La langue française

Parenchyme

Définitions du mot « parenchyme »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARENCHYME, subst. masc.

A. − ANAT. Tissu fonctionnel d'un organe glandulaire, formé de cellules douées d'une activité physiologique déterminée, par opposition au tissu conjonctif de soutien. Parenchyme hépatique, mammaire, rénal; inflammation, altération du parenchyme; atrophie, destruction du parenchyme. Les observations pathologiques paroissent confirmer ce résultat. Indépendamment de la bile qu'il prépare, le parenchyme du foie est d'une nature fort huileuse (Cuvier, Anat. comp., t.4, 1805, p.4).Électroencéphalographie. Cette technique utilisée pour la première fois par Berger en 1924, consiste à mettre en évidence les variations de potentiel électrique du parenchyme cérébral (Quillet Méd.1965, p.343):
. Mentionnons enfin la thèse de M. Tissot, ancien professeur au Muséum d'Histoire naturelle, suivant laquelle le bacille tuberculeux serait produit par les mitochondries des cellules du parenchyme pulmonaire. J. Rostand, Genèse vie, 1943, p.185.
B. − BOT. Tissu cellulaire spongieux et mou de certaines parties des plantes (feuille, jeune tige, fruit, écorce ou racine). Parenchyme chlorophyllien. Prenez une feuille dont les insectes ont dévoré le parenchyme, et considérez à la lumière mourante ce réseau de fibres et de nervures délicates, vous aurez comme une miniature des délicieuses fantaisies de l'art gothique (M. de Guérin, Journal, 1833, p.181).La masse du bois (...) est formée de cellules: Cellules courtes ou cellules du parenchyme; Cellules longues (...) formant les vaisseaux et les fibres (Guillemin, Constr., calcul et essais avions, 1929, p.6).Il s'agissait du (...) champignon du groupe des phycomycètes, qui produit d'importantes destructions du parenchyme foliaire en voie de croissance ainsi que sur la fleur et les organes herbacés (Levadoux, Vigne, 1961, p.61).
Prononc. et Orth.: [paʀ ɑ ̃ ʃim]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist.1. 1546 «tissu spongieux constitutif de certains viscères» (Ch. Estienne, Diss. des part. du corps humain, p.194 ds Gdf. Compl.); 2. 1675 bot. «tissu spongieux des plantes» (Trad. de M. Grew, Anatomie des plantes ds Fur. 1690). Empr. au gr. π α ρ ε ́ γ χ υ μ α, -α τ ο ς (dér. de π α ρ ε γ χ ε ́ ω «répandre dans, sur») «substance des poumons, du foie, des reins et de la rate, formée, selon Erasistrate, par le sang des veines de ces organes», p.oppos. à σ α ́ ρ ξ «chair musculaire». Fréq. abs. littér.: 20.
DÉR.
Parenchymatose, subst. fém.,,Dégénérescence granulo-graisseuse d'origine infectieuse qui frappe simultanément plusieurs viscères (foie, rein, etc.)`` (Garnier-Del. 1972). [paʀ ɑ ̃ ʃimato:z]. 1reattest. 1941 (Garnier-Del., 13eéd., p.571); dér. sav. de parenchyme, suff. -ose*.

Wiktionnaire

Nom commun

parenchyme \pa.ʁɑ̃.ʃim\[1] masculin

  1. (Désuet) Tissu spongieux constitutif de certains viscères, tels que le foie, le rein, etc.
    • L'estomac du chien ne digère proprement que le parenchyme ou la partie animale de l'os.
  2. (Botanique) Pulpe des feuilles, des tiges et des fruits.
    • Il disséquait les plantes avec la même adresse que les animaux, et, dégageant entièrement leurs vaisseaux de la pulpe ou parenchyme, il montrait à découvert ce qui faisait leur vie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARENCHYME. n. m.
T. de Médecine et d'Anatomie. Nom donné par les anciens anatomistes au tissu spongieux constitutif de certains viscères, tels que le foie, le rein, etc. Il se dit aussi, en termes de Botanique, du Tissu tendre et spongieux des feuilles, des tiges et des fruits.

