La langue française

Phanérogame

Définitions du mot « phanérogame »

Trésor de la Langue Française informatisé

PHANÉROGAME, adj. et subst. fém.;PHANÉROGAMES, subst. fém. plur.

BOTANIQUE
I. − Adj. et subst. fém. (Plante) qui a des organes de fructification apparents dans la fleur et se reproduit par des graines. Les multiples hypothèses élaborées pour rendre compte de la constitution des plantes vasculaires peuvent se répartir en quelques courants. Pour les uns la pousse feuillée d'une phanérogame est une structure composite (Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.760).
II. − Subst. fém. plur. Embranchement du règne végétal comportant deux sous-embranchements, les angiospermes et les gymnospermes, et qui, par opposition aux cryptogames, désigne les plantes ayant un organe de reproduction apparent. (Ds Lemaire Envir. 1975, Bén.-Vaesk. Jard. 1981, Lar. agric. 1981). P. méton. Plantes qui appartiennent à cet embranchement. Le nombre des végétaux diminue en allant vers le Pôle; au Spitzberg, on ne rencontre plus que quarante espèces de phanérogames (Chateaubr., Mém., t.1, 1848, p.270).Becquerel a expérimenté sur des graines de phanérogames, des spores de mousse, des grains de pollen, des algues, des rotifères, des protozoaires (amibes, paramécies) (J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p.102).
REM. 1.
Phanérogamie, subst. fém.a) Vx. α) ,,Grande division du règne végétal comprenant toutes les plantes à organes sexuels apparents`` (Littré-Robin 1855, 1865). β) État d'une plante ou d'un animal chez lequel les organes sexuels sont apparents. (Dict. xixes.). b) Partie de la botanique qui étudie les plantes à fleurs. (Dict. xxes.).
2.
Phanérogamique, adj.[Correspond à phanérogamie supra a b] Relatif à une plante, un animal chez lequel les organes sexuels sont apparents. P. plaisant. Quant à la manière dont il [le Pierrot anglais] essayait de lui prouver son amour [à la femme], chacun peut se le figurer par les souvenirs qu'il a gardés de la contemplation des moeurs phanérogamiques des singes, dans la célèbre cage du Jardin-des-Plantes (Baudel., Curios. esthét., 1855, p.179).
Prononc. et Orth.: [faneʀ ɔgam]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1791 plantes phanérogames (J. F. Boudon de Saint-Amans ds J. des sc. utiles, éd. Bertholon, t.3, noXVII-XVIII, pp.283, 285 et 291); 1813 subst. plur. (Lamouroux ds Ann. du Museum, t.XX, p.25 ds DG). Comp. des élém. phanéro-* et -game*. Cf. lat. phanerogama (1768 Haller d'apr. Cottez 1982). Bbg. Tournier (M.). Un Vocab. ouvrier en 1848... Thèse, Paris, 1976, t.1, p.427 (s.v. phanérogamie).

phanérogame, adj.« Caractérisé par des unions avec des filles publiques ». Les mœurs phanérogames, ou le concubinage public (Proudhon, Propriété, 1840, p. 283)

Wiktionnaire

Adjectif

phanérogame \fa.ne.ʁɔ.ɡam\ masculin et féminin identiques

  1. (Botanique) Qualifie les plantes dont les organes de reproduction sont apparents, se reproduisant par fleurs et par graines, telles que les angiospermes et les gymnospermes.
    • En 1873, le bryologue Renaud publiait, en collaboration avec D. Laloy, un excellent Catalogue des plantes phanérogames et des Mousses observées jusqu’à cette époque dans le département de la Haute-Saône […] — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 2)
    • D'autres enfin, notamment l’acide 2-4-dichlorophénoxyacétique, l’acide 2-méthyl-4-chlorophénoxyacétique, etc., provoquent une intoxication sélective de certaines Phanérogames ; à dose convenable, elles détruisent la plupart des Dicotylédones, mais ne troublent pas le développement de nombreuses Monocotylédones, en particulier, elles n'agissent guère sur les Graminées. — (R. Longchamp & R.-J. Gautheret, Recherches sur le désherbage des champs de céréales au moyen des régulateurs de croissance, dans les Annales agronomiques, volume 19, éd. Dunod, 1949, page 38)

Nom commun

phanérogame \fa.ne.ʁɔ.ɡam\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. Plante se reproduisant par fleurs et par graines, telles qu’un angiosperme ou un gymnosperme.
    • On a comparé ces anomalies à la duplicature des fleurs chez les Phanérogames, et le Dr Maxwell Masters, rédacteur du Gardener’s Chronicle, considère les partitions anormales des fougères comme des sortes de superfétations organiques, un perfectionnement de la plante. — (Henry Correvon, Les Fougères de pleine terre et les prêles, lycopodes et sélaginelles rustiques, Octave Droin éditeur, 1896, p. 116)
    • La classe des phanérogames est plus nombreuse que celle des cryptogames.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PHANÉROGAME (fa-né-ro-ga-m') adj.
  • Terme de botanique. Qui a, en parlant des plantes, les organes sexuels apparents.

