La langue française

Phalliquement

Sommaire

  • Définitions du mot phalliquement
  • Étymologie de « phalliquement »
  • Phonétique de « phalliquement »
  • Citations contenant le mot « phalliquement »
  • Traductions du mot « phalliquement »
  • Synonymes de « phalliquement »

Définitions du mot « phalliquement »

Trésor de la Langue Française informatisé

Phalliquement, adv.,hapax. Un corps et des ailes de vautour, des pattes d'ibis et il est phalliquement humain (Du Camp, Nil, 1854, p.221).

Wiktionnaire

Adverbe

phalliquement \fa.li.kə.mɑ̃\ ou \fa.li.kmɑ̃\

  1. A la manière d'un phallus ; de façon phallique.
    • Sous une brume légère la lisière des arbres s'estompait, se gazait, formait comme un mur bleu et mou autour des plaines rares, atténuées aussi de vapeurs et où, phalliquement, s'enfonçaient çà et là des coutres de charrues dételées. — (François de Nion, « La peur de la mort », livre 9, dans Revue indépendante, tome 16, Paris : chez Albert Savine, 1890, p. 95)
  2. A l'image ou à la similitude du phallus.
    • Nous ne pouvons admettre dans l'espace que des formes phalliquement marquées, sinon elles n'y sont pas, elles sont invisibles. Une forme qui ne relève pas de l'appartenance, d'une dérivation phallique, c'est le fantôme. — (Charles Melman, Lacan élève effronté et impitoyable de Freud, Éditions Éres, 2018, chap. 6)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « phalliquement »

Mot dérivé de phallique avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « phalliquement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
phalliquement falikœmɑ̃

Citations contenant le mot « phalliquement »

  • Celles qui rejettent ce fantasme masculin, qui excluent de s’y soumettre en se tournant vers l’homosexualité afin de le contester bruyamment (tout en s’y identifiant, phalliquement, notons-le), et celles qui obtempèrent de s’identifier à ce fantasme masculin, à ce modèle phallique hétérosexuel des places bien définies entre les hommes dominants et les femmes dominées. Et ces femmes, qui n’acceptent ni l’un ni l’autre, forment le champ de l’hystérie. Elles n’acceptent pas, contestent, se rebellent, sans pour autant arriver à se réaliser dans l’homosexualité avérée, pas plus qu’à la place où les cantonnent le machisme et le sexisme. Elles sont en souffrance de féminité, ou, mieux dit, en souffrance de leur féminin. , Les violences faites aux femmes, place et fonction d’un psychanalyste | Carenews
  • Le rapport de domination s’inverse l’air de rien. Le féminin ne se cache plus dans l’expression ostentatoire, voire parfois agressive de son désir. Le rapport du masculin et du féminin reste toutefois englué dans des représentations de la sexualité phalliquement déterminées : corps conçus comme "armes" de séduction, consommation sexuelle et mise en concurrence, ce qui n’est pas sans déplaire comme l’a montré Kaaris dans Tchoin, mais l’inverse continue de défrayer les chroniques. Les exactions masculines sont légitimement dénoncées, mais étonnamment les exactions féminines continuent d'être tues. Etre femme exempt l'individu de toute perversion, de toute possibilité de mal agir vis à vis d'autrui? L'Egalité en droit nécessaire et cruciale pour le vivre ensemble n'induit pas la logique du "tous les droits" qui peut parfois se faire sentir. Pouvoir disposer de son corps ne signifie en faire une arme contre autrui, même si il a été le lieu de notre soumission. Le corps féminin comme masculin est fondamentalement inaliénable. C'est dans la relation entre les corps, dans le désir que se profile le sens du féminin et du masculin : leur rapport et leur réversibilité car l'un ne s'entend et ne se comprend que par rapport à l'autre.  Club de Mediapart, Vulnérabilité masculine vs domination masculine : les paradoxes du masculin | Le Club de Mediapart
  • J’ai beaucoup travaillé ce sujet. La femme « idéalement » doit intégrer son complémentaire (Gollum me dit souvent que je pense comme un homme,...et pourtant je reste féminine). Le gros problème c’est du côté des hommes : ma version plus freudienne (je vais certainement en choquer sur le site,..) .est d’accepter sa part féminine (ce qui le place en position « homosexuelle » par rapport aux homme)s. Les créateurs, les écrivains ont généralement intégré cette part. Mais quand l’homme n’y arrive pa, il dévie vers une position paranoïaque. Tout psy sait que la parano est une projection sur autrui d’une forme de persécution homosexuelle. D’où le bras phalliquement relevé des nazis. AgoraVox, Carl Gustav Jung, Ma vie - AgoraVox le média citoyen
  • Excellente analyse : j’ajouterai(s) le fait qu’il s’agit d’une rencontre fortuite entre un sportif dont on peut imaginer qu’il vient de courir dans le vent (un sportif ne fume pas et est physiquement au mieux de sa forme, sexualité comprise) et d’une simple passante ou promeneuse en robe légère prise d’une envie foudroyante de s’encastrer phalliquement en lui (doigt levé) et, vice et versa, d’être prise par cette piuissance détournée vers son plaisir propre. AgoraVox, Quand le tabac n'est plus un atout de séduction mais un handicap - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « phalliquement »

Langue Traduction
Anglais phallically
Espagnol fálicamente
Italien fallicamente
Allemand phallisch
Chinois 阴茎地
Arabe شفهي
Portugais falicamente
Russe фаллически
Japonais ひどく
Basque falikoki
Corse falisticamente
Source : Google Translate API

Synonymes de « phalliquement »

Source : synonymes de phalliquement sur lebonsynonyme.fr
Partager