Littré (1872-1877)

PARENCHYME (pa-ran-chi-m') s. m.
  • 1 Terme d'anatomie. Tissu propre aux viscères, et, particulièrement, aux organes glanduleux. L'estomac du chien ne digère proprement que le parenchyme ou la partie animale de l'os, Bonnet, Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 19, dans POUGENS.
  • 2 Terme de botanique. Le tissu utriculaire. Le parenchyme forme à peu près seul les champignons et les végétaux inférieurs. Il disséquait les plantes avec la même adresse que les animaux, et, dégageant entièrement leurs vaisseaux de la pulpe ou parenchyme, il montrait à découvert ce qui faisait leur vie, Fontenelle, Ruysch.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « parenchyme »

Du grec ancien παρέκχυμα, parennkhuma (« effusion »), de παρεκχέω, parenkheô (« épancher auprès »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Παρέγχυμα, de παρὰ, à côté, ἐν, en, et χύμα, effusion.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « parenchyme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parenchyme parɑ̃ʃim

Citations contenant le mot « parenchyme »

  • Le tissu pulmonaire (le parenchyme) serait en effet très tendre et vascularisé, “ce qui explique qu’une infection puisse progresser très rapidement (...) et lorsque les deux poumons sont atteints par une infection, l’appareil respiratoire peut très vite se trouver en état de défaillance, ne parvenant plus à oxygéner suffisamment le corps”. Dans cette situation, tout le corps est en état de souffrance, ce qui l’empêche de reprendre le dessus sur l’infection. Medisite, Coronavirus : voici à quoi ressemblent les poumons d’un malade !
  • Les résultats observés depuis plusieurs semaines en radiographie et TDM décrivant, rappelons-le, des opacités à verre dépoli multilobaires, principalement périphériques et basilaires se retrouvent le plus souvent lors d’examens d'IRM et de TEPScan. Dans cet article, les chercheurs passent en revue les caractéristiques radiologiques du COVID-19 à travers ces nombreuses technologies d’imagerie, confirmant que le COVID-19 affecte principalement le parenchyme pulmonaire en provoquant une pneumonie. Le but de ce travail est donc de décrire le spectre des caractéristiques radiologiques observées dans cette maladie et de fournir un aperçu de leur utilité clinique à la fois dans le diagnostic et la gestion des patients. , Un spectre de signes radiologiques multimodal pour le COVID-19
  • “L'azithromycine a l'avantage d'être un antibiotique, mais d'avoir aussi une action sur les virus et une activité anti-inflammatoire sur le parenchyme pulmonaire”, expose dans Le Parisien Denis Gastaldi, médecin à Morhange en Moselle. Les premiers résultats sur les effets de ce traitement semblent efficaces. “Depuis quelques semaines, nous avons tous les trois prescrit ce traitement à tous nos patients atteints du coronavirus. Pour ma part, cela représente plus de 200 patients. J'ai eu seulement deux cas graves nécessitant une hospitalisation et qui sont sortis depuis. Évidemment, ce n'est pas une étude multicentrique et randomisée, mais ce sont des résultats très intéressants. Si on se fie aux données connues sur la maladie, sur, au minimum, 200 cas, on aurait dû avoir au moins deux décès et une quarantaine d'hospitalisations”, ajoute Denis Gastaldi, sans toutefois affirmer que l’azithromycine serait le remède miracle pour lutter contre le virus. Capital.fr, L’azithromycine, un nouveau remède efficace contre le virus ? - Capital.fr
  • A priori, ce n’est ni une laryngite ni un rhume mais bien une pneumopathie, c’est-à-dire une atteinte du parenchyme pulmonaire et en l’occurrence, il s’agit ici d’un virus, un coronavirus pour être précis. Ces coronavirus peuvent toucher l’homme ou l’animal et sont le plus souvent responsables de rhumes mais deux de ces coronavirus touchent l’homme et l’animal : le coronavirus lié au Syndrôme respiratoire aigu sévère (Sras) et le Mers (Middle East Respiratory Syndrom, transmis par les dromadaires). Les épizooties – touchant uniquement l’animal – sont assez communes. Pour l’homme, le danger s’il contracte cette pneumonie issue d’un coronavirus, c’est que l’appareil respiratoire profond est alors touché, avec toutes les conséquences que cela peut entraîner. ladepeche.fr, Jean Michel Mansuy, médecin biologiste à Toulouse : "Les Chinois ont été plutôt réactifs" - ladepeche.fr
