La langue française

Phlogistique

Sommaire

  • Définitions du mot phlogistique
  • Étymologie de « phlogistique »
  • Phonétique de « phlogistique »
  • Citations contenant le mot « phlogistique »
  • Traductions du mot « phlogistique »

Définitions du mot phlogistique

Trésor de la Langue Française informatisé

PHLOGISTIQUE, subst.

A. − Subst. masc., ANC. CHIM., PHYSIOL. Fluide qu'on supposait inhérent à tout corps et qui, lorsqu'il abandonnait ce corps, en provoquait la combustion. Théorie du phlogistique. Comparez maintenant, s'il est possible, la lumière de ces principes à l'obscurité des archées de Van Helmont ou du phlogistique de Stahl, et vous comprendrez jusqu'à quel degré Lavoisier a rompu avec le passé et mérite d'être proclamé le fondateur de la chimie moderne (Pasteurds Travaux, 1895, p.416).Jusqu'à sa mort, Priestley, collecteur génial de faits nouveaux, conserva obstinément son attachement au phlogistique de Stahl et ne se rallia jamais à la chimie moderne (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p.626).
Empl. adj. Qui est relatif au phlogistique. La chimie a démontré que la respiration constitue chez l'homme une véritable combustion, dont le plus ou moins d'intensité dépend de l'affluence ou de la rareté des principes phlogistiques amassés par l'organisme particulier à chaque individu (Balzac, Peau chagr., 1831, p.267).
B. − Subst. fém. Théorie du phlogistique. Leçon d'ouverture: La science procède par révolutions et non par addition pure et simple. Cela tient aux théories qui sont toujours successives. Chimie, exemple frappant. La phlogistique expliquait très bien, etc. (Cl. Bernard,Notes,1860,p.149).
Prononc. et Orth.: [flɔ ʒistik]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1750 (Ménon ds Mém. de math. et de phys., t.1, p.566). Dér. sav. du lat. sc. mod. phlogiston 1733 (Stahl, Specimen Beccherianum, p.19), du gr. φ λ ο γ ι σ τ ο ́ ς «consumé par la flamme», «inflammable», dér. de φ λ ο γ ι ́ τ ω «brûler», de φ λ ο ́ ξ, φ λ ο γ ο ́ ς «flamme» de φ λ ε ́ γ ω«enflammer»; suff. -ique*. L'angl. phlogistic de même sens est att. dep. 1733 ds NED.

Wiktionnaire

Nom commun

phlogistique \flɔ.ʒis.tik\ masculin

  1. (Histoire) (Chimie) Fluide calorique qui, dans la théorie de Georg Ernst Stahl et de ses successeurs, servait à expliquer la combustion.
    • Comme le principe inflammable ne peut être obtenu séparé sous une forme palpable de tout autre corps, la seule méthode que nous puissions employer consiste à mettre l'acide du soufre en présence d'un corps contenant du phlogistique. — (M.-W. Odling, Résurrection de la théorie du phlogistique, dans La Revue scientifique de la France et de l'étranger, 1871, page 64)

Forme de verbe

phlogistique \flɔ.ʒis.tik\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe phlogistiquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe phlogistiquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe phlogistiquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe phlogistiquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe phlogistiquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PHLOGISTIQUE (flo-ji-sti-k') s. m.
  • Terme d'ancienne chimie. Principe imaginé par Becher qui le nomma terre inflammable, adopté par Stahl qui le nomma phlogistique, pour expliquer la combustion ; dans cette hypothèse, tout corps était considéré comme composé de phlogistique et d'un radical ; la combustion était la sortie du phlogistique ; le corps ne devenait combustible que quand le phlogistique y rentrait ; c'est Lavoisier qui a renversé cette théorie, en démontrant que, dans la combustion, il y avait non dégagement d'un principe, mais combinaison de l'oxygène. Cette poudre jaune, la litharge, qui se forme par une calcination prolongée du plomb, c'est le plomb privé de son phlogistique, Wurtz, Dict. de chimie, Disc. prélim.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PHLOGISTIQUE, s. m. (Chimie.) c’est la même chose que le feu élémentaire. Voyez l’article Feu.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « phlogistique »

Dérivé du latin scientifique moderne phlogiston attesté en 1733, du grec ancien φλογιστός (« consumé par la flamme », « inflammable »), dérivé de φλογιτω (« brûler »), de φλόξ (« flamme ») de φλέγω (« enflammer ») ; suffixe -ique. L’anglais phlogistic de même sens est attesté depuis 1733.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Φλοιγιστὸς, brûlé, de φλὸξ, flamme, φλέγειν, brûler (voy. FLEGME).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « phlogistique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
phlogistique flɔʒistik

Citations contenant le mot « phlogistique »

  • Vous avez raison : les "vérités de science" ne sont ni absolues ni définitives. Certaines finissent même par devenir tout à fait fausses. Par exemple, la théorie du phlogistique, qui postulait au XVIIe siècle que la combustion d’un corps consistait en l’émission par ce corps d’un fluide, le phlogiston, a été invalidée par Lavoisier au XVIIIe siècle. Le phlogiston n’existe pas. Mais d’autres "vérités de science", sans être démenties, peuvent présenter au fil du temps un visage changeant. Marianne, Etienne Klein : "La vérité scientifique n’appartient nullement aux scientifiques"
  • Armé de ce nouveau concept, il est en mesure de fragiliser la doctrine du phlogistique. La combustion, la respiration et la corrosion impliquent une addition d'oxygène. La réduction, à l'inverse, implique une perte d'oxygène. L'air fixe est une combinaison de charbon et d'oxygène. Quand Lavoisier apprend comment produire de l'eau en brûlant de l'hydrogène dans de l'oxygène, il trouve le dernier morceau du puzzle : il est en mesure de montrer que l'eau n'est pas simplement de l'air « déphlogistiqué » comme Cavendish l'avait affirmé auparavant, mais un composé. Il contient de l'hydrogène (baptisé ainsi par Lavoisier, du grec « source d'eau ») et de l'oxygène. Futura, Biographie | Antoine Lavoisier - Chimiste | Futura Sciences
  • Ce paradigme compositionnel permet à Lavoisier de se débarrasser du « phlogistique », théorie alors en vogue. Les chimistes pensaient que la chaleur émanait d’un fluide baptisé phlogistique. Un corps brûlait tant qu’il contenait du phlogistique, et la combustion s’arrêtait dès que son phlogistique était épuisé. Parmi les nombreuses expériences qu’il réalise, celle où il découvre l’oxygène et son lien avec la combustion lui permet d’abandonner cette théorie qui devient dès lors obsolète. Le Monde.fr, Lavoisier et la révolution chimique
  •              Alors que Freud aurait été ravi de saisir cette opportunité de confronter ses intuitions à des résultats expérimentaux qui pour la plupart, faut-il le rappeler, les confirment, ses lointains disciples y voient une menace qui rappellent les invectives des disciples de Stahl face aux expériences de Lavoisier reléguant du même coup la psychanalyse du côté de la phlogistique, Freud aurait apprécié ! Club de Mediapart, Qui a peur des neurosciences? | Le Club de Mediapart
  • Dans la construction du discours scientifique, le choix des mots est essentiel et l’abandon des mots « impetus », « phlogistique », « éther », etc. a successivement transformé la mécanique, la thermodynamique, l’optique, etc. Nous pouvons nous demander s’il ne serait pas sage de réserver le même sort à l’expression « intelligence artificielle », utilisée aujourd’hui pour désigner les algorithmes d’apprentissage automatique. Plusieurs griefs peuvent en effet être retenus contre elle. Pourlascience.fr, L’expression « intelligence artificielle » sème le trouble | Pour la Science

Traductions du mot « phlogistique »

Langue Traduction
Anglais phlogiston
Espagnol flogisto
Italien flogisto
Allemand phlogiston
Chinois 火药
Arabe اللاهوب مادة كيميائية
Portugais flogisto
Russe флогистон
Japonais フロギストン
Basque phlogiston
Corse phlogiston
Source : Google Translate API
Partager