La langue française

Pacha

Sommaire

  • Définitions du mot pacha
  • Étymologie de « pacha »
  • Phonétique de « pacha »
  • Citations contenant le mot « pacha »
  • Traductions du mot « pacha »

Définitions du mot « pacha »

Trésor de la Langue Française informatisé

PACHA, subst. masc.

A. − [Dans l'ancien empire ottoman] Gouverneur d'une province. Pacha de Damas, d'Acre. Un arabe à Marseille autrefois m'a conté Qu'un pacha turc dans sa patrie Vint porter certain jour un coffret cacheté Au plus sage dervis qui fût en Arabie (Florian,Fables,1792, p.141).
B. − Titre honorifique que portaient en Turquie et dans l'ancien empire ottoman jusqu'en 1923 certains hauts personnages civils ou militaires. Kemal pacha. Quand les Grecs de Colocotroni prirent la ville d'assaut, en 1821, ils massacrèrent toute la population turque, hors les femmes du vieux Kourchid-pacha, gouverneur de la Morée (Barrès,Voy. Sparte,1906, p.174).
P.anal. Titre honorifique accordé à divers dignitaires de pays musulmans ainsi qu'à des officiers britanniques qui exerçaient un commandement dans un pays musulman. À Palmyre et dans le désert sévissait M. Glubb, dit «Glubb-pacha», commandant anglais de la Transjordanian Force, qui s'efforçait de rallier les tribus bédouines à l'Émir Abdullah (De Gaulle,Mém. guerre,1954, p.172).
C. − P.compar. ou p.anal.
1. P.compar.
Comme un pacha. En prenant ses aises. Elle n'en a pas la figure, et elle n'y pense guère en tous cas, bien trop occupée à cracher sur les autres et à se carrer comme un pacha dans son lit... (Zola,Joie de vivre, 1884, p.957).
Mener une vie de pacha. Mener une vie fastueuse en se laissant servir par son entourage. Ici je mène une vie de pacha, pour rien, à l'oeil (Verlaine, Corresp., t.2, 1893, p.306).
2. P.anal.
a) Arg. mar. milit. Commandant d'un navire de guerre. Le commandant en second n'aime guère ces réjouissances [du Mardi-Gras]: Quand on a sollicité auprès du «Pacha» l'autorisation (...) il a fait (...) la plus vive opposition (Cignerol,Notes Bordachien,1888, p.169).
b) Fam. Personnage qui mène une vie de luxe et d'abondance et qui exerce sur son entourage une autorité despotique. Ai-je l'air d'un de ces pachas de coulisses qui s'arrogent le droit de cuissage? (Arnoux,Zulma,1960, p.323):
. Il y a un mot dans votre pièce que vous aimez, auquel vous tenez. Ils vous diront: −Rayez-moi ce mot-là, et il faudra le rayer. Quelle puissance! (...) Les pachas de l'encre rouge ne rendent de compte à personne, pas même au ministre, car il ne lit pas! Reybaud,J. Paturot,1842, p.83.
Rem. Au fém., rare pachate: J'en découvre [des pavots] à perte de vue dans les jardins du voisinage, chez d'autres pachates qui les cultivent avec un non moindre amour (Bloy, Journal, 1900, p.22).
REM.
Pachalesque, adj.Qui présente tous les attraits d'une vie de pacha. Une existence pachalesque (Nerval,Voy. Orient,t.1, 1851, p.287).Les façons pachalesques (Coppée,Toute une jeun.,1890, p.306).
Prononc. et Orth.: [paʃa]. Ac. 1762: bacha, avec la mention ,,le b en turc se prononce comme le p en français``, dep. 1798: p-. Étymol et Hist. 1. 1396-97 bassat «chef supérieur de l'armée, gouverneur de province (dans l'Empire ottoman)» (Compte de Pierre de Zande, Ch. des Comptes de Lille, Arch. du Nord ds Gdf. Compl.); 1399 baysat (ds Du Cange, s.v. bassa); 1457 bacha (Bertrandon de La Broquière, Voyage d'Outre-Mer, p.188 cité par R. Arveiller ds Fr.mod. t.17, p.139); 1536 pachia (Lettre de Ch. de Hémard ds E.Charrière, Négociations de la France dans le Levant, t.1, p.309 ds Mél. Dauzat, p.29); 1626 pacha (P.Bordier, Voyage à Constantinople ds Fr.mod., loc. cit.); 2. 1532 titre d'honneur, postposé au nom propre (ds E.Charrière, op. cit., t.1, p.237 ds Barb. Misc. 5, 1928-32, § 19: uns vieil bassa nommé Perim Bassa); 3. 1817 pacha «personnage puissant, autoritaire, qui aime se faire servir» (Stendhal, Rome, Naples et Flor., t.1, 184: cardinal Lante, légat de Bologne, c'est-à-dire pacha tout puissant); 4.1832 comme un pacha «en prenant ses aises» (Balzac, OEuvres div., t.2, p.497); 1846 vie de pacha (Dumas père, Monte-Cristo, t.1, p.400); 1855 «personnage qui aime ses aises» (Goncourt, Journal, p.217); 5.1865 arg. mar. milit. «commandant d'un navire de guerre» (s. réf. ds Esn.); 1888 (Cignerol, loc. cit.). Empr. au turc paşa «pacha (ancien titre des généraux et des gouverneurs)», et celui-ci prob. au persan pād(i)shāh, v. padischah (cf. Klein Etymol., s.v. pasha; Vasmer t.2, p.328). Les deux premières attest. se rapportent à la bataille de Nikopol en 1396 qui vit la victoire des Turcs sur les Hongrois et les Français. Fréq. abs. littér.: 456. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1215, b)650; xxes.: a) 777, b) 85. Bbg. Boulan 1934, p.188. _ Quem. DDL t.7 (s.v. pachalesque); t.9.

