La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « organe voméronasal »

Organe voméronasal

Variantes Singulier Pluriel
Masculin organe voméronasal organes voméronasaux

Définitions de « organe voméronasal »

Wiktionnaire

Locution nominale - français

organe voméronasal \ɔʁ.ɡan vɔ.mɛ.ʁo.na.zal\ masculin

  1. (Anatomie) Un organe du nez, situé sous la surface intérieure des fosses nasales près du septum nasal, présent chez les mammifères (rudimentaire chez l’homme) et chez les reptiles, et permettant la détection des phéromones et d’autres odeurs (odeurs des proies chez les serpents).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « organe voméronasal »

De organe, vomer et nasal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « organe voméronasal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
organe voméronasal ɔrgan vɔmerɔ̃asal

Évolution historique de l’usage du mot « organe voméronasal »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « organe voméronasal »

  • Et si le chien est un renifleur d’élite, c’est que son arsenal ne s’arrête pas là : occupant une grande partie de son cerveau, ses cavités nasales labyrinthiques sont conçues de façon à ce qu’il puisse inspirer et expirer simultanément, et ainsi glaner en permanence des informations olfactives. Celles-ci sont traitées séparément par chaque narine : avec cet odorat en stéréo, l’animal peut se construire une image en 3D du monde, rien que par le nez, tandis que l’organe voméronasal, situé au-dessus du palais, se charge de détecter les phéromones (chez l’homme, le système voméronasal existe bien, mais à l’état vestigial). Courrier international, Comment c’est, d’être un chien ?
  • Et chez les humains ? La question reste toujours l'objet de controverses. Nous possédons bien un organe voméronasal, sous forme d'une paire de zones à cellules sensorielles à l'intérieur du nez mais à la base, une région bien séparée de celle de l'olfaction (située plus haut). « Relique non fonctionnelle de nos ancêtres » disent certains, « organe fonctionnel mais agissant hors du champ de la conscience » répondent les autres. Le débat dure depuis des décennies. Futura, Les phéromones humaines existent-elles ?
  • Chez certains animaux, l’organe voméronasal, aussi appelé « organe de Jacobson », permet de sentir les phéromones dégagées par l’autre. Des rongeurs privés de cet appendice voient ainsi leur reproduction fortement perturbée. Les humains possèdent aussi un organe de Jacobson dans leur cavité nasale, mais il semble vestigial. Un reliquat de lointains ancêtres que l’évolution n’aurait pas encore totalement gommé et au rôle très limité pour certains, voire totalement inexistant pour d’autres. La Croix, L’amour, ça s’explique ?

Images d'illustration du mot « organe voméronasal »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « organe voméronasal »

Langue Traduction
Anglais vomeronasal organ
Espagnol órgano vomeronasal
Italien organo vomeronasale
Allemand vomeronasales organ
Chinois 犁鼻器
Arabe الجهاز الكعي الأنفي
Portugais órgão vomeronasal
Russe сошниково-носовой орган
Japonais 鋤鼻器
Basque organo vomeronasal
Corse organu vomeronasal
Source : Google Translate API

Organe voméronasal

Retour au sommaire ➦

Partager