La langue française

Nouvellier

Définitions du mot « nouvellier »

Trésor de la Langue Française informatisé

Nouvellier, subst. masc.,vieilli, synon.Cette langue [l'argot] dont il est question dans les romanciers les plus anciens, comme Cervantès, comme les nouvelliers italiens et l'Arétin (Balzac,Splend. et mis., 1847, p.527).Certes, il y a largement matière à discussion dans cet exposé (...) tranchant dans la multiplicité des formes employées par les grands «nouvelliers» (Jean Fougère remet à l'honneur ce mot, et il a bien raison. Penser que nous n'avons pas dans le langage courant de mot pour désigner l'auteur de nouvelles! Le nouvelliste, c'est tout autre chose) (Combat, 26 nov. 1953, p.7).

Wiktionnaire

Nom commun

nouvellier \nu.vɛ.lje\ masculin

  1. Nouvelliste.
    • Les nouvelliers français et italiens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

NOUVELLIER (nou-vè-lié) s. m.
  • Nom qu'on donne aux auteurs de nouvelles, particulièrement ceux du XVIe siècle. Les nouvelliers français et italiens.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nouvellier »

 Dérivé de nouvelle avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nouvellier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nouvellier nuvɛlie

Citations contenant le mot « nouvellier »

  •             Nous pouvons ainsi nous demander, par exemple ‒ sans nous focaliser sur l’observation des représentations « genrées », mais sans non plus l’exclure ‒ comment l’imaginaire intervient dans l’activité de modélisation des genres, dans la construction de leurs filiations (on peut penser à celle qui fait dériver le roman de l’épopée), dans la formation d’axiologies (on sait qu’il y a de « bons » et de « mauvais » genres), ou encore comment il contribue à la recherche de positionnements dans le champ littéraire ou artistique (ainsi la nouvelle de l’époque romantique oscille entre affectation d’humilité (Nodier se dit « pauvre nouvellier ») et  aristocratisme revendiqué (celui de Balzac, entre autres, dans Les Fantaisies de Claudine). Nous pouvons nous pencher sur son rôle ‒ fondateur, alors, et non plus simplement médiateur ‒ dans l’émergence même des genres, comme nous y incitent les travaux Michel Fournier étudiant la formation et les transformations, au XVIIe siècle, de l’espace imaginaire du roman moderne. Nous pouvons supposer qu’il trouve un vecteur dans les modalités de leur production ou de leur réception (on a pu mettre en évidence, il y a peu, un « imaginaire sériel » [J. Fruoco, A. Rando-Martin et A. Laimé, 2017]), et sans doute aussi, si l’on suit la suggestion de Marie-Ève Thérenty (2009), ou celle d’Emmanuel Souchier dans ses travaux sur l’énonciation éditoriale (2007), dans leurs supports médiatiques… , L’imaginaire des genres

Images d'illustration du mot « nouvellier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nouvellier »

Langue Traduction
Anglais new
Espagnol nuevo
Italien nuovo
Allemand neu
Chinois
Arabe جديد
Portugais novo
Russe новый
Japonais 新着
Basque berriaren
Corse novu
Source : Google Translate API

Synonymes de « nouvellier »

Source : synonymes de nouvellier sur lebonsynonyme.fr

Nouvellier

Retour au sommaire ➦

Partager