Wiktionnaire

Nom commun

pacha \pa.ʃa\ masculin

  1. (Noblesse) Titre d’honneur qui se donnait en Turquie à des personnes considérables, même sans gouvernement.
    • Je le trouvai vivement ému par la nouvelle d'une interpellation à la Chambre des Communes au sujet des tortures qu'il aurait fait infliger à un ancien pacha de Meknès, El-Hadj Ben Aïssa et à sa femme Lalla Batoul, qui auraient succombé à leur supplice. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 238)
    • Les vizirs, les pachas, les généraux, tous les fonctionnaires, toutes les autorités, en grand costume tous, et chamarrés de dorures, étaient parqués sur la grande place de Top-Kapou. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    • Avoir, mener une vie de pacha, vivre fastueusement, dans le luxe.
  2. (Marine) (Argot) Commandant d'un navire.
  3. (Vocabulaire des TAAF) Éléphant de mer mâle adulte [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PACHA. n. m.
Titre d'honneur qui se donnait en Turquie à des personnes considérables, même sans gouvernement. Les pachas faisaient porter des queues de cheval devant eux. Pacha à deux queues. Pacha à trois queues. Anciennement on disait Bacha et Bassa.

Littré (1872-1877)

PACHA (pa-cha) s. m.
  • Titre, chez les Turcs, des gouverneurs de provinces. Le rang des pachas est déterminé par le nombre des queues de cheval qui forment leur étendard. Pacha à trois queues. Tu as fait dans ton palais [un hôtel de sous-préfecture] une entrée de pacha à trois queues, Ch. de Bernard, Un acte de vertu, § 1.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pacha »

Du turc paşa.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mot turc, qui signifie gouverneur, grand dignitaire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pacha »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pacha paʃa

Citations contenant le mot « pacha »

  • Le capitaine de vaisseau Jean-Christophe Turret est le nouveau pacha de la BAN de Lann-Bihoué. Retour sur sa prise de commandement et les grands projets de la base. , Lorient : un nouveau pacha pour la base de Lann-Bihoué

Traductions du mot « pacha »

Langue Traduction
Anglais pasha
Espagnol bajá
Italien pascià
Allemand pascha
Chinois 帕夏
Arabe باشا
Portugais paxá
Russe паша
Japonais パシャ
Basque pasha
Corse pasha
Source : Google Translate API
Partager