La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « oreillard »

Oreillard

Variantes Singulier Pluriel
Masculin oreillard oreillards
Féminin oreillarde oreillardes

Définitions de « oreillard »

Trésor de la Langue Française informatisé

OREILLARD, -ARDE, adj. et subst. masc.

I. − Adj. Qui a de longues oreilles. Depuis des lunes et des lunes qu'il [Roussard le lièvre] avait, une nuit d'automne, trouvé la combe déserte et (...) y avait fixé ses dieux pénates, nul parmi la gent oreillarde, docile aux instincts séculaires, n'avait songé à lui disputer, comme la fabuleuse belette, ce droit de premier occupant (Pergaud,De Goupil, 1910, p.120).
En partic. Cheval, jument oreillard(e). ,,Dont les oreilles sont couchées latéralement`` (Tondra Cheval 1979). Les oreilles sont un élément important de la beauté de la tête (...), horizontales ou dirigées vers le bas, elles valent au cheval les qualificatifs d'oreillard, de clabaud ou de mal coiffé (Larousse du cheval, 1975, p.195).
Empl. subst. Avait-il été créé tel [le lièvre], ce courte-queue, ce poil-de-chaume, ce museau-fendu, cet oreillard (Jammes,Rom. du lièvre, 1903, p.16).
II. − Subst. masc.
A. − Animal à grandes oreilles.
1. Pop. Âne. (Ds France 1907, Esn. 1966).
2. Pop. Lièvre, lapin de garenne. Dans la clarté douteuse de cette lune levante, ils ont parfois l'air [les lapins] de danser une danse nocturne, inconnue de l'oreillard, qui, n'ayant jamais eu, ni ses pareils, l'instinct de société, ne peut rien comprendre à la mimique désordonnée de tous ces fous (Pergaud,De Goupil, 1910, p.125).
3. ZOOL. et cour. Chauve-souris à grandes oreilles (famille des Vespertilionidés [la plus vaste de tout l'ordre des Chiroptères, comprenant les Chauves-souris dépourvues d'appendices nasaux, munies d'une queue longue et fine], sous-ordre des Microchiroptères [divisé en seize familles, comprenant les Chauves-souris assez petites, généralement insectivores]). Les espèces les plus communes dans nos régions sont la Chauve-souris à oreilles de rat (...), la Chauve-souris commune ou Pipistrelle (...), la Noctule (...), l'Oreillard, aux oreilles gigantesques, presque aussi longues que le tronc et réunies à la base (Encyclop. Sc. Techn.t.31970, pp.214-215):
. Les salles latérales sont si fourmillantes de chauves-souris qu'il est impossible d'y rester au milieu du bourdonnement d'ailes et des cris stridents de ces animaux immondes. En agitant, pour me défendre de leur contact, la baguette de palmier que je tenais à la main, j'en abats plus d'une vingtaine: ce sont toutes des oreillards [it. ds le texte]. Du Camp,Nil, 1854, p.158.
Rem. Fém. pour certains aut.: La pauvre oreillarde crépusculaire (J.-H. Rosny, 1888 ds Quem. DDL t. 15).
B. − ÉBÉN. Oreillard d'un fauteuil. Synon. de oreille, oreillette, oreillon.Quand la septième ou la huitième heure sonnée incline votre tête fatiguée vers les braises du foyer et les oreillards du fauteuil (Baudel.,Salon, 1846, p.98).La lampe est baissée, et l'abat-jour adoucit encore sa lumière. Les mèches des bonnets de soie noire dépassent, inclinées, les oreillards des fauteuils (Villiers de L'I.-A.,Contes cruels, 1883, p.237).
Prononc. et Orth.: [ɔ ʀ εja:ʀ], fém. [-aʀd]. Ac. 1694-1740: orillard; dep. 1762: oreillard; 1835 et 1878: ,,on dit aussi orillard``. Les 2 formes aussi ds DG. Étymol. et Hist. 1. 1560 (P. Viret, Satyres chrestiennes de la cuisine papale, p.82: Tost il faut faire à l'aureillard Aureillarde confession); 2. 1642 «qui a de grandes oreilles» (Oudin Fr.-Ital.); 1678 cheval oreillard (Guillet, Les Arts de l'homme d'épée); 3. a) 1760 subst. oreillar «espèce de chauve-souris» (Buffon, Hist. nat., t.8, p.127); 1798 oreillard (Cuvier, Tabl. élém. de l'hist. nat. des animaux, p.104); b) 1836 arg. «âne» (Vidocq, Voleurs, t.1, p.298); c) 1903 «lièvre» (Jammes, loc. cit.); 4. 1846 ébén. (Baudel., loc. cit.). Dér. de oreille*; suff. -ard*. Fréq. abs. littér.: 14. Bbg. Lenoble-Pinson (M.). Le Lang. de la chasse. Bruxelles, 1977, pp.194-195, 199-202.

Wiktionnaire

Nom commun - français

oreillard \ɔ.ʁɛ.jaʁ\ masculin

  1. (Zoologie) Chauve-souris (Chiroptère) du genre Plecotus, de la famille des vespertilionidés, à oreilles démesurées et tragus apparent).
    • La seconde est la chauve-souris à grandes oreilles, que nous nommerons l'oreillard, qui a aussi été reconnue par les naturalistes et indiquée par les nomenclateurs. L'oreillard est peut-être plus commun que la chauve-souris ; il est bien plus petit de corps ; il a aussi les ailes beaucoup plus courtes, le museau moins gros et plus pointu, les oreilles d'une grandeur démesurée. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « La Chauve-souris », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 820.)
    • L’oreillard roux est une espèce caractéristique des forêts claires de feuillus et de conifères, des plaines et des moyennes montagnes (observé jusqu’à 2.000 m). — (O.N.F.)
  2. Toupet de plumes présent sur les oreillons des poules de race Araucana.
  3. (Régionalisme) Lièvre.
    • […] dès qu’un paysan avait repéré les lieux et heures de sortie d’un lièvre, dès qu’il pouvait indiquer, à cinquante mètres près, l’endroit où l’oreillard rentrait en forêt, son canton de remise et, souvent même, son gîte, il s’en venait annoncer la chose à l’un ou l’autre des deux compères […] — (Louis Pergaud, « Un renseignement précis », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)

Adjectif - français

oreillard \ɔ.ʁɛ.jaʁ\

  1. Dont les oreilles sont longues, basses, pendantes ou mal plantées.
    • Un cheval oreillard, une jument oreillarde.
  2. Qui a de longues oreilles, comme les lapins.
    • Il s’agissait d’une vaste cage grillagée mobile peinturlurée en rouge & bleu, que le grand-père avait dû confectionner, qui permettait à la gent oreillarde de brouter l’herbe fraîche à la belle saison dans le pré & de se dégourdir les pattes. — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, p. 203).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OREILLARD, ARDE. adj.
Il se dit d'un Cheval, d'une jument dont les oreilles sont longues, basses, pendantes ou mal plantées, et qui les remue habituellement en marchant. Un cheval oreillard. Une jument oreillarde.

Littré (1872-1877)

OREILLARD (o-rè-llar, llar-d', ll mouillées, et non o-rè-yar) adj.
  • 1Qui a les oreilles longues, basses, pendantes. Une jument oreillarde. Les oreilles [des chevaux] doivent être petites, hardies et bien placées en haut de la tête, et non pas basses et tombantes, ce qu'on appelle oreillards, Genlis, Maison rustique, t. I, p. 189, dans POUGENS.

    On dit aussi orillard.

  • 2 Terme de zoologie. Dont les oreilles offrent quelque circonstance notable. Grèbe oreillard, colymbus auritus, L.

    S. m. Espèce de chauve-souris, vespertilio auritus, L. L'oreillard est peut-être plus commun que la chauve-souris… il a… les oreilles d'une grandeur démesurée, Buffon, Quadrup. t. II, p. 337.

    Ét. Geoffroy St-Hilaire a séparé des vespertilions un sous-genre oreillard, plecotus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « oreillard »

Oreille.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Dérivé de oreille, avec le suffixe -ard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « oreillard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
oreillard ɔrɛjar

Fréquence d'apparition du mot « oreillard » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « oreillard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « oreillard »

  • Une des espèces la plus connue est sans doute la pipistrelle, qui ne pèse que… entre 3 et 15 grammes. C’est elle «que l’on rencontre le plus souvent dans nos maisons». Une autre espèce est très facilement reconnaissable, l’oreillard, avec ses immenses… oreilles, comme son nom l’indique.
    chauves-souris du Valais: une brochure dit tout sur...

Traductions du mot « oreillard »

Langue Traduction
Anglais earpiece
Espagnol auricular
Italien stanghetta
Allemand hörmuschel
Chinois 听筒
Arabe سماعة الأذن
Portugais fone de ouvido
Russe наушник
Japonais イヤホン
Basque entzungailu
Corse auriculare
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot oreillard au Scrabble ?

Nombre de points du mot oreillard au scrabble : 10 points

Oreillard

Retour au sommaire ➦