La langue française

Parisis

Définitions du mot « parisis »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARISIS, adj. inv. postposé

HIST. DES MONNAIES. [Qualifie un subst. désignant une unité de monnaie en usage au Moy. Âge en France] Frappé à Paris et valant un quart de plus que l'unité équivalente frappée à Tours. Denier, livre parisis. Elle entendait leur faire largesse à tous avec 4 livres 16 sols parisis! (Caron, Hutin, Alchimistes, 1959, p.16).
Prononc. et Orth.: [paʀizi]. Vieilli, Land. 1934, Gattel 1841, Besch. 1845 [-zis]; Barbeau-Rodhe 1930 [-zi], [-zis]. Att. ds Ac. dep. 1740; 1798-1935: ,,on prononce l's finale``. Étymol. et Hist. Ca 1160 subst. masc. un parisi (Moniage Guillaume, 5689 ds T.-L.); 1370 adj. douze Deniers Parisis (Ordonnance des rois de France, t.V, 319). Du b. lat. *parisiensis «parisien» du nom de peuple Parisii «Parisiens» et «Paris». Fréq. abs. littér.: 52. Bbg. Belz (G.). Die Münzbezeichnungen in der altfranzösischen Literatur. Strassburg, 1914, pp.46-48. _Gardette (P.). Ds quelle lang. est écrit le plus ancien texte dial. du Forez? Mél. Wartburg (W. von) 1968, t.2, p.46.

Wiktionnaire

Adjectif

parisis \paʁizi\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) Qualifiait la monnaie qui se frappait à Paris et qui était plus forte d’un quart que celle qui se frappait à Tours.
    • Eh bien, le fisc vient de le louer à Guillaume Alixandre, historieur, pour six livres huit sols parisis par an. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • Les pâtissiers obtiennent de la sorte en 1606 un arrêt du Parlement interdisant à Hélène Baltazard, fille de pâtissier mais mariée, de « faire et débiter des saucisses appelées godiveaux à peine de confiscation desdites marchandises et de vingt livres parisis d'amende». — (Anne Montenach, Espaces et pratiques du commerce alimentaire à Lyon au XVIIe siècle: l'économie du quotidien, Presses universitaires de Grenoble, 2009, p. 225)

Nom commun

parisis \Prononciation ?\ masculin

  1. Parisis.
    • Ja ne li coustera deux paresis — (Aiol, édition de Normand et Raynaud, page 101.)

Adjectif

parisis \Prononciation ?\

  1. Parisien.
    • Genz françoise, genz paresise — (Renclus de Molliens, Le roman de Carité, manuscrit 23111 français de la BnF, selon F. Godefroy.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARISIS. (On prononce l'S finale.) adj. des deux genres
. On le disait de la Monnaie qui se frappait à Paris et qui était plus forte d'un quart que celle qui se frappait à Tours. Sou, denier parisis.

Littré (1872-1877)

PARISIS (pa-ri-zî)
  • 1Adj. inv. Ancien terme de monnaie. Sou, livre parisis, sou, livre qui valaient un quart de plus que le sou et la livre tournois, et qui se frappaient à Paris. Vous nous plaignez beaucoup, nous autres paysans… mais songez donc, monsieur, qu'autrefois on nous tuait pour cinq sous parisis, Courier, Lettre 1re.
  • 2 S. m. Anciennement, dans les bureaux de douane et ailleurs, le quart en sus des droits réglés par les tarifs et pancartes.
  • 3 S. m. Une certaine étendue de pays autour de Paris.

HISTORIQUE

XIIIe s. Richart avoit plus estrellins que li rois de France n'eust paresis, Chr. de Rains, 37. Ou se Pierres dist que ce fut parisis qu'il presta, et li tesmong dient que ce furent tornois ou autre monnoie, lor dis seroit de nule valeur, Beaumanoir, XL, 9.

XIVe s. Que iceulx six cens mars d'argent vous feissiez ouvrer et monnoier en blancs deniers d'argent, pour douze deniers parisis la piece, Ordonn. des rois de Fr. t. V, p. 319.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARISIS, (Monnoie.) monnoie des ducs ou comtes de Paris : elle étoit ainsi appellée à cause qu’elle portoit le nom de Paris, où elle étoit fabriquée, comme il appert par un denier de Hugues, duc de Paris, gravé dans le Blanc : les comtes de Paris étant devenus rois de France, la monnoie parisis devint monnoie royale ou la monnoie du roi.

La plus ancienne mention que l’on trouve de la monnoie parisis, est dans un titre de S. Denis de l’année 1060, qui étoit la premiere du regne de Philippe I : quam in vadimonio tenebat pretio 60 librarum denariorum parisiensium. La distinction de la monnoie tournois & parisis, a commencé avant le regne de Philippe Auguste, quoiqu’on ait toujours crû, qu’il avoit introduit cette différence dans nos monnoies. Sous ce prince, la monnoie parisis étoit plus forte d’un quart que la monnoie tournois ; c’est-à-dire que 4 sols parisis en valent 5 tournois. On s’en est servi en France dans les comptes & dans les contrats.

Parisis d’argent (Monnoie.) Philippe de Valois fit fabriquer cette monnoie ; elle étoit d’argent fin, & pesoit quatre deniers. Elle valoit un sol parisis, ou quinze deniers tournois. Ce prince fut le seul entre nos rois qui fabriqua de ces especes.

Le parisis d’argent avoit cours au même tems que le parisis d’or ; il valoit douze deniers parisis, de sorte que le parisis d’argent étoit le sol parisis, comme le gros tournois étoit le sol tournois ; on peut voir dans la table du traité des monnoies, par M. le Blanc, le tems où toutes ces especes ont été fabriquées, leur loi, leur poids & leur valeur, aussi-bien que celle du marc d’argent. Ces parisis d’argent, ne passerent pas le regne de Philippe de Valois, quoiqu’on ait continué sous les regnes suivans, de se servir de la monnoie parisis, ainsi qu’il paroît par les doubles, & les deniers parisis, que firent faire ses successeurs. (D. J.)

Parisis d’or, (Monnoie.) les parisis d’or furent ainsi nommés, parce qu’ils valoient une livre parisis, ou vingt sols parisis, lesquels étoient d’argent fin & pesoient quatre deniers ; de sorte que les parisis d’or qui valoient alors vingt sols parisis, ou 25 sols tournois, vaudroient aujourd’hui environ 26 liv. Le parisis d’or fut établi au mois d’Octobre 1330, & il ne dura que jusqu’au premier Février 1336. Cette monnoie étoit nouvelle, & on n’avoit point encore vû en France d’espece d’or qui portât ce nom-là ; ou peut en voir la figure dans le traité historique de M. le Blanc.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « parisis »

Paris.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIe siècle) Du bas latin parisiensis (« parisien ») issu du latin Parisii.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin Parisii, voir ci-dessus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parisis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parisis parizi

Traductions du mot « parisis »

Langue Traduction
Anglais parisis
Espagnol parisis
Italien parisis
Allemand paris
Chinois 巴黎人
Arabe ندم
Portugais parisis
Russe parisis
Japonais パリ
Basque paristar
Corse parisi
Source : Google Translate API

Synonymes de « parisis »

Source : synonymes de parisis sur lebonsynonyme.fr

Parisis

Retour au sommaire ➦

Partager