La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « onyx »

Onyx

Définitions de « onyx »

Trésor de la Langue Française informatisé

ONYX, subst. masc.

A. − Variété d'agate fine, présentant des raies parallèles et concentriques de couleurs différentes et nuancées, dont certaines, semi-transparentes, rappellent celles de l'ongle, et qui est utilisée notamment pour la fabrication des camées. Il est une sorte d'agate qui se prête encore mieux [que la cornaline] à la gravure, (...) c'est l'agate à plusieurs couches. La présence d'une couche blanchâtre assez mince pour laisser voir une couche foncée (...) a fait donner à cette pierre le nom générique d'onyx, du mot grec (...) qui veut dire ongle et taie blanche sur l'oeil (Ch. Blanc, Gramm. arts dessin,1876, p.461):
. L'onyx [it. ds le texte] enfin, regardé par les Grecs comme les ongles de Vénus, coupés par Cupidon et tombés sur la terre, est rubanné comme l'agate, mais dans des nuances plus fades, avec prépondérance de noir et de blanc, de gris et de verdâtre, et ses bandes sont horizontales au lieu d'être concentriques. Il n'est pas toujours facile d'établir des limites très précises à ces divers types de quartz compact dont la transition est parfois insensible; leur beauté diaphane et d'une variation infinie fait d'eux tous des sujets d'émerveillement. Metta, Pierres préc.,1960, p.91.
P. métaph. MlleLa Mortagne bâilla doucement derrière une main pointue où étincela le quintuple onyx de ses ongles (Toulet, Demois. La Mortagne,1920, p.105).
B. − P. méton. Tout objet précieux: bijou, joyau, etc. taillé dans l'onyx. Puis des bas-reliefs antiques, des coupes d'agate, des onyx merveilleux!... Enfin c'était des travaux à dégoûter du travail, des chefs-d'oeuvre accumulés à faire prendre en haine les arts et à tuer l'enthousiasme (Balzac, Peau chagr.,1831, p.23).Il y avait un onyx si admirable que, d'après une tradition très répandue, un électeur de Mayence avait offert de l'acheter au prix de tout le bailliage d'Amoeneburg (Montalembert, Ste Élisabeth,1836, p.354).
Prononc. et Orth.: [ɔniks]. Ac. 1694: onyce; 1718 et 1740: onyx: ,,Plusieurs disent onyce et le font féminin``; dep. 1762: onyx. Étymol. et Hist. 1remoitié xiies. onix (Lapidaire de Marbode, 283, éd. J. Evans, p.38); 1546 emploi adj. (Bible, impr. à Genève par Jehan Girard, 2, 12 d'apr. FEW t.7, p.356b); 1866 d'onyx (Verlaine, Poèmes saturn., p.80: tes yeux d'or et d'onyx). Empr. au lat. onyx «sorte d'agate», du gr. ο ν υ ξ «id.», de ο ν υ ξ «ongle» p. anal. de couleur entre la pierre et l'ongle. Fréq. abs. littér.: 62.