    S. f. La classe des phanérogames. Cette plante est une phanérogame.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « phanérogame »

Phanéro…, et γάμος, mariage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du grec ancien composé de φανερός, phaneros (« apparent ») et de γάμος, gamos (« union »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « phanérogame »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
phanérogame fanerɔgam

Citations contenant le mot « phanérogame »

  • Jonathan Lenoir : Nous traitons les espèces en quatre grands groupes taxonomiques : les animaux ectothermes, les animaux endothermes, et les organismes photosynthétiques – cryptogames et phanérogames. Les endothermes sont les animaux capables de produire de la chaleur corporelle, comme les mammifères. Les ectothermes,  comme les lézards, les amphibiens et les poissons, eux n’en sont pas capables. Les phanérogames sont les plantes plus évoluées avec des organes de reproduction visibles. Les cryptogames ont une reproduction cachée. Il s’agit des végétaux inférieurs comme les mousses, les fougères, les lichens et les algues. Ils vont se reproduire avec la dispersion de spores par le vent et l’humidité. Nous n’avons pas analysé les organismes non chlorophylliens comme les champignons et les bactéries. Il reste trop peu d’informations sur ces espèces. Natura Sciences, Face aux changements globaux, la course à l’adaptation de la biodiversité
  • En France métropolitaine, le nombre de plantes supérieures, à fleurs, dites « phanérogames », donc hors champignons, mousses, fougères, lichens, algues, etc., du territoire métropolitain est d'environ 5 000 espèces sauvages ou cultivées. Pour les vertébrés, on y trouve de l'ordre de 40 poissons d'eau douce, 40 amphibiens (ou batraciens), 40 reptiles (serpents, lézards, tortues), 400 oiseaux en comptant des migrateurs qui ne nichent pas sur le territoire national, et 80 mammifères. Au total : environ 600 vertébrés. Donc, en additionnant les végétaux supérieurs et les animaux supérieurs, au sens de l'évolution darwinienne, 5 600 espèces en France. La très grande majorité n'est pas menacée et les espèces qui sont prétendues l'être (1) ne le sont pas toujours. Le Point, Kervasdoué – Quelques vérités sur la biodiversité - Le Point
  • Le dugong est un mammifère marin de l’ordre des siréniens qui vit dans les zones côtières de l’Océan Indien, de la Mer Rouge et de l’océan pacifique. Il est cousin des trois espèces de lamantins qui vivent dans la zone tropicale de l’Atlantique. Ce mammifère marin, appelé également vache de mer ou halicore, mesure quatre mètres de long et peut atteindre plus de 500 kg. Il peut vivre jusqu'à soixante dix ans en solitaire ou en petits groupes. Le dugong est un herbivore qui vit principalement près des zones côtières, dans des eaux peu profondes. Il se nourrit principalement d’herbiers marins, comme les phanérogames qui forment des prairies sous-marines. Le dugong peut passer jusqu’à 16h par jour à s’alimenter, consommant jusqu’à 50 kg d’herbes marines. Il privilégie deux espèces : halophila spp. et halodule spp. Il se nourrit généralement jusqu’à 10 m de profondeur, mais peut occasionnellement se nourrir à des profondeurs plus importantes, jusqu’à 30 – 40 m. La maturité sexuelle d’un dugong a lieu aux alentours de 10 ans. La femelle a un petit tous les 4 à 5 ans. Après une gestation de 12 à 14 mois, la femelle met bas un seul petit qui mesure 1,20 m, pèse 20 à 35 kg et ne sera sevré que 18 mois plus tard. La morphologie du dugong est adaptée au milieu marin. Il est doté d’un corps massif, proilé et fusiforme, se terminant par une nageoire caudale large, échancrée et aplatie horizontalement. C’est d’ailleurs cette dernière caractéristique qui permet de le distinguer facilement du lamantin, son proche cousin, avec lequel il est souvent confondu. , Biodiversité : dugongs et herbiers marins du nord, des richesses à protéger
  • Des QRcodes permettent d’accéder aux descriptions des espèces à partir de la Flore illustrée des phanérogames de Guadeloupe et de Martinique, de Jacques Fournet, et à des milliers de photos supplémentaires. Tela Botanica, Florantilla – Flore photographique des Petites Antilles – Tela Botanica
  • Aux Conservatoire et jardin botanique de Genève, les botanistes sont eux aussi occupés à découvrir de nouvelles espèces de plantes, de lichens ou de champignons, installés dans l’un des deux herbiers (un pour les cryptogames, plantes dépourvues de graines, et un pour les phanérogames qui en ont). Tout se passe à quelques mètres en dessous des pelouses du Jardin botanique, dans des pièces aux épais murs de béton qui garantissent un peu de fraîcheur malgré la chaleur estivale. Ici l’odeur de naphtaline fait place à celle du vieux papier, tous les spécimens étant conservés entre des feuilles de journaux. Le journaliste ne peut s’empêcher de remarquer qu’en plus d’une incroyable bibliothèque de végétaux, les herbiers constituent sans doute une collection unique de journaux du monde entier. LeTemps.ch, L’étonnante biodiversité des tiroirs des musées - Le Temps
  • Les herbes marines, ou herbiers marins, sont des plantes qui poussent dans les eaux salées et forment de véritables prairies sous-marines. Il ne s’agit pas d’algues, mais de plantes à fleurs, plus précisément des phanérogames marines. Elles sont implantées dans presque toutes les mers de la planète, et poussent très rapidement en eaux peu profondes. , Corbeille herbes marines et jute bordure verte médium Respiin

Traductions du mot « phanérogame »

Langue Traduction
Anglais phanerogam
Espagnol fanerógama
Italien fanerogame
Allemand phanerogam
Chinois phanerogam
Arabe phanerogam
Portugais fanerógama
Russe явнобрачное растение
Japonais phanerogam
Basque fanerogamo
Corse fanerogam
Source : Google Translate API

Phanérogame

Retour au sommaire ➦

Partager