  • Des mesures de l’élasticité hépatique basées sur l'ERM ont été effectuées dans le parenchyme hépatique normal et dans les lésions métastatiques. De plus, la taille des métastases hépatiques a été évaluée pendant le traitement et comparée aux résultats de l'analyse MRE. , Évaluer les métastases hépatiques colorectales grâce à l'élastographie par résonance magnétique
  • L’hypertension artérielle par atteinte du tissu rénal, le parenchyme, représente aussi une part significative des HTA. D’étiologies diverses, certaines causes sous-jacentes de la dégradation du tissu rénal aux effets lourds, comme la dialyse, sont évitables : un dépistage précoce, avec une intervention rapide, dans les uropathies (affections de l’appareil urinaire) malformatives ou le reflux vésico-urétéral, autorise une vie normale. Le diagnostic, néanmoins fort difficile, d’une tuberculose rénale permet de préserver le rein. De même, une prise en charge rigoureuse du diabète peut éluder une HTA présente malheureusement dans 30 % des cas. Cette HTA cause alors des lésions longtemps réversibles puis irréversibles qui conduisent à l’insuffisance rénale chronique terminale. OujdaCity, L'hypertension artérielle : on peut en guérir ! - OujdaCity
  • Qu’elles soient virales ou bactériennes, les infections pulmonaires peuvent toujours entraîner le décès. C’est dû au fait que le tissu pulmonaire (le parenchyme) est tendre et très vascularisé, ce qui explique qu’une infection puisse progresser très rapidement ; et au fait que, lorsque les deux poumons sont atteints par une infection, l’appareil respiratoire peut très vite se trouver en état de défaillance, ne parvenant plus à oxygéner suffisamment le corps (insuffisance respiratoire aiguë), et dans ce cas tout le corps est en état de souffrance, ce qui l’empêche de reprendre le dessus sur l’infection. Atlantico.fr, Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires | Atlantico.fr
  • "La bronchite, c'est l'inflammation aiguë des bronches et des bronchioles. Ce sont les voies de conduction qui mènent aux alvéoles et au parenchyme pulmonaire, là où se font les échanges gazeux. Il y a dix millions de cas par an et, dans, 90% des cas, c'est viral. Il y a par exemple le virus de la bronchiolite ou le virus influenza. C'est facile à diagnostiquer : dans un contexte d'épidémie, on observe une toux sèche, puis grasse, avec une douleur derrière la poitrine." Europe 1, Bronchite : comment bien la soigner ?
  • "en pense qu’il aurait du utiliser l’HCQ comme antiviral, la presse aux ordres lui a coupé les pattes (et ramolli le cerveau), et que les morts en réa sont morts à cause du respirateur : cette pression positive était le coup de grâce sur un parenchyme pulmonaire lésé. AgoraVox, Mots clés : Virus ; Prétexte ; Délire - AgoraVox le média citoyen
  • Lorsque la RT-PCR était négative, la TDM thoracique a été examinée par un radiologue thoracique principal pour rechercher des lésions caractéristiques du parenchyme pulmonaire COVID-19. Lorsque les images CT étaient considérées comme typiques et que les données cliniques étaient compatibles, le patient a également été jugé comme ayant COVID-19. 1696 patients ont ainsi fait l’objet d’une TDM pour suspicion ou suivi d'une infection à COVID-19. Des angioscanners ont également été réalisés chez 135/1696 (8%) patients, auxquelles ont été ajoutées des images de la phase artérielle pulmonaire incluses dans un scanner TAP sur 25 autres patients. Sur ces 160 patients, 106 patients ont été classés comme infection COVID-19 (97 patients par RT-PCR et 9 patients avec TDM positive et test RT-PCR négatif). , Deux études françaises confirment l'embolie pulmonaire souvent associée au COVID-19

Traductions du mot « parenchyme »

Langue Traduction
Anglais parenchyma
Espagnol parénquima
Italien parenchima
Allemand parenchym
Chinois 实质
Arabe حمة
Portugais parênquima
Russe паренхима
Japonais 実質
Basque parenchyma
Corse parenchyma
Source : Google Translate API

Parenchyme

Retour au sommaire ➦

Partager