua pas, D'Aubigné, Faen. III, 6. Le boulet qui eschappe de nostre pistole, Montaigne, I, 382. La pistolle ne fait quasi nul effect, si elle n'est tirée de trois pas, Lanoue, 312.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PISTOLE. Ajoutez :
5Ancienne arme, dite aussi pistolet à rouet, employée principalement par la cavalerie (XVIe et XVIIe siècles). Dans la forêt on avait vu cinq hommes avec des pistoles, Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PISTOLE, (Monnoie.) ce mot ne signifie pas toujours une piece de monnoie, il désigne le plus souvent une somme de dix livres, en sorte que par douze ou quinze pistoles, on entend douze ou quinze fois dix livres, c’est-à-dire 120 ou 150 livres ; cela vient de ce que les pistoles d’Espagne avoient cours en France après le mariage de Louis XIV. & valoient dans ce tems-là dix francs ; & quoique ces mêmes pistoles ayent dans la suite valu plusieurs différens prix, que le cours en soit devenu très-rare, & même qu’elles ne soient plus d’usage aujourd’hui, nous avons retenu le terme de pistole pour signifier dix livres, & l’on dit aussi-bien 50, 100 & 200 pistoles, que cinq cent, mille & deux mille francs.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pistole »

Emprunt [1] de l’allemand Pistole (« courte arme à feu portative ») et plus avant, du tchèque tchèque píšťala (par analogie de forme avec le sens originel, et encore actuel, de « sifflet, flûte »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’allemand Pistole.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. PISTOLET. Le sens propre de pistole est petite arme à feu. On peut concevoir ainsi la relation entre ce sens et celui de pièce de monnaie : remarquons que pistole, qui, dans notre langue, désigne une monnaie d'or étrangère ou plus précisément espagnole, ne se trouve ni en espagnol, ni en italien en ce sens ; ceci posé, on verra à l'historique de pistolet que ce nom fut donné par plaisanterie en France au demi-écu d'or d'Espagne ; pistole et pistolet, qui étaient synonymes comme armes, le devinrent aussi comme monnaies.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pistole »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pistole pistɔl

Citations contenant le mot « pistole »

  • Les diamants et les pistoles Peuvent beaucoup sur les esprits ; Cependant les douces paroles Ont encore plus de force, et sont d'un plus grand prix. De Charles Perrault / Les Fées
  • La course de la pistole à fond pour toutes les guiboles Var-Matin, La course de la pistole à fond pour toutes les guiboles - Var-Matin

Traductions du mot « pistole »

Langue Traduction
Anglais pistole
Espagnol pistola
Italien pistole
Allemand pistole
Chinois 手枪
Arabe المدقة
Portugais pistola
Russe пистоль
Japonais ピストル
Basque pistole
Corse pistola
Source : Google Translate API

Synonymes de « pistole »

Source : synonymes de pistole sur lebonsynonyme.fr
Partager