Wiktionnaire

Nom commun - français

onyx \ɔ.niks\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (Parfumerie) Parfum antique.
    • L'Éternel dit aussi à Moïse ; Prens des drogues : savoir, du stacte, de l'onyx, du galbanum ; le tout préparé, & de l'encens pur, le tout à poids égal. Et tu en feras un parfum aromatique, selon l'art de parfumeur. — (Anonyme, L'Exode, chap.30, in La Bible, (non daté), édition Pierre Paupie, 1743)
    • Parmi les mollusques, rappelons que l'un d'eux fournit l'onyx qui était utilisé comme parfum dans l'antiquité. — (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie. -1924, page 15)
  2. (Minéralogie) Sorte d’agate très fine, qui présente des couches parallèles de différentes couleurs.
    • C’était une pendule du Second Empire, une de ces pendules en onyx algérien, ornées de dessins Campana, qu’on achète boulevard des Italiens, avec leur clef dorée pendue en sautoir au bout d’un ruban rose. Tout ce qu’il y a de plus mignon, de plus moderne, de plus article de Paris. — (Alphonse Daudet, La pendule de Bougival, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 52.)
    • Afin d’en finir avec cette orfèvrerie symbolique, disons encore que […] la sarde évoque les Séraphins, la topaze les Chérubins, le jaspe les Trônes, la chrysolithe les Dominations, le saphir les Vertus, l’onyx les Puissances, le béryl les Principautés, le rubis les Archanges et l’émeraude les Anges. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Je chanterai tes yeux d'or et d'onyx
      Purs de toutes ombres,
      Puis le Léthé de ton sein, puis le Styx
      De tes cheveux sombres.
      — (Paul Verlaine; Sérénade)
    • Car dans le sombre onyx où durcit ma mémoire
      Comme en mon souvenir de temps et d’onde noire
      Tu vis avec moi-même, ô toi que j’ai aimée
      .— (Henri de Régnier, L'Image)
    • Ses purs ongles très-haut dédiant leur onyx,
      L'Angoisse, ce minuit, soutient, lampadophore
      Maint rêve vespéral brûlé par le Phénix
      Que ne recueille pas de cinéraire amphore
      — (Stéphane Mallarmé; Poésies)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ONYX. n. m.
Sorte d'agate très fine, qui présente des couches parallèles de différentes couleurs. Il a une tête d'Auguste gravée sur un onyx. Par apposition, Agate onyx, marbre onyx.

Littré (1872-1877)

ONYX (o-niks') s. m.
  • Terme d'histoire naturelle. Agate très fine, qui présente des couches parallèles de différentes couleurs. Les princes d'entre le peuple offraient des pierres d'onyx et des pierres précieuses pour l'éphod et le rational, Sacy, Bible, Exode, XXXV, 27. La disposition des couleurs en couches ou zones fait le principal caractère des onyx, et les distingue des agates simples qui sont bien de la même nature, Buffon, Min. t. VI, p. 316. On creusait l'onyx pour en faire un vase propre à contenir les essences, car on croyait que l'onyx les préservait de la corruption, Pastoret, Instit. Mém. insc. et belles-lett. t. V, p. 105. La transparence laiteuse de l'ongle sur la chair du doigt a été comparée par les anciens à l'effet produit par la couche de calcédoine, ou d'agate blanche sur la sardoine qui est l'agate brune rougeâtre ; de là son nom d'onyx qui, à la rigueur, n'est applicable qu'à la sardonyx, De Laborde, Émaux, p. 409.

    Adj. Une agate onyx.

HISTORIQUE

XIVe s. Un signet où est dedans un onisse et un homme entaillé dedans, De Laborde, Émaux, p. 405.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ONYX. Ajoutez :
2Onyx de Tecali (au Mexique), matière minérale nouvellement importée en France, et employée à la fabrication de divers objets d'ornement, tels que coupes, guéridons, supports de pendule, etc. elle se rapproche beaucoup de l'albâtre onyx exploité en Afrique, Damour, Acad. des sc. Comptes rend. t. LXXXII, p. 1085.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ONYX, (Hist. nat. Mineral.) onyx, onychium, onychipuncta ; pierre précieuse ou agate qui a très peu de transparence, dont la couleur ressemble à celle d’un ongle ou de la corne, mais qui est remplie de raies d’une couleur différente de celle du fond de la pierre ; ces raies sont ou noires, ou brunes, ou blanches, ou bleuâtres : elles sont presque paralleles les unes aux autres ; elles forment ou des cercles concentriques, ou des lignes qui traversent la pierre irrégulierement.

On a donné différens noms à l’onyx, suivant les différens accidens qu’on y a remarqué ; c’est ainsi que l’on a appellé sardonyx une onyx dans laquelle on trouvoit des raies ou des veines rouges comme la cornaline, ou jaunes comme la sardoine. On a nommé du nom d’agathonyx celle qui étoit mêlée avec des portions d’agate ordinaire, ou d’une autre couleur que la sienne. On a appellé jasponyx une onyx entremêlée avec du jaspe. On a appellé camée, camchuia ou memphites, une onyx composée d’une couche de couleur d’ongle, & d’une autre couche noire ou brune qui se distinguoit de la premiere. On voit par-là que les anciens lithographes ont fait tout ce qu’ils ont pû pour embrouiller les choses, en multipliant les noms sans nécessité.

C’est sur des onyx que les anciens faisoient ces belles gravures en relief que nous appellons camées ; les couches ou zones de différentes couleurs qui sont dans ces pierres, les mettoient en état de graver en relief une figure d’une couleur qui paroissoit comme collée sur un fond d’une autre couleur.

Les onyx se trouvent, ainsi que les agates, par masses détachées, ou comme de certains cailloux qui lorsqu’on les ouvre montrent dans leur intérieur des cercles concentriques ; il se trouve aussi dans les agates des parties qui sont onyx ; elles ne different du reste de l’agate que par le nom arbitraire que leur couleur accidentelle leur a fait donner.

L’onyx se trouve dans les Indes, dans l’île de Ceylan, dans le Levant ; l’Europe n’en manque point non plus, & il en vient de Bohème, d’Hongrie, d’Allemagne, &c. (—)

Onyx, (Littérat.) Les anciens ont donné le nom d’onyx à deux sortes de pierres. La premiere, appellée autrement alabastrites, venoit des carrieres de la Carmanie, aujourd’hui le Kerman, province de Perse ; on en tiroit aussi des montagnes d’Arabie, & l’on ne s’en servoit d’abord, que pour mettre des essences & former des tasses ; c’est pourquoi Horace invitant Virgile à souper, lui dit :

Nardi parvus onyx eliciet cadum.

« Vous aurez du vin de Cades, en apportant une petite phiole d’essence ». L’usage d’employer cette pierre d’onyx pour renfermer les essences fit passer ce nom dans la suite à d’autres sortes de phioles & de boîtes. La seconde sorte d’onyx étoit la pierre précieuse polie & décrite à l’article précedent.

Appien dit que tous les vases de Mithridate étoient d’onyx, & qu’après la défaite de ce roi du Pont, les Romains en trouverent dans une de ses villes un riche assemblage au nombre de deux mille enrichis d’or, qui marcherent à la suite de Pompée, entrant victorieux dans Rome, & augmenterent l’éclat de son triomphe. Mais, quoi qu’en dise Appien, il n’est pas possible que tous les vases de Mithridate fussent d’une seule & même espece, & l’on ne peut l’imaginer par rapport au véritable onyx, qui n’offre que très-rarement, & encore dans de petits morceaux, de ces accidens heureux, dont un artiste peut tirer parti pour faire un ouvrage singulier. Il est donc vraissemblable, que cet historien voulant nous donner une idée générale des vases qui faisoient la richesse de Mithridate, s’est cru permis de nommer indirectement tous ces vases, des vases d’onyx, parce que de même que les vases de cette derniere espece, ils étoient tous diversifiés de couleur. (D. J.)

Onyx Agate, (Gravure en pierres fines.) On a vû dans l’article minéralogique de l’onyx, qu’on a donné le nom d’agathe-onyx à cette pierre précieuse qui étoit mêlée avec des portions d’agathe ordinaire, ou d’une autre couleur que la sienne ; il faut ici considérer avec M. Mariette, les agates-onyx par rapport à la gravure.

Ces pierres cachent sous une épaisseur blanche & assez mince, une masse noire, grise ou rougeâtre, qui paroît sous cette espece de peau, comme la chair au-travers de l’ongle, & que le graveur découvre pour peu qu’il enfonce son outil. De cette maniere la gravure en creux prend de la couleur, elle se détache en brun sur un champ blanc ; & elle se trouve encore environnée d’un cercle brun qui lui sert comme d’une bordure ; car il faut supposer que l’agate aura été abattue en talus, & qu’il ne reste plus de blanc sur ses bords ; c’est ce qu’on ne manque gueres d’observer. Cependant quelqu’avantageusement que se présente une telle gravure, une agate-onyx réussit beaucoup mieux dans la gravure de relief, & c’est-là sa véritable destination.

Il doit se trouver dans une belle agate onyx, entre quelques lits de différentes couleurs, un lit blanc également répandu dans toute l’étendue de la pierre ; mais pour produire un effet heureux, & dont on puisse tirer parti ; la couleur de chaque lit doit trancher net, & ne se point confondre avec la couleur voisine. Quand il en arrive autrement, & qu’une couleur en boit une autre, ainsi qu’on s’exprime en termes de l’art, c’est la plus grande imperfection qu’on puisse reprocher à une agate onyx. Ses différens lits sont presque toujours disposés par couches, qui, suivant toute la ligne horisontale, se succédent les unes aux autres ; quelquefois, ce qui est plus rare, & ce qui est aussi plus agréable, le lit blanc circule dans la pierre & y décrit un cercle ou une ovale : mais lorsqu’avec cette précision & cette régularité de forme, les quatre couleurs, le noir, le blanc, le bleu, & le roussâtre, parfaitement distinctes & d’une égale épaisseur, se trouvent réunies dans la même pierre, & qu’elles marchent de compagnie sans aucune interruption, de la même maniere que les couleurs de l’arc-en-ciel, & forment plusieurs ronds inscrits l’un dans l’autre, on peut dire que c’est une pierre sans prix. Les Romains connoissoient tout ce qu’elle valoit. C’étoit Publius-Cornelius Scipion surnommé l’Africain, qui le premier, selon Pline, l. XXXVII. c. vj. avoit mis chez eux cette pierre en honneur. Les plus régulieres & les mieux colorées viennent de l’Inde. M. Crozat en possédoit une admirable.

L’agate-onyx porte le nom de camée, lorsque la pierre est travaillée & que l’artiste y a gravé quelques figures. Quand une raie blanche traverse la pierre, ce qui vient de ce que l’agate-onyx, au lieu d’avoir été sciée horisontalement, l’a été verticalement ; par rapport à cette ligne, cette agate prend le nom d’agate-barrée. On ne comprend pas pourquoi les anciens ont souvent gravé sur cette derniere espece d’agate, car elle n’est surement point faite pour plaire à l’œil ; & ce qui est de plus important, les figures gravées s’y distinguent mal & paroissent même, s’il faut le dire, en quelque façon rompues & estropiées. Les agate-onyx sont taillées en talus ou en glacis sur le bord, on les appelle agate à biseau ; c’est une façon qu’on leur donne afin qu’elles se présentent avec plus de grace. Si c’est le rouge qui fait le fond de l’agate onyx ; c’est alors une cornaline-onyx : & c’est une sardoine-onyx, lorsque le champ en est jaunâtre ou fauve. Mariette. (D. J.)

Onyx, terme de Chirurgie, maladie de l’œil, connue en françois sous le nom d’ongle ; c’est un amas de pus dans la chambre antérieure, entre l’iris & la cornée transparente ; c’est la suite d’un hypopyon qui s’est ouvert de lui-même au-dedans de l’œil. Cette collection purulente fait une tache semblable au croissant qui est à la racine des ongles, ce qui lui a fait donner le nom d’ongle, onyx signifiant la même chose en grec. Voyez Hypopyon. (Y)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « onyx »

Ὄνυξ, ongle, à cause de la comparaison avec la couleur de l'ongle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin onyx.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « onyx »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
onyx ɔniks

Évolution historique de l’usage du mot « onyx »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « onyx »

  • La Grande Seconde Décentrée Chronographe est pour la première fois dotée d’un cadran en onyx. Une livrée minérale unique, profonde et naturelle. , Jaquet Droz pare d’onyx sa Grande Seconde – FHH Journal

Traductions du mot « onyx »

Langue Traduction
Anglais onyx
Espagnol ónix
Italien onice
Allemand onyx
Chinois y玛瑙
Arabe الجزع
Portugais ônix
Russe оникс
Japonais オニキス
Basque onyx
Corse onice
Source : Google Translate API

Synonymes de « onyx »

Source : synonymes de onyx sur lebonsynonyme.fr

Onyx

Retour au sommaire ➦

Partager