La langue française

Orémus

Définitions du mot « orémus »

Trésor de la Langue Française informatisé

ORÉMUS, subst. masc.

A. − RELIG. L'une des oraisons, des prières dites à la messe par le prêtre et dont le premier mot oremus est une invitation à prier. Après l'échange des antiennes et des répons, après l'oremus, le prêtre montait à l'autel, les épaules et les mains enveloppées de l'écharpe de soie blanche, pour saisir l'ostensoir (Huysmans, En route, t.1, 1895, p.154).
B. − Fam., vieilli. Oraison, prière. Les deux bonnes femmes tombèrent à genoux, se signèrent et se mirent à murmurer des oremus (Maupass., Contes et nouv., t.1, Norm. 1882, p.74).Nous ne sommes pas ici pour entendre des exhortations ni des oremus. Si peu qu'il nous soit payé, notre temps est précieux (Aymé, Cléramb., 1950, I, 3, p.27).
Péj. Croqueur d'orémus. Prêtre. Convenez, monsieur, que ce croqueur d'orémus avait de saintes maximes sur le gouvernement (A. France, Dieux, 1912, p.130).
Prononc. et Orth.: [ɔ ʀemys]. Ac. 1740, 1762: oremus; dep. 1798: oré-. Littré, DG, Rob.: oré- mais Lar. Lang. fr.: ore-. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p.237: un orémus, plur. des orémus. Étymol. et Hist. 1560 (Viret, Cuisine papale, 64, Fick ds Delb. Notes mss). Mot lat. signifiant «prions», première pers. du plur. du subj. du verbe orare «prier», précédant souvent des prières de la liturgie catholique, qui devaient être récitées en commun. Fréq. abs. littér.: 35.

Wiktionnaire

Nom commun

orémus \ɔ.ʁe.mys\ masculin

  1. (Religion) (Familier) Prière, oraison.
    • Je me rappelle la pénombre aigre des chambres désinfectées au crésyl, les gisants de cire au milieu du linge blanc et le geste du prêtre qui ouvre les draps fétides et d'un pouce huilé trace ses croix en marmottant des orémus. — (Jean-François Coatmeur, Des croix sur la mer, Albin Michel, 1991, rééd.2005, p.138)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ORÉMUS. (On prononce l'S.) n. m.
Terme emprunté du latin. Prière, oraison. Dire des orémus. Il est familier.

Littré (1872-1877)

ORÉMUS (o-ré-mus') s. m.
  • Prière, oraison. Ces dames hurlaient plutôt qu'elles ne criaient ; Voiture commença un orémus, Retz, I, 47. Le chantre aux yeux du chœur étale son audace, Chante les orémus, fait des processions, Boileau, Lutrin, I. Certain curé, grand enterreur de morts, Au chœur assis récitait le service ; Certain frater, grand disséqueur de corps, Tout vis-à-vis chantait aussi l'office ; Par un procès tous deux étant émus, De maudissons lardaient leurs orémus, Rousseau J.-B. Épigr. I, 18. Je pourrais me faire un mérite D'avoir pour vous bien prie Dieu ; Mais jeune prince aime fort peu Les orémus d'un vieux jésuite [le P. Sanadon], Voltaire, Stances, IV, au prince de Conti.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « orémus »

(Date à préciser) Du latin oremus (« prions »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. oremus, prions, de orare, prier, de os, oris, bouche (voy. ORAL).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « orémus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
orémus ɔremy

Images d'illustration du mot « orémus »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « orémus »

Langue Traduction
Anglais oremus
Espagnol oremus
Italien oremus
Allemand oremus
Chinois 食母
Arabe oremus
Portugais oremus
Russe оремус
Japonais オレムス
Basque oremus
Corse oremu
Source : Google Translate API

Synonymes de « orémus »

Source : synonymes de orémus sur lebonsynonyme.fr

Orémus

Retour au sommaire ➦